Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Actualités | FAQ Vaccinations | Soutenir le site / Offrir un café

Mesures d’état d’urgence et mesures prioritaires – La différence ?

Vous êtes ici :
< Retour

En réponse à une question fréquemment posée, Infos Locales au Japon rappelle la différence entre les mesures d’état d’urgence et les mesures prioritaires.

Différentes entre les mesures prioritaires et mesures d’état d’urgence

Si on doit dire les choses très simplement :

  • Les mesures d’état d’urgence s’appliquent pour toute une préfecture en même temps.
  • Les mesures prioritaires (ce qu’Infos Locales au Japon traduit aussi par mesures de prévention des pandémies et autres mesures prioritaires) s’appliquent à des régions ou des villes, et pas nécessairement à toute la préfecture.
  • Le montant des primes est différent selon les mesures.


Par exemple, quand on dit état d’urgence pour Tokyo, on parle de tout Tokyo. Quand on dit mesures prioritaires pour Tokyo, on parle de certains quartiers ou districts. Ceux-ci sont définis par le gouvernement de Tokyo.

Les consignes sont différentes

Lorsque les gouvernements de chaque préfecture décident de mesures prioritaires, ils disent ce qu’il faut faire dans la zone de mesures prioritaires, et dans le reste de la préfecture (hors zone). Infos Locales au Japon décrit cela à chaque fois dans un article appelé “Ce qu’il faut savoir”).

Par exemple : 

Pour retrouver ces articles, il suffit de faire une recherche sur le terme “Ce qu’il faut savoir”.

Que cela soit pour les mesures prioritaires et pour la déclaration de l’état d’urgence, ne pas respecter les mesures peut entraîner des amendes très fortes.

Les amendes pour non-respect des règles imposées aux entreprises peuvent se monter à

  • 200 000 yens par établissement en zone de mesure prioritaire,
  • 300 000 yens par établissement en zone d’état d’urgence.

Ce que cela change pour la population

Pour ce qui est de notre quotidien, dans les régions de déclaration de l’état d’urgence, comme dans les régions de mesures prioritaires, on nous demande de renoncer à sortir sauf pour ce qui sert à se maintenir en vie et en bon état de santé. On peut faire ses courses, aller travailler (si l’on ne fait pas de télétravail), on peut se promener et faire du sport. Par contre, on doit faire tous les efforts pour éviter de se rendre dans un endroit à risque, ou pour rencontrer des personnes de trop près ou qui parlent avec nous sans masque.

Les gouverneurs peuvent nous demander de respecter une taille de groupe quand on sort. Ils peuvent insister pour que l’on arrête de boire d’alcool entre amis, etc.

Comment comprendre les critères de décision pour passer d’une mesure à l’autre

Ce graphe montre les grands principes.

Ce tableau montre comment l’État japonais décide de passer des mesures prioritaires à un état d’urgence et vice et versa. (MAJ janvier 2022)

Le principe reste toujours le même. Si le niveau infectieux monte, on commence par les mesures prioritaires. Puis, si cela empire, on passe à l’état d’urgence. Quand cela va mieux, on descend de l’état d’urgence aux mesures prioritaires.

Autres liens utiles

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent Critères de décision pour sortir d’isolement en cas d’infection COVID
Suivant Voir aussi les Conférences de presse
Sommaire
error: Alert: Content is protected !!