Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Actualités | FAQ Vaccinations | Soutenir le site / Offrir un café

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Le nombre de cas de syphilis augmente ! Prévention et traitement

Vous êtes ici
< Retour

Le gouvernement enregistre une augmentation du nombre de cas de syphilis depuis quelques années. Le gouvernement japonais explique ce dont il s’agit, comment prévenir, dépister et traiter cette maladie.

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible, mais que n’importe qui peut l’attraper, y compris hors des rapports sexuels. On sait la traiter, surtout à un stade précoce. Il peut être dangereux d’attendre pour se faire diagnostiquer et traiter, car elle peut entraîner des dommages aux organes vitaux, voir la mort.

Infos Locales au Japon propose ci-dessous la traduction d’un document explicatif du gouvernement japonais. Toutefois, parce que cette information n’est pas unique au Japon, chacun est encouragé à vérifier également les informations officielles des associations médicales et du gouvernement de son pays.

Source : 梅毒が感染拡大中! 一人ひとりが予防と検査を! | 暮らしに役立つ情報 | 政府広報オンライン (gov-online.go.jp)

Le nombre de cas de syphilis est en cours d’augmentation ! Chacun peut la prévenir et se faire tester !

Le 7 septembre 2022.

1. Qu’est-ce que la syphilis ?

Il s’agit d’une maladie infectieuse qui se transmet par contact sexuel et qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner des complications cardiaques et cérébrales, voire la mort.


La syphilis (梅毒 Baidoku) est une maladie infectieuse causée par un agent pathogène appelé tréponème syphilitique, qui provoque des symptômes dans diverses parties du corps.

La syphilis tréponème se transmet par les muqueuses et la peau de la bouche et des organes génitaux. Le contact sexuel (contact direct avec les muqueuses et la peau d’une autre personne) est donc la principale voie de transmission. Une mère infectée par la syphilis peut également transmettre la maladie à son enfant pendant la grossesse et à la naissance (syphilis congénitale).

 Lorsqu’une personne en est infectée, la période d’incubation est de trois à six semaines. Après cela, divers symptômes peuvent apparaître, qui peuvent dans certains cas entraîner la mort (Voir l’article “Principaux symptômes de la syphilis”. ).

Durant cette période, les symptômes peuvent s’alléger voire disparaître. C’est pour cela qu’il est difficile d’identifier la déclaration de la maladie, ce qui risque de retarder le traitement.

Depuis 1940, la généralisation des traitements de la syphilis par la pénicilline rend possible une guérison totale lorsqu’ils sont prodigués à un stade précoce et de manière appropriée.

Néanmoins, comme cela n’amène pas une immunité, il existe une possibilité de réinfection même après une guérison complète.

Encadré 1.

Les principaux symptômes de la syphilis

L’infection par la syphilis peut provoquer les symptômes suivants.

◆ Stade I : Environ 3 semaines après l’infection.

Des ganglions ou des ulcères peuvent se développer sur le site de l’infection (principalement dans les zones pubienne, orale, buccale et anale). Les ganglions lymphatiques situés à la base de l’aine (groin) peuvent également gonfler. Durant cette période, le risque de contagion est grand. Les symptômes sont souvent indolores, et finissent par s’estomper naturellement, même sans traitement. Toutefois, cela ne signifie pas que les agents pathogènes ont quitté le corps, et ils peuvent toujours se transmettre à d’autres personnes.

◆ Stade II : Quelques mois après une infection

Après trois mois ou plus sans traitement, le sang transporte l’agent pathogène dans l’ensemble du corps. Des éruptions cutanées d’un rouge pâle (rosacé) peuvent apparaître sur la paume des mains, la plante du pied, voire le reste du corps. De telles éruptions cutanées peuvent disparaître en quelques semaines sans traitement, puis réapparaître de manière cyclique. En revanche, tant qu’on ne la traite pas avec des antimicrobiens, et tant l’agent pathogène du tréponème syphilitique restera dans le corps, on ne guérit pas de la syphilis.

La syphilis peut également être confondue avec d’autres maladies infectieuses telles que des allergies, la teigne, la rougeole, etc. Quand le traitement n’a pas lieu de manière appropriée pendant cette période, cela peut entraîner divers dommages aux organes, plusieurs années plus tard.

◆ Manifestation tardive de la syphilis (des années à des décennies plus tard)

Plusieurs années après l’infection, des tumeurs ressemblant à du caoutchouc (ゴム腫) peuvent se développer sur la peau, les muscles et les os. En outre, la maladie peut évoluer et se répandre dans plusieurs organes tels que le coeur, les vaisseaux sanguins et le cerveau. Dans certains cas, elle peut causer la mort.

Si une femme enceinte est infectée par la syphilis, elle peut également contaminer le fœtus à travers le placenta, entraînant une mortinatalité, une naissance prématurée, un décès néonatal et des malformations (syphilis congénitale), etc.

(Référence : Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales « Q & R concernant la syphilis »)

2. Le nombre de patients infectés par la syphilis augmente-t-il ?

Le nombre de cas augmente rapidement depuis ces dernières années. La syphilis touche majoritairement les hommes dans la quarantaine et les femmes dans la vingtaine.


Au Japon, un système de déclaration des cas de syphilis existe depuis 1948. Le nombre le plus élevé de cas signalés était de 11 000 en 1967, et bien qu’il y ait eu plusieurs petites épidémies depuis lors, le nombre de patients avait généralement tendance à baisser.

Toutefois, depuis 2010, le nombre de cas de syphilis signalés a commencé à augmenter. C’est notamment le cas récemment, avec une multiplication par près de six en cinq ans, passant de 1 228 en 2013 à 7 007 en 2018. Bien qu’il ait diminué en 2019 et 2020, les chiffres provisoires de 2021 indiquent que 7 983 patients souffrant de syphilis, ce qui présente un niveau élevé.

Nombre de déclarations de cas de syphilis.

Document : Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales

La répartition par tranche d’âge montre qu’une proportion importante d’hommes ont entre 20 et 50 ans, et que de nombreuses femmes infectées ont la vingtaine.
Le risque d’infection par la syphilis augmente rapidement, en particulier chez les jeunes générations.

Nombre de cas de syphilis déclarés par sexe et par âge

A picture containing text, clipart

Description automatically generated
Source. Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales « Nombre d’infections sexuellement transmissibles déclarées »

3. Comment peut-on prévenir la syphilis ?

Utiliser des préservatifs, être prudent concernant les rapports oraux, se limiter à un seul partenaire, etc.


Le tréponème de la syphilis, l’agent pathogène de la syphilis, se trouve dans les fluides corporels tels que les exsudats de plaies, le sperme, les sécrétions vaginales et le sangé Il se transmet par contact direct avec les muqueuses et les plaies de personnes non infectées.

En pratique, la majorité des voies de transmission sont les contacts sexuels via les muqueuses, telles que les muqueuses génitales, anales ou buccales.

IMG - Sur la transmission de la syphilis
Source : Gouvernement japonais

Aussi, afin de prévenir les infections par la syphilis, il convient de prendre les précautions suivantes.

◆ Toujours utiliser un préservatif

Utiliser des préservatifs de manière appropriée et éviter le contact direct avec les muqueuses. Utiliser des préservatifs même quand on prend la pilule.

Traduction du texte : toujours utiliser un préservatif (コンドーム = condom)

◆ Faire attention aux rapports sexuels oraux et anaux.

Utiliser des préservatifs de manière appropriée et éviter le contact direct avec les muqueuses. Même en prenant la pilule comme moyen de contraception, de nombreuses personnes n’utilisent probablement pas de préservatifs lors des rapports sexuels oraux ou anaux, car ils ne risquent pas d’entraîner une grossesse. Toutefois, les rapports sexuels oraux et anaux non protégés exposent à des maladies sexuellement transmissibles, dont la syphilis. Il faut donc utiliser un préservatif pour se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles.

◆ Les contacts sexuels avec un grand nombre de partenaires augmentent le risque de devenir infecté (ou de transmettre l’infection)

Durant les rapports sexuels, une utilisation appropriée des préservatifs est un moyen efficace de prévenir la syphilis.

4. Que faire quand on suspecte une infection ?

Se faire examiner dans un centre médical ou un centre de santé à proximité dès que possible. Un diagnostic et un traitement précoces permettent une guérison complète.


◆ Faites-vous dépister dans un établissement médical.

Si vous vous demandez si vous êtes infecté par la syphilis en raison de symptômes inhabituels apparaissant après un contact sexuel, consultez votre prestataire de soins de santé dès que possible et faites-vous tester.

On peut se faire examiner dans les services de dermatologie 皮膚科 et de maladies infectieuses. Dans le cas des hommes, il est possible de consulter dans les services d’urologie, pour les femmes, dans les services d’obstétrique et de gynécologie. En cas d’anomalie buccale, le patient peut consulter un ORL, par exemple.

Un examen médical effectué par un médecin et une analyse de sang (test d’anticorps) permettent de déterminer si une personne est infectée par la syphilis.
Dans certaines régions, le dépistage est également possible de manière anonyme/gratuite dans les centres de santé.
Pour plus d’informations, contacter le centre de santé publique le plus proche. (NdT : Les centres de santé publique sont les hokenjos, et se trouvent généralement proches de la mairie.)

Afin d’obtenir un diagnostic fiable à partir des résultats de test, lorsque vous effectuez un test de dépistage, veuillez préciser au médecin quand vous pensez avoir pu être infecté, et quels moyens de prévention des infections, vous utilisiez (par exemple, un préservatif, etc.).

◆ En cas d’infection, il faut aussi tester le partenaire

Si vous découvrez que vous avez attrapé la syphilis, encouragez les personnes de votre entourage qui pourraient être infectées (par exemple, votre partenaire) à consulter un médecin et à se soumettre à un test de dépistage. Si votre partenaire est aussi infecté, il est essentiel de le traiter en même temps.

A picture containing text

Description automatically generated

Que se passe-t-il quand il s’avère que l’on est infecté ?

◆ Le médecin décidera de la durée et du type de traitement par antimicrobien

Tout dépend de ce que le médecin décide, mais le traitement consiste dans beaucoup de cas à prendre des médicaments antimicrobiens par voie orale. Dans certains cas, le patient doit être hospitalisé et recevoir le traitement antimicrobien par intraveineuse. Il faut s’assurer de prendre le médicament prescrit jusqu’à ce que le médecin déclare le traitement terminé.

Encadré 2.

Attention aux maladies sexuellement transmissibles ! Se faire dépister avant tout.

Outre la syphilis, d’autres maladies sexuellement transmissibles peuvent poser des problèmes, telles que les infections génitales par la chlamydia et les infections gonococciques.
De nombreuses infections sexuellement transmissibles ne provoquent souvent aucun symptôme, d’où le risque de transmettre l’infection à ses partenaires sans qu’ils en aient conscience.
Pour éviter la propagation des infections sexuellement transmissibles, il faut les connaître et les prévenir de manière appropriée. Aussi, faites-vous dépister dans un établissement médical, etc.
Protégez-vous et protégez votre partenaire des infections sexuellement transmissibles.


Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a ouvert un « centre de consultation concernant les maladies infectieuses et les vaccinations ». On peut aussi le consulter et y obtenir des informations sur les maladies sexuellement transmissibles. N’hésitez pas à le contacter.

◆ Centre de renseignement / consultation sur les maladies infectieuses et la vaccination

Téléphone
03-5276-9337

Horaires d’ouverture
9:00~17:00, les jours ouvrés (sauf le week-end, les jours fériés et le pont du nouvel an).

※ Ce centre de consultation est géré par une société privée externe sous contrat avec le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales.

(Document écrit avec l’aimable collaboration du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. Écrit par : la Presse gouvernementale en ligne)

Autres informations utiles

Infos Locales au Japon a ouvert plusieurs rubriques importantes concernant la Santé :

Pour retrouver tous ces articles, on peut aussi copier des noms en japonais dans la barre de recherche, ce qui amène une liste des articles sur le sujet et des traductions pour ces aides.

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Comment pouvons-nous améliorer cet article ?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent Comment dire ses symptômes en japonais ?
Suivant Liste des notoriétés médicales approuvées par l’ambassade de France au Japon
Sommaire
error: Alert: Content is protected !!