Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

Changement des niveaux de risque et conséquences aux frontières

Vous êtes ici :
< Retour

Le titre original du document est 感染症危険情報の変更及びそれに伴う水際措置等手続の変更について, qui se trouve sur la page du Ministère japonais des Affaires Étrangères.

Toutes les informations ci-dessous ne sont qu’indicatives. Il peut y avoir des retards de mise à jour.

Ce document cherche à donner une meilleure visibilité de ce que le Japon essaie de faire.
Les problèmes de visas et de voyages internationaux sont très complexes. Aussi, Infos Locales au Japon doit insister. Infos Locales au Japon n’est pas spécialiste de l’immigration. Ce document est donc fourni sans garantie de résultat. Pour tous ces problèmes, il faut contacter les bureaux de l’immigration, l’ambassade ou le consulat du Japon dans son pays ou de son pays au Japon. Les français peuvent également contacter les conseillers consulaires pour poser d’autres questions concernant les voyages entre la France et le Japon.

Note : Les traductions en anglais et en français peuvent être différentes en fonction de la date de traduction. En cas de doute, contacter les services indiqués en bas de page.

Mesures aux frontières et informations sur les risques infectieux

CatégorieMesures aux frontières
Obtenir un certificat de dépistage avant de partir vers le JaponTest de dépistage à l'entrée au JaponQuatorzaineNe pas utiliser les transports en commun
Niveau 3Birmanie, Jordanie, et
152 autres régions et pays
Ressortissants
Japonais : X
Étrangers : O
O
O
O
Business Track
O
(Note1)
O
Assoupli
O
Niveau 2Corée du Sud,
Singapour,
Thaïlande,
Taiwan,
Chine,
Brunei,
Vietnam,
Australie,
Nouvelle Zélande

et tous les pays qui ne sont pas de niveau 3
X
X
O
O
Business Track
O
(Note2)
X
Assoupli
O
Informations du Ministère japonais des Affaires Étrangères du 30 octobre 2020.

La version originale du tableau se trouve ici : page en japonais du ministère des Affaires Étrangères.

Le 30 octobre 2020, le Ministère des Affaires Étrangères a annoncé un passage de niveau 3 à 2 du risque infectieux pour 9 pays et régions se trouvant dans la liste des informations sur le niveau de risque lié aux maladies infectieuses. En outre, il a fait passer deux pays du niveau 2 à 3 en matière de risque lié aux virus.

  • Diminution du niveau de risque infectieux sur la liste des informations sur le niveau de risque lié aux maladies infectieuses (passage de niveau 3 à 2). (9 pays / régions)
(Asie)Corée du Sud, Singapour, Thaïlande,
Taiwan, Chine (y compris Hong Kong et Macao),
Brunei, Vietnam.
(Océan Pacifique)Australie, Nouvelle Zélande
  • Augmentation du niveau de risque infectieux sur la liste des informations sur le niveau de risque lié aux maladies infectieuses (passage de niveau 2 à 3). (2 pays)
(Asie)Birmanie
(Océan Pacifique)Jordanie

2. Faisant suite à la publication par les quartiers généraux de lutte contre le nouveau coronavirus, la baisse à un niveau 2 sur la liste des informations sur le niveau de danger lié aux maladies infectieuses s’accompagne d’une radiation de ces 9 pays / régions sur la liste des pays faisant l’objet de refus d’entrée au Japon. Pour ces pays / régions, les mesures aux frontières changent au moment de l’entrée ou du retour au Japon. Les changements sont définis comme suit.

(1) Les examens de dépistage du nouveau coronavirus, qui étaient nécessaires au moment de l’entrée au Japon jusqu’à présent ne le sont en principe plus lorsqu’on rentre ou arrive au Japon depuis ces régions. Cela est vrai quelle que soit la nationalité.

(2) Dans le cas des ressortissants étrangers qui souhaitent revenir au Japon ou y entrer nouvellement, il n’est en principe plus nécessaire de soumettre un certificat de test de dépistage du nouveau coronavirus dans les 72 heures précédant le départ du pays concerné (sauf pour les bénéficiaires des programmes Business Track et « Voyage d’affaires de courte durée pour les professionnels vivant au Japon 日本在住ビジネスパーソンの短期出張 »).

(3) Les démarches concernant le Business Track qui était déjà opérationnel pour la Corée du Sud et pour Singapour changent également lors du retour ou de l’entrée au Japon.

  • En principe, tous les utilisateurs du Business Track doivent se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus fait dans les 72 heures précédant leur départ vers le Japon, obtenir un certificat de « négativité » auprès de l’établissement médical, et le présenter, avec une déclaration sur l’honneur à l’officier de l’immigration au moment de l’entrée au Japon. En revanche, les personnes qui vivent au Japon et font un séjour à l’étranger pour une durée inférieure à 7 jours peuvent, au lieu de obtenir ce certificat de tests de dépistage, se faire tester une fois rentrées au Japon. Dans ce cas, le test de dépistage doit se faire dans un établissement médical japonais, et est payant. (Il faut rester chez soi ou en confinement etc. jusqu’à ce qu’un médecin confirme les résultats de « négativité » .)
  • En principe, les examens de dépistage du nouveau coronavirus à l’arrivée dans un aéroport du Japon sont inutiles.


(Note) Les personnes qui se sont rendues en Corée du Sud ou à Singapour, qui, dans le cadre du programme Business Track, reviennent au Japon après y être restées pendant une période inférieure ou égale à 14 jours peuvent, si elles n’ont pas pu obtenir, avant de partir, un certificat de test de dépistage, pourront jusqu’au 14 novembre 2020, se faire tester pour le nouveau coronavirus à l’aéroport au Japon, au lieu de présenter un certificat de test de dépistage.

3. Faisant suite à la publication par les quartiers généraux de lutte contre le nouveau coronavirus, le passage à un niveau 3 sur la liste des informations sur le niveau de danger lié aux maladies infectieuses, la Birmanie et la Jordanie figurent aussi sur la liste des régions qui font l’objet d’un refus d’entrée au Japon. En conséquence, à compter du 1er novembre 2020, les mesures aux frontières pour l’entrée ou le retour au Japon sont renforcées comme suit.

(1) Tous les passagers entrant au Japon, y compris les ressortissants japonais, doivent se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus.

(2) En outre, les ressortissants étrangers en provenance de ces deux pays se voient en principe refuser l’entrée dans le pays. Toutefois, s’ils peuvent entrer ou ré-entrer au Japon pour des raisons particulières, ils doivent maintenant produire, au moment de l’entrée au Japon, un certificat de test de dépistage du nouveau coronavirus fait dans les 72 heures précédant le départ pour le Japon. À partir du 15 novembre 2020, s’ils ne produisent pas le certificat de test de dépistage nécessaire au moment de l’entrée au Japon, ils se verront refusés l’entrée sur le territoire.


Précédent Démarches et documents nécessaires pour un re-entry au Japon
Suivant Residence et Business Track (pays non soumis à un refus aux frontières)
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières