Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

Mie (Préf) « Déclaration d’alerte d’urgence » au nouveau coronavirus

Vous êtes ici :
< Retour

Le 14 janvier 2021, la préfecture de Mie a déclaré une alerte d’urgence concernant le nouveau coronavirus. Bien qu’il ne s’agisse pas de déclaration de l’état d’urgence, les consignes sont similaires, et l’application fait l’objet de primes de coopération pour les établissements de restauration.

Le Texte

Le virus se propage de nouveau rapidement dans les zones urbaines, principalement, et le gouvernement vient de déclarer l’état d’urgence pour la capitale et 3 préfectures.

Même dans la préfecture, le nombre de personnes nouvellement infectées bas des records fréquemment, et reste à un niveau élevé, ce qui alourdit considérablement la charge du système médical.

De plus, depuis les vacances de fin et de début d’année, quand on regarde la situation infectieuse dans la préfecture, on remarque que

  • Il y a beaucoup de cas d’infection liées aux repas et à la boisson,
  • le nombre de cas d’infection dont l’origine d’infection pourrait venir de l’extérieur de la préfecture est en augmentation,
  • de nombreuses personnes infectées ont la trentaine ou moins,
  • il y a de nombreux cas d’infection parmi des personnes qui pourraient être étrangères.

C’est dans ce contexte que les préfectures du Kansai, dont Osaka, ont été ajoutées, le 13 janvier 2021, après la métropole de Tokyo, dans la liste des régions concernées par la déclaration de l’état d’urgence. En même temps, les zones qui partagent avec ces régions vie et activités culturelles, à savoir les préfectures de Aichi, Gifu, ainsi que celles de Tochigi et Fukuoka ont été ajoutées à cette liste. En conséquence, afin de prendre des mesures élargies et de protéger la « vie et la santé » irremplaçables de chaque habitant de la préfecture, nous avons renforcé en urgence les « directives de la préfecture de Mie » version 8, et émettons une

« Déclaration d’alerte d’urgence » au nouveau coronavirus
dans la préfecture de Mie.

Les dates sont les mêmes que pour la période de la déclaration de l’état d’urgence, ce qui veut dire que jusqu’au 7 février 2021, nous demandons l’application des choses suivantes.

1. Appel à tous les habitants de la préfecture

(1) Systématisation des mesures de prévention du virus

  • Manger et boire avec beaucoup d’adultes et pendant longtemps, le risque de contamination augmente, même entre personnes d’une même famille. Aussi, veuillez éviter de participer à de telles occasions non seulement lors de rassemblements sociaux, mais également lors de repas à plusieurs, y compris pendant le déjeuner.         
    (Demandes de coopération en vertu de la Loi sur les mesures spéciales, etc., article 24, paragraphe 9)
  • Dans les situations où il faut se rendre à l’école ou au travail dans d’autres préfectures, évitez de participer à des situations dans lesquelles ont mange ou boit avec plusieurs adultes et pendant longtemps.
  • Les jeunes générations peuvent être asymptomatiques sans le savoir, et risquent de répandre le virus quand dans leur famille ou parmi leurs amis, etc. Encore une fois, suivez le plus possible les mesures de prévention du virus.

(2) S’abstenir tout déplacement

  • À moins que cela soit nécessaire pour le maintien des moyens de subsistance, évitez de vous déplacer dans d’autres préfectures, même si elles ne tombent pas sous une déclaration de l’état d’urgence ou ne font pas l’objet de demande de restriction des horaires d’ouverture, etc.
    (Demandes de coopération en vertu de la Loi sur les mesures spéciales, etc., article 24, paragraphe 9)

2. Demande aux personnes qui se trouvent en dehors de la préfecture

  • Si vous résidez dans une préfecture mentionnée dans la déclaration de l’état d’urgence, ou si vous vous trouvez dans une région qui fait l’objet de demandes de restriction des horaires d’ouverture, etc., veuillez éviter de vous rendre dans la préfecture de Mie, à moins que cela ne soit nécessaire pour le maintien des moyens de subsistance.   
  • Même si vous vivez dans une autre région, nous vous demandons de tenir compte des directives concernant les déplacements des personnes qui vivent dans votre préfecture, et de prendre le temps pour vous demander si vous avez vraiment besoin de le faire maintenant, ou si vous ne pouvez vraiment pas le reporter, et de vous abstenir dans le but de prévenir la propagation du virus.

3. Demande aux entrepreneurs

  • La préfecture enregistre de nombreux cas d’infection pendant la prise de repas et de boissons. De plus, ces moments se prolongent lorsqu’ils s’accompagnent de consommation d’alcool. Comme l’alcool fait baisser le niveau de vigilance, etc., le risque d’infection augmente. Aussi, nous demandons aux établissements de restauration qui servent de l’alcool et aux établissements de restauration avec service de contact de réduire leurs horaires d’ouverture jusqu’à 21:00. (Nous demandons de ne pas ouvrir entre 21:00 et 5:00 le lendemain matin) 
    • Régions concernées : Villes de Kuwana, Yotsukaichi, et Suzuka
      (桑名市、四日市市、鈴鹿市)
    •  Période d’application : Du 18 janvier au 7 février 2021       
      (Demandes de coopération en vertu de la Loi sur les mesures spéciales, etc., article 24, paragraphe 9)
  • Dans les établissements médicaux, les établissements des services sociaux de la préfecture qui sont souvent au centre de clusters, ainsi que dans tout autre type d’établissement dans lequel on a trouvé des clusters dans tout le pays, veuillez de nouveau suivre et attirer l’attention du personnel et des usagers sur la systématisation des mesures de prévention de la propagation du virus selon les directives. 
    (Demandes de coopération en vertu de la Loi sur les mesures spéciales, etc., article 24, paragraphe 9)
  • Nous demandons aux établissements d’enseignement dans lesquels il y a des étudiants étrangers, aux entreprises qui emploient des étrangers, aux organisations qui sont en contact avec des étrangers, de bien les informer sur les mesures de prévention du virus.
     (Demandes de coopération en vertu de la Loi sur les mesures spéciales, etc., article 24, paragraphe 9)
  • Outre les efforts visant à réduire les opportunités de contact telles que le travail par rotation, le travail échelonné, les déplacements à vélo et l’utilisation des outils de conférence en ligne, veuillez travailler à réduire autant que possible de 50% la présence du personnel sur le lieu de travail en l’encourageant à faire du télétravail.
  • On trouve des cas liés à l’origine de clusters qui se sont formés lors de réunions sociales, de la vie en dortoir, d’activités de club ou parascolaires dans les lycées, les institutions d’enseignements supérieur et les collèges. Informez les élèves et étudiants sur les mesures de prévention du virus même dans les comportements en dehors du milieu scolaire.

4. Éradiquer la discrimination et le préjudice

Nous n’acceptons pas les actes de discrimination et de préjudice envers les personnes qui viennent travailler ou étudier dans la préfecture parce qu’ils n’en ont pas le choix, envers les professionnels de la santé qui traitent la COVID-19, les personnes qui reviennent de l’étranger, ou les étrangers qui vivent au Japon. aussi, n’ayez aucun comportement qui entraîne des préjugés, de la discrimination, une violation des droits de l’homme ou de la diffamation.

Nous sommes dans une situation qui nous oblige à faire des demandes très pénibles à la population et aux entreprises de la préfecture, afin d’empêcher l’augmentation du nombre de personnes infectées et la propagation explosive de l’infection.

La préfecture n’hésitera pas à prendre les mesures nécessaires afin de pouvoir surmonter la vague de propagation de ce virus. Aussi, nous demandons aux citoyens de la préfecture et aux entreprises d’appliquer encore plus les mesures de prévention du virus.

Le 14 janvier 2021. 
Hidetaka Suzuki, Gouverneur de la préfecture de Mie

Source : 緊急警戒宣言(本文・PDF)  

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent 2021-04-20 Conseil Consultatif sur le besoin de déclarer l’état d’urgence
Suivant 2020-11-28 Gouverneur de la préfecture de Mie
Table des matières
error: