Il y a beaucoup d'informations. Il vaut mieux commencer par chercher ici !

Generic filters
Sur ces mots seulement
Chercher un titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans le résumé
Trier par type d'article
Actualités
Coin Quotidien
En cas d'urgence
Coin Intempéries
Coin Conjoncture, COVID, tensions internationales
Coin Conférences de presse
Frontières & Immigration
Vaccinations (Toutes)
Events

Essayez une recherche comme : fiscalité des retraitésmy numberimmigration...

Pas de réponse ? Cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran !
Actualités | Support | Soutenir le site / Offrir un café

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Tohoku, prévisions, situation et LIFE LINE

Vous êtes ici
< Retour

Cette carte permet d’accéder aux informations LIFE LINE pour chaque région. Cliquer sur la région à découvrir pour en lire les informations.

Situation et prévisions – Tohoku

Intempéries – Aéroports, Prévisions

Cliquer sur chaque ligne pour voir les détails.
Prévisions concernant les chemins ferroviaires

Intempéries – Autoroutes – Prévisions

Pour savoir s’il existe un risque d’inondation (en principe) dans l’endroit dans lequel on se trouve, Infos Locales au Japon recommande de vérifier l’application « Japan Shelter Guide ». Pour cela :

  • Ouvrir l’application (elle est multilingue : ).
  • Taper sur la carte pour voir un menu en haut de l’écran.
  • Choisir l’option « Hazard ».
  • Sélectionner les dangers (inondation, éboulement, etc.)
  • Une carte des dangers se superpose et montre les risques.

De là, pour vérifier comment se rendre dans un centre d’évacuation en évitant ces dangers, sélectionner un centre d’évacuation, taper sur son nom et adresse, et choisir « Directions to here (si l’application est en anglais) ». L’application choisit le chemin le plus court et mesure le temps. Vérifier qu’il s’agit d’un chemin sans risque et, si le temps le permet, le prendre pour s’entraîner.

Si vous recevez un ordre d’évacuation, vous pouvez le retrouver dans la section Disaster Info de Japan Shelter Guide.
informations. Choisir Kikikuru キキクル qui propose les 4 principaux dangers. Il s’agit de la carte de la JMA.

Plus facile à lire que キキクル, il peut aussi être utile de vérifier la carte de Yahoo!防災 (disponible aussi sur l’appli du même nom).

Sur Yahoo!防災, on peut y voir les alertes et les ordres d’évacuation. Plus on aggrandit la carte, plus ceux-ci montrent qui est concerné, très précisément.
https://weather.yahoo.co.jp/weather/levelmap/?lat=34.8729957065361&lon=133.37283921670564&z=6&flood=on

Le site officiel de la JMA
https://www.jma.go.jp/bosai/#area_type=japan&area_code=010000&pattern=rain_level

Les personnes qui ont un smartphone qui marche, peuvent vérifier les informations pour leur région sur NHK World. Il est possible de télécharger l’application depuis n’importe quel smartphone. La page est également disponible en ligne sur la page de la NHK. Choisir l’option langue en haut à droite de l’écran, pour l’avoir dans une autre langue.

https://weather.yahoo.co.jp/weather/levelmap/?lat=34.8729957065361&lon=133.37283921670564&z=6&flood=on

Intempéries – Les ordres d’évacuation

Les dégâts sont là, il faut se mettre en sécurité. Il s’agit d’une situation pluvieuse, de risques d’éboulements et inondations à caractère d’urgence exceptionnelle. La situation est grave. Les rivières sont en crue majeure ou le danger est immédiat.

Les météorologues n’ont plus de visibilité de la situation, et ce sont les municipalités qui lancent cet ordre. Les personnes qui se trouvent sur place risquent de ne pas pouvoir atteindre le lieu d’évacuation à temps. Il faut faire ce que l’on peut pour protéger sa vie.

Ne pas se focaliser sur les centres d’évacuation, mais se rendre dans un bâtiment plus sécurisé près de chez soi, si cela est possible.

Dans cette éventualité, identifier rapidement les lieux d’évacuation qui permettent de se mettre en sécurité en hauteur ou loin du danger.

Pour savoir quel endroit peut être à gros risque d’inondation / crues / éboulements, vérifier le « hazard map » (carte des dangers) de son quartier.

Il s’agit d’un ordre d’évacuation immédiat et/ou d’urgence. Les informations sur la pluie contiennent des informations sur les éboulements de terrains, et des débordements de rivières. À ce niveau, la priorité est à l’évacuation. Il faut finir l’évacuation AVANT que le niveau d’alerte passe au Niveau 4.

Dans le cas d’alerte à des tsunamis, éboulements et des dégâts des eaux, si la situation semble critique alors que vous êtes en train d’évacuer, prenez refuge en hauteur dès que possible.

Remarque, lorsqu’on habite au 20ᵉ étage, le risque d’inondation est vraiment très faible. Il convient de détecter les risques de l’endroit et de prendre les décisions d’évacuer, etc. en fonction de ces risques.

Pour savoir quel endroit peut être à gros risque d’inondation / crues / éboulements, vérifier le « hazard map » de son quartier.

  • S’il y a des ordres d’évacuation, regarder le tableau dans la section : Où trouver les informations en temps réel des centres d’évacuation ouverts en cas de besoin ? (dans le document LIFE LINE de chaque préfecture).

La conférence de presse de la JMA à 20

IMG - Critères de décision pour évacuer en cas d'intempéries au Japon.
Critères de décision pour évacuer en cas d’intempéries au Japon.

:00 environ, le 3 août 2022 explique comment suivre la situation dans ces cas : 2022-08-03 À propos des alertes et ordres d’évacuation de niveau 5 dans le nord du pays – Infos Locales au Japon

Comment bien évacuer

Pendant la nuit, évacuer peut être dangereux. Dans la mesure du possible, évacuer avant !
Quel que soit le moment de la journée ou de la nuit, pour évacuer en cas de sinistre, avoir à portée de main :

    • un long bâton ou un parapluie pour tâter le sol en marchant
    • une lampe de poche de préférence frontale
    • des affaires pour se changer et se sécher
    • des jeux ou livres pour les enfants
    • de la nourriture
    • Charger les téléphones et leur batterie de rechange.
    • Prévoir des chaussures à semelle épaisse et à lacets pour évacuer. Les bottes sont dangereuses lorsqu’il pleut. Il faut des chaussures qui tiennent au pied.
    • NE JAMAIS MARCHER DANS L’EAU SI ELLE ATTEINT 20 cm DE HAUTEUR.
    • LES ASCENSEURS PEUVENT S’ARRÊTER EN CAS D’INONDATION ou de SÉISME. Éviter de les prendre lorsqu’on est dans une zone dangereuse.
    • Les voitures s’arrêtent quand l’eau atteint 30 cm (hauteur du pot d’échappement). Ne jamais conduire si l’eau monte trop.
  • Couper l’électricité au disjoncteur !
  • Descendre en utilisant les escaliers. NE PAS PRENDRE L’ASCENSEUR !!!!
  • Emmener un sac d’évacuation par personne.

Si vous avez des enfants en bas âge, s’il vous est difficile de marcher, et si vous vous trouvez dans une des régions suivantes, vous pouvez et il est recommandé d’évacuer dès un ordre de niveau 3.

  • Près d’une rivière,
  • dans une zone inondable ou basse (Rez-de-chaussée (= 1ᵉʳ étage au Japon) un peu dans une cuve)
  • près d’une montagne qui pourrait avoir des coulées de boue,
  • une vieille maison dans laquelle vous n’avez pas confiance.

ÉVACUEZ dès réception de l’ordre d’évacuation de niveau 4. Tenez en compte avec beaucoup d’attention si vous êtes :

  • Près d’une rivière,
    • dans une zone inondable ou basse (Rez-de-chaussée (= 1ᵉʳ étage au Japon) un peu dans une cuve)
    • près d’une montagne qui pourrait avoir des coulées de boue,
    • une vieille maison dans laquelle vous n’avez pas confiance.
    • Si vous avez reçu un ordre d’évacuation pour les raisons ci-dessus ou si vous pensez que c’est nécessaire.

Jusqu’à quand rester en évacuation ?

En cas de risques liés à la pluie ou au vent :

  • Même si les agences météorologiques lèvent l’alerte de niveau 5 et la font passer au niveau 4, il subsistera des risques d’inondations et de glissements de terrain pendant au moins 24 heures. Dans tous les cas, il faut rester en évacuation quand le niveau d’ordre est 4.
  • Lorsque l’alerte passe au niveau 3, les personnes qui n’ont pas de difficultés à se déplacer peuvent reprendre la vie comme d’habitude. Les personnes âgées, avec des enfants en bas âge ou à mobilité réduite, décident de rester ou rentrer selon le danger de leur lieu d’habitation.

Dans le cas des séismes, s’il y a des endroits dangereux autour de soi, rester dans un autre endroit. Les bâtiments détruits partiellement doivent faire l’objet d’une évaluation pour y vivre de nouveau. Consulter le centre d’évacuation pour de l’aide.

Cliquer sur cette image pour une explication complète.

Les spécialistes de l’évacuation (JMA, pompiers, mairies, unités de secours au Japon, etc.) recommandent de prévoir au minimum trois jours de nourriture et boisson par personne. De préférence, avoir 7 jours en stock. Ces stocks sont nécessaires lorsqu’on doit rester à domicile, notamment après une coupure d’électricité et d’eau. Pendant que l’on évacue, il n’est pas possible de tout emmener.

  • Objets de valeur
    • Argent en liquide
    • Carte de crédit
    • Carnets de banque
    • Ttitres de propriété
    • Permis de conduire
    • Carte d’assurance santé
    • Zairyu card et passeport
    • My Number card
    • Inkan (sceaux), etc.
  • Nourriture de secours
    • 乾パン (kanpan) pain sec
    • Boites de conserve qui peuvent être utilisées sans avoir à les réchauffer
  • Boissons
    • Bouteilles qui puissent être transportables
  • Trousse d’urgence
    • Médicaments pour cas d’urgence
    • Pansements
    • Désinfectant
    • Bandage, etc.
  • Lampes
    • 1 lampe de poche par personne
    • Des batteries de secours
    • Allumettes et bougies
  • Radio portative et téléphone
    • Prévoir les batteries aussi
  • Vêtements et serviette
    • Sous-vêtements
    • Veste
    • Chaussettes
    • Gants de travail
    • Serviette
    • Vêtements de pluie
    • Chaussons pliables
    • Chaussures sans lacets, faciles à enfiler (style mocassins)
  • Divers
    • Boite ou sachets de tissus en papier
    • Sacs plastics
    • Savon en barre ou liquide
    • Brosse à dent et dentifrice
    • Produits sanitaires
    • Couches (prévoir un paquet complet)
    • Couverture de survie
    • Kairos (sacs pour réchauffer les mains ou le dos quand il fait froid)

  • Lait en cubes
  • biberons jetables
  • pots de nourriture pour bébés (si possible)
  • linge pour transporter bébé
  • couches
  • de quoi essuyer le derrière des bébés
  • de quoi laver le derrière des bébés
  • une lampe pour le cou
  • couverts pour enfants
  • chaussures pour les enfants

  • Serviettes ou tampons
  • protège-slips
  • culottes sanitaires
  • sacs-poubelle non transparents
  • sifflet ou une alarme portative

  • Des slips en papier pour adultes
  • une canne
  • l’appareil auditif
  • le dentier
  • de quoi nettoyer le dentier
  • pads absorbants pour homme
  • de quoi nettoyer les parties sensibles
  • les médicaments
  • une copie du carnet médical

En plus des articles ci-dessus, avec le nouveau coronavirus, il faut ajouter les outils suivants :

  • Masques
  • thermomètre
  • de quoi écrire (cahier, bloc-notes (pages détachables) et crayons, stylos)
  • désinfectants pour les mains
  • savon en barre et en « liquid soap »
  • désinfectant pour les mains
  • lingettes alcoolisées
  • les médicaments et la boite d’urgence pour la famille
  • de grands et petits sacs en plastique (bleus ou noir)

Séisme

IMG - bousai zukin
Zukin : De quoi protéger sa tête en cas de vols de débris
  • casque de prévention ou une « boûsai zukin ».

Typhon

  • casque de prévention ou une « boûsai zukin ».

Inondation

  • Un grand bâton ou un parapluie pour tâter le sol pendant l’évacuation.
  • Préférer une lampe frontale ou qui pend autour du cou.
  • S’assurer de mettre des vêtements à manches longues et des pantalons longs.
  • Éviter les bottes (l’eau s’y engouffre) et porter des baskets à semelles épaisses.

Il est également recommandé de prévoir aussi un stock de papier toilettes, de mouchoirs en papier, de saran wrap, un polytank, des toilettes portables, etc. Ceux-ci seront difficile à trouver juste après un gros sinistre.

Les suggestions ci-dessus concernent le cas où l’on se situe en zone sinistrée, et n’a plus accès à un quotidien normal. Même si l’on n’évacue pas, ces biens sont essentiels pour le quotidien.

En revanche, lorsqu’il faut évacuer, il convient de donner la priorité à la portabilité. Chacun doit porter son sac à dos (même les enfants).

  • Se concentrer sur un sac d’évacuation qui contient ce dont on aura besoin dans l’immédiat. (= ci-dessous).
  • Prendre un sac à dos qui libère les mains.
  • Les enfants doivent porter leur propre sac.

Pour les femmes et les enfants, prévoir également les produits d’hygiène et de santé. Prévoir pour au moins une semaine, car par expérience, Infos Locales au Japon a pu constater que ces produits peuvent manquer assez longtemps dans les zones sinistrées.

Intempéries – Les ordres d’évacuation

Les dégâts sont là, il faut se mettre en sécurité. Il s’agit d’une situation pluvieuse, de risques d’éboulements et inondations à caractère d’urgence exceptionnelle. La situation est grave. Les rivières sont en crue majeure ou le danger est immédiat.

Les météorologues n’ont plus de visibilité de la situation, et ce sont les municipalités qui lancent cet ordre. Les personnes qui se trouvent sur place risquent de ne pas pouvoir atteindre le lieu d’évacuation à temps. Il faut faire ce que l’on peut pour protéger sa vie.

Ne pas se focaliser sur les centres d’évacuation, mais se rendre dans un bâtiment plus sécurisé près de chez soi, si cela est possible.

Dans cette éventualité, identifier rapidement les lieux d’évacuation qui permettent de se mettre en sécurité en hauteur ou loin du danger.

Pour savoir quel endroit peut être à gros risque d’inondation / crues / éboulements, vérifier le « hazard map » (carte des dangers) de son quartier.

Il s’agit d’un ordre d’évacuation immédiat et/ou d’urgence. Les informations sur la pluie contiennent des informations sur les éboulements de terrains, et des débordements de rivières. À ce niveau, la priorité est à l’évacuation. Il faut finir l’évacuation AVANT que le niveau d’alerte passe au Niveau 4.

Dans le cas d’alerte à des tsunamis, éboulements et des dégâts des eaux, si la situation semble critique alors que vous êtes en train d’évacuer, prenez refuge en hauteur dès que possible.

Remarque, lorsqu’on habite au 20ᵉ étage, le risque d’inondation est vraiment très faible. Il convient de détecter les risques de l’endroit et de prendre les décisions d’évacuer, etc. en fonction de ces risques.

Pour savoir quel endroit peut être à gros risque d’inondation / crues / éboulements, vérifier le « hazard map » de son quartier.

  • S’il y a des ordres d’évacuation, regarder le tableau dans la section : Où trouver les informations en temps réel des centres d’évacuation ouverts en cas de besoin ? (dans le document LIFE LINE de chaque préfecture).

Ce lien explique comment vérifier la situation à partir de Google Maps. C’est de loin le plus facile 🙂

Identifier les suspensions des lignes

Pour voir les informations à la source, se référer aux liens suivants :

Cliquer sur les barres de couleur pour voir les détails ou les replier.

Si le tableau ne montre pas l’aéroport souhaiter, vérifier ici : Aéroports pendant et après des intempéries – Infos Locales au Japon

LIFE LINE – aéroports par préfecture / avions

Pour en savoir plus : Aéroports pendant et après les typhons au Japon

Le tableau ci-dessous montre les vols suspendus ou repoussés : 

Cliquer sur chaque ligne pour connaître les détails.

(Page mise à jour 2 fois par jour en moyenne pendant et après des intempéries majeures. Réactualiser la page et vérifier la date de mise à jour de chaque ligne pour être sûr d’avoir les dernières informations saisies.)

LIFE LINE – État du trafic aérien

LIFE LINE – État des lignes ferroviaires / trains

Ces informations sont données à titre indicatif pour répondre à l’urgence, mais n’est pas mise à jour en temps réel. Toujours la vérifier auprès de la compagnie de trains.

Cliquer sur chaque ligne pour en savoir plus.


(Page mise à jour 2 fois par jour en moyenne après des intempéries majeures. Réactualiser la page et vérifier la date de mise à jour de chaque ligne pour savoir si les informations sont récentes.)

LIFE LINE – État des lignes ferroviaires / trains

LIFE LINE – Bateaux, Prévisions

Date de suspensionCompagnie maritimeTrajet concernéCommentairePréfectureDate de l’annonceURL

LIFE LINE – État des lignes de bus

Ces informations sont données à titre indicatif. Toujours vérifier auprès de la compagnie si cela s’applique encore.

(Page mise à jour 2 fois par jour en moyenne après des intempéries majeures. Réactualiser la page et vérifier la date de mise à jour de chaque ligne pour être sûr d’avoir les dernières informations saisies.)

VilleDate de début de suspension ou de changementCompagnie de busTrajet concernéQuoiURLPréfectureDate de l’annonce

LIFE LINE – État des routes et autoroutes

Ces informations sont indicatives pour aider dans l’urgence. Rien ne remplace les informations officielles.

Cliquer sur chaque ligne pour en savoir plus.
LIFE LINE – Routes et autoroutes
Date de fermeture (si la route était ou sera fermée)Trajet concernéPréfectureDate de l’annonceURLLieux concernésStatutRoute

AVANT DE RANGER : toujours prendre des photos des dégâts pour les assurances !

Pour le moment, aucun numéro n’est disponible. Pour les ressortissants étrangers, il est possible de contacter l’ambassade ou le consulat de son pays (liens ci-dessous).

Vérifier ici la liste des ambassades et consulats étrangers au Japon

Les Français et les Sénégalais ont un système d’ilotage. Pour les Français, on peut trouver le nom de son ilotier sur la page de Mon Consulat (Service-public.fr).

Ensuite, il est possible de contacter les Consulats et les Ambassades. Pour cela, vérifier ce lien.

Vérifier ici la liste des ambassades et consulats étrangers au Japon

Les explications pour le nettoyage sont dans une rubrique plus bas.

Démarches pour recevoir des aides après un sinistre

Les locataires et propriétaires des habitations peuvent recevoir des aides, et un financement pour les bâtiments très abîmés. Il faut faire une démarche pour cela. Infos Locales au Japon mettra ici les informations sur la page dès que ces démarches seront possibles : 罹災証明書 – Déclaration de sinistre.

Avant de commencer à ranger, surtout, prendre des photos de l’intérieur et de l’extérieur des bâtiments. Elles sont nécessaires pour les démarches.

Ces articles donnent les informations nécessaires pour les démarches de déclaration de sinistre.

Bien prendre des photos avant de déblayer, pour obtenir les certificats risaishô (etc.).

  • Prendre des photos dans les 4 directions quand il s’agit de l’extérieur du bâtiment,
  • Prendre des photos de chaque pièce et des dommages aux canalisations.
  • Quand on prend des photos des chauffe-eau et airs conditionnés, prendre aussi la partie qui est dehors.

En cas d’inondations, il faut tout désinfecter

Tout ce qui aura été sous l’eau devra être passé à la chaux ou un autre désinfectant. Ces informations seront disponibles dans les centres d’évacuation ou à la mairie. Le tout est gratuit, de même que les bâches bleues. Se renseigner à la mairie.

Ci-dessous, les conseils des différentes mairies

Nettoyage des débris après une intempérie majeure

Le nettoyage après un typhon, un séisme ou une inondation ne se fait pas n’importe comment. Si vous avez beaucoup de débris, il convient de vérifier avec la mairie ou les centres d’évacuation où les déposer.

Si vous ne pouvez pas déblayer seul(e) les débris, les municipalités organisent des aides et appellent à l’aide des volontaires. Ces informations seront aussi disponibles dans les centres d’évacuation ou à la mairie.

Après des inondations au dessus du parquet, il faut assainir le bâtiment. Pour en savoir plus, contacter la mairie ou un centre d’évacuation. Celui-ci donnera les explications nécessaires.

Nettoyer les zones inondées sous le parquet :

1. Enlever la boue : pendant les travaux, s’assurer de bien aérer. Faire les travaux à deux ou plus et surveiller l’état de santé des co-équipiers.

2. Nettoyer : nettoyer la base en béton avec un jet à haute pression est efficace.

3. Laisser sécher : utiliser des ventilateurs ou des ventilateurs de canalisation. Il faut compter environ 1 mois pour que tout sèche.

4. Désinfecter : diluer du 逆性せっけん dilué dans l’eau (100 fois plus d’eau que de savon). Ce produit peut aussi servir à nettoyer.

Avant de commencer à ranger, il faut prendre des photos qui montrent la situation. Elles serviront à prouver la situation afin d’obtenir une attestation de dommages 罹災証明.

La première étape est de vérifier les biens et services de première nécessité.

  • Quand une prise de courant a été immergée dans l’eau, l’utiliser peut causer des courts-circuits. Il est essentiel de commencer par débrancher tous les appareils et d’attendre qu’elle sèche complètement avant de relever le bras du disjoncteur.
  • Les foyers qui utilisent le gaz de pétrole liquéfié (LP Gaz) doivent d’abord vérifier si la bombonne a bougé de sa place initiale. Vérifier que le tuyau est solidement connecté.
  • Ensuite, séparer les outils ménagers que l’on peut utiliser. Si des objets sont devenus lourds parce qu’ils sont imbibés d’eau, les transporter à plusieurs. Ne pas faire d’efforts physiques au delà de sa capacité réelle.
  • Vérifier auprès de la mairie comment faire pour jeter les déchets et comment les trier.
  • Enfin, évacuer l’eau des pièces, et les laisser sécher. Le principal ennemi du bâtiment est l’humidité. Utiliser des ventilateurs, etc. pour bient faire circuler l’air, et laisser le bâtiment sécher complètement. Une fois sec, essuyer les murs intérieurs sur lesquels il y a de la boue et les vaporiser d’éthanol ou d’autres solutions anti-bactérienne, afin d’éviter qu’ils ne moisissent.

Une organisation à but non lucratif, composée de volontaires (The National Network of Disaster Relief) donne les conseils suivants, pour savoir s’il faut retaper ou se débarrasser des meubles et des appareils endommagés par l’eau.

Dans le cas des véhicules et des équipements agricoles,

    • Ne pas lancer le moteur. Appeler un réparateur.

    • Si vous ne prévoyez pas d’utiliser votre véhicule pendant un certain temps, retirez les documents de certification du véhicule 車検証とナンバー pour éviter de se les faire voler.

    • Soyez prudents concernant les appels d’entrepreneurs peu scrupuleux qui proposent de vous débarrasser du tout gratuitement.

Dans le cas des téléphones mobiles et des smartphones

    • Enlever la carte SIM et la carte SD sans allumer l’appareil, et les garder dans un lieu sûr.

    • Lorsqu’ils sont tombés dans de l’eau boueuse, même s’il s’agit de modèles étanches, il faut commencer par les éteindre et les laisser sécher.

    • Consulter le magasin de téléphone mobile le plus proche.

Ces objets peuvent peut-être encore servir.

Unité extérieure de l’air conditionné

    • Après l’avoir bien fait sécher, on peut parfois l’utiliser à nouveau.

Fusuma et Shoji

    • Une fois secs, leurs cadres et les taquets (桟 san) peuvent être parfois servir.

Toilettes et baignoires

    • Tout ce qui n’est pas circuit électrique peut être lavé et réutilisé.

Vaisselle

    • On peut l’utiliser de nouveau si on la désinfecte avec de l’eau de javel.

Ce qu’il est difficile de réutiliser.

Les tatamis, tapis, futons

    • Une fois qu’ils ont absorbé l’eau, ils ne sont plus utilisables.

Étagères en bois et en contreplaqué

    • Même si elles semblent avoir séché, la moisissure peut s’y développer plus tard.

Autres conseils

Après les travaux, l’air est poussiéreux et sableux.
Utiliser des masques et des gants en caoutchouc. Faites des gargarismes et désinfectez fréquemment les mains.

Les travaux de nettoyage peuvent durer très longtemps.
La fatigue peut facilement s’accumuler. Par conséquent, ne vous pressez pas. (Pour préserver votre énergie, prenez le temps nécessaire et faites des pauses.)

Que porter s’il faut travailler dans une zone sinistrée ?

Il est nécessaire de s’habiller de telle manière à se protéger des blessures. Se blesser dans une région d’inondation peut avoir des conséquences importantes, notamment causer des gangrènes, etc.

    • Porter des manches longues et des pantalons longs. Réduire le plus possible l’exposition de la peau. Désinfecter même la plus petite égratignure.

    • Ajouter une semelle dans les bottes pour éviter qu’elles s’enlèvent quand on marche (dans la boue, etc.)

    • Mettre des gants en tissus sous les gants en caoutchouc pour limiter la transpiration.

    • Porter des gants.

    • Il est recommandé de porter un casque.

    • S’équiper d’une serviette, etc.

    • Les masques protègent de la poussière, etc,

    • Prévoir de quoi boire et manger.

Prévenir les insolations

  • Enlever son masque toutes les 15 à 30 minutes, et se reposer.
  • Boire beaucoup de fluides.

Se protéger de la COVID

  • Aérer fréquemment ou travailler dehors,
  • Garder une distance avec les autres.

Comment se protéger pendant que l’on nettoie les débris, etc.

Le ministère de la Santé, du Travail et des affaires sociales appelle les personnes dont les logements (etc.) ont été inondés ou infiltrés par l’eau à faire attention aux points suivants lorsque l’on désinfecte.

  • Ouvrir les portes et fenêtres, aérer abondamment.
  • Enlever la boue et laisser complètement sécher. On ne peut passer aux désinfectants (à la chaux, etc.) qu’après avoir bien enlevé ce qui était sale.
  • Porter des gants et des chaussures à semelles épaisses (etc.) pour ces travaux.
  • Veiller à ne pas recevoir de poussière dans les yeux et la bouche. Porter un masque et des lunettes de sécurité.
  • Après avoir tout rangé et nettoyé, se laver consciencieusement les mains.

En particulier, lorsque vous désinfecterez le bâtiment, veuillez porter des gants et des chaussures à semelles épaisses, des lunettes de protection et protéger la bouche et les yeux.

Si la municipalité a distribué de la chaux, il faut faire preuve d’une extrême prudence. La chaux peut causer des brulures et des inflammations lorsqu’elle touche la peau ou les yeux. Si elle éclabousse et entre dans un œil, cela peut particulièrement être dangereux. Lavez immédiatement les parties atteintes avec beaucoup d’eau et consultez un établissement médical.

En cas de blessure, quand on nettoie, nettoyer immédiatement la plaie avec de l’eau courante et la désinfecter. Il faut s’inquiéter du risque de gangrène lorsque la plaie est profonde en particulier. Consulter un médecin avant que cela n’empire.

De même, si des objets étrangers entrent dans les yeux, les rincer et s’ils restent rouges, consulter un médecin.

Nettoyer les pièces inondées au dessus du parquet

Dans le cas des inondations au dessus du parquet,

    • Enlever la boue sous le parquet et autour du bâtiment.

    • Après que le retrait de l’eau de l’inondation, rincer avec de l’eau les tatamis et les meubles salis.

    • Tout ce qui est vaisselle et plan de travail de la cuisine doit être bien lavé avec de l’eau.

    • Nettoyer l’intérieur des armoires à vaisselle et des frigidaires, etc. en les essuyant bien.

Une fois que tout est propre, on peut passer à la désinfection.

Nettoyer les zones inondées sous parquet

Dans le cas des inondations sous le parquet,

    • Nettoyer et enlever les déchets qui ne devraient pas se trouver autour de la maison et sous le parquet, puis enlever la boue (etc.).

    • Absorbez l’eau sous le sol avec un chiffon, etc., ne placez pas d’objets autour des évents, etc., et essayez de sécher en ventilant de force avec un ventilateur, etc.

Une fois que tout est propre, on peut passer à la désinfection.

Après une inondation, les habitations risquent d’être infectées par des bactéries et la moisissure peut plus facilement s’y reproduire. Cela amène un risque de maladie infectieuse.

Avant de désinfecter

    • Pendant le nettoyage, ouvrir les portes et aérer pendant que vous déblayez. Laisser sécher correctement.

    • Ne désinfectez qu’après avoir tout nettoyé.

    • Portez des gants et un masque pour éviter de vous blesser pendant le nettoyage.

    • Lavez-vous les mains abondamment après avoir nettoyé.

Pour désinfecter les endroits particulièrement sales, utiliser du

    • 次亜塩素酸ナトリウム (‎Hypochlorite de sodium‎).

    • On peut aussi utiliser de la Javel 塩素系漂白剤.

Utiliser ces produits en les diluant à 0,02% pour la vaisselle et les baignoires, et à 0,1% pour les meubles et le plancher.

Après avoir passé la solution désinfectante avec un chiffon imbibé, rincer à l’eau et essuyer.

S’il n’est pas possible d’utiliser l’hypochorite de sodium, car cela entraînera une corrosion ou décoloration, utiliser :

    • un désinfectant à l’alcool ou

    • de la ‎Chlorure de benzalkonium‎ 塩化ベンザルコニウム.

Quand on utilise un désinfectant, il n’est pas nécessaire de le diluer.

En revanche, il faut diluer le 塩化ベンザルコニウム à 0,01%. Dans ces deux cas, il n’est pas absolument nécessaire d’essuyer ou de rincer après application.

Tous ces produits peuvent s’acheter dans un home center.

 

Liens vers des explications en images du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales

Cet article vous a-t-il aidé ?
Comment pouvons-nous améliorer cet article ?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
error: Alerte: Cet article est protégé !!