Cliquer à droite sur la flèche pour limiter la recherche à certaines catégories.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran. Il n'y a pas besoin d'avoir un compte à Facebook si vous ne le souhaitez pas (mais il y a des limitations).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

COVID-19 Normes pour le suivi à domicile des cas asymptomatiques

Vous êtes ici :
< Retour

7 août 2020. Le gouvernement japonais a défini les normes qui permettent à des patients asymptomatiques ou avec des symptômes bénins de rester chez elles en observation.

Sur le principe, les personnes asymptomatiques ou avec des symptômes bénins doivent être mis en observation dans des établissements d’hébergement. Cette décision a été prise car les symptômes peuvent évoluer brusquement.

Cependant, lorsque le nombre d’établissements d’hébergement et de soin est insuffisant, il faut considérer laisser ces patients à domicile, à titre exceptionnel.

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales a déterminé qu’il y avait environ 1700 personnes infectées qui souhaitent rester chez elles. Il a donc décidé de définir les règles, qui sont les suivantes :

  • sur le principe, seules les personnes qui vivent seules et ne risquent pas d’infecter d’autres personnes dans la famille peuvent rester à domicile.
  • Si la personne malade vit avec d’autres personnes, il ne doit pas y avoir de fumeurs dans le logement. Il faut pouvoir séparer les espaces de vie, et de pouvoir vivre en appliquant les mesures de gestion du virus.
  • Les hokenjos doivent gérer la santé non seulement des nourrissons ou personnes qui reçoivent des soins infirmiers, mais aussi celle de leur famille.
  • Chaque personne infectée recevra un maximum de 4500 yens pour se faire livrer 3 repas par jour, afin qu’elle ne sorte pas. Il faut soulager le travail des hokenjos qui suivent l’état de santé des patients. Aussi, la personne malade à domicile devra saisir ces informations sur une app de son smartphone.

Le principe de base ne change néanmoins pas. Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales souhaite continuer à placer les personnes en centre d’hébergement en priorité. Pour cela, les préfectures doivent continuer à sécuriser des logements.

Sur Facebook : https://www.facebook.com/InfosLocalesJapon/posts/1218438971850550



Précédent Comment utiliser un thermomètre pour les aisselles…
Suivant Familles monoparentales – Repas gratuits (COVID)
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières