Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

Abstention, Ordre et Demande au Japon

Vous êtes ici :
< Retour

Infos Locales au Japon essaie de traduire le plus fidèlement possible les expressions du gouvernement japonais. Cet article explique ce que signifie le vocabulaire du gouvernement dans la situation présente.

Ce n’est pas toujours facile.

Les articles en japonais parlent d'”abstention” (自粛) et de “demande” (要請).

Infos Locales au Japon a beaucoup de mal à traduire ce terme, car il est culturellement impensable dans la culture occidentale. Pour les français, soit c’est “oui”, soit c’est “non”, soit c’est une demande, soit c’est un ordre.

Abstention 自粛

Le terme 自粛, combiné avec le mot 外出 

外出自粛 gaishutsu jishuku – signifie qu’on nous demande de ne pas sortir si cela n’est ni nécessaire ni urgent. On peut sortir pour se promener seul, et s’aérer. Mais le gouvernement demande de reporter toute activité qui implique de rencontrer des gens tant qu’elle n’est ni urgente ni absolument nécessaire.

Dans ces situations, on peut faire les courses, on peut faire les démarches dans les administrations, et on peut aller à l’hôpital. Le gouvernement demande alors aussi d’éviter de sortir manger avec des amis ou de sortir en groupe avec des personnes avec lesquelles on ne vit pas.

Dans tous les cas, le gouvernement demande que nous portions un masque, et suivions les gestes barrières, évitions les “Trois F” et les “5 situations”. Ces règles restent constantes.

Demande 要請

Le japon utilise le mot “demande” (要請) lorsqu’il s’agit d’une directive qui vient d’en haut, qui implique qu’il est très fortement demandé de s’y plier.

Par exemple, 休業要請 kyûgyô yôsei est une demande de fermer temporairement un établissement.

Nos amis japonais ont un très fort sens de la réalité des risques, et comprennent que ces demandes sont équivalentes à des ordres dans ce cas, puisque c’est pour notre sécurité qu’ils sont émis.

Certains refusent de s’y plier. Mais, par le passé, au moment où les rapatriés de Chine ont été mis en quarantaine, cette “demande” de ne pas se déplacer a posé une indignation générale. Aussi, sous la pression du public, le gouvernement a donné un “ordre”.

Il en a été de même lorsque l’État a demandé des fermetures temporaires. À Osaka, certains Pachinkos refusaient de s’y plier.

Attention aux dernières informations sur ce sujet

En novembre 2020, les règles concernant ces demandes deviennent assez strictes.

Si des établissements qui ont reçu une demande de fermeture refusent de changer leurs horaires, ils recevront une demande de fermer pendant toute la journée et la nuit. La demande n’est pas obligatoire. Mais si l’établissement ne ferme pas, il va s’exposer à des bizutages, brimades et dénonciations de la population.

En outre, le gouvernement a trouvé un moyen de faire jouer d’autres lois, dont celles de l’hygiène publique pour obliger les entreprises à agir ou payer des amendes etc. Certaines préfectures avaient aussi annoncé qu’elles rendraient publique le nom de ces établissements, ce qui veut dire qu’elles pourraient les “dénoncer” et les livrer au public. Mais dans la mesure du possible, il semblerait que le gouvernement choisisse d’autres méthodes plus douces pour convaincre les plus réticents.

Ce genre de problème a été publié en mai et en août avec des Pachinkos qui ont refusé de fermer. Ils ont fini par fermer parce que le gouvernement local avait trouvé un moyen de leur faire comprendre les enjeux. Il peut y avoir un risque légal et financier lorsqu’on ne se plie pas à ces demandes.

Ordre et instruction 命令 et 指示

De manière générale, les mots “ordre 命令” ou “instruction 指示” sont sans équivoque.

S’il viennent du gouvernement japonais, il s’agit de consignes appuyées par une loi discutée et approuvée.

En conclusion

Nous sommes dans une situation exceptionnelle. Dans cette situation, le gouvernement n’a pas nécessairement le temps de faire voter des lois.

De plus, les restrictions d’horaires, de fermeture, déplacement, quarantaine etc. ont pour but de protéger la santé des personnes.

Ce genre demande n’est pas seulement pour protéger le Japon, mais pour protéger toutes les personnes individuelles qui voyagent également.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent Quels sont les restaurants avec service de contact au Japon ?
Suivant Comment participer à un repas avec un masque
Sommaire
error: