Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Actualités | FAQ Vaccinations | Soutenir le site / Offrir un café

Trésorerie et mesures d’urgence globales face à la flambée des prix au Japon

Vous êtes ici :
< Retour

「原油価格・物価高騰等総合緊急対策」を踏まえた資金繰り支援の徹底等について. Le gouvernement japonais a décidé de revoir les conditions au prêt définies pour la COVID. Il s’agit de tenir compte des difficultés liées à la situation en Ukraine, qui s’ajoutent à la COVID. Cette fois, il est question

  • des prêts pour les entreprises de toute taille,
  • de la renégociation des prêts aux entreprises et aux particuliers ayant des difficultés de trésorerie.

Ce document s’adressait à l’origine aux associations d’institutions financières. Néanmoins, Infos Locales au Japon suppose que ses lecteurs comprendront mieux les choix proposés en lisant les intentions du gouvernement. Le texte était difficile à traduire et Infos Locales au Japon peut avoir mal compris. Il est essentiel de dialoguer avec sa banque pour bien comprendre qui est concerné par cette mesure.

Parce qu’il est question d’argent, et parce que cela concerne aussi bien les entreprises que les particuliers, si vous anticipez ou avez des difficultés à rembourser vos emprunts, Infos Locales au Japon recommande vraiment de consulter l’institution qui les a accordé(s).

Note : Les prêts COVID et liés à la situation en Ukraine sont réunis dans ce dossier : Emprunter (entreprises). Infos Locales au Japon n’a pas eu le temps de mettre à jour les dates d’échéance. Il convient donc de cliquer sur les liens (source) pour vérifier que les dates n’ont pas changé.

Source : 

Message aux Institutions financières

À tous les Représentants d’associations, etc.

Le 11 mai 2022  

Premier ministre Fumio Kishida

  • Ministre des Finances et ministre d’État chargé des services financiers Shunichi Suzuki,
  • Ministre de la Santé, du travail et des affaires sociales Shigeyuki Goto,
  • Ministre de l’Agriculture, des forêts et de la pêche Kaneko Harajiro,
  • Ministre de l’Économie, du commerce et de l’industrie Haguida Koichi.

Concernant un soutien rigoureux par l’aide aux flux de trésorerie sur la base des « Mesures d’urgence globales face l’envolée des prix du pétrole, des denrées et autres produits ».

Nous tenons à remercier les institutions financières et autres organisations des secteurs public et privé pour les efforts constants qu’elles ont déployés jusqu’à présent pour soutenir les entreprises, y compris en répondant à nos demandes successives.

Alors que les conséquences du nouveau coronavirus se prolongent, nous devons faire face à une incertitude croissante à l’échelle mondiale suscitée par les tensions en Ukraine et les autres événements liés. Il faut également s’inquiéter de l’impact de l’envolée des prix du pétrole, des denrées et autres produits.

Dans ce contexte, le 26 avril, le gouvernement japonais a décidé de prendre des mesures d’urgence globales face l’envolée des prix du pétrole, des denrées et autres produits. Celles-ci comprennent de nouvelles réductions des taux d’intérêt pour les prêts du filet de sécurité セーフティネット貸付 et le prolongement des prêts pratiquement sans intérêts et sans garantie des institutions financières affiliées au gouvernement jusqu’à la fin du mois de septembre. Ces mesures visent à assurer un soutien total des flux de trésorerie des PME et des TPE, des travailleurs de l’industrie de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche, ainsi que des entrepreneurs du secteur de la santé publique, etc. Par conséquent, afin de s’assurer que les institutions financières (etc.) des secteurs public et privé fournissent le soutien financier nécessaire, nous vous demandons de nouveau de nous aider et d’informer de ces mesures le personnel, y compris commercial, de votre institution, des institutions financières membres de votre association, etc. Veuillez également vous assurer qu’ils sont bien conscients des points suivants. Par ailleurs, le gouvernement continuera notamment à auditer l’état du soutien financier par les institutions financières et à écouter l’avis des entrepreneurs sur cette mesure.

Détail des mesures

1. De nombreuses entreprises subissent non seulement les effets du nouveau coronavirus, mais encore de la situation en Ukraine, et de l’augmentation des prix du pétrole brut. Cela concerne notamment les entreprises qui effectuent de multiples transactions avec la Russie, etc., celles qui subissent les conséquences sur les paiements internationaux, et celles qui font face à des difficultés à recevoir des paiements (etc.) en raison de la pénurie de l’offre mondiale de pièces détachées ou autres produits, ou des retards ou de l’incapacité de recevoir un approvisionnement. Pour éviter que de telles entreprises ne soient confrontées à des difficultés de trésorerie, il convient de continuer à évaluer de manière proactive la situation économique de toutes les entreprises, y compris des PME, des grandes entreprises et des entreprises de taille moyenne, et de leur fournir une aide solide et adaptée à leurs besoins. Veuillez bien les conseiller et gérer avec soin et de façon appropriée leurs besoins en flux de trésorerie, y compris en matière de report des échéances de remboursement ou de changement des conditions des prêts.

2. Parce que nous entrons dans une troisième année à subir l’impact de la COVID, les institutions financières reçoivent beaucoup plus de demandes de second ou troisième report de remboursement ou de changement de condition des prêts. Veuillez tenir suffisamment compte de la situation des entreprises à court d’argent, non seulement quand ce sont des PME, mais encore ce sont de grandes entreprises ou des entreprises de taille moyenne. Il va sans dire qu’il ne faut pas hésiter à prêter ou à revoir les crédits et qu’il convient d’offrir un soutien financier aussi souple que possible du point de vue de l’entreprise afin d’éviter les malentendus sur ce sujet.

3. Parmi les mesures d’urgence globales face l’envolée des prix du pétrole, des denrées et autres produits, outre l’abolition de conditions d’éligibilité, les prêts du filet de sécurité (Safety net セーフティネット) bénéficient d’un rabaissement supplémentaire des taux d’intérêt. De même, nous avons repoussé la date limite pour demander les prêts pratiquement sans intérêt et sans garant contractés auprès des institutions financières du gouvernement jusqu’à fin septembre. Des dispositions spéciales sont aussi implémentées concernant le plafond des prêts du filet de sécurité pour l’agriculture, la sylviculture et la pêche. L’utilisation des mesures diverses de ce cadre ont pour but de répondre rapidement et de manière appropriée aux besoins des entreprises, notamment par l’offre active de prêts.

4. Face à l’envolée des prix du pétrole, des denrées et autres produits, les entrepreneurs peuvent anticiper que leur situation nécessitera un financement additionnel. Ils peuvent aussi avoir besoin d’un prêt jusqu’à ce qu’ils puissent recevoir le versement de chaque subvention, etc., ou nécessiter un prêt d’investissement en capital ou un fonds de roulement, par exemple. Veuillez répondre avec soin et bienveillance à de tels besoins. En outre, en fonction de la nature de l’entreprise et de ses besoins, les institutions financières affiliées à l’État doivent bien sûr fournir des prêts subordonnés au capital. De la même manière, les institutions financières privées doivent également assurer un soutien total pour renforcer la base financière de l’entreprise et fournir un soutien aux flux de trésorerie, tout en utilisant diverses méthodes telles que les prêts subordonnés au capital et les prêts garantis sur les comptes clients, etc.

5. Bien entendu, il n’est pas question d’amener les entreprises à abandonner leurs demandes, y compris celles qui les amènent à consulter pour un deuxième ou troisième report des échéances ou de la date du premier remboursement. Il convient de continuer à répondre rapidement et avec souplesse à la situation réelle des entreprises en ce qui concerne la modification des conditions des dettes existantes et le refinancement, par exemple en proposant activement de reporter les périodes de remboursement et de premier versement.

Lors de ces négociations, si certains entrepreneurs hésitent à prolonger la date de premier remboursement par crainte d’une charge de plus lourde à la fin de la période, veuillez proposer également que l’on prolonge en même temps la durée du prêt. En outre, il convient de conseiller avec plus de flexibilité sur les prolongations au-delà des périodes de remboursement et de premier paiement prévues par le système, en fonction des circonstances individuelles.

6. Veuillez aussi vous efforcer de répondre aux consultations avec soin et avec bienveillance, non seulement en aidant à financer la trésorerie mais encore en aidant les entreprises à améliorer leurs affaires lorsqu’elles font face à divers défis de gestion tels que la flambée des prix des matières premières liées à la situation en Ukraine, ou la révision des fournisseurs et des points de vente, etc.

7. Nous craignons un impact sérieux de l’envolée des prix du pétrole, des denrées et autres produits sur la vie de nos concitoyens. Dans ce contexte, on peut prévoir que les clients (des institutions financières) consultent sur le remboursement de leurs prêts à partir du bonus du mois de juin. Aussi, nous vous demandons également de répondre rapidement et avec flexibilité aux demandes de report des échéances et des conditions de prêts immobiliers et d’autres prêts pour les particuliers en tenant compte des besoins et de la situation de ces personnes.

Amis lecteurs, pardonnez ce petit avertissement, hélas inévitable quand on parle d’argent et de lois.

Comme c’est le cas pour tous les articles publiés sur cette page, Infos Locales au Japon a pour but de faciliter la compréhension des démarches, mais ne peut pas garantir que la traduction est sans erreur. Ces traductions sont fournies sans garantie de résultats, y compris financiers. Les textes changent en permanence, surtout en ce moment. Cela veut dire qu’il faut aller vérifier l’information à la source. Les liens sont mis dans le texte ci-dessous. Dans le cas présent, il s’agit des services fiscaux japonais et du ministère des finances. Comme il s’agit d’argent, Infos Locales au Japon s’excuse d’insister. Vous devez absolument contacter
les institutions financières concernées et/ou
– un spécialiste de ces questions. En général, on parle de comptable.

pour vérifier votre statut et que les conditions s’appliquent dans votre cas.

Autres liens utiles

Autres informations utiles

Les aides aux particuliers se trouvent dans le coin COVID – “Particuliers”.

Un résumé des aides principales se trouve dans cet article : Aides pour protéger les moyens de subsistance et la vie des gens

Amis Français, en cas de difficultés financières importantes, pensez à contacter le Consulat pour demander l’aide spéciale COVID du gouvernement français.

Les particuliers qui travaillent sans être salariés peuvent aussi bénéficier d’autres aides : Votre travail au Japon peut-il bénéficier des aides aux entreprises ?

Les entrepreneurs peuvent aussi bénéficier de certaines aides, et il est aussi important de vérifier ces points dans l’article : Rappel : aides pour les personnes en situation précaire.

Enfin, pour la communauté française, il peut être utile de faire l’appel à l’OLES Japon pour obtenir une aide encore plus personnalisée. (Email : info@olesjapon.org).

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent Comprendre le système de lutte contre la précarité au Japon
Suivant Familles monoparentales – Aide au logement par l’exemple
Sommaire
error: Alert: Content is protected !!