Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

Articles récents

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.
IMG - Ambassade & consulats
L'inscription sur la liste consulaire, c'est important !
IMG - Outil de recherche de centre COVID
Outil de recherche centre COVID avec interprète

Compensations aux victimes de l’amiante au Japon

Vous êtes ici
< Retour

Une exposition prolongée à l’amiante peut causer des risques importants pour la santé. Le gouvernement japonais ouvre un numéro de téléphone concernant les compensations des ouvriers de chantiers tombés malades pour cette raison.

Contexte

Au Japon, jusqu’en 2004, certains constructeurs utilisaient de l’amiante dans les murs, etc. des habitations. Des experts ont pu confirmer que ce matériau est à l’origine de maladies pulmonaires et de décès.

Selon le verdict d’un procès qui s’est terminé le mois dernier (mai 2021), les personnes tombées malades, ainsi que les familles de personnes décédées en raison de l’amiante, sont maintenant éligibles pour des compensations financières. Ces compensations seront versées par le gouvernement japonais.

Une décision du 9 juin 2021 étend la possibilité de recevoir ces compensations aux victimes d’amiantes qui n’ont pas participé à procès.

Cette loi concerne les personnes sont tombées malades en raison de l’amiante, après avoir travaillé à la construction de l’intérieur d’immeubles entre octobre 1975 et septembre 2004. Elle concerne aussi les personnes tombées malades lorsqu’elles travaillaient sur des chantiers de construction d’octobre 1972 à septembre 1975. Pour toutes ces personnes et leur famille, le gouvernement japonais versera des compensations d’un montant compris entre 5,5 et 13 millions de yens par personne, en fonction de la gravité de la maladie.

À cette occasion, l’État a ouvert un numéro de téléphone qui permet de savoir comment faire ces démarches.

Tél : 0570-006031 du lundi au vendredi, de 8:30 à 17:15.

Quels symptômes ?

Selon les explications du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, les personnes qui ont travaillé avec de l’amiante pourraient souffrir dans le futur de cancer des poumons 肺がん(原発性), de mésothéliome 中皮腫. Le ministère reconnait une liaison directe entre ces maladies et l’amiante. Selon sa page, ces maladies pourraient se déclarer 15 à 40 ans après l’exposition, dans le cas d’un cancer, et 20 à 50 ans après l’exposition dans le cas d’un mésothéliome.

Les personnes qui construisaient des bâtiments ou manipulaient de l’amiante pendant ces périodes peuvent donc contacter le ministère pour en savoir plus.

Les médecins ont également reçu des instructions pour vérifier ce point. Si, malgré les symptômes, le médecin n’y a pas pensé, il peut être utile de le référer à ce document : 医療機関の方々へ |厚生労働省 (mhlw.go.jp).

Autres liens utiles

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Comment pouvons-nous améliorer cet article ?
Sommaire
error: