Il y a beaucoup d'informations. Il vaut mieux commencer par chercher ici !

Generic filters
Sur ces mots seulement
Chercher un titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans le résumé
Trier par type d'article
Actualités
Coin Quotidien
En cas d'urgence
Coin Intempéries
Coin Conjoncture, COVID, tensions internationales
Coin Conférences de presse
Frontières & Immigration
Vaccinations (Toutes)
Events

Essayez une recherche comme : fiscalité des retraitésmy numberimmigration...

Pas de réponse ? Cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran !
Actualités | Support | Soutenir le site / Offrir un café

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Passage de l’âge de la majorité à 18 ans. Ce qui change

Vous êtes ici
< Retour
Sommaire

Cet article décrit les implications du passage de l’âge de la majorité de 20 à 18 ans. Il ne traite pas des problèmes de binationalité, qui feront l’objet d’autres articles. Cette fois, il s’agit de la traduction d’un article de NHK Japon, publié le 29 mars 2022 à 21:28 sur son site web.

Source : 4月から成人年齢が18歳に なぜ?何が変わる?【わかりやすく】 | NHK | 18歳 成人年齢引き下げ

À partir d’avril, l’âge de la majorité est de 18 ans. Pourquoi ? Qu’est-ce qui change ? Pour mieux comprendre

Article de NHK, du 29 mars 2022 à 21:28 en relation avec la baisse de l’âge de la retraite.

L’âge de la majorité sera abaissé de 20 à 18 ans à partir d’avril 2022, suite à des modifications du Code civil.
Pourquoi cette baisse ? Cet article présente des informations détaillées et claires sur ce qui changera ou non.

Points abordés dans cet article.

  • Ce qui change et ce qui ne change pas.
  • Pourquoi baisse-t-il maintenant ?
  • Quel est l’âge de la majorité à l’étranger ?
  • Les problèmes à surveiller concernant les consommateurs

Ce qui change et ce qui ne change pas.

● Ce qui change.

L’un des principaux changements est qu’à partir de 18 ans, il sera possible de signer un contrat par soi-même.

Cela signifie, par exemple, qu’il sera possible d’obtenir une carte de crédit ou signer un contrat de téléphonie mobile sans le consentement des parents ou d’autres membres de la famille.

La loi permettra aussi de contracter un prêt ou signer un contrat de location si l’on veut acheter une voiture ou vivre seul.

Parmi les autres changements

▼ Obtention d’un passeport d’une durée de validité de 10 ans ou
▼ Les personnes souffrant de troubles de l’identité sexuelle pourront également déposer des demandes de réassignation sexuelle dès l’âge de 18 ans.

En outre, l’âge auquel une personne peut être qualifiée médecin, expert-comptable ou greffier judiciaire sera également ramené à 18 ans.

Dans la pratique, il restera toutefois difficile d’obtenir une licence pour exercer en tant que médecin à l’âge de 18 ans, car il n’est pas possible de passer l’examen national sans avoir terminé les études de médecine dans une université, ce qui nécessite six ans d’études.

De même, l’âge auquel une personne peut faire partie des sélections afin de devenir un juré passe de 20 à 18 ans.

Les avis ayant déjà été envoyés aux candidats de cette année, il faudra donc attendre l’année prochaine pour que les personnes âgées de plus de 18 ans soient effectivement sélectionnées.

Le choix de la nationalité pour ceux qui ont à la fois la nationalité japonaise et une nationalité étrangère était auparavant devait se faire après un certain délai après l’âge de 20 ans. Ce délai se basera désormais sur l’âge de 18 ans.

D’autre part, l’âge du mariage des femmes passe à 18 ans.

Jusqu’à présent, cet âge était de 16 ans, mais il sera désormais de 18 ans, soit le même âge que les hommes.

● Ce qui ne change pas.

L’abaissement de l’âge de la majorité ne signifie pas que tout ce qui était auparavant permis à 20 ans le sera désormais à 18 ans.

La consommation d’alcool et de tabac restera interdite aux moins de 20 ans.

Les quatre types de jeux / paris liés aux jeux publics restent interdits aux moins de 20 ans, y compris les courses de chevaux et de vélos, restent interdites aux moins de 20 ans.

L’âge qui engendre une obligation de s’affilier au système de pension national se maintient également à 20 ans et plus.

Pourquoi cette baisse maintenant ?

L’âge de la majorité au Japon a été fixé à 20 ans il y a plus de 140 ans, en 1876.

C’est une proclamation du Dajokan (Grand Conseil d’État), qui correspond à un décret qui l’avait établi.

L’âge de la majorité est actuellement de 18 ans dans une grande partie des pays du monde.

▽ Le droit de vote au référendum sur les amendements à la Constitution passe à 18 ans.
En 2016,

▽ Une réforme de la loi sur les élections aux fonctions publiques rabaissait l’âge du vote à 18 ans.
Les mesures cherchaient à permettre aux personnes âgées de 18 ans ou plus de participer aux décisions importantes.

C’est dans le cadre de ce mouvement que l’on a discuté sur la question de savoir si le Code civil, qui définit les règles de base de la vie civile, pouvait traiter les gens de 18 ans ou plus comme des « adultes ».

Dans le contexte de la baisse de la natalité et du vieillissement de la population, qui se traduit par une diminution de la population active, l’objectif est d’encourager les jeunes à participer plus rapidement à la société et à lui donner plus de vitalité.

Quel est l’âge de la majorité dans chaque pays ?

L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) compilé, en 2016, l’âge de la majorité dans ses États membres.

Selon ces informations, 32 des 35 des États membres avaient établi l’âge de la majorité à 18 ans.

En d’autres termes, pratiquement tous les pays de l’OCDE avaient défini l’âge de la majorité à 18 ans.

● Pays de l’OCDE dans lesquels l’âge de la majorité est à 18 ans

▽ L’Islande. ▽ Irlande ▽ États-Unis d’Amérique ▽ Grande-Bretagne. ▽ Israël. ▽ Italie ▽ Estonie. ▽ Australie ▽ Autriche. ▽ Pays-Bas ▽ Canada. ▽ La Grèce. ▽ La Suisse. ▽ Suède ▽ Espagne ▽ Slovaquie ▽ Slovénie ▽ République tchèque ▽ Le Chili. ▽ Danemark ▽ Allemagne ▽ La Turquie. ▽ Norvège ▽ Hongrie ▽ Finlande. ▽ France ▽ Belgique ▽ Pologne ▽ Portugal ▽ Mexique ▽ Lettonie ▽ Luxembourg

Cependant, dans le cas des États-Unis et du Canada, les règles différentes diffèrent d’un État à l’autre, et certains ont défini un âge adulte de 19 ou 21 ans, par exemple.

● Pays de l’OCDE dans lesquels l’âge de la majorité est à 19 ans
▽ République de Corée du Sud

● Pays de l’OCDE dans lesquels l’âge de la majorité est à 20 ans
▽ Japon ▽ Nouvelle-Zélande

 Les pays suivants ne sont pas inclus dans ce rapport ▽ Lituanie (Membre depuis 2018)  ▽ Colombie (membre depuis 2020) ▽ Costa Rica ( membre depuis 2021).

10 nouveaux points liés à des problèmes sur lesquels les jeunes consommateurs de 18 et 19 ans doivent être particulièrement vigilants.

Le Centre national de la consommation a publié une compilation des « 10 points les plus significatifs » auxquels les personnes de 18 et 19 ans doivent faire attention.

Cette section détaille les exemples de consultation spécifiques et les points pour les évier.

1. Problèmes liés à « des promesses de gains ».

Le premier point concerne les problèmes liés à des « promesses de gains financiers », notamment liés à des emplois secondaires ou des informations sur des produits, ou des ventes à multiniveaux.

Plus précisément, le centre a reçu des questions telles que « j’ai trouvé un emploi à temps partiel qui consistait « juste à répondre par chat aux questions », mais au moment de saisir mes informations personnelles sur le site des emplois secondaires, on m’a demandé de payer pour effectuer les démarches. J’ai fini par débourser près de 100 000 yens. »

Il est important de rester particulièrement méfiant quand une publicité ou une sollicitation promet « un gain facile », ou lorsqu’un interlocuteur facture des « commissions » ou des « frais d’inscription », soi-disant pour gagner un revenu.

2. Problèmes liés à l’esthétique

Le deuxième point concerne l’esthétique, les traitements cosmétiques et autres services concernant la « beauté ».

Pour être plus précis, le centre a l’expérience de questions telles que « j’ai vu une publicité qui promettait que l’opération des doubles paupières « permettent de se maquiller le jour de l’opération ». J’ai demandé à rencontrer un conseiller et je me suis fait opérer le jour même, mais mon visage était toujours enflé une semaine après l’opération. »

Il est essentiel de bien vérifier quels seront les effets secondaires (etc.), avant l’opération, et de s’abstenir de signer un contrat si on ne peut pas payer, même si l’établissement propose de payer en plusieurs fois les frais élevés.

3. Problèmes liés aux « achats par abonnement »

Le troisième point concerne les « abonnements à l’achat » de produits diététiques, cosmétiques et similaires.

Pour être plus précis, le centre a reçu des questions telles que « j’ai acheté des suppléments pour un régime dont la publicité du site de vidéo annonçait un coût de 500 yens, avec l’intention de ne le commander qu’une fois. Cependant, cet achat était conditionnel à un contrat d’abonnement, et les frais d’annulations se montaient à 5 000 yens ».

Parce qu’il n’y a pas de système de « cooling off » qui permettent d’annuler les abonnements d’achats sur les sites de vente, il est nécessaire de vérifier avant de passer commande les conditions de durée et d’annulation.

4. Problèmes liés aux services de « rencontres »

Le quatrième point concerne les sites de rencontres et applications de mise en relation.

Plus précisément, le centre a reçu des questions telles que, « sur la recommandation de personnes rencontrées sur les réseaux sociaux j’ai utilisé des sites de rencontre puis reçu une facture de 160 000 yens en plus des frais nécessaires, sans pouvoir annuler le contrat. »

Il est important de vérifier les conditions générales du site ou de l’application, y compris les conditions d’annulation, avant de l’utiliser et de juger soigneusement si la personne rencontrée en ligne est vraiment digne de confiance.

5. Problèmes liés aux « relations avec le sexe opposé ou avec les partenaires »

Le cinquième point concerne les problèmes qui concernent le « sexe opposé ou les amoureux » lors d’arnaques par les sentiments, etc.

L’arnaque par les sentiments est une pratique commerciale qui utilise les sentiments amoureux d’un partenaire pour l’amener à acheter des produits couteux, voire, dans certains cas, à s’endetter contre son gré.

Il est important de rester calme et de ne pas signer immédiatement un contrat, même s’il est difficile de refuser face à des arguments tels que « cela servira quand nous serons mariés ».

6. Les problèmes liés au travail

Le sixième point concerne les problèmes liés au « travail », tels que les méthodes de recherche d’emploi et de vente pendant les auditions.

Plus précisément, le centre reçoit des questions telles que « on m’a promis, durant un entretien avec une agence de spectacle, que si « vous appartenez à cette agence, vous pourrez apparaître à la télévision. Vous devez payer des frais d’entrée de 50 000 yens, mais nous vous apporterons beaucoup de travail », etc. Néanmoins, après avoir signé le contrat sur ces explications, je n’ai reçu aucun travail. »

Il est important de se méfier des sollicitations qui profitent de l’angoisse de la recherche d’emploi ou qui créent des attentes, et de ne pas s’engager sur le champ si on vous demande de couvrir les frais tels que pour des formations, etc.

7. Problèmes liés à « un nouveau mode de vie »

Le septième point concerne le changement de vie tel que les logements locatifs et les contrats d’électricité.

Plus précisément, le Centre reçoit des questions telles que « le jour où j’ai déménagé, un entrepreneur est apparu à ma porte et m’a dit quelque chose comme « c’est la société de gestion qui m’envoie. Avant de déposer vos affaires, il vaut mieux faire des travaux ». J’ai donc payé les 60 000 yens pour des travaux de prévention des moisissures, mais quand j’ai vérifié auprès de la société de gestion, j’ai compris que c’était un mensonge. Je souhaite annuler le contrat ».

Parce qu’il peut être difficile de prendre des décisions calmement, quand on est en plein déménagement, etc., il convient de demander à l’entrepreneur de laisser ses coordonnées, puis de bien les vérifier avec la société de gestion ou les autres personnes concernées.

8. Problèmes liés aux « dettes et cartes de crédit »

Le huitième point concerne les problèmes liés aux prêts à la consommation et aux cartes de crédits, etc.

Plus précisément, le Centre a reçu des questions telles que « j’ai acheté un ordinateur pour les cours en ligne de l’université, en demandant des échelonnements de paiement. Lorsque j’ai vérifié mes relevés plus d’un an plus tard, je pensais que le montant qu’il restait à payer était d’environ 300 000 yens, ce qui était bien plus élevé que je ne le pensais.

Il est important de comprendre le fonctionnement des cartes de crédit, des paiements échelonnés qui entraînent des frais, et de toujours vérifier les relevés.

9. Problèmes liés aux « contrats de télécommunication »

Le neuvième point concerne les problèmes relatifs aux « contrats de télécommunication », tels que ceux pour les téléphones intelligents et l’ouverture d’une ligne pour internet.

Plus précisément, le Centre reçoit des questions telles que « un entrepreneur m’a promis quelque chose comme « cela coûtera moins cher que ce que vous payez actuellement », mais depuis que j’ai changé de contrat, je paie plus ».

Il est important de vérifier les conditions tarifaires ainsi que le nom et les coordonnées du représentant qui a vendu le service.

10. Problèmes « générés par les réseaux sociaux »

Pour finir, le dernier point concerne les problèmes déclenchés par les réseaux sociaux, tels que des publicités mensongères ou des sollicitations de connaissances.

Le centre connait une augmentation du nombre de consultations concernant des problèmes initiés sur les réseaux sociaux par des publicités ou des connaissances, par exemple.

Outre les explications ci-dessus, s’abstenir de publier facilement ses informations personnelles sur les réseaux sociaux peut aussi contribuer à prévenir les problèmes.

Le Centre national de la consommation public sur son site d’autres cas de consultations plus détaillées pour conseiller et informer les jeunes.

Enfin, il encourage les personnes en difficulté à contacter la « ligne d’assistance aux consommateurs » en composant le 188.

→ Pour en savoir plus, se référer à la « Foire aux questions pour comprendre les principes de base »

Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Comment pouvons-nous améliorer cet article ?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
error: Alerte: Cet article est protégé !!