Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Actualités | FAQ Vaccinations | Soutenir le site / Offrir un café

Coin Immigration et frontières

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)
< Haut

Résidents – un aller-retour en France dans les mois à venir ?

Depuis décembre 2021, le gouvernement japonais a décidé de nouvelles mesures aux frontières, afin de gérer l’apparition du variant omicron. Les mesures changent constamment, et il est donc essentiel de suivre l’actualité sur ce sujet.

Cet article résume les points essentiels à connaître pour les résidents qui doivent rentrer en France momentanément en 2022. Il concerne toutes les personnes actuellement autorisées à entrer au Japon :

  • Toutes les personnes qui bénéficient de circonstances exceptionnelles. Cela comprend maintenant les PVT, tous les visas non touristiques, les familles et connaissances proches des résidents au Japon, les touristes qui peuvent joindre un voyage organisé.
  • Les résidents étrangers / Japonais qui souhaitent revenir au Japon. On appelle “résident étranger” les étrangers qui vivent au Japon avec un visa de longue durée (plus de trois mois).
  • Pour toutes les autres personnes, s’il y a des questions concernant l’émission de CoE, de Visa Travail-Vacances, ou sur les motifs impérieux, il vaut mieux se référer à la page de l’Ambassade du Japon dans le pays dans lequel vous vous trouvez. Au besoin, on peut aussi les contacter, mais Infos Locales au Japon recommande de ne le faire qu’après avoir lu les informations de leur site. Cela rend la conversation plus courte et fluide et cela permet à plus de monde de les appeler.

Amis lecteurs, pardonnez ce petit avertissement écrit en pensant à votre sécurité.

Comme c’est le cas pour tous les articles publiés sur cette page, Infos Locales au Japon a pour but de faciliter la compréhension des mesures, mais ne peut pas vous garantir que la traduction est sans erreurs. Ces traductions sont fournies sans garantie de résultats. Les textes et les dates changent en permanence, surtout en ce moment. Cela signifie qu’il faut aller vérifier l’information à la source. Les liens sont mis dans le texte ci-dessous ou en début de l’article. Dans le cas présent, il s’agit des services de l’immigration japonaise et du ministère de la Justice. Pour les articles qui touchent à l’immigration, Infos Locales au Japon s’excuse d’insister. Il faut absolument contacter les bureaux de l’immigration et/ou l’Ambassade du Japon dans le pays dans lequel vous vous trouvez, ou un spécialiste de ces questions pour vérifier votre statut et que les conditions s’appliquent dans votre cas.

Pour tout ce qui suit, cliquer sur chaque ligne marquée de ➤ pour lire le contenu des explications

Les voyages par étape

Voyager du Japon vers un pays étranger

➤ 1. Démarches avant de se rendre à l’aéroport

Avant de partir, quand on est résident et prévoit de revenir au Japon, il est impératif de vérifier les conditions d’obtention du reentry permit.

  • En quittant le Japon avec l’intention de revenir, il sera nécessaire de remplir un “Re-entry permit” pour s’assurer de pouvoir revenir. Ce document se trouve avant les guichets de l’immigration dans les aéroports. S’il faut partir du Japon pour plus d’un an, il convient de se rendre dans un des guichets de l’immigration au Japon et de leur demander un re-entry permit pour une durée supérieure à un an. En 2021, celui-ci est payant et ne peut être attribué que pour la durée du visa. S’il faut faire un prolongement du visa, consulter l’immigration et vérifier les conditions avant de partir.

Les démarches suivantes restent valides.

  • Lire et comprendre les démarches et documents nécessaires pour entrer au Japon. Infos Locales au Japon recommande de lire ce document avant de partir, afin de ne pas être surpris(e) au retour. Si cela n’est pas clair, contacter Infos Locales au Japon. Mieux vaut être sûr de bien le comprendre.
  • Vérifier sur la page de l’Ambassade de son pays au Japon qu’il n’y a pas d’autres démarches à faire avant de prendre l’avion.
➤ 2. Notes concernant le certificat de vaccination

Le Japon délivre maintenant des certificats de vaccination sous deux formats :

  • Papier : il faut le demander à la mairie de son domicile.
  • Électronique : le gouvernement japonais a lancé, le 20 décembre 2021, une nouvelle application qui permet d’obtenir un code QR pour les voyages internationaux. En principe, ce certificat peut être utilisé à l’étranger. Certificat de vaccination COVID pour voyager à l’étranger depuis le Japon. Il est à noter que plusieurs lecteurs de la page ont essayé de l’utiliser avant le jour de l’An, mais la reconnaissance des caractères du passeport se passe parfois mal. Si cela ne marche pas, il faut utiliser le certificat de vaccination au format papier (celui donné après la vaccination marche s’il est bilingue).

Tous les pays n’acceptent pas ce certificat. Voir ici la liste des Pays / régions dans lesquels le certificat de vaccination COVID japonais est valide.

Depuis le mois d’août 2022, on peut se procurer un certificat de vaccination dans les convenience stores.

➤ 3. Démarches spécifiques avant de se rendre en France

Test de dépistage

  • Depuis le 1ᵉʳ août 2022, il n’est plus nécessaire d’effectuer un test de dépistage pour entrer en France. Il n’est plus non plus nécessaire de montrer un certificat vaccinal.

Si la compagnie d’aviation ou le pays de transit le demande, on peut avoir besoin de faire un test de dépistage. La liste des établissements disponibles au Japon se trouve ici : Liste des centres de dépistage PCR pour partir à l’étranger (contient les listes compilées par plusieurs gouvernements et d’autres outils qui peuvent aider). Les certificats de test doivent être en français ou anglais.

Cf. Covid-19 – Informations générales – La France au Japon (ambafrance.org)

Passe sanitaire

Il faut prévoir du temps pour la démarche de passe sanitaire. Selon les personnes, cela peut prendre quelques heures ou plusieurs jours (parfois trois semaines). En cas d’urgence, il vaut mieux contacter l’adresse suivante. Si cela prend encore trop de temps, contacter le Consulat de France au Japon.

➤ 4. Au moment du départ du Japon (à l’aéroport)
  • Faire les démarches habituelles de demande de re-entry permit à l’aéroport ou en ligne.
  • Présenter ses documents avant d’embarquer.
➤ 5. Des questions avant de quitter le Japon ?

Les tests PCR pour l’étranger ne sont pas remboursables par la Sécurité sociale. Si le système de test PCR gratuit en place actuellement fournit un résultat bilingue, cela peut en principe servir. Par contre, payant ou non, attention aux délais de mise à disposition de ces attestations. Elles peuvent arriver plusieurs jours plus tard, ce qui serait navrant.

Attention aux demandes des compagnies aériennes.

Rappel des liens

Une fois en France

➤ 1. Les conditions de séjour

La France gère le nouveau coronavirus un peu différemment par rapport au Japon. Il faut donc comprendre ce dont il s’agit. Il convient de vérifier sur la page de l’ambassade de France au Japon les dernières explications.

Sources d’informations nécessaires pendant son séjour : Où trouver les indicateurs épidémiques de sa commune ou de son département ?

➤ 2. Si une personne devient un cas contact (contact étroit)

Faire le test et s’isoler

Il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance pour procéder à un test par prélèvement nasal et il est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Il vous faut s’isoler jusqu’au résultat même si on ne présente pas de symptômes.

Le test est requis :

  • immédiatement lorsqu’on vit sous le même toit que la personne malade ou si des signes apparaissent ;
  • 5 jours après le dernier contact avec la personne malade (il est inutile le faire avant car s’il est réalisé trop tôt, il peut être négatif même si l’on est infecté) si l’on ne vit pas sous le même toit.

Le Service Public explique ce qui se passe ensuite dans l’article suivant : J’ai été en contact avec une personne malade du Covid-19 : que dois-je faire ?

Aller ou repartir pour le Japon

➤ 1. Avant de repartir pour le Japon

Beaucoup de parents contactent Infos Locales au Japon pour savoir quelles règles s’appliquent pour leurs enfants. Ce document répond aux questions fréquentes, les Conseillers élus et Infos Locales au Japon répondent à d’autres questions plus détaillées ici. N’hésitez pas à envoyer un MP pour toute autre question. Il y a aussi les questionnaires du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales : 検査証明書について(Q&A)  English(Q&A). Pour les enfants, voir le point 10.

Cet article répond aussi a des questions fréquemment posées depuis les nouvelles mesures de juin 2022 : Q&R : mesures aux frontières de juin 2022.

➤ 2. Note : outil de saisie permettant de faire toutes les démarches en ligne (toutes nationalités, tous objectifs et durées de séjour au Japon)

Le gouvernement japonais a lancé deux outils de saisie des documents pour accélérer les démarches à l’entrée du Japon. Ces deux applications ne sont pas indispensables pour effectuer les démarches, mais permettent de gagner du temps lorsqu’on les utilise

Visit Japan

En décembre 2021, il a lancé l’outil VisitJapan, qui permet d’effectuer toutes les démarches de

  • Préparation du certificat de vaccination,
  • saisie de la déclaration sur l’honneur,
  • enregistrement des informations de débarquement (nouveaux visas),
  • déclaration de douane.

Le site est accessible en anglais et en japonais. On peut l’utiliser sur un PC et sur un téléphone intelligent. ⇒ Outil de saisie pour simplifier l’entrée au Japon (pour les résidents, nouveaux visas et ressortissants japonais).

Tout ce qui suit est nécessaire, indépendamment de cet outil.

FastTrack

FastTrack est un outil plus facile à utiliser, selon les lecteurs d’Infos Locales au Japon. Il s’agit d’une appli téléchargeable sur un téléphone intelligent. Cette appli ne peut être utilisée que dans les aéroports internationaux de Narita, Haneda, Chubu, Kansai et Fukuoka.

Frontières – Démarches & documents nécessaires (& FastTrack).

Les personnes qui arrivent au Japon après n’avoir séjourné que dans des pays / régions “bleues” n’ont besoin de soumettre que :

  • le certificat de dépistage négatif effectué moins de 72 heures avant d’entrer au Japon,
  • le questionnaire à l’entrée au Japon.

Les autres personnes peuvent avoir besoin d’utiliser l’application pour y saisir leur certificat de vaccination et pour la durée de la quarantaine (si elles sont concernées).

➤ 3. Obtenir un certificat de dépistage négatif avant d’entrer au Japon

SOUVENEZ-VOUS DE RÉSERVER À L’AVANCE UN CENTRE DE TEST POUR FAIRE LE TEST PCR.

Les tests PCR doivent être faits moins de 72 heures avant le retour au Japon. IL FAUT OBTENIR LES RÉSULTATS qui indiquent que le test est négatif avant de monter dans l’avion. Sans ce test et certificat médical, les compagnies refuseront de laisser monter à bord, et surtout, le Japon risque de refouler les personnes sans certificat médical.

Depuis le 1ᵉʳ octobre 2020, les règles de test PCR s’appliquent aussi aux ressortissants japonais. Les Japonais résidant en France doivent vérifier les règles auprès de leur ambassade avant de partir, au même titre que les ressortissants étrangers.

Attention aussi au type de test que l’on fait. Les tests antigéniques effectués en France sont des tests qualitatifs d’antigène. Ils ne sont pas reconnus par la quarantaine au Japon. Pour ne pas avoir de problème, bien vérifier que le laboratoire fait un test quantitatif d’antigène ou faire un test PCR, ce qui est plus sûr.

Les bébés et enfants mineurs doivent, en principe, également se soumettre à un test de dépistage. Selon le Q&R du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales (question 10), certains pays n’acceptent pas de faire des tests sur les enfants en âge préscolaire (de moins de 6 ans environ). Pour cette raison, la quarantaine peut en théorie accepter que l’on ne possède pas de certificat pour eux, à condition que les parents qui l’accompagnent aient un résultat de test négatif. Selon le texte en japonais, la décision finale est à la discrétion de l’agent de quarantaine. Le texte en anglais ne le mentionne pas.

Le ministère recommande de vérifier ces informations auprès de l’Ambassade du Japon dans le pays où l’on se trouve. En cas d’urgence, on peut aussi revérifier avec la compagnie d’aviation, l’Ambassade du Japon en France, le Consulat de France au Japon, les Conseillers élus. Infos Locales au Japon peut revérifier de temps en temps, mais n’est pas source officielle.

Trouver un endroit pour faire le dépistage

L’Ambassade du Japon en France propose une liste des laboratoires qui effectuent des tests de dépistage avec des certificats qui sont bien reconnus au Japon : Liste des laboratoires acceptant de reporter les résultats d’un test PCR sur le formulaire édité par les autorités japonaises | Ambassade du Japon en France (emb-japan.go.jp). Cette liste n’est pas exhaustive, et ne concerne quasiment que la région parisienne.

Les aéroports internationaux sont aussi bien formés aux exigences du Japon.

On peut aussi utiliser la plateforme Doctolib. Les explications de nos Conseillers des Français de l’étranger se trouvent ici : Réserver sur Doctolib un test PCR avant un retour en France : Les Conseillers élus et Infos Locales au Japon vous répondent

Quel est le formulaire à faire remplir par les médecins en France ?

Le document “Certificat de dépistage avant de partir pour le Japon” donne un lien vers le formulaire le plus récent et explique en français ce que l’on attend des médecins. Attention à la signature ou le tampon, qui doit impérativement être apposé. Seul un médecin peut en principe l’apposer, pas un pharmacien ou infirmier de laboratoire.

On peut aussi le télécharger directement depuis la page du gouvernement japonais (ce qui est recommandé pour avoir la dernière version). Le lien le plus récent se trouve ici en japonais, et les explications sont disponibles ici en français.

Il est possible de faire le test dans un laboratoire et de demander à son médecin traitant de remplir le formulaire du certificat médical avec son cachet.

➤ 4. Les autres documents nécessaires à l’entrée au Japon

Comme indiqué précédemment, la liste officielle de tous les formulaires pour entrer au Japon est traduite et mise à jour dans cet article : Mesures de quarantaine à l’entrée au Japon. Cet article est mis à jour après chaque annonce du gouvernement japonais. Il contient les liens vers les documents originaux et officiels en anglais et en japonais.

Attention ! Il faut se munir d’un smartphone (téléphone intelligent) lorsqu’il est question de faire une quarantaine au Japon. Les enfants de 12 ans ou plus doivent aussi en avoir un pendant les 0 à 5 jours de suivi des centres de quarantaine. On peut les louer à l’arrivée au Japon. Détails en japonais, en anglais (grosses lignes), en anglais (détails), en français.

La déclaration sur l’honneur est à remplir avant d’entrer au Japon

La déclaration sur l’honneur n’est pas nécessaire pour les personnes qui n’ont pas séjourné dans des régions ou des pays classés “rouge” ou “jaune”, pendant les 14 jours qui précèdent leur arrivée au Japon. Dans les autres cas, elle est nécessaire.

La déclaration sur l’honneur (Quarantaine et Soumission de déclaration sur l’honneur à l’entrée du Japon) est un document qui indique que l’on s’engage à suivre les mesures 3 à 7 de prévention des épidémies ci-dessous. Ces mesures impliquent de :

  1. se soumettre à un test de dépistage à l’arrivée (pays jaunes et rouges),
  2. commencer par séjourner dans un établissement sécurisé par les services de quarantaine, quand le pays dont on vient est sur une liste nécessitant un tel traitement. Pour savoir si le pays dont on vient est concerné, vérifier cette rubrique :
  3. ne pas utiliser les transports en commun, sauf pour se rendre sur le lieu de quarantaine.
  4. rester en quarantaine dans son domicile (ou dans un lieu équivalent),
  5. sauvegarder ses données de géolocalisation et les fournir (quand cela est demandé),
  6. installer l’application d’identification des cas contacts (COCOA),
  7. et toute autre mesure réclamée.

Les personnes qui ne signent pas cette déclaration devront se soumettre à une quarantaine dans un établissement sécurisé par les services de quarantaine.

Au moment de monter dans l’avion, normalement, le personnel au sol demande à vérifier que ce document est bien saisi en ligne. Autrement, il faut le présenter à la quarantaine au Japon.

Il faut remplir un formulaire par personne, y compris pour les enfants et les bébés. Dans le cas des enfants mineurs, les parents peuvent bien entendu le remplir.

Installer les applications nécessaires pendant la quarantaine

Le gouvernement japonais impose d’utiliser plusieurs applications de suivi. Détails en japonais, en anglais (grosses lignes), en anglais (détails), en français.

Ces applications servent à s’assurer que l’on

  • se trouve bien chez soi ou au bon endroit pendant la quarantaine (application MySOS, et outil de géolocalisation du téléphone).
  • Ne tombe pas gravement malade (MySOS). Il s’agit d’un suivi qui permet d’assurer rapidement la prise en charge de la santé en cas de symptômes. Cette application permet d’enregistrer sa température, et de contacter la quarantaine en cas de problèmes.
  • Lorsqu’il s’avère que l’on est positif pour la COVID-19, cela permet aux services de santé retrouver (par COCOA) toutes les personnes qui auraient pu être en contact avec la personne malade = attraper le virus. Cette application peut sauver des vies. Il est donc essentiel de toujours avoir son téléphone avec soi quand on sort ou se déplace.

De retour au Japon – quarantaine, etc.

➤ 1. Règles concernant la quarantaine

Important : Les services de quarantaine peuvent faire appel à des traducteurs spécialisés, au minimum en anglais. Si votre niveau de japonais est insuffisant, demandez-leur à parler en anglais ou en français.

En provenance de France, il n’est plus nécessaire de se mettre en confinement après l’entrée au Japon. Il faut néanmoins effectuer une quarantaine si l’on a séjourné dans un autre pays que la France pendant les 14 jours qui précèdent l’arrivée au Japon, et si le pays est jaune ou rouge.

À l’arrivée au Japon, il n’est pas nécessaire de faire une quarantaine si l’on arrive d’un pays classé « bleu ». Les personnes en provenance d’un pays jaune ou rouge doivent se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus. Si le test de dépistage est négatif, on peut commencer la quarantaine. En août 2022, la durée de la quarantaine est de 5 jours en principe (ou de 14 jours pour les pays qui verraient un nouveau type de variant à l’avenir). Cette durée est raccourcie pour

Ce document « Synthèse des mesures aux frontières en mars 2022 » explique les différents cas de figure et les règles.

Entrer en quarantaine signifie que l’on rentre en isolement, et ne peut rencontrer personne pendant une durée déterminée. Cette mesure vise à empêcher de contaminer quelqu’un parce qu’on a attrapé un virus sans s’en rendre compte. Elle permet aussi de s’assurer qu’une personne infectée avant d’arriver au Japon ne tombe pas gravement malade sans que personne ne s’en rende compte.

Selon le pays depuis lequel on revient, la quarantaine peut avoir lieu dans un établissement sécurisé par les services de la quarantaine (un hôtel).

➤ 2. Quarantaine en établissement sécurisé par les services de quarantaine

En provenance de France, il n’est plus nécessaire de se mettre en confinement après l’entrée au Japon.

Pendant le séjour dans un établissement sécurisé par les services de quarantaine, il faut se soumettre à de nouveaux tests de dépistage. Si tous les tests sont négatifs, on peut en sortir à la fin de la période indiquée.

Au retour au Japon, s’il faut se mettre en quarantaine, et se soumettre à un test PCR à l’aéroport. Il faut toujours passer trois (3) jours de confinement dans un établissement des services japonais de quarantaine, lorsqu’on n’est pas vacciné et arrive d’un pays « rouge ». S’il faut faire un tel séjour après avoir séjourné dans un pays étranger, les jours dans ces établissements ne requièrent pas de réservation et le logement est gratuit. Les enfants doivent aussi faire ce séjour.

Les personnes vaccinées peuvent se rendre à leur domicile ou hôtel par les transports en commun (en moins de 24 heures) et y faire leur quarantaine.

Quelques situations particulières dans les établissements de quarantaine

  • Bébés. Le test des jours zéro et trois sont en principe bien obligatoires pour les bébés aussi. Normalement, la quarantaine distribue une pipette pour faire un prélèvement de salive. Si le parent n’y arrive pas, un médecin de la quarantaine viendra aider.
  • Enfants. En principe, les parents sont séparés et un ou les deux ont la garde des enfants de moins de 13. Les enfants de 13 ans ou plus sont en principe seuls, mais la quarantaine tient compte des besoins de chaque famille.
  • Animaux de compagnie. Les chambres n’acceptent pas les animaux de compagnie. La quarantaine animale n’accepte pas de prendre les animaux de compagnie qui n’ont pas besoin de faire de quarantaine. Les personnes qui reviennent avec un animal de compagnie qui n’a pas besoin de faire de quarantaine animale doivent s’arranger avec quelqu’un pour qu’il ou elle garde son animal de compagnie. Si cela n’est pas possible, il faudra voir avec la quarantaine. Une lectrice de la page dit avoir trouvé une solution avec eux. Il est recommandé de poser la question aux deux services de quarantaine (animale et passagers), pour ne pas se tromper.
  • Fumeurs. Normalement, les fumeurs peuvent obtenir une chambre pour les fumeurs, mais il vaut mieux le confirmer avec les services de quarantaine à l’aéroport d’arrivée.

Ce qui est possible et ce qui ne l’est pas pendant la quarantaine

Les conseillers des Français de l’étranger et Infos Locales au Japon regroupent d’autres informations pratiques dans faq.mavaccination.jp. En tapant « quarantaine » dans la barre de recherche de la page, on peut déjà en trouver beaucoup.

Si vous ne trouvez pas de réponse, écrivez-nous !

➤ 3. Quand il n’est pas requis de séjourner ou après le séjour dans les établissements de la quarantaine.

Il n’est pas nécessaire de se confiner si l’on arrive d’un pays classé « bleu ». Il n’est pas non plus nécessaire de le faire si le schéma vaccinal est complet et approuvé par les services de quarantaine quand on arrive d’un pays classé « jaune ».

S’il faut faire une quarantaine à domicile, on peut choisir un endroit de son choix ou un hébergement près de l’aéroport. Il est interdit de prendre les transports en commun pendant cette période.

L’endroit peut être son domicile, un hôtel, un appartement meublé, etc.

Pendant toute la durée de quarantaine, il interdit de prendre les transports en commun. À partir du 1ᵉʳ mars 2022, le seul moment pendant lequel on a le droit de prendre les transports en commun est à l’arrivée, pour se rendre à son domicile et commencer la quarantaine. Lorsqu’on sort de l’hébergement sécurisé par la quarantaine, on peut prendre les transports en commun. On ne peut pas non plus en prendre quand on se rend dans un laboratoire pour faire un test de dépistage du troisième jour.

Quand on n’a pas le droit d’utiliser les transports en commun, on peut utiliser des transports spécialisés dans le transport des personnes qui arrivent de l’étranger, demander à une connaissance de conduire (de l’aéroport jusqu’à la porte du domicile), utiliser sa propre voiture, son vélo ou marcher.

➤ 4. Gérer sa santé physique et émotionnelle pendant la quarantaine
  • Lorsque la quarantaine a lieu dans un endroit étroit, on reste longtemps dans la même position. Surtout lorsqu’on reste assis, cela peut entraîner des blocages de la circulation sanguine. Des veines peuvent se boucher au niveau des chevilles et engendrer ce que l’on appelle des phlébites. Cela peut être dangereux. Pensez à bouger souvent. Le mieux est de marcher environ 10 mn dans la chambre, toutes les heures. Les exercices suivants peuvent aussi aider :
    • Contracter et écarter les doigts de pieds plusieurs fois.
    • Faire tourner les pieds.
    • Lever les orteils vers le haut et faire pivoter la cheville vers l’avant et puis vers soi.
    • Se masser les cuisses et les chevilles
    • Étirer son dos et faire pivoter son torse.
    • S’efforcer de boire, dans la mesure du possible.
      ※ Appeler au secours dès qu’on ne se sent pas bien.
  • En cas de difficulté, pensez aussi à contacter le Consulat de votre pays. Il s’assurera que vous avez un traducteur pour aider, si et quand cela sera nécessaire. Il est aussi possible de contacter Infos Locales au Japon quand on éprouve des difficultés à savoir qui contacter. Au besoin, Infos Locales au Japon contacte aussi le Consulat, les Conseillers élus ou l’OLES pour de l’aide.
➤ 5. En cas de maladie (COVID ou non) pendant la quarantaine à domicile

En cas de maladie, contacter le numéro chargé du suivi des patients que l’on vous a donné au moment de l’arrivée. Lorsqu’on a un responsable d’accueil, le contacter.

S’il faut voir un médecin, il faut l’autorisation du service de quarantaine et l’autorisation de l’établissement que l’on prévoit de visiter.

Pour en savoir plus, vérifier cet article : Peut-on voir un ophtalmologue pendant la quarantaine? : Les Conseillers élus et Infos Locales au Japon vous répondent (mavaccination.jp)

➤ 6. Pourquoi une quarantaine ?

De ce qu’infos Locales au Japon comprend des explications des experts, on est particulièrement contagieux entre le 3ᵉ et le 10ᵉ jour (ou le 2ᵉ et le 7ᵉ dans le cas du variant Omicron), même sans symptômes. Les symptômes peuvent apparaître pendant les 14 premiers jours (5 premiers jours dans le cas du variant Omicron) qui suivent une contamination. Si les symptômes apparaissent, on risque de devenir très contagieux.

Un des problèmes des tests PCR, c’est qu’ils ne donnent de bons résultats que si l’on a été infecté au moins 4 ou 5 jours plus tôt. Avant cela, il est plus difficile d’être sûrs.

Ce qui veut dire que les pays ont seulement deux solutions :

  • mettre en quarantaine à partir du jour où l’on aurait pu être infecté (donc à partir du dernier moment où nous avons été dans un endroit clos et mal aéré)
  • faire des tests PCR régulièrement.

Les tests PCR ne détectent pas 100 % des cas. Les études montrent que ces tests peuvent donner des « faux positifs » et des « faux négatifs ». Pour s’assurer plus d’exactitude, les services de quarantaine peuvent décider de répéter les tests de quarantaine.

La seule façon d’être 100 % sûrs que l’on ne risque pas d’infecter quelqu’un, c’est donc la quarantaine. Si à la fin de cette période, on n’éprouve aucun symptôme, les experts considèrent que le risque de contagion est quasiment nul. Un test de PCR final peut alors confirmer cela.

Des questions ?

➤ Questions générales ou pour tout ce qui concerne les procédures au Japon

Infos Locales au Japon répond aux questions. Pour contacter la page, il est possible d’envoyer un message :

Il est aussi possible de poser ses questions simultanément ou séparément aux Conseillers des Français de l’étranger pour le Japon sur le site https://faq.mavaccination.jp. Infos Locales au Japon et les Conseillers répondent ensemble si nécessaire.

Pensez aussi à

  • utiliser la barre de recherche de la page https://www.infosLocalesauJapon.org. Par exemple, en mettant des mots tels que “Résidents” ou “Résidents PCR” dans la barre de recherche, on peut trouver très rapidement les documents sur ce thème.
  • Vérifier les réponses aux questions déjà posées et publiées sur https://faq.mavaccination.jp
  • Faire une recherche sur la page de l’ambassade de son pays au Japon.
  • Vérifier auprès des compagnies aériennes et des ambassades s’il faut faire des tests PCR avant de monter dans l’avion.
➤ Questions d’ordre privées, liées à des cas très particuliers

Pour des questions très privées, qui correspondent à des cas très particuliers, Infos Locales au Japon recommande de poser les questions :

Une fois en France, ou dans un pays étranger, Infos Locales au Japon recommande de contacter l’un des trois organismes officiels :

Infos Locales au Japon espère que ces informations suffisent et aident à passer un voyage sans trop de difficultés. N’hésitez pas à nous contacter si un point n’est toujours pas clair.

Partager cet article :
Was this article helpful?
5 out Of 5 Stars
5 Stars 100%
4 Stars 0%
3 Stars 0%
2 Stars 0%
1 Stars 0%
How can we improve this article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Previous Q & R pour les voyages vers la France
Next Liste en anglais des centres de dépistage PCR
Sommaire
error: Alert: Content is protected !!