Il y a beaucoup d'informations. Il vaut mieux commencer par chercher ici !

Generic filters
Sur ces mots seulement
Chercher un titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans le résumé
Trier par type d'article
Actualités
Coin Quotidien
En cas d'urgence
Coin Intempéries
Coin Conjoncture, COVID, tensions internationales
Coin Conférences de presse
Frontières & Immigration
Vaccinations (Toutes)
Events

Essayez une recherche comme : fiscalité des retraitésmy numberimmigration...

Pas de réponse ? Cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran !
Actualités | Support | Soutenir le site / Offrir un café

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Alertes au tsunami au Japon – Ce qu’il faut savoir

Vous êtes ici
< Retour

Cet article regroupe la traduction d’extraits de plusieurs articles de sites gouvernementaux, pour faciliter la lecture sans qu’elle soit trop longue. En cas de questions, n’hésitez-pas à contacter Infos Locales au Japon sur le chat.

Avant de commencer

Les tsunamis arrivent généralement après un séisme. Un tsunami est composé de plusieurs vagues successives. Il peut durer plusieurs jours.

En cas d’alerte, ou lorsqu’on observe que le bord de mer tremble beaucoup, avec un long balancement, s’éloigner immédiatement du bord de mer et des rivières et se mettre en sécurité en hauteur.

Il est également important de garder à l’esprit qu’un tsunami peut aussi arriver sans signes avant-coureurs tels qu’un séisme local. En cas d’alerte au tsunami, il faudra peut-être réveiller ses connaissances pour les inciter à évacuer. s’éloigner immédiatement du bord de mer, des rivières et se mettre en sécurité en hauteur.

Signes précurseurs d’un tsunami

  • De manière générale, il peut y avoir eu un séisme important qui dure plus de 20 secondes. Si le séisme était très fort, anticiper qu’il pourrait y avoir un risque. Toutefois, le 15 janvier 2022, un nouveau type de tsunami / vagues importantes s’est produit suite à l’éruption exceptionnellement importante d’un volcan dans l’île de Tonga. La Japan Meteorological Agency, et les agences qui surveillaient le phénomène n’anticipaient pas de tsunami au Japon. Malgré cela, plusieurs heures plus tard, l’Agence a dû lancer une alerte.
  • Un signe très évident qu’un tsunami pourrait arriver, c’est que la mer se retire plus que lors d’une marée normale. Cela peut arriver dans les minutes qui suivent le tremblement de terre. Bien souvent, c’est le seul signe que de fortes vagues vont balayer une région éloignée de l’épicentre.
  • Garder à l’esprit qu’un tsunami peut arriver sans signes avant-coureurs. Il est donc recommandé de laisser son téléphone allumé pendant la nuit.
  • Dès que l’on reçoit une alerte au tsunami, évacuer ou s’éloigner de la côte selon les instructions locales. Vous avez besoin de rester en évacuation jusqu’à la fin des alertes et ordres d’évacuation.

Les alertes au Japon

Taille anticipée de la vague
(Ordre de grandeur)
Ce qu'il faut faire
Alerte pour un grand tsunami
大津波警報 (ôtsunami keihô)

= Énorme 巨大 (kyôdai)
Hauteur de plus de 3 m
  • Évacuer immédiatement des régions côtières et des zones riveraines vers un endroit plus sûr, comme un terrain surélevé ou un bâtiment d'évacuation.

  • Les vagues de tsunami devraient frapper à plusieurs reprises. Ne pas quitter le lieu d'évacuation sûr tant que l'avertissement n'est pas levé.

  • Continuer à évacuer vers un terrain de plus en plus élevé dans la mesure du possible.
Alerte au tsunami
津波警報 (tsunami keihô)

= Haut 高い (takai)
1 m < hauteur ≤ 3 m
Avis de tsunami
津波注意報 (tsunami chûihô)
0,2 m ≤ hauteur
≤ 1 m
  • Sortir de l'eau et quitter immédiatement les régions côtières.

  • Il y a un risque de courants forts et persistants.

  • Ne pas entrer dans la mer et ne pas s'approcher pas des régions côtières (y compris des embouchures de rivières) tant que l'avis n'est pas levé.

Tant que les alertes au tsunami s’appliquent à votre région, et si vous avez dû évacuer, ne rentrez pas chez vous avant la fin des alertes !

Ne retournez pas chercher quelque chose quand vous évacuez avec un risque de tsunami. Cela peut être fatal.

Dès que vous recevez une alerte, écoutez la TV, la radio, les hauts-parleurs, etc. pour obtenir les bonnes informations.

Note : Infos Locales au Japon ne peut donner que quelques informations pendant les alertes. La page sert juste à comprendre les messages, mais ne remplace pas les informations officielles. Il faut absolument regarder les applis et infos des sites officiels (cf ci-dessous).

Combien de temps a-t-on pour évacuer après une alerte au tsunami ?

Selon un article de Weather News Japan, une nouvelle génération de radars pour les tsunamis capteraient les vagues de tsunami au maximum 10 à 15 minutes avant qu’elles n’arrivent sur la côte, à une distance de 30 km.

CEPENDANT

Toutefois, lors des alertes du 16 janvier 2022, selon la JMA, les vagues arrivaient plus rapidement que lors d’un tsunami normal, ce qui signifie qu’il pourrait y avoir bien moins de temps que l’on ne pense.

En particulier, il faut se souvenir que le Grand séisme de 2011 dans le Tohoku avait duré plus de 6 minutes dans certains endroits. L’alerte au tsunami sur NHK a sonné après cela (sauf erreur, environ 20 ou 30 secondes après et pas partout), et les vagues approchaient déjà. Cela laisse donc très peu de temps.

La JMA émet une alerte 大津波警報, 津波警報 ou un 津波注意報 au tsunami environ 3 minutes après les séismes qui posent un risque. Pour ceux le long de la mer du Japon, elle peut les émettre dans les 2 minutes qui suivent. Il annonce en même temps les horaires et la taille anticipée. S’il n’y a pas de risques de dégâts à la population, il informe aussi la population en même temps que les informations sur le séisme.

La JMA suit et actualise les informations sur la hauteur des vagues environ toutes les 5 à 10 minutes.

Explications de la JMA (津波を知る)

  • Quand le fond de la mer est moins profond et au fur et à mesure qu’elles se rapprochent, les vagues sont beaucoup plus rapides.
  • La vitesse de propagation des tsunamis est extrêmement rapide. Vous n’aurez pas le temps pour aller voir ce qui se passe.
  • Les vagues des tsunamis se succèdent, et il peut arriver que les vagues qui suivent soient plus hautes que les premières vagues.
  • Les vagues de tsunami sont particulièrement puissantes. Même une vague de 50 cm environ peut renverser une personne et l’emporter.
  • Tous les tsunamis ne commencent pas nécessairement par la mer qui se retire. Présumer que si la mer ne se retire pas, il n’est pas nécessaire d’évacuer peut avoir des conséquences graves.
  • Selon le découpage de la côte, la taille des vagues du tsunami peuvent être plus élevées qu’ailleurs.
  • Il peut s’écouler plus que quelques heures entre le moment où un radar détecte un changement de la marée et l’observation des vagues les plus importantes.

De plus, les alertes au tsunami peuvent être émises avec un peu de retard, pour toutes sortes de questions techniques. Par conséquent, dès que l’on sait qu’il y a un risque de tsunami, il ne faut plus hésiter. Il faut fuir dès qu’on lit l’alerte.

Comment évoluent les vagues en cas de tsunami

Dans les baies, l’énergie se concentre au fond de la baie, où les vagues deviennent plus nombreuses.

S’il s’agit de cap ou péninsule, les vagues suivent la côte, et l’énergie fait monter le niveau des vagues partout.

Se préparer au quotidien

  • Vérifier les endroits dangereux : vérifier la carte des dangers et le terrain environnant qui pourrait être atteint par un tsunami près du logement et du lieu de travail. Même loin de la mer, les tsunamis peuvent remonter le long des rivières.
  • Vérifier les lieux d’évacuation : vérifier où se trouvent les lieux d’évacuation en cas de tsunami, ou s’il y a des bâtiments qui peuvent servir à l’évacuation. Vérifier les chemins d’évacuation, etc. Tout cela peut se faire avec les gens à proximité. Prévoir plusieurs lieux d’évacuation en hauteur. C’est mieux qu’un seul.
  • Participer aux entraînements : participer aux entraînements pour prendre ces chemins d’évacuation.

Précautions au moment de l’évacuation

  • Ne pas attendre pour évacuer.
  • Alerter et encourager les autres à évacuer s’il faut évacuer.
  • Monter le plus haut possible. Lorsque aucune montagne n’est proche de soi, choisir un bâtiment solide et de haute taille.
  • L’important n’est pas de pouvoir évacuer loin. Il faut monter haut. Choisir un endroit solide et haut et se dépêcher de s’y rendre. L’urgence numéro 1 est de monter haut. Il vaut en général mieux évacuer à pied. Les voitures peuvent être prises dans les embouteillages, ce qui peut devenir dangereux. En particulier après un séisme, la route peut être barrée. Anticiper cette éventualité quand on se prépare et prévoit l’évacuation. S’il faut absolument prendre la voiture, prévoir de s’arrêter le plus rapidement dans un lieu sécurisé au cas où les voitures seraient bloquées.
Le panneau de gauche indique les risques de tsunami. Les panneaux du milieu indiquent les lieux d’évacuation en cas de tsunami.

Rester en sécurité

  • Faire attention jusqu’à la levée complète de l’alerte : les tsunamis sont composés de plusieurs vagues. Même après la première vague, rester vigilant tant qu’il y a un niveau d’alerte 津波警報 ou 津波注意報, et rester en évacuation. NE JAMAIS SORTIR D’ÉVACUATION tant qu’il y a un 津波警報.
  • Même quand il s’agit d’un appel à la vigilance 津波注意報, la mer reste dangereuse : il est dangereux de se rendre sur la plage ou d’aller pêcher. Sortir immédiatement de l’eau et s’éloigner de la côte.
  • Vérifier les bonnes informations : on peut les vérifier à la télévision, à la radio, par les hauts parleurs des voitures ou de rafios de prévention, etc.
津波から身を守るための行動(政府広報オンライン)

L’image suivante provient de Yahoo!News Japan.

Pour la comprendre :

  • Bande du haut : où vérifier les alertes en cas de tsunami.
    • Le téléphone,
    • Le drapeau rouge et blanc,
    • Les sirènes et hauts parleurs,
    • La radio,
    • La télévision.
  • Bandeau du bas : en cas de gros séisme ou d’alerte 津波警報, évacuez immédiatement !
    • Du bord de la mer :
      • ne jamais aller voir ce qui se passe,
      • ne pas se revenir sur ses pas.
    • Monter en hauteur immédiatement :
      • Chercher à prendre refuge dans les 避難場所, qui sont à proximité, au lieu des 避難所, qui se trouvent généralement plus loin.
      • Prendre l’habitude d’identifier au quotidien les 避難場所 près de soi.
    • Laisser la voiture (Ne pas prendre sa voiture)
      • Se souvenir que l’on risque d’être coincé dans les embouteillages.
      • La règle de base est que l’on doit évacuer à pied.

Recommandations pour votre sécurité

  • Conseil : Lorsque vous évacuez à plusieurs, une fois en sécurité, relayez-vous pour utiliser les téléphones et lire les informations. Cela permet d’économiser les batteries en cas de coupures électriques.
  • Une fois en sécurité, faites-le savoir. Le téléphone pourrait mal marcher. L’important est que quelqu’un sache que vous êtes en sécurité, et que les ilotiers ou le Consulat de votre pays, les associations d’aide (et même Infos Locales au Japon) puissent vous envoyer les informations Life-line si nécessaire.

Êtes-vous en plein milieu d’intempéries ?

Avez-vous reçu un message d’alerte sur votre téléphone ?

Prévoir l’évacuation

Comprendre

Vérifier

Appeler à l’aide

Évacuer

Rappel : Infos Locales au Japon a réuni tous les articles sur la prévention, l’avant / pendant / après des intempéries dans le Coin Intempéries du site. Les informations LIFE LINE régionales se trouvent/trouveront ici. On peut aussi en savoir plus sur les services publics.

Sources :

Cet article vous a-t-il aidé ?
Comment pouvons-nous améliorer cet article ?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
error: Alerte: Cet article est protégé !!