Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre 3 catégories, un calendrier et un blog d'actualités. Les principales informations se trouvent dans le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran. Il n'est pas nécessaire d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

Articles récents

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.
IMG - Ambassade & consulats
L'inscription sur la liste consulaire, c'est important !
IMG - Outil de recherche de centre COVID
Outil de recherche centre COVID avec interprète

Fin de l’été – prévention du suicide des jeunes

Vous êtes ici
< Retour

Le nombre de tentatives de suicide chez les enfants est particulièrement important entre la fin août et le début du mois de septembre.

Sur les 10 dernières années, le nombre maximum de tentatives durant cette période a atteint 153 cas pendant la fin août, et 122 pendant le début de septembre.

Chaque année, le gouvernement japonais organise la journée de prévention du suicide (10 septembre 2020, cette année). Et c’est un peu avant cette date que la NHK, nous informe et explique ce qui est disponible pour les enfants. Cet article est une traduction d’un article du 21 août 2019, publié par NHK.

Infos Locales doit toutefois mettre un petit avertissement, parce que ce sujet est important.

Les informations publiées dans cet article viennent de la NHK, chaîne de télévision nationale japonaise. Infos Locales au Japon n’est pas en mesure de vérifier que les associations nommées dans cet article sont fiables. Cela veut dire que ces informations ne sont qu’indicatives. Chaque personne qui souhaite utiliser ces informations a besoin de vérifier le contenu des prestations, et décider s’il s’agit d’informations que appropriées pour ses enfants.

Quelles sont les principales raisons des tentatives chez les jeunes ?

Les raisons invoquées pour les tentatives de suicide chez les jeunes sont :

  • le ijime (brimades et intimidations),
  • la reprise des cours pendant la fin août, ce qui raccourcit la durée des vacances,
  • le stress de la rentrée,
  • le besoin des enfants d’être bien encadrés,
  • le changement de saison avec la fatigue liée à la chaleur.

Pour les enfants, il existe des lignes de téléphone et des chat rooms spécialisées dans l’écoute et la prévention du suicide.

Où trouver de l’aide pour les enfants en détresse ?

La NHK fournit les liens suivants. Certains de ces centres travaillent pour ou avec le gouvernement, d’autres seulement avec des NPO.

En cas de besoin, si l’enfant parle japonais, il peut les contacter.

  • 子供SOSダイヤル (kodomo SOS dial)
    Disponible 24h/24 : 0120-0-78310
    (les 5 derniers chiffres se lisent Nayami iou – parlons de nos soucis).
  • Sur Line, 28 gouvernements locaux au Japon se sont unis pour fournir un support via SNS. Cette démarche est soutenue par le Ministère japonais de l’éducation. Les enfants qui se trouvent dans l’une des préfectures suivantes peuvent scanner un QR code. Ces informations sont, normalement, déjà distribués dans les collèges et lycées. Il est également d’obtenir ce QR code au centre d’éducation de chaque préfecture.

Les préfectures et municipalités qui participent à cette aide sont : Hokkaidô, Yamagata, Gunma, Tokyo, Kanagawa, Niigata, Toyama, Nagano, Gifu, Mie, Kyoto, Osaka, Wakayama, Tottori, Okayama, Tokushima, Kôchi, Kumamoto.À ce programme s’ajoutent les villes de Sendai, Saitama, Chiba, Nagoya, Nagoya, Kyôto, Osaka, Sakai, Kumamoto, Ôtsu, Noda.

  • オンラインチャット相談
    Pour les enfants de moins de 18 ans,
    – un système de chat est également disponible tous les jours de 16:00 à 21:00, et
    – le même service par téléphone (0120-99-7777) est disponible de 14:00 à 23:00 tous les jours sauf du 29 décembre au 3 janvier.
    Pour cette ligne, il faut avoir un numéro de téléphone, et qu’il ne commence pas par 050. Il n’est pas possible de les appeler via LINE ou Skype.
  • 学校ムリでもここあるよ
    La carte sur le site suivant donne la liste des adresses, gérées par les NPO 日本冒険遊び場づくり協会, NPOフリースクール全国ネットワーク et 多様な学びプロジェクト.
    Ces adresses représentent des lieux où un enfant peut prendre refuge, et parler avec quelqu’un ou juste être au calme, en sécurité, si il ne se sent pas la force d’aller à l’école, et ne sait pas comment faire.
  • 子ども食堂ネットワーク, géré par 多様な学びプロジェクト (kodomo shokudô network), permet de trouver sur son site, la liste des cafétérias pour enfants.

NDT: Devant la détresse des enfants, on peut se sentir un peu perdu. Infos Locales au Japon espère qu’en lisant ces pages, chaque parent pourra trouver des informations importantes.

Finalement, le premier numéro de téléphone mentionné ci-dessus devrait pouvoir orienter vers un numéro d’appel pour aider les parents. Les pédiatres, les écoles, les services d’éducation de la préfecture etc. devraient aussi pouvoir orienter et aider.

Les étrangers qui ne parlent pas suffisamment japonais et qui sont à la recherche d’aide peuvent aussi consulter l’article “Présence et aide psychologique au Japon” pour trouver une aide dans une autre langue, sans quitter le Japon.

Liens connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Comment pouvons-nous améliorer cet article ?
Précédent COVID-19 et le stress chez les enfants
Suivant Guidebook on Living and Working in Japan
Table des matières
error: