Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-1-4 – Premier ministre Suga

Vous êtes ici :
< Retour

Ce document est la traduction de la conférence de presse de début d’année du Premier Ministre japonais Suga. Il y présente sa position concernant la déclaration de l’état d’urgence et les autres mesures en cours ou à prévoir. Des nouvelles mesures aux frontières sont décrites ici également.

Le discours

Je souhaite dire quelques mots alors que je présente mes vœux pour la nouvelle année. Si l’année était habituelle, je tiendrais une conférence de presse après avoir visité le sanctuaire d’Ise Jingu 伊勢神宮 pour le bonheur et la prospérité de la population. Cependant, à la lumière de la situation actuelle concernant le nouveau coronavirus, il me faut reporter la visite au temple à un moment plus opportun, et tenir ma conférence de presse ici, à la résidence officielle.

Tout d’abord, je souhaite présenter mes sincères remerciements aux personnes, dont le personnel médical et de soins infirmiers, qui se sont battus au premier front, ainsi qu’aux personnes qui se sont abstenues de sortir et de rentrer au pays pendant les fêtes de fin et début d’année.

Face à la situation difficile actuelle, le gouvernement va devoir renforcer de nouveau de telles mesures.

Lutte contre le nouveau coronavirus

Pour commencer, les mesures de lutte contre le virus. En plus de cela, des mesures aux frontières, pour le système médical, et des vaccinations anticipées. Nous avons décidé de prendre ces 4 mesures.

Je commence avec les mesures contre ce virus.

Mesure de lutte contre le virus, et état d’urgence

Les flux de personnes ont diminué dans de nombreux endroits au mois de décembre. Cependant, dans les quartiers de divertissements et de vie nocturne de Tokyo et des préfectures avoisinantes en particulier, les flux de personnes n’ont pratiquement pas diminué.

Depuis l’an dernier, les experts ont pointé, lors de la mise en place des mesures, que beaucoup de cas d’infections dont on ne peut pas retracer l’historique sont en fait liés à des établissements de boisson et de restauration. Aussi, il est important de diminuer le risque d’infection lors des repas et de la boisson.

Pour cette raison, la méthode la plus efficace est de limiter les réunions autour de repas du soir avec la coopération des établissements de restauration et de boisson.

L’autre jour, le gouvernement a demandé à Tokyo et aux trois préfectures du Grand Tokyo de faire encore baisser l’heure de fermeture à 20:00.

Par ailleurs, l’État va maintenant envisager une déclaration de l’état d’urgence.

Nous compilons de toute urgence le contenu d’actions qui permettraient une baisse du risque infectieux quand on mange ou boit. En outre, afin de prendre des mesures plus efficaces, qui combinent à la fois des primes de coopération et des sanctions, nous soumettrons, lors de la session ordinaire de la Diète, un projet de révision de la loi sur les mesures spéciales.

Mesures aux frontières

Le deuxième point concerne les mesures aux frontières.

En fin d’année 2020, on a dépisté une variante du virus sur une personne qui revenait au Japon. Nous avons décidé d’interdire, sur le principe, toutes les nouvelles entrées d’étrangers. Nous allons renforcer les conditions d’entrée au Japon.

En outre, dès qu’un pays partenaire aura identifié des cas de cette variante, le programme de Business Track avec ce pays sera immédiatement suspendu.

Système médical

Le troisième point concerne le système médical.

Dans plusieurs villes, en commençant par Tokyo, le système médical reste sous pression. Dans chaque région, nous devons augmenter le nombre d’hôpitaux et de lits qui peuvent accueillir des patients atteints de COVID-19. L’État va apporter une aide financière conséquente pour fournir des infirmiers et autre personnel hospitalier. En outre, il va joindre ses forces avec chaque gouvernement local (JSDF ?) pour sécuriser des lits.

S’il le faut, je n’hésiterai pas à envoyer des équipes médicales des JSDF. Nous devons prévenir à tout prix un effondrement du système médical, et fournir les traitements nécessaires aux gens qui en ont besoin.

Vaccins

Quatrième point : les vaccins.

La vaccination est une mesure décisive contre ce virus. Initialement, les données des essais cliniques des sociétés pharmaceutiques devaient être compilées d’ici la fin du mois de février. Cependant, le gouvernement japonais a insisté auprès des laboratoires américains, qui prévoient maintenant de les compiler pour la fin de ce mois-ci.

De plus, tout le gouvernement avance dans ses préparatifs afin de commencer, dans la mesure du possible d’ici la fin-février, les inoculations d’un vaccin approuvé pour son innocuité et son efficacité.

Nous souhaiterions commencer par vacciner les professionnels de la santé, les personnes âgées, et le personnel des établissements pour personnes âgées. Je serai également vacciné.

En attendant

En attendant, il est important que l’État, les gouvernements locaux, et l’ensemble de la population agissent dans la même direction afin de réduire la propagation du virus.

Nous entrons dans la saison des fêtes du Nouvel An. Je souhaite demander à chacun de continuer à ne pas sortir lorsque ce n’est ni urgent ni nécessaire.

Les mesures contre la variante de ce virus sont les mêmes que pour celui d’origine. Il convient de porter un masque, se laver les mains et éviter les « Trois F ».

C’est pour nous le moment de travailler avec tous nos concitoyens pour surmonter cette crise. Je fais donc appel à votre coopération.

Les réformes

Nous devons commencer par contenir le nouveau coronavirus. Ensuite, en à peine 100 jours depuis ma nomination, j’ai poussé des réformes jamais imaginées auparavant afin que l’économie de notre pays croisse de nouveau, et reste en tête du monde avec l’apparition d’une nouvelle ère.

Je souhaite que 2021 soit l’année où nous commençons par ce que nous pouvons faire, et présentons des résultats à la population.

Téléphonie

En ce qui concerne les frais de téléphonie mobile, nous recevons des annonces successives que les compagnies concrétiseront des offres de plans à gros volume à environ la moitié du prix actuel. Nous venons de franchir un grand pas vers une véritable concurrence.

Revitalisation des régions

Ensuite, la revitalisation des régions va bénéficier d’une subvention de 150 milliards de yen. Celle-ci servira à la reconstruction des communautés locales. De plus, un budget de 15 billions de yens servira au renforcement en 5 ans du réseau routier du pays. En matière de priorité sur les produits de l’agriculture, un nouveau plan ambitieux devrait soutenir fermement les zones de production de produits essentiels tels que le riz et la viande.

Numérique

En outre, le numérique et le vert stimuleront la croissance pendant la prochaine ère.

En septembre cette année, nous lancerons le ministère de la numérisation et commencerons enfin à concrétiser ces projets. Les différentes ressources humaines pour le numérique seront recrutées dans les gouvernements régionaux et parmi le secteur privé. Nous mettrons en place une société numérisée que la population pourra réellement utiliser.

Neutralité carbone

Par ailleurs, nous visons la neutralité carbone en 2050. En fin d’année 2020, nous avons compilé une stratégie verte, que nous allons détailler encore plus. Nous passerons à la mettre en œuvre par ce que nous pouvons déjà faire.

Le fonds de 2 billions de yens et le système fiscal seront utilisés pour réaliser des investissements de grande envergure, en capital et en R & D. Pour cela, nous allons commencer par la production de batteries de stockage, qui sont essentielles aux énergies renouvelables.

Nous continuerons à étendre ce genre de mesures visant la croissance.

Baisse du taux de natalité

Nous allons aussi faire un grand pas en avant concernant la baisse du taux de natalité qui est notre plus grand défit depuis de nombreuses années. Je souhaite faire de cette année une année d’espoir pour les jeunes générations.

La prise en charge des traitements de l’infertilité par l’assurance maladie commencera en avril de l’an prochain. Nous allons supprimer les contraintes de revenus pour bénéficier du système d’allocations de santé. De plus, à partir de la deuxième allocation, sa budgétisation se fera rétroactivement en remontant à partir de la date du 1ᵉʳ janvier.

Enfants sur liste d’attente

En outre, afin de mettre complètement fin au problème des enfants sur liste d’attente, nous créerons, sur une période de 4 ans, 140 000 nouvelles places dans des garderies.

Une première réforme depuis 40 ans devrait résoudre un problème de longue date, en concrétisant cette année le passage à 35 élèves dans les petites classes (baisse du nombre d’élèves). Cela devrait permettre d’assurer une éducation adaptée à chaque élève.

Je souhaite continuer à prendre de telles mesures pour les jeunes générations et contre la baisse de la natalité.

Relations internationales

Le nouveau coronavirus a perturbé l’équilibre mondial des pouvoirs, et nous ne voyons toujours pas de signes d’amélioration. C’est une occasion de pour nous de mettre l’accent sur le multilatéralisme et pour prendre le leadership dans la construction de l’ère post-corona.

Les États-Unis sont notre partenaire le plus important. Je souhaite rencontrer au plus tôt le président Biden une fois qu’il entrera en fonction, afin de renforcer l’accord entre le Japon et les États-Unis. En outre, je souhaite établir coopération étroite pour traiter le problème des enlèvements et les autres défis auxquels fait face la communauté internationale.

Avec cette alliance nippo-américaine comme axe unique, nous approfondirons la coopération avec divers pays et régions, tels que l’Australie, l’Inde, l’Europe, et l’ASEAN, et travaillerons pour réaliser une région Indo-Pacifique libre. Parallèlement, nous chercherons à construire des relations stables avec la Chine, la Russie, et les pays voisins.

Jeux Olympiques

Pour le moment, il s’agit de faire de notre mieux pour vaincre le nouveau coronavirus. Je souhaite rétablir le plus rapidement possible le quotidien que nous avions jusqu’à présent, et apporter à chacun une tranquilité d’esprit.

À mon avis, les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été à Tokyo devraient être une preuve que l’humanité a vaincu le nouveau coronavirus, et une occasion de montrer au monde comment il s’est remis du grand tremblement de terre de l’Est du Japon. Tout en prenant toutes les mesures de prévention du virus, nous décidons de réaliser cet événement majeur qui apportera espoir et courage au monde entier. Nous avançons dans les préparatifs dans ce sens.

Cette année, j’aimerais voir les bourgeons de la réforme grandir et laisser le peuple en voir les résultats. Puis, lorsque nous revisiterons le passé, nous nous souviendrons que cette année 2021 aura été une année pivot vers une nouvelle croissance. C’est ce que je souhaiterais faire de cette année. Dans cet esprit, le gouvernement fera tout son possible pour travailler pour la population cette année également.

Questions de la presse

Aujourd’hui, plusieurs autres conférences de presse importantes ont eu lieu depuis celle-ci. Infos Locales au Japon laisse donc à contre-cœur la traduction exacte des questions de la presse et résume le principal.

Q : sur le calendrier précis pour la mise en place des mesures. Y aura-t-il un délai entre l’annonce et le début de la déclaration ? Que se passera-t-il avec Go To Travel ?

Le gouvernement va maintenant envisager une déclaration de l’état d’urgence. Il s’agit d’obtenir de manière effective une baisse du risque d’infection. Sur cette façon de penser, à Hokkaido et Osaka, les restrictions d’horaires ont donné des résultats. Cependant, à Tokyo et dans le 3 préfectures du Grand Tokyo, le nombre de nouveaux cas ne diminue pas. Il reste à un niveau élevé.

Les cas du Grand Tokyo représentent la moitié de l’ensemble des cas du pays. Il faut réfléchir sérieusement à cette situation, et envoyer un message plus fort.

Ensuite, le gouvernement a besoin d’expliquer cette façon de penser au conseil consultatif, et obtenir leur opinion. Par conséquent, avant de dire précisément quand cela se passera, il faut commencer par limiter le risque d’infection lorsqu’on mange ou boit.

Ensuite, si on lance une déclaration de l’état d’urgence, il sera difficile de reprendre une campagne Go To Travel.

Q : Jusqu’à présent, le Premier Ministre était prudent concernant la déclaration de l’état d’urgence, parce que cela aurait de lourdes conséquences pour l’économie. En cas de déclaration de l’état d’urgence, quelles seront les mesures économiques ?

Pour commencer, le gouvernement a appris beaucoup de choses pendant qu’il mettait en place des mesures contre le nouveau coronavirus. Par exemple, les experts ont pu identifier que pour environ 60% de la population, on ne peut pas identifier l’historique de contamination. Ils ont découvert qu’une des grandes raisons pour cela est liée aux repas et à la prise de boissons. Cela veut dire qu’il faut prendre des mesures pour limiter les risques lorsqu’on mange et boit.

Ensuite, les mesures de réduction des horaires ont eu des effets positifs pour faire baisser le nombre de cas. Cela n’est pas le cas à Tokyo, ce qui justifie des messages plus forts. Cela commence par une fermeture à 20:00 des établissements de restauration et de boisson.

Q : Le Premier ministre parle de se concentrer sur les établissements de restauration. Cela veut-il dire qu’il prévoit autre chose que pendant la déclaration de l’état d’urgence d’avril 2020, et ne concernera pas l’éducation, la culture, les sports, etc. de la même manière ?

Concernant la déclaration globale de l’état d’urgence, on a appris beaucoup de choses en un an. Le Premier ministre va demander au conseil consultatif d’en tenir compte. Sur le principe, il pense que des actions localisées sur ce qui marche seront efficaces.

Q : Si la population suit les recommandations du Premier ministre, pourra-t-on éviter la déclaration de l’état d’urgence dans le Grand Tokyo ?

D’abord, au mois de décembre, le nombre de sorties dans le Grand Tokyo n’a pratiquement pas baissé. Le nombre de nouveaux cas ne diminue pas et reste élevé. Donc, il faut envoyer un message fort. En outre, le nombre de cas dans Tokyo et les trois préfectures (Saitama, Chiba et Kanagawa) représente la moitié des cas de tous le Japon.

Il faut donc que l’on tienne compte de la demande du Grand Tokyo.

Q : Dans le cas des personnes avec un handicap physique ou psychologique lourd, la mise en hébergement dans un établissement avec des cas légers est difficile, parce qu’ils crient et sont agités. Parce que cela augmente la charge de travail du personnel hospitalier, ils sont forcés de sortir. Le nombre de personnes qui s’en occupe augmente pour que la charge envers ces patients soit moins lourde. Selon le ministère de la Santé, les équipes DMAT ne viennent qu’après l’apparition de clusters. Le personnel des services sociaux vient faire du zoning. Cependant, pour les placer, l’organisation selon les préfectures varie. Cela rend difficile de les déplacer dans certains endroits.

L’État va devoir donner des instructions pour que les personnes handicapées soient bien prises en charge.

Il est possible d’écouter la conférence sur la page du Premier ministre.

Articles Connexes

Précédent 2021-1-7 – Déclaration de l’état d’urgence et questions de la presse
Suivant 2020-12-25 – Premier Ministre Suga
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières