Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Coin COVID

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

2020-12-18 – Association des médecins de la préfecture de Hiroshima

Vous êtes ici :
< Retour

Le 18 décembre 2020, l’Association des médecins de Hiroshima explique la situation dans la ville et annonce un état d’urgence médicale. La situation est grave pour le système médical. Les mesures demandées sont importantes, mais ne sont pas annoncées par le gouvernement local. De fait, les gouvernements locaux de la ville et la préfecture pourraient annoncer de nouvelles mesures à partir de ces informations.

Infos Locales au Japon appelle les personnes qui ont prévu de se déplacer à Hiroshima pour la fin de l’année à lire cet article et bien peser le pour et le contre avant de prendre une décision.

Note : La campagne Go To Travel est annulé pour les voyages en direction de Hiroshima. Cela signifie que les remboursements des réservations sont gratuits jusqu’au 24 décembre à minuit.

Discours du vice-président de l’association préfectorale des médecins

Je souhaite parler de la situation infectieuse du nouveau coronavirus. Elle est particulièrement difficile.

Face à la situation actuelle, nos associations de médecins de la préfecture et de la ville de Hiroshima ne peuvent plus supporter la situation. C’est pourquoi nous souhaitons expliquer ce qui se passe et appeler la population dans la préfecture à la coopération. Il s’agit de la première conférence de presse conjointe des deux associations.

Situation infectieuse

Dans la situation présente, hier, nous avons de nouveau battu des records avec 141 nouveaux cas. Depuis le début du mois de décembre, en particulier, le nombre de cas positif est en constante croissance.

Ce qui en découle, et c’est ce qui nous pose problème, c’est que les établissements qui accueillent ces patients sont sous tension. En particulier, si on regarde les chiffres concernant les infections dans la dernière semaine, on peut voir qu’il y a une situation de crise.

1Tokyo28,45 personnes
2Osaka26,47 personnes
3Préfecture de Hiroshima25 personnes
Nombre de cas positifs pour 100000 habitants pendant la dernière semaine

25 personnes pour 100 000 habitants place la préfecture à la troisième position. On peut voir que la tendance à la hausse ne s’arrête pas. C’est une réalité.

Bilan concernant les possibilités d’hospitalisation

Les établissements qui acceptent les patients sont de plus en plus débordés. Le nombre de patients pour lesquels on ne trouve pas d’hôpital est en augmentation. À l’heure actuelle, 619 personnes attendent une prise en charge. Ils attendent au centre de triage.

(NdT : un centre de triage, dans le milieu médical, est l’endroit où les médecins et infirmiers observent les symptômes et décident s’il faut envoyer les patients se faire opérer, recevoir des soins, ou si on peut le mettre ailleurs. Ces centres ne peuvent pas donner de traitement.)

À l’heure actuelle, nous avons sécurisé 332 lits pour les hospitalisations. 122 sont vides, ce qui représente 36.2%. Si on prend ces chiffres dans l’autre sens, le nombre de lits est occupé à plus de 60%. Cela montre que le système est sous tension.

Du point de vue des établissements d’hébergement, il reste encore 67,4% de lits. Même ainsi, il y a déjà 279 personnes hospitalisées, ce qui est un niveau élevé. Comme cela va continuer à augmenter, nous sommes très inquiets concernant la façon dont nous allons pouvoir y répondre.

Nous allons maintenant vous expliquer ce qui pose le plus grand problème à Hiroshima.

Président de l’association des médecins de la ville de Hiroshima

L’association des médecins de la ville de Hiroshima a pour mission de protéger la vie des personnes qui se trouvent dans sa circonscription, 24 heures par jour et 365 jours par an. Jusqu’à présent, la ville a préservé un service de jour, d’hospitalisation et d’urgences.

Cependant, nous sommes maintenant arrivé à un nouveau stade. En l’espace de 2 semaines à peine, notre service qui fonctionnait quoi qu’il arrive a commencé à s’effondrer.

Dans la situation actuelle, les hôpitaux réduisent les consultations normales, et sont obligés de reporter les opérations. Il n’y a pratiquement plus d’hôpital d’urgence pour accueillir de nouveaux patients. Ensuite, les urgences de nuit avaient fonctionné jusqu’à présent, mais le centre des urgences a dû cesser le traitement des urgences pour pouvoir s’occuper des patients COVID-19. C’est la première fois depuis la création de ce centre.

NdT : texte de la diapo.

  • Même si on appelle une ambulance, elle ne peut pas trouver d’hôpital pour accueillir la personne malade.
  • Même si un patient a un accident cérébral ou cardiaque, il n’y a plus de médecin pour s’occuper de lui.
  • Les patients qui ont un cancer ne peuvent pas se faire opérer.

La ville de Hiroshima compte

  • 1785 médecins en poste,
  • 1076 médecins ayant leur clinique,
  • tous les infirmiers, pharmaciens et personnel hospitalier se battent du mieux qu’ils peuvent mais ne peuvent malheureusement plus fournir un traitement en toute sécurité.

En outre, avec cette situation, le système de soins que nous avions mis en place depuis le mois d’avril est dans une situation de crise bien pire que celle que nous avions pu imaginer. Le risque que nous ne puissions plus du tout fonctionner est de plus en plus élevé.

Appel à la population qui se trouve dans la ville de Hiroshima

La ville de Hiroshima fait face à une situation jamais connue jusqu’à présent. Il s’agit vraiment d’une situation d’état d’urgence équivalente à une catastrophe naturelle de grande ampleur.

Aussi, l’association médicale demande à la population de la ville de Hiroshima les points suivants.

Afin d’empêcher une propagation plus importante du virus, dans la mesure du possible, abstenez-vous de sortir si cela n’est ni urgent ni nécessaire.

Il faut des mesures de restriction des comportements plus stricte que lors de la déclaration de l’état d’urgence en avril. Le système de soins est en crise. Les personnes qui ne se sentent pas bien doivent téléphoner dans la mesure du possible pendant les heures d’ouverture dans un des nombreux hôpitaux ouverts dans la journée. Consultez après avoir appelé.

En tant que président de l’association des médecins de Hiroshima, tenir une telle conférence de presse est vraiment très pénible.

Tout les hôpitaux se joignent pour préserver la vie et la santé de la population de Hiroshima.

Nous vous demandons votre coopération pour lutter ensemble contre cette situation.

Vice-président de l’association préfectorale des médecins

Merci. L’association médicale préfectorale des médecins et l’association médicale des médecins appellent ainsi chacun à coopérer.

C’est votre comportement qui vous protégera. Et il protègera le système de soin de Hiroshima. Empêchons un effondrement du système médical.

Pour cela, si vous avez des symptômes de rhume ou ne vous sentez pas bien, n’attendez pas pour consulter votre médecin traitant. Nous avons un numéro d’appel pour les consultations.

Même s’il ne s’agit pas de rhume. Il n’y a pas que les rhumes. On peut aussi avoir une pneumonie. Il y a aussi la grippe, et d’autres virus, et bien sûr le nouveau coronavirus. Il faut donc consulter rapidement.

C’est pour cela que nous avons mis en place un système de consultation téléphonique depuis le mois de novembre. Si vous les appelez, ils répondent immédiatement, en ce moment. Si vous hésitez pour savoir où aller, ils répondent également.

Ensuite il y a plus de 600 centres de dépistage. Il convient de commencer par se faire examiner, tester, et ensuite passer à l’étape suivante. Commencez par consulter en téléphonant.

La liste officielle est ici. Appeler le numéro qui se trouve le plus proche de chez soi.

Centres de consultation santé

Centres de consultation santé

Pour les étrangers, on peut aussi appeler :

Interprètes, y compris pour les centres de consultation santé

- Cliquer sur la croix à gauche de chaque ligne pour en voir les détails.
- En cliquant sur un téléphone, on peut appeler directement.
- Cliquer sur la mappemonde pour aller sur le site internet.

Le plus important est que vous contactiez au plus tôt un médecin quand cela ne va pas.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent État d’urgence avril-mai 2021 – Ce qu’il faut savoir
Sommaire
error: