Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Actualités | FAQ Vaccinations | Soutenir le site / Offrir un café

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade, etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Mesures COVID en cas d’épidémie à partir de l’automne 2022

Vous êtes ici :
< Retour

Le 11 novembre 2022, le Comité des experts pour la lutte contre le nouveau coronavirus présentait sa « Nouvelle classification des niveaux infectieux ». Le ministre Goto a présenté ces points, lors d’une conférence de presse, et Dr. a développé sur le sujet un peu plus tard. Le document de référence qui indique la politique du gouvernement est traduit ici.

Ce qu’il faut retenir, c’est que, si la propagation d’une souche mutante devait avoir le même niveau de contagiosité et de virulence que le variant Omicron, le gouvernement n’imposerait pas de nouvelles restrictions des activités. En revanche, il nous demandera de continuer à faire attention au port du masque, à l’aération, les Trois F. et désinfection des mains.

Source : taiou.pdf (cas.go.jp)

Réponses envisagées en cas d’augmentation de la charge des soins de santé en raison de la propagation des infections pendant cet automne

20ᵉ réunion (11 novembre 2022)

Synthèse du Comité des experts pour la lutte contre le nouveau coronavirus

Comité des experts pour la lutte contre le nouveau coronavirus

Le 11 novembre 2022 (vendredi).

Introduction

〇 Les discussions du comité des experts lors de sa réunion précédente, le 13 octobre 2022, avaient porté sur « les mesures contre les infections en phase de propagation du virus à partir de l’automne ». Le comité en a fait la synthèse. Parmi ces points,

  • En cas de propagation du virus depuis cet automne, le nombre de personnes infectées pourrait dépasser les pics déjà atteints jusqu’à présent. De plus, il faut craindre une épidémie simultanée de grippe. Même dans ce cas, comme pour cet été, si la propagation d’une souche mutante devait avoir le même niveau de contagiosité et de virulence que le variant Omicron, il n’y aura pas de nouvelles restrictions des activités. Toutefois, il faudra des mesures de prévention de la propagation du virus afin de protéger les personnes âgées, etc. tout en maintenant les activités socio-économiques. Parallèlement, la stratégie de base est de préparer le système des soins de santé ambulatoires, etc. en anticipant une double épidémie.
  • Dans la foulée, il convient de travailler sur des mesures efficaces de contrôle du virus qui ciblent les points clés. Cela doit se faire en s’appuyant sur des exemples d’initiatives avancées dans les établissements médicaux, les établissements de soins pour personnes âgées, les écoles, les crèches, etc.
  • En revanche, si le nombre de personnes infectées devenait explosif au point de créer des tensions dans le système médical, ou si la pathogénicité du virus devait se renforcer et changer de caractéristiques, par exemple, le gouvernement pourrait appeler ou demander aux entreprises et au public d’appliquer des mesures plus fortes afin de prévenir la propagation du virus et de maintenir le système médical. Selon la situation, il pourrait aussi envisager des mesures de prévention de la propagation du virus plus fortes en efficacité, qui comprendraient potentiellement des restrictions des activités, etc.

〇 À cette occasion, les membres du comité ont pointé que

  • Actuellement, compte tenu du fait que les taux d’aggravation des symptômes et de la mortalité liée au variant Omicron restent faibles, il serait difficile d’obtenir la compréhension de la population si l’on devait restreindre les activités par des mesures d’état d’urgence ou des mesures de prévention des pandémies ou autres mesures prioritaires.
  • Les experts ont pointé qu’il fallait réfléchir aux options disponibles si le niveau infectieux devait augmenter, même après avoir équipé le système de fourniture de soins médicaux et le système de tests de dépistage. Cela est nécessaire pour éviter une situation de crise qui provoquerait des tensions profondes au niveau des soins de santé. Il faut également définir à partir de quel moment il sera nécessaire d’adopter des mesures plus fortes.

〇 En conséquence, compte tenu de la situation socio-économique et du système des soins de santé ambulatoires, etc. au moment de la propagation des infections de cet été et compte tenu du fait que le système des soins de santé ambulatoires, etc. doivent également se préparer à une épidémie simultanée de grippe saisonnière cet hiver, les experts ont compilé des mesures de prévention de la propagation du virus dès que la charge des soins de santé augmentera à partir de cet automne. L’objectif est de contenir le niveau infectieux lorsque des souches mutantes de même niveau de contagiosité et de pathogénicité que le variant Omicron.

Par ailleurs, à cette occasion, tout en maintenant le concept de base consistant à définir la classification des niveaux selon le degré de tension dans les services de soins médicaux, les indicateurs et les événements pour la gestion du variant Omicron changent. De même, nous réorganisons le contenu des mesures précises de prévention de la propagation du virus à prendre à chaque étape.

Réponses envisagées en cas d’augmentation de la charge des soins de santé en raison de la propagation des infections pendant cet automne

① Le tableau ci-dessous organise les réponses envisagées à partir de cet automne, en cas d’augmentation de la charge des soins de santé quand la propagation des infections a lieu avec des souches mutantes aussi contagieuses et pathogènes que le variant Omicron.

② Dans le cadre de la gestion du variant Omicron, nous revoyons la classification des niveaux, afin de se concentrer sur la situation en matière de soins de santé ambulatoires (etc.). De plus, nous appliquerons des mesures de prévention de la propagation du virus selon chaque niveau.

③ En période d’augmentation de la charge des soins de santé, nous implémenterons des mesures de prévention de la propagation du virus dans le cadre de « zones de renforcement des mesures (nom provisoire) » qui donnent le choix de renforcer la diffusion d’informations qui induisent des comportements individuels proactifs par leur efficacité et simultanément d’appeler ou demander à la population d’agir avec prudence.

Si, malgré tout, la propagation des infections persiste, par exemple, il faudra demander ou appeler les habitants et entreprises à coopérer plus pour réduire les occasions de contact en présentiel, à un stade qui précède les tensions anticipées dans le milieu médical. (Appel ou demandes en vertu de l’Article 24, paragraphe 9 de la loi sur les mesures spéciales).  (« Déclaration d’urgence médicale 医療非常事態宣言 (nom provisoire) »).

IMG - Mesures COVID en cas d'épidémie en automne 2022 p1 (cliquer sur l'image pour l'agrandir.)
Mesures COVID en cas d’épidémie à partir de l’automne 2022 p1 (cliquer sur l’image pour l’agrandir)
IMG - Mesures COVID en cas d'épidémie en automne 2022 p2
Mesures COVID en cas d’épidémie à partir de l’automne 2022 p2
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Annexe Sur les appels et demandes aux particuliers et entreprises implémentés par les préfectures dans le cadre d’une « période d’accroissement de la charge des soins de santé ».

  • Lors de la « période d’accroissement de la charge des soins de santé », les préfectures enregistrant un nombre important de cas d’infection devront lancer une « déclaration de renforcement des mesures (terme provisoire) » selon la situation régionale. À cette occasion, elles demanderont / appelleront la population et les entreprises à suivre les instructions suivantes. Elles pourraient lancer des demandes et des appels à la population pour qu’elle agisse prudemment dans les cas comme ceux énoncés en 2.④ et ⑥. Les points ci-dessous sont donnés à titre d’exemple, et selon les conditions locales, il pourrait y avoir d’autres types de demandes et d’appels.
  • L’État considérera que les préfectures concernées sont des « zones de renforcement des mesures (terme provisoire) ».

1. Maintien des fonctions et sécurisation du système médical

① Avant de consulter un service ambulatoire en cas de fièvre, les personnes à faible risque d’aggravation des symptômes effectuent un autotest avec un kit de test de dépistage. Si le résultat est positif, elles s’enregistrent dans le centre de suivi sanitaire. Si elles éprouvent des symptômes importants, elles doivent envisager de consulter un médecin par téléphone ou dans un établissement médical.

② L’utilisation des services d’urgence et des ambulances doit se limiter aux personnes qui en ont vraiment besoin, et il faut passer par un site Web ou un guichet de consultation téléphonique spécialisé. (Note)

(Note) Sites web du « Manuel d’utilisation des ambulances », des « Urgences pour les enfants », etc., et les centres de consultation téléphonique tels que les centres de consultation COVID des gouvernements locaux, le « #7119 » (consultations afin de demande les urgences), « #8000 » (consultations médicales pour les enfants), etc.

③ Il conviendra d’implémenter, dans la mesure du possible, une gestion qui permet aux professionnels de la santé devenus cas contacts à fournir des soins médicaux pendant leur période de mise en observation sanitaire, s’ils effectuent des tests qualitatifs d’antigène.

2. Mesures de prévention de la propagation du virus

(Renforcement de la diffusion d’informations)

Informer avec soin la population sur la situation en matière de propagation et de charge de travail du système médical, et appeler les gens à la coopération.

Demandes et appels à la coopération des particuliers

① Réintroduction des mesures de base de contrôle du virus : éviter les « Trois F » (NdT : Trois F = « Lieux Fermés, Lieux de Foule, Lieux dans lesquels on se Frôle / parle Fort »), maintenir une bonne hygiène des mains, en les lavant (etc.), aérer de manière efficace, etc.).

② Recevoir rapidement une inoculation du vaccin compatible avec la souche Omicron.

③ Les personnes qui ont été en contact avec des personnes infectées doivent rapidement faire un test de dépistage. Pour les retours au pays, faire un test de dépistage avant de rencontrer des personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques. Soumettre les personnes qui rentrent temporairement au pays à un test de dépistage dans les points d’entrée des établissements de soins pour personnes âgées (etc.) qu’ils visitent.

S’abstenir de tout comportement pouvant entraîner une propagation du virus, tels que se déplacer ou sortir pour se rendre dans des lieux de foule ou des lieux à fort risque infectieux. En particulier, décider et envisager par prudence de reporter la participation à des événements de grande envergure ou à des repas et des pots avec un grand nombre de personnes. Être particulièrement attentif aux infections lors des activités scolaires et de clubs, des leçons et jukus, et lors de réunions entre amis, etc.

⑤ Éviter de parler fort dans les établissements de restauration et d’y rester longtemps, porter un masque quand on parle. ⑥ Veiller à ce que les personnes présentant des symptômes inhabituels s’abstiennent de sortir, d’aller au travail, d’aller à l’école ou dans les maternelles, etc.

Demandes et appels à la coopération des entreprises

⑦ Promouvoir le télétravail (travail à domicile)

⑧ Systématiser les mesures contre les infections dans les endroits dans lesquels les gens se rassemblent.

  • Encourager employés à se soumettre à des tests de dépistage,
  • Aérer de manière appropriée,
  • Installer des appareils pour désinfecter les mains,
  • Gérer les entrées et diriger les visiteurs de l’établissement,
  • Interdire l’entrée aux personnes qui présentent de la fièvre, etc.
  • Informer les personnes qui entrent sur le port du masque, etc.

⑨ Implémenter les mesures selon les recommandations du comité des experts de la COVID du 13 octobre dans les établissements médicaux, les installations pour personnes âgées, les écoles et les garderies, etc.

Promouvoir les tests de dépistage intensifs dans les établissements pour personnes âgées, en utilisant des kits de test antigénique, etc.

⑪ Installer une ventilation suffisante, séparer les sièges et installer des partitions (etc.) dans les établissements de restauration et de boissons.

3. Assurer un système pour la continuité des affaires  

① Encourager la consolidation d’un système de continuité des opérations qui présuppose un nombre important de personnes absentes du lieu de travail.

② Encourager les entreprises à informer à l’avance la population, leurs clients et fournisseurs sur les suspensions temporaires de travail et les mesures associées.

③ Faire savoir que l’on ne demande pas de suspension du travail aux cas contacts.

Source : newlevel_bunrui.pdf (cas.go.jp)

Autres articles utiles

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Sommaire
error: Alert: Content is protected !!