Il y a beaucoup d'informations. Il vaut mieux commencer par chercher ici !

Generic filters
Sur ces mots seulement
Chercher un titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans le résumé
Trier par type d'article
Actualités
Coin Quotidien
En cas d'urgence
Coin Intempéries
Coin Conjoncture, COVID, tensions internationales
Coin Conférences de presse
Frontières & Immigration
Vaccinations (Toutes)
Events

Essayez une recherche comme : fiscalité des retraitésmy numberimmigration...

Pas de réponse ? Cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran !
Actualités | Support | Soutenir le site / Offrir un café

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Interprétariat à distance pour les établissements médicaux

Vous êtes ici
< Retour
Sommaire

Le ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales offre aux institutions médicales travaillant avec des patients étrangers un « service d’interprétariat à distance ».

Les particuliers ne peuvent pas appeler ce numéro directement.

Cependant, Infos Locales au Japon suppose que certaines institutions médicales et hokenjos ne savent pas, ou ne se souviennent pas que ce service existe. C’est pourquoi la page propose la traduction de ce document et recommande de leur rappeler quil existe.

Le médecin ou son établissement doit s’inscrire pour ce service, pas le patient, si vous faites face à un refus, vous pouvez rechercher dans la liste Outil de recherche de Centre de consultation COVID avec interprètes un service d’interprète qui pourrait aider.

Ci-dessous la traduction

Source : 厚生労働省委託事業「希少言語に対応した遠隔通訳サービス」のご案内|厚生労働省 (mhlw.go.jp)

Annonce du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales

Annonce concernant un projet sous-traité pour le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales : « Service d’interprétariat à distance dans la langue de son choix »

Le nombre de patients étrangers visitant les établissements médicaux japonais devrait augmenter à l’avenir. C’est pourquoi il est important de mettre en place un système permettant à ces patients de consulter en toute sérénité un de ces établissements. Dans ce contexte, le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a apporté un soutien financier au déploiement d’interprètes médicaux dans de telles institutions médicales.

Toutefois, tenant compte du rapport efficacité / coûts, les institutions médicales pointent qu’il leur est difficile de signer un contrat permanent avec des sociétés de traduction pour les langues dites « langues rares », utilisées par un faible nombre de visiteurs (etc.) étrangers.

De plus, certains mentionnent qu’il est difficile de sécuriser (etc.) un nombre suffisant d’interprètes. Cette situation suggère que les services d’interprétation pour les langues rares ne sont peut-être pas aussi stables que ceux des langues principales et ne sont peut-être pas aussi bien assurés par les prestataires privés.

C’est pourquoi, comme l’année dernière, le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales continuera à proposer des services d’interprétation à distance pour les « langues rares » qui sont mal représentées dans le secteur privé et pour lesquelles il est difficile de trouver des interprètes.

Le gouvernement encourage les prestataires de soins de santé à comprendre et à utiliser activement ce service.

Pour de plus amples informations sur le service et les procédures à suivre pour l’utiliser, se référer à ce qui suit. En cas de questions, contacter le bureau d’exploitation mentionné dans le Guide du service d’interprétation par téléphone.


Secrétariat opérationnel : BRICK’s Inc.

※ Date de publication 11 avril 2023

Contact

Office for the Promotion of the International Development of Healthcare, General Affairs Division, Medical Affairs Bureau, Ministry of Health, Labour and Welfare.
(Extensions : 4458, 4108, 2678)
(standard) 03-5253-1111

Source : 厚生労働省委託事業「希少言語に対応した遠隔通訳サービス」のご案内|厚生労働省 (mhlw.go.jp)

Dépliant officiel envoyé aux établissements médicaux (Guide du service d’interprétariat par téléphone)
IMG - Service à distance d'interprétariat médical
Description du Service à distance d’interprétariat médical
IMG - Service à distance d'interprétariat médical p2
Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales fournit un service d’interprétariat à distance pour les langues rares

Toutes les institutions médicales peuvent souscrire à ce service.

Guide du service d’interprétariat médical par téléphone

Le nombre de ressortissants étrangers visitant le Japon devrait augmenter. Dans ce contexte, il est important d’implémenter un système dans lequel ils pourront consulter une institution médicale en toute sécurité.

Toutefois, dans le cas des langues peu utilisées, celles que l’on appelle des langues rares, lorsqu’elles comparent les frais et les résultats, les institutions médicales hésitent à souscrire à un contrat permanent avec un service de fourniture d’interprètes. De plus, on nous pointe la difficulté à sécuriser (etc.) des interprètes en nombre suffisant.  Cette situation suggère que les services d’interprétation pour les langues rares ne sont peut-être pas aussi stables que ceux des langues principales et ne sont peut-être pas aussi bien desservis par les prestataires privés.

C’est pourquoi, le gouvernement a pour objectif de fournir un service d’interprétariat à distance qui permette de sécuriser des interprètes dans les langues rares pour lesquelles le secteur privé offre peu de services.

Ce service peut aussi servir pour les patients atteints de la COVID.

Contenu du service

  • Interprétariat (traduction orale) par téléphone des conversations avec les patients étrangers qui visitent un hôpital.
  • Service d’interprétation à trois pour les appels entrants de patients étrangers
    (Lorsque le standard téléphonique de l’hôpital (etc.) accepte les appels à trois.)

(NdT : En revanche, tous les médecins ne connaissent peut-être pas ce service. En cas de difficulté de communication avec un médecin, lui rappeler l’existence de ce service.)

Personnes concernées par ce serviceTous les établissements médicaux du Japon. (Ils doivent s'enregistrer pour utiliser le service.)
Langues prises en chargeThai, malais, indonésien, tamil, vietnamien, français, hindu, italien, russe, népalais, arabe, tagalog, khmer, allemand, birman, bengalais, mongolais, ukrainien. ※
Période d'assistance(NdT : Ce système existe depuis le 15 juin 2020.)
Il est prolongé jusqu'au 31 mars 2024 et répond 24 heures /24.
Frais d'utilisationPremières 10 minutes : 1 500 yens.
Par la suite, 500 yens par 5 minutes de conversation.
La communication est à la charge de l'utilisateur.

Sur la facturation de l'usage en ukrainien.
Compte tenu du fait qu'il s'agit d'une gestion de personnes déplacées d'Ukraine, le service d'interprétariat en ukrainien sera gratuit pour le moment. (Le prix de la communication téléphonique est à la charge de l'utilisateur).

En plus de ce point, en cas de difficultés pour s’occuper de ressortissants étrangers la nuit et les jours fériés, consulter le numéro ci-dessous :

Tél : 03-6371-0057

En semaine, de 17h à 9h le lendemain. Le week-end et les jours fériés, pendant la fin et le début d’année, service disponible 24 heures /24.

Démarches pour enregistrer l’établissement médical au service d’interprétariat par téléphone

  1. Pour utiliser ce service, il faut faire les démarches d’enregistrement préalable, en utilisant le formulaire mentionné séparément. Une fois le document rempli, l’envoyer à l’adresse de courriel suivant ou par fax.

※ Les établissements médicaux qui étaient déjà inscrits pour ce service jusqu’en mars 2023 n’ont pas besoin de se réinscrire.

※ Pour utiliser le service en urgence avant l’enregistrement, contacter le Secrétariat de gestion de ce projet (références ci-dessous).

  1. Se référer au manuel d’explications pour comprendre comment utiliser le système.
  2. Pour utiliser le service, il est possible de faciliter la conversation en désignant la langue.

Précautions

  • Le coût des communications est à la charge de l’utilisateur.
  • Les frais d’interprétariat sont facturés à la fin du mois, selon le temps d’utilisation. L’établissement médical doit régler le paiement avant la fin du mois suivant.
  • Il n’est pas nécessaire de payer des frais de contrat de service ou un abonnement mensuel.
  • Seuls les établissements médicaux enregistrés peuvent utiliser ce service.
  • En cas de question, poser la question au Secrétariat chargé de la gestion de ce service (cf. ci-dessous).

Se renseigner :

Secrétariat du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales en charge du service d’interprétariat médical par téléphone pour lutter contre le nouveau coronavirus.
Tél : 03-5366-6018 (Jours ouvrés 9h30 ~ 18h)
03-4332-1288 (Jours ouvrés 18h ~ 9h30, week-end et jours fériés et fêtes de fin et le début d’année, service disponible 24 heures /24.
FAX : 03-5366-6002 E-mail: mhlw-office@bricks-corp.com

Adresse :
〒160-0022 東京都新宿区新宿4丁目3番17号 FORECAST 新宿SOUTH 4F 株式会社 BRICK’s内

Manuel de l’utilisateur

Manuel de l’utilisateur

(ci-dessous, la traduction de la colonne de gauche.)

① Si un patient nécessite un interprète.

Lors de l’utilisation du service téléphonique d’interprétariat, le médecin montre le tableau des langues.

② Contacter le numéro spécial pour le service d’interprétariat.

Ce numéro est communiqué à l’établissement médical après son inscription au service.

③ Connexion au service d’interprétariat.

Interprète : « Merci pour votre appel. Ceci est un service du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, d’interprétariat à distance pour les langues rares ».

Personnel de l’établissement médical : « Un de nos patients a besoin d’un interprète. Nous avons besoin de votre aide ». Donner le nom de l’établissement, le nom du responsable et la langue à l’interprète.

※ Si l’établissement médical ne peut pas identifier la langue, l’interprète la déterminera.

Interprète : « J’ai compris. Pourriez-vous passer le téléphone au patient ? »

④ Passer le téléphone au patient.

L’interprète demande au patient d’expliquer sa situation.

※ Afin de prévenir toute infection, laisser le smartphone ou la tablette sur le bureau pour une conversation mains libres avec haut-parleur. Prendre toutes les mesures appropriées de prévention du virus, sans oublier de désinfecter les appareils quand on parle à trois.

⑤ Le médecin prend le combiné du téléphone, ou dans le cas d’une conversation à mains libres

L’interprète : « Merci pour votre patience. Le patient dit que… » (L’interprète explique le contenu de ses questions, etc.).

Le personnel de l’institution médicale : « Entendu, dans ce cas, dites au patient que… ». (Le médecin, etc. dit ce qu’il souhaite expliquer au patient.

L’interprète : « Entendu, je lui dis. Pouvez-vous me passer le patient, s’il vous plait ? »

⑥ L’interprète traduit la réponse du patient.

Ces allers-retours continuent ainsi jusqu’à la fin de la conversation.

Attention
① L’interprète interprétera le contenu de ce que les deux parties ont dit sur la base des trois principes de « ne pas changer, ne pas ajouter, ne pas soustraire ».
② Faites attention de ne pas vous tromper dans ce que vous dites (etc.). L’interprète traduit dans une langue étrangère et répète à un responsable ce qui a été dit au patient étranger.
③ Si la conversation à traduire dure plus de 60 minutes, il peut y avoir un changement d’interprète.

Dès que l’institution médicale téléphone, elle est mise en contact avec un interprète.

Les numéros de téléphone spécifiques sont donnés à l’institution médicale après son inscription à ce service. Les particuliers / patients ne peuvent pas téléphoner directement.

NdT : Conseils déjà donnés pour les mesures précédentes liées à la COVID.

  • ① Il s’agit d’une interprétation consécutive (il ne s’agit pas d’une interprétation simultanée). Veuillez parler à tour de rôle, une personne à la fois, en faisant des phrases courtes dans la mesure du possible.
  • ② L’interprète traduit au fur et à mesure que l’on parle. Il ne peut pas donner d’explications de lui-même. Si l’interprète ne comprend pas un mot, ou si une phrase est ambiguë, il peut lui arriver de faire de rechercher l’expression ou de poser de questions.
  • ③ Dans le cas où l’on sait à quelle date et heure il faudra un interprète, le faire savoir au service, ce qui facilitera le processus. En attendant, s’il y a des documents à expliquer au patient, on peut les communiquer à l’avance, ce qui permettra d’améliorer la précision de l’interprétation et de réduire les délais.

Articles connexes

Pour les autres urgences, ou avant d’être pris en charge dans un de ces établissements :

Si malgré tout, la communication continue à poser des problèmes, pensez à contacter le Consulat de votre pays.

Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Comment pouvons-nous améliorer cet article ?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
error: Alerte: Cet article est protégé !!