Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

5 situations qui augmentent le risque de COVID-19

Vous êtes ici :
< Retour

Les 5 situations décrites ici correspondent aux situations qui peuvent faciliter la propagation du nouveau coronavirus. Parce qu’elles augmentent le risque de contamination, le gouvernement japonais demande à tout le monde d’en tenir compte lors des occasions sociales.

Les 5 situations qui augmentent le risque COVID-19

Ces 5 images représentent les endroits dans lesquels les gens se font infecter.

IMG - 5 situations qui augmentent le risque d'infection
5 situations qui augmentent le risque d’infection

Selon les experts, les 5 situations présentées ici sont à l’origine de la plupart des clusters.

①Les rassemblements avec boissons alcoolisées

  • Avec l’alcool, les gens se sentent plus détendus, leur niveau de vigilance diminue, leur audition devient moins précise et ils lèvent plus facilement la voix.
  • Plus particulièrement, le risque d’infection augmente quand plusieurs adultes se tiennent pendant longtemps dans les endroits particulièrement étroits, y compris les couloirs. C’est quelque chose que les experts ont pu confirmer progressivement.
  • Le risque augmente aussi lorsque les gens partagent les mêmes verres et les baguettes.

Ce sont donc ces situations où on échange autour d’un verre d’alcool qui augmentent le risque.

② Les repas avec plusieurs personnes et / ou pendant une longue durée

  • Les repas qui durent longtemps, les repas avec un service de contact, et les boissons alcoolisées du soir augmentent le risque d’infection en comparaison avec un repas pris rapidement. Ce sont des choses que les experts suspectaient depuis longtemps, et qui sont souvent à l’origine de clusters.
  • Le risque d’infection augmentent lorsqu’il y a plusieurs personnes, par exemple plus de 5 personnes. C’est parce qu’il faut parler plus fort, ce qui entraîne des projections de gouttelettes.

③ Les conversations sans masques

  • Lorsque les gens parlent sans masques et à proche distance, le risque de transmettre le virus par gouttelettes ou micro-gouttelettes augmente.
  • Parmi les exemples d’infection sans masque, on a pu constater que c’est ce qui se passe dans les karaokes dans lesquels on se rend l’après-midi.
  • Il faut également être prudents lorsqu’on se déplace et se trouve dans une voiture ou dans un bus quand on ne porte pas de masque.

④ La vie commune dans des espaces étroits

Ce sont des situations que l’on trouve un peu partout.

  • La vie en commun dans des espaces étroits met ensemble les personnes dans des endroits fermés pendant de longues durées. Cela entraine un risque plus élevé de se faire infecter.
  • Il y a récemment plusieurs cas de contagion probablement liées à des dortoirs ou des parties communes comme les toilettes.

⑤ Le changement de lieu

Après avoir enquêté auprès des équipes dans chaque région, les préfectures ont montré que lorsque les gens changent d’endroit, le risque qu’ils se fassent contaminer augmenterait. Par exemple, quand on travaille à un bureau, l’espace est préservé entre les gens. Les gens portent un masque.

  • Mais lorsqu’ils prennent une pause au travail, ils se déplacent vers un autre espace. Mais en faisant cela, le risque d’infection augmente avec le fait que l’on se détend pendant le changement d’environnement et relâche son niveau de vigilance. C’est quelque chose qui a été confirmé.
  • Les experts ont pu confirmer des cas d’infection das les salles de repos, les fumoirs, les vestiaires. Dans le cas des fumoirs, en fait, on ne peut pas fumer sans masque. En plus, ce sont des pièces étroites.

Bref, il faut faire attention dans tous ces endroits dans lesquels on se détend un peu.

Ce tableau ne représente pas toutes les situations. Mais ce sont les situations les plus typiques des endroits où se forment les clusters.

Comment prendre plaisir à des occasions sociales tout en limitant le risque d’infection

Les experts ont proposé des moyens de prendre plaisir aux occasions sociales tout en limitant le risque d’infection.

Plus particulièrement, tout le monde sait maintenant que le risque d’infection augmente quand on boit de l’alcool. Mais comment faire pour manger ensemble, boire de l’alcool tout en limitant le risque de contagion, et tout en y prenant du plaisir ?

Chacun de nous doit garder en tête les informations suivantes. Il y a ce que les usagers et les établissements peuvent faire.

Ce que peuvent faire les usagers

  • S’ils doivent boire de l’alcool, les utilisateurs doivent, dans la mesure du possible :
  1. le faire, dans la mesure du possible, en petit comité et pendant une durée courte.
  2. se réunir avec les personnes qu’ils rencontrent habituellement. Si ce sont des gens avec lesquels ils sont d’habitude, cela ne pose pas trop de problèmes. On peut se réunir en famille, par exemple. Si ils faut boire quelque part, et si on rejoint d’autres groupes, le risque de contamination augmente.
  3. éviter de boire tard dans la nuit et boire en quantité raisonnable.
  • Ne pas partager les baguettes et les verres / tasses. Chacun doit utiliser pour soi ces ustensiles. Il n’est pas nécessaire d’emmener ses baguettes etc. Les restaurants vont les fournir.
  • La façon de s’asseoir est particulièrement importante. S’asseoir en diagonale. Les experts ont progressivement pu confirmer que le risque de contagion diminuait si les gens s’assoient en diagonale au lieu de face à face. Éviter, dans la mesures du possible, de s’asseoir côte à côte ou face à face parce que le risque est plus élevé.
  • Pendant les conversations, porter un masque dans la mesure du possible. Ces derniers temps, on parle de face shields et mouth shields. On peut supposer qu’ils ont un peu d’effet. Mais à la base, les recherches sont en cours. Pour le moment, si on se base sur des rapports déjà publiés, les mouth shields et face shields sont moins efficaces.

    ※1 À l’origine, les face shields sont construits pour être utilisés en même temps que les masques et servent à protéger les yeux des gouttelettes. Les mouth shields ont été partiellement utilisés dans certaines industries jusqu’à présent.

    ※2 Pour le moment, il n’y a pas assez de données pour prouver que les face shields et les mouth shields sont efficaces pour prévenir des infections par le nouveau coronavirus.
  • S’organiser pour que l’aération soit suffisante, et n’aller que dans des établissements qui respectent les directives de prévention.
  • Ne pas se joindre aux autres lorsqu’on ne se sent pas bien.

Ce que peuvent faire les établissements

Du point de vue des établissements,

  • Naturellement, le gouvernement leur demande de suivre les directives de leur profession. Et il faut rappeler qu’il y a eu des cas d’infection parmi des employés mais que ceux-ci n’avaient pas infecté les clients parce qu’ils portaient un masque et se conformaient aux directives. Il faut installer un panneau en acrylique de manière efficace. Ces panneaux sont subventionnés par le gouvernement. Ensuite, il faut non seulement aérer mais bien positionner les ventilateurs. S’ils sont mal installés, le virus se propage. Il convient de bien s’assurer que le virus est poussé vers l’extérieur.
  • Ensuite, les magasins ont besoin d’afficher et faire savoir aux utilisateurs tous ces points, et les encourager à télécharger l’application de traçage des cas contacts (COCOA).

Selon les experts, les 5 situations présentées ici sont à l’origine de la plupart des clusters.

Articles Connexes


Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent Prevention COVID-19 dans les situations de froid
Suivant Calendrier 2020 des vaccinations contre la grippe
Table des matières
error: Attention : Protection pour les copyrights!!