Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Actualités | FAQ Vaccinations | Soutenir le site / Offrir un café

2022-01-27 Mesures prioritaires au Japon – Où, quoi ?

Vous êtes ici :
< Retour

À compter du 27 janvier 2022 34 préfectures du Japon appliquent les mesures prioritaires.

Les différents gouvernements locaux rappellent à chacun que la vaccination n’empêche pas d’attraper le variant Omicron et n’empêche pas de le transmettre. Ce qui suit concerne tout le monde, que l’on soit vacciné ou pas.

Infos Locales au Japon a traduit les mesures prioritaires de plusieurs préfectures, mais les mesures se ressemblent beaucoup. Les principaux changements concernent les ouvertures des restaurants, la tenue d’événements et les restrictions de déplacement. Cependant, les conditions changent d’un endroit à l’autre et risquent d’évoluer avec la montée du nombre de cas. Aussi, pour faire plus simple, le tableau ci-dessous explique les différentes restrictions autour de la nourriture et des sorties / déplacements.

Restaurants

Horaires d’ouverture et nombre de personnes

  • Les restaurants ouvrent de 5:00 à 20:00 ou 21:00 selon les choix des préfectures. Si la préfecture différencie les restaurants certifiés pour la formule “Vaccin et test”, les établissements
    • non certifiés doivent fermer à 20:00.
    • certifés peuvent parfois choisir entre rester ouverts jusqu’à 21:00 (et servir de l’alcool jusqu’à 20:00), ou fermer à 20:00.
  • Certaines préfectures suspendent le service d’alcool pour tous les restaurants.
  • Le nombre de personnes par groupe par table est en principe limité à 4. Ce nombre peut être supérieur dans différents cas de figure, mais cela n’est pas systématique :
    • quand la préfecture compte les adultes seulement
    • quand la préfecture accepte les aidants de personnes avec une invalidité
    • si la préfecture accepte que le restaurant certifié vérifie que tous les membres du groupe se sont fait tester avec un test PCR ou antigénique dans les 24 à 72 heures qui précèdent.

Se référer au tableau ci-dessous pour en savoir plus.

Primes de coopération

Les primes de coopération sont en principe les mêmes pour toutes les préfectures. En revanche, les conditions d’attribution dépendent de la préfecture.

  • Certaines préfectures acceptent un changement d’horaires en cours de route. D’autre ne l’acceptent pas.
  • Certaines préfectures acceptent de payer la prime à l’avance, si l’entreprise est certifiée, d’autres pas.
  • Il peut y avoir un délai de grâce pour le départ de l’application, mais il n’est pas toujours possible. Il faut donc vérifier.
  • Selon les préfectures, le montant de la prime de coopération est plus important quand on ne sert pas d’alcool.
  • Certaines préfectures acceptent de verser une prime de coopération aux entreprises qui ont suivi les réductions d’horaires avant la déclaration des mesures et après l’annonce de la préfecture.

Le montant est calculé selon la façon dont l’établissement applique les mesures. Le montant est de :

  • PME :
    • à partir de 30 000 yens par jour pour les établissements qui ferment complètement.
    • à partir de 25 000 yens ou 30 000 yens par jour selon que l’établissement certifié sert de l’alcool ou pas.
    • Le plafond est de 75 000 à 100 000 yens par jour.
  • Grandes entreprises ou les PME qui le choisissent
    • 40% de la perte du chiffre d’affaires. Plafonné à 200 000 yens.

Mesures de prévention

  • Comme toujours, les restaurants doivent faire appliquer les mesures de prévention à leurs employés et clients.
  • Ils ont besoin de séparer les clients, d’encourager les employés à se faire tester, etc.

Demandes aux particuliers

En principe, toutes les préfectures de tout le pays demandent :

  • De suivre les mesures de base de prévention des épidémies.
    • Porter un masque
    • Se laver les mains et les désinfecter
    • Éviter n’importe lequel des “Trois F”.
    • Aérer fréquemment, même chez soi.
    • Se faire tester quand on craint d’être infecté (tests gratuits).
    • En cas de symptômes, suspendre ses projets de sorties et déplacements, contacter par téléphone un médecin ou établissement médical ou interprète pour trouver un médecin. Une fois un rendez-vous pris, faire un test de dépistage via cet établissement : En cas de symptômes ou fièvre. Ce qui se passe après est décrit ici : COVID – Suivi de la santé pendant l’observation à domicile.
  • Sorties dans les restaurants et réunions avec des amis.
    • Que l’on sorte ou reste chez soi pour se réunir entre amis et connaissances, le risque infectieux est le même si on ne prend pas des précautions. Les préfectures insistent pour que les réunions se tiennent avec un nombre très limité de personnes, et ne durent pas plus de 2 heures.
    • Lorsqu’on parle, bien porter un masque.
    • Éviter les établissements qui ne suivent pas les mesures de prévention des épidémies.
  • Les préfectures appliquant des mesures prioritaires demandent, selon le niveau infectieux, de :
    • Éviter les voyages et déplacements dans les autres préfectures,
    • Dans certains cas, éviter les déplacements entre des zones d’application des mesures prioritaires et les autres régions,
    • S’abstenir de sortir des zones de mesures prioritaires (pour éviter d’aller contaminer les connaissances ailleurs).
    • Toutes les préfectures ne demandent pas nécessairement de rester chez soi, mais seulement d’éviter les lieux et heures de foule (voir le tableau ci-dessous).
  • Les préfectures qui n’appliquent pas de mesures prioritaires demandent d’éviter de se rendre dans les régions à mesures prioritaires ou d’urgence (bref, presque toutes).

Demandes aux sociétés

  • Les entreprises sont très fortement encouragées à travailler en ligne et à multiplier le télétravail.
  • Appliquer et faire appliquer les mesures de prévention. Porter une attention toute particulière aux lieux de pause, les vestiaires et les fumoirs.
  • Encourager les déplacements sans utiliser les transports en commun.
  • Toutes les entreprises doivent anticiper que leurs employés devront rester à la maison en observation pendant un certain temps. Face à cette situation, leur entreprise pourrait éprouver des difficultés à fonctionner. Pour cette raison, l’État demande de préparer un Plan de Continuité des Activités (En anglais, Business Continuation Plan, BCP). Ce plan doit prévoir de diviser les employés en équipes. S’assurer que les travailleurs essentiels peuvent être remplacés au pied levé.
  • Outre les mesures de prévention, les entreprises sont encouragées à décaler les horaires de présence sur le lieu de travail.
  • Certaines régions demandent déjà de vider le lieu de travail au plus tard vers 20:00.
  • Refuser aux employés l’entrée sur le lieu de travail s’ils ont de la fièvre ou des symptômes. Les encourager à voir un médecin au plus tôt si eux ou les membres de leur famille ont de la fièvre.

Demandes aux écoles

  • Les écoles dans chaque région enregistrent beaucoup de cas d’infection. Pour cette raison, une partie des gouvernements locaux encouragent les universités et écoles à passer à des cours hybrides ou en ligne.
  • Les activités de club sont suspendues ou doivent avoir lieu dans un endroit supervisé tel que l’école.
  • La présence et l’heure d’arrivée dans les écoles est décalée pour la plupart des régions

Événements

Les événements font aussi l’objet de restrictions, et là encore, cela peut différer.

Dans tous les cas, les événements dans lesquels il n’y a pas d’acclamations et éclats de voix peuvent en principe se tenir jusqu’à 20 000 personnes. En revanche, les préfectures demandent à voir le plan de l’événement 2 semaine au plus tard avant l’événement. S’il ne correspond pas aux critères, il faut annuler l’événement.

Les événements avec éclats de voix et acclamations doivent en principe se limiter à 5000 personnes ou la moitié de la salle.

Dans certaines préfectures, les limites sont annulées si tous les participants se font tester pour le nouveau coronavirus.

Liste des principales demandes dans chaque préfecture qui applique les mesures prioritaires

Mesures prioritaires par préfecture (2022)

Autres informations utiles

Les aides aux particuliers se trouvent dans le coin COVID – “Particuliers”.

Un résumé des aides principales se trouve dans cet article : Aides pour protéger les moyens de subsistance et la vie des gens

Amis Français, en cas de difficultés financières importantes, pensez à contacter le Consulat pour demander l’aide spéciale COVID du gouvernement français.

Les particuliers qui travaillent sans être salariés peuvent aussi bénéficier d’autres aides : Votre travail au Japon peut-il bénéficier des aides aux entreprises ?

Les entrepreneurs peuvent aussi bénéficier de certaines aides, et il est aussi important de vérifier ces points dans l’article : Rappel : aides pour les personnes en situation précaire.

Enfin, pour la communauté française, il peut être utile de faire l’appel à l’OLES Japon pour obtenir une aide encore plus personnalisée. (Email : info@olesjapon.org).

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent Port du masque à l’extérieur et pour les enfants
Suivant COVID-19 – Classification des niveaux infectieux et mesures
Sommaire
error: Alert: Content is protected !!