Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Catégories

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Coin COVID

2021-09-08 Discours précédant la réunion du Comité des experts.

Vous êtes ici :
< Retour

Le 8 septembre 2021, le Comité des experts se réunissait à la demande du gouvernement. Il demandait une discussion sur les critères de sortie de l’état d’urgence et le débat national sur l’éventuelle implémentation de solutions de type “vaccination + PCR”.

Ministre Nishimura

Situation infectieuse

En ce qui concerne la situation infection, hier, nous enregistrions 10 589 nouveaux cas dans tout le pays. 

Il semblerait y avoir une baisse dans tout le pays, mais hier, on comptait 2 211 patients en état grave, dont 260 à Tokyo. Ces niveaux continuent à rester très élevés. 

Par ailleurs, plus de 163 000 personnes sont en observation à domicile ou en attente d’hospitalisation dans tout le pays. Cette information date du 1ᵉʳ septembre. En revanche, en date d’hier (7 septembre), à Tokyo, 17 000 se trouvaient en observation à domicile ou en attente d’hospitalisation. Par conséquent, le système médical continue à être en difficulté, et nous continuons à gérer la situation avec un sentiment de crise. 

Actions en cours

Dans ce cadre, comme je l’ai précisé la semaine dernière, il est nécessaire de renforcer en priorité le système de soins médicaux. Sous la direction du ministre Tamura, le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales travaille avec les préfectures pour avancer dans ce sens. Toutefois, afin de réduire la pression sur le système médical, il faut contenir le virus.

Pour être plus précis, afin de soulager la distribution de soins médicaux, nous sommes en train de mettre en place des stations à oxygène, des stations pour mettre les gens en attente d’hospitalisation, ainsi que des établissements temporaires pour le traitement, et afin d’accélérer l’utilisation des neutralisants d’anticorps, nous multiplions les efforts pour sécuriser plus de personnel, dont des infirmiers. 

Actuellement, 38 stations à oxygène sont en service dans 15 préfectures. Depuis la semaine dernière, le nombre d’établissements temporaires pour les soins a augmenté, et maintenant 26 sont opérationnelles dans 18 préfectures. Nous prévoyons de continuer à sécuriser le système médical en collaboration avec les gouvernements locaux. 

Critères additionnels pour sortir de l’état d’urgence

Aujourd’hui, conformément aux suggestions des experts, nous souhaitons vous demander une discussion sur la sortie des mesures d’état d’urgence. La déclaration actuelle de l’état d’urgence devrait prendre fin le 12 septembre.

Il ne s’agit pas de revoir la définition des stades en soi (NdT : donc des critères chiffrés), mais comme l’ont pointé les experts, afin de décider comment à partir du 13 septembre, il pourrait être utile de donner une priorité aux aspects des tensions dans le système de soins médicaux. 

On m’a fait savoir que les experts ressentent le besoin de discuter ces points en tenant compte des indicateurs sur le nombre de personnes en observation à domicile et en attente d’hospitalisation. Je souhaite donc vous demander d’en discuter vivement. 

En plus de cela, pendant les discussions, nous souhaitons partager avec vous et analyser les chiffres concernant la situation du système médical. Je souhaite faire évoluer le plan de stratégie de base et tenir ce Comité des experts avant le 12 septembre afin de débattre sur la façon de gérer la situation. 

Comment utiliser les certificats de vaccination ?

Ensuite, le gouvernement prévoit de vous expliquer son concept de base concernant l’utilisation des certificats de vaccination. 

Les certificats de vaccination sont émis afin de voyager à l’étranger. On peut les demander dans chaque municipalité depuis le 12 juillet 2021. Nous envisageons de les fournir sous forme digitale, en les enregistrant dans les smartphones d’ici à la fin de l’année. Nous anticipons une augmentation de leur utilisation. Le gouvernement est en cours de compilation des principes de base pour ces certificats. 

Conformément aux recommandations des experts, les personnes en charge de ce dossier dans le gouvernement présenteront ce qu’ils ont préparé. Nous souhaiterions avoir votre avis et le refléter dans notre document. 

Il s’agit d’un sujet qui intéresse beaucoup la population, et à l’avenir, il sera nécessaire de lancer un débat sur les mesures précises qui concerneront les modes de vie de la population et la reprise socio-économique. 

Nous demandons également aux experts de tenir des discussions sur la façon d’utiliser les vaccinations. 

Les priorités actuelles

Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de renforcer le système de soins dans chaque région. Il convient aussi de faire tomber le nombre de cas afin de le soulager. Avec l’aide de la population, nous souhaitons garantir la continuité des affaires, des mesures de prévention et avancer les vaccinations. Nous souhaitons avancer en nous reposant sur ces trois piliers de notre stratégie. 

Le 6 septembre, 60% de la population vaccinable avait reçu une première dose du vaccin. 48%, ce qui est près de 50% avaient reçu une deuxième dose. Si tout se passe bien, nous pourrions atteindre entre fin septembre à début octobre, un taux de vaccination supérieur à 60%. Cela dépasserait le taux de vaccination actuel des États-Unis, et rejoindrait le taux de vaccination en France et en Grande-Bretagne. 

Pendant que nous mènerons correctement le renforcement du système médical et la prévention du virus et tout en avançant les vaccinations, en réponse aux recommandations de la semaine dernière, présentées par le Comité des experts, le gouvernement se dépêche de  réfléchir à la manière de concevoir les restrictions de comportement à l’avenir.

Je vous remercie de bien vouloir nous donner votre opinion aujourd’hui.

Ministre Tamura de la Santé, du Travail et des Affaires sociales 

Bonjour. Le ministre Nishimura vient d’expliquer la situation infectieuse et actuellement, le nous enregistrons un nombre moyen de nouveaux cas de 14 667 personnes. Il s’est donc agit d’une très grosse vague infectieuse, qui a tendance à se calmer. 

Un risque important de reprise de l’augmentation du nombre de cas

En revanche, le nombre de cas graves et de décès reste très élevé, et nous devons continuer à être prudents. 

De plus, les cours ont recommencé en septembre, y compris dans les universités. De plus, les gens circulent plus. Bien que les nombres récents montrent une diminution du nombre de cas, nous devons gérer la situation en nous attendant à une nouvelle croissance qui pourrait arriver n’importe quand.

Comme mentionné précédemment, nous prévoyons d’encore mieux équiper le système de fourniture de soins médicaux. Nous déployons des stations à oxygène, des stations de mise en attente et des établissements temporaires pour les soins. Néanmoins, alors que nous ne savons pas à partir de quand il va de nouveau y avoir une croissance du nombre de cas, surtout avec l’approche de froid, nous n’arrivons pas à savoir combien d’établissements temporaires pour les soins sont nécessaires.

Dans ce contexte, nous souhaitons nous préparer pour la prochaine vague avec les préfectures en étant conscients de ces points, tout en équipant le système médical face à la situation actuelle. 

Après l’application de la Loi sur les maladies infectieuses pour obtenir plus de personnel et de lits

Grâce aux demandes formulées avec Tokyo en vertu de l’article 16, paragraphe de la Loi sur les maladies infectieuses, en date du 3 septembre 2021, nous avions pu obtenir un supplément de 100 nouveaux lits pour les patients en état grave, 190 lits pour les traitements de récupération. Par ailleurs, de nombreux établissements médicaux ont envoyé leurs professionnels de la santé. 

Une différence fondamentale de gestion entre le système de soins COVID au Japon et dans les pays occidentaux

Ce n’est pas que le système médical japonais est plus mal équipé que le système médical à l’étranger. C’est juste que la proportion de patients hospitalisés continue à être plus de 10% supérieure à ce qui se fait dans les pays occidentaux. Aussi, c’est un fait que les professionnels de la santé travaillent dur pour sauver le plus de vies possibles. Le gouvernement souhaite de nouveau leur exprimer toute sa gratitude. 

En même temps, chaque gouvernement local fait des efforts pour le système des services sanitaires (hokenjos), mais lorsqu’il y a une augmentation abrupte du nombre de cas, comme cela a été le cas cette fois également, ce système est particulièrement débordé. Cette fois aussi, nous avons eu à faire face à ce problème. 

Il serait déraisonnable de croire qu’il n’y aura pas de vague aussi importante dans le futur. Aussi, la question est de savoir comment sécuriser le système, et nous pensons qu’il faut aborder ce problème rapidement avec les gouvernements locaux. 

En conclusion

Le ministre Nishimura vient également d’en parler, mais pendant que la semaine dernière, j’étais sortie en milieu de réunion parce qu’il fallait parler avec le ministre des Finances à propos du nouveau coronavirus, le gouvernement avait réfléchi sur plusieurs hypothèses concernant le quotidien de la population en fonction de la progression des vaccinations dans le futur. 

Aujourd’hui, nous souhaiterions que vous discutiez la façon de penser la sortie de l’état d’urgence. Je vous remercie de nous dire franchement ce que vous en pensez. Merci.

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent 2021-09-09 Gouvernement aux experts concernant le prolongement de l’état d’urgence
Suivant 2021-08-23 Gouverneure de Tokyo et ministre de la Santé, du Travail et des Affaires sociales
Table des matières
error: