Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-2-9 Tokyo Medical Association – Part 4

Vous êtes ici :
< Retour

Le 9 février 2021, l’Association médicale de Tokyo (TMA) expliquait la répartition du travail dans les hôpitaux, et les vaccinations. Cette partie correspond aux explications du directeur de l’Association, le Dr. Torii. Il adresse le problème de la vaccination.

  • La première partie de cette conférence se trouve ici.
  • L’intervention du vice-président sur les limites en termes de lits, et sur les objectifs pour sortir de l’état d’urgence se trouve ici.
  • La troisième intervention portait sur la gestion des personnes en observation à domicile et sur le suivi des personnes âgées après leur rétablissement de la COVID-19.

Discours du Directeur Torii

Bonjour. Je suis chargé du contrôle des maladies au sein de l’Association médicale de Tokyo.

Sur les intentions de se faire vacciner

Aujourd’hui je souhaite parler du système de vaccination contre le nouveau coronavirus à Tokyo.

Je souhaite d’abord savoir ce que chacun pense de ces vaccinations. Combien d’entre vous pensent-ils se faire vacciner (4 personnes) ? Refusent de se faire vacciner en raison d’allergies ? Y a-t-il des personnes qui hésitent à se faire vacciner (3 personnes) ?

De manière générale, la population répond oui à ces questions dans les proportions 6 – 2 -2. Aujourd’hui, je souhaite m’adresser principalement aux personnes qui hésitent.

En matière d’hygiène publique, il y a ce que l’on appelle le risk-communication. On parle aussi de plaidoyer (advocacy). Il est aussi question de titre et d’accompagnement. Si on pouvait le dire plus simplement, il s’agit de slogan.

Au début de cette conférence, on a parlé de contenir suffisamment le virus pour ensuite faire les vaccinations. Je souhaite expliquer en quoi cela est important.

Pourquoi les inoculations sont importantes

Je souhaite commencer par l’importance des inoculations de vaccins.

Les vaccins ont pour rôle de protéger les individus et l’ensemble de la société. Il ne s’agit pas de penser que cela n’aidera que la personne qui se fait vacciner.

On parle d’immunité collective. Il s’agit de l’effet protecteur indirect qui se produit lorsque la majorité de la population est immunisée contre une maladie infectieuse. Elle protège les personnes qui ne sont pas vaccinées. La vaccination protège aussi les gens qui ne sont pas vaccinés. La chaîne d’infection se rompt quand un grand nombre d’individus d’une population sont immunisés. C’est à ce moment que la prévalence de la maladie s’atténue.

C’est le cas avec la variole que l’on connait bien dans le monde entier. Au Japon, on peut en dire autant avec le vaccin contre la rougeole et la rubéole. En ce moment, ces maladies sont en cours d’extinction. Certaines variantes exotiques entrent parfois, mais nous arrivons à maintenir cela au minimum.

Critères pour atteindre une immunité collective

Selon les modèles compartimentaux, dans le cas du nouveau coronavirus, si nous obtenons une immunité collective de 60%, nous devrions pouvoir bien contenir le virus.

La formule de ce modèle se définit comme suit :

Taux d’immunité collective en % = (1 – 1/Ro) x 100

Ro est le nombre de reproduction de base du nouveau coronavirus.

  • Dans le cas du nouveau coronavirus, le Ro = 2,5, ce qui signifie qu’une personne infecte 2,5 personnes en moyenne.
  • Pour obtenir une immunité collective, il faut donc que le taux soit (1-1/2,5) x100 = 60%,

Il existe une liste des maladies que l’on peut prévenir par la vaccination. Cela s’appelle VPD (Vaccine Preventable Diseases). Par exemple, on y trouve la rougeole, la rubéole, la méningite à méningocoque, etc. Il s’agit de maladies que l’on peut contenir par la vaccination. Nous pensons qu’il serait possible d’y ajouter le nouveau coronavirus.

Organisation concernant la vaccination

Je souhaite maintenant parler du concept de base du nouveau système d’inoculation du vaccin contre la COVID-19.

Il s’agit d’un système où le gouvernement donne des instructions aux gouvernements préfectoraux. Ceux-ci coopèrent afin que les municipalités fassent les vaccinations. Les districts, villes, ou villages qui auront la responsabilité d’exécuter ces instructions.

Dans le cas de Tokyo, la Tokyo Medical Association est en cours de discussion pour demander une aide directe de chaque district.

Je souhaite maintenant expliquer comment l’inoculation du vaccin se passera.

Il existe plusieurs formes de vaccination. On parle de vaccination de masse, et de vaccination individuelle.

  • Les vaccinations de masse se feront au niveau de municipalités, dans les écoles, les entreprises, par groupe de personnes. Tout le monde se réunit au même endroit, ce qui est pratique, mais cela peut aussi créer divers problèmes.
  • Les vaccinations individuelles se font en se rendant principalement dans un établissement médical, et de manière individuelle. Ce serait comme lorsqu’un médecin de famille vaccine pour la grippe saisonnière.

Les deux solutions posent un certain nombre de problèmes, et il faut donc considérer une solution hybride. Il s’agit d’une solution qui mélange les vaccinations individuelles et de masse. En particulier, le modèle du district de Nerima-ku attire l’attention des médecins de famille.

La campagne hybride de vaccination

Ce n’est pas que ce district qui pense faire ainsi. Beaucoup d’autres endroits considère ce système hybride. Il s’agit d’un aménagement pour les usagers.

IMG - plan d'inoculation de Tokyo
Plan d’inoculation de Tokyo

Il existe des institutions de base et des facilités collaboratives. Les institutions de base sont équipées de “Deep freezers”. Elles y stockent le vaccin, et le distribueront à partir de là. Ces institutions sont de grands hôpitaux, les hokenjos, et les bâtiments des associations de médecins.

Ensuite, les facilités collaboratives sont les cliniques et les endroits sécurisés pour la vaccination. Ce sont les endroits dans lesquels les personnes se feront vacciner.

IMG - Vaccination du personnel hospitalier à Tokyo
Vaccination du personnel hospitalier à Tokyo
(Cliquer sur l’image pour l’aggrandir)

L’image ci-dessus montre la façon dont les vaccinations vont se passer pour les professionnels de la santé et autres personnes prioritaires. Si un professionnel de la santé demande à être vacciné, il reçoit un récépissé à imprimer pour sa réservation. Le vaccin est alors commandé, et les institutions de base passent commande par le système de commande V-sys. Lorsque Pfizer livre le vaccin, celui-ci est envoyé aux lieux de vaccination. Bien entendu, il y a des cas particuliers, mais c’est l’image générale de cette organisation.

IMG - Vaccination des personnes âgées à Tokyo
Vaccination des personnes âgées à Tokyo

Dans le cas des personnes et autres personnes prioritaires au même moment. Ces personnes recevront un coupon de leur municipalité, ou on fera un examen préliminaire du dossier. Ces personnes iront dans des installations satellites (c’est-à-dire plus près de chez elles, avec un personnel temporaire pour les vaccinations). Elles pourront aussi aller dans un lieu pour des vaccinations de masse.

Dans ces lieux, ce seront des médecins de facilités qui ne sont pas satellites que l’on enverra de manière temporaire pour la vaccination.

Nous allons donc faire une combinaison de ces deux systèmes. Il faut supposer qu’une fois que nous aurons fini les vaccinations des personnes prioritaires et âgées, le reste de la population sera vacciné en suivant le même schéma.

La recommandation de l’Association des immunologistes

J’aimerais maintenant parler de points importants concernant ce vaccin.

Ce que je vais dire fait partie de recommandations de l’Association des immunologistes.

Premièrement, il est nécessaire de partager les informations sur l’efficacité et la sécurité avec les personnes qui se font vacciner et celles qui ne se font pas vacciner. Il convient de communiquer les risques et d’agir avec prudence. Il s’agit donc d’être transparents sur ce sujet.

Ensuite, la deuxième recommandation. Les informations sur effets secondaires doivent être recensées rapidement, et il faut mettre un système d’analyses en place. Par ailleurs, il convient de mettre en place un système en place dans le cas de dommages à la santé. De plus, en cas d’anaphylaxie ou d’autres réactions importantes, il conviendra d’organiser un comité d’évaluation pour étudier scientifiquement la relation causale avec les vaccins.

Jusqu’à présent, les vaccins ont causé toutes sortes de problèmes, et nous allons donc construire sur cela.

Troisièmement, il convient de commencer par les vaccinations des populations à risque, et, en observant la tolérance au vaccin, de prendre du recul pour ensuite les généraliser à l’ensemble de la population.

Il reste des problèmes à résoudre

Nous allons commencer par les professionnels de la santé, puis les personnes âgées et personnes avec maladie chronique, et ensuite le reste de la population. Néanmoins, même si on nous donne ces instructions, il reste encore beaucoup de problèmes à résoudre concernant les vaccinations.

Pour le moment, nous n’avons encore aucune preuve sur la sécurité et l’innocuité de ce vaccin. Nous allons rassembler ces données au fur et à mesure que nous vaccinons les gens. En particulier, nous n’avons aucune information concernant les Japonais.

Ensuite, il y a des problèmes de fonds concernant l’efficacité de ce vaccin. Nous ne savons donc pas si ce vaccin est complètement nécessaire.

Par ailleurs, il n’existe pas de vaccin sans effets secondaires. S’il y a un effet positif, il aura forcément un effet secondaire. Les vaccins agissent sur les défenses immunitaires, et il y a des réactions secondaires et des sur-réactions. Il faut donc donner des explications suffisantes et obtenir un accord. Notamment, il faut savoir que l’on peut ressentir une douleur ou avoir un gonflement à l’endroit de la vaccination. Les gonflements sont fréquents, que l’on peut ressentir de la fièvre ou un malaise. Il y a ensuite le risque de choc anaphylactique. Sur ce dernière, il faut prendre des mesures.

Pour ce genre de projet (de vaccination), il faut faire un “Business Continuity Plan” (BCP), et prévoir un plan pour continuer ce travail.

Pour terminer, comme il y a beaucoup de gens qui développent une fièvre ensuite, chaque lieu de vaccination et clinique devra définir un BCP, et agir en en tenant compte.

Éthique concernant la vaccination

Enfin, il existe un code d’éthique des vaccins de la CDC des États-Unis. Jusqu’à présent, nous avons pris de nombreuses mesures pour vacciner. Néanmoins, il faut aussi considérer un problème éthique. Il faut considérer le cas où le vaccin est approvisionné en quantités limitées.

Pour le moment, l’approvisionnement viendra de plusieurs laboratoires et nous ne savons pas combien de doses arriveront au Japon. C’est un problème. Aux États-Unis, les doses manquent radicalement. Seulement 10% de la population a été vaccinée jusqu’à présent. Il s’agit d’une société avec beaucoup de disparités.

Il faudra donc

  • Considérer comment maximiser les profits, et limiter les pertes.
  • Limiter les inégalités de santé.
  • Promouvoir l’équité et la justice.
  • Le dernier point est important. Il faudra s’assurer que tout est transparent.

La demande de vaccination est cause de problèmes variés. Aussi, nous insistons pour que les informations sur l’efficacité, les risques, etc., soient fournies avec transparence. J’en parlerai de nouveau plus tard.

En conclusion

Je souhaite terminer sur la stratégie vaccinale pour contrôler fermement l’infection. L’Association médicale de Tokyo souhaite assurer la mise en place de ce système de vaccination conformément à ce plaidoyer.

Sources

Cette partie de la conférence est disponible ici : 東京都医師会がめざす新型コロナワクチン接種体制(鳥居 明 東京都医師会理事)

La partie suivante explique la façon dont les vaccinations auront lieu.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Suivant 2021-2-9 Tokyo Medical Association – Part 3
Table des matières
error: