Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Catégories

RSS Derniers articles

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-1-4 – Gouverneure de Tokyo

Vous êtes ici :
< Retour

Le 4 janvier 2021, les gouverneurs du Grand Tokyo (préfectures de Tokyo, Saitama, Chiba et Kanagawa) ont tenu une conférence de presse pour annoncer les mesures en attendant une déclaration de l’état d’urgence. Cet article traduit les propos de la gouverneure de Tokyo après la conférence. Notamment, il explique ce qui sera ouvert et fermé dans les jours à venir.

Pour faciliter la lecture, Infos Locales au Japon appelle “Grand Tokyo” les “3 préfectures et Tokyo”.

Discours

Pour les habitants de Tokyo, il n’y a pas vraiment de fêtes de fin et de début d’année. Il n’y a pas non plus eu de célébrations. Ces derniers temps, nous vous avons demandé des efforts continus. Je vous en remercie du fond du cœur.

Nous venons d’arriver à un tout nouveau stade infectieux. Nous devons être clairs et bien le comprendre.

Il ne s’agit plus d’agir seulement comme nous l’avons jusqu’à présent, par des efforts individuels pour limiter les risques de contagion. Il faut maintenant de contenir les flux de personnes, et les contacts entre les gens.

Le 2 janvier, en tant que gouverneurs du Grand Tokyo, nous avons présenté au gouvernement une demande de déclaration de l’état d’urgence.

Aujourd’hui, le Premier Ministre Suga a annoncé son intention d’étudier en détail la possibilité d’une déclaration de l’état d’urgence. En outre, l’État nous a demandé de réduire encore plus les horaires d’ouverture des établissements de restauration.

En conséquence, en plus des mesures propres à chaque préfecture, les préfectures du Grand Tokyo ont décidé de définir et demander ensemble un “comportement d’urgence”. Nous partageons ici des mesures pour limiter les flux de population.

Limiter le flux de personnes

Tokyo ajoute à cette décision des mesures propres à la capitale. Celles-ci devraient permettre de systématiser les flux de personnes.

Pour la population de la capitale, nous devons demandons de nouveau de s’abstenir de toute sortie qui ne soit pas nécessaire ou urgente après 20:00. L’an dernier, il y avait eu une déclaration de l’état d’urgence. Pendant que nous la faisions, le flux de personnes a diminué, et cela a permis de contenir la propagation du virus. C’est un fait.

Il faut de nouveau limiter les flux de personnes. Abstenez-vous de sortir, et restez chez vous (Stay home). Évitez absolument les “Trois F”. Dans la mesure, limitez le temps pour faire les courses et se rendre à l’hôpital. Plutôt que d’emmener ses enfants, finissez vos courses, etc. rapidement.

Évitez les déplacements inutiles et non urgents vers et depuis d’autres préfectures. Évitez les déplacements avec un passage de frontière du département.

Pour le pont du 9 janvier, je demande à tous de rester à domicile “Stay home”.

Fermetures à 20:00 des restaurants, quand et comment

La demande de réduction des horaires d’ouverture devait avoir lieu du 18 décembre au 11 janvier, et les établissements étaient appelés à fermer à 22:00. Dans le cas où l’État déciderait de déclarer l’état d’urgence, le système sera de nouveau défini.

Par exemple, Tokyo et les 3 préfectures viennent d’annoncer qu’elles demanderont une fermeture de ces établissements (qui servent de l’alcool) à 20:00, à partir du 8 janvier 2021. À compter du 12 janvier, tous les restaurants seront concernés par la demande de fermer à 20:00.

Je le répète. Si l’État décide de déclarer l’État d’urgence avant le 11 janvier, nous redéfinirons la durée et qui est concerné par ces demandes.

Télétravail

Ensuite, je définis ce mois-ci “mois du renforcement du télétravail”. Nous avons un objectif de taux d’intégration du télétravail dans la préfecture de Tokyo de 60% ou plus. Nous demandons aux entreprises de mettre leurs employés au télétravail 3 jours par semaine, ou pour 60% du travail.

Pendant ce mois de renforcement, les entreprises qui font une déclaration d'”adhésion à Tokyo rule”(東京ルール宣言企業)pourront bénéficier de mesures institutionnelles telles qu’un financement institutionnel.

Par ailleurs, nous allons soutenir la mise en place d’équipement pour les établissements d’hébergement qui offrent des facilités pour le télétravail.

Le gouvernement de Tokyo va continuer à implémenter le télétravail 4 jours par semaine. Nous continuerons aussi à appliquer des horaires décalées pour se rendre sur le lieu de travail.

Célébrations de début d’année et entreprises

Maintenant, nous sommes dans la saison des fêtes de Nouvel An (新年会 shinnennkai). Cette année, Tokyo demande de ne pas en faire. Nous demandons aux entreprises d’appeler les employés à annuler / ne pas faire de pots.

Sur le lieu de travail, on trouve beaucoup de clusters dans les fumoirs et salles de repos.

Il est nécessaire d’aérer fréquemment, de désinfecter les objets partagés entre plusieurs personnes, et faire attention au risque de contagion par le biais du dentifrice. Surtout systématisez bien ces gestes.

Événements et attractions, etc.

Concernant les événements, nous demandons aux organisateurs d’en considérer le report, la tenue en ligne, la réduction de la taille, leur tenue sans spectateurs, etc. Ensuite, il va sans dire que lorsqu’ils ont lieu, systématiser les mesures de prévention du virus.

Nous sommes aussi dans la saison des célébrations de la majorité (成人式). C’est également la saison des évènements sportifs, etc. Nous demandons d’annuler les repas à plusieurs qui s’ensuivent.

Pour ce qui est de la limitation des événements, l’État va en définir les règles. Nous prévoyons de suivre ces règles même à partir du 12 janvier.

Établissements publics préfectoraux. Le zoo de Ueno, etc. est actuellement fermé. Il continuera à rester fermé ainsi que les autres établissements de cette catégorie.

Transports

Nous demanderons aux opérateurs ferroviaires d’envisager un changement des horaires de derniers trains.

Écoles

Universités

Sur ce point, je commence avec les universités.

Je souhaite que les cours se passe un maximum en ligne.

En outre, le nombre croissant d’infections parmi les jeunes générations est devenu un problème majeur. Par conséquent, Tokyo souhaite demander à nouveau d’appeler les étudiants à ne pas boire ensemble.

En outre, nous aimerions demander à toutes les entités concernées, dont les universités, de prendre des mesures rigoureuses pour prévenir les infections dans les dortoirs et lors de sorties en camps d’entraînement.

Écoles métropolitaines

Les écoles continueront à fonctionner tout en mettant en œuvre des mesures approfondies de contrôle des virus. En outre, en fonction de la situation infectieuse, nous demandons de mettre en place un mode d’enseignement en ligne lorsqu’il faut donner des cours en face à face ou à domicile.

De plus, veuillez annuler les activités du club, les chorales et autres activités susceptibles d’amener une contamination par des gouttelettes.

Pour les écoles primaires et secondaires, nous aimerions qu’elles continuent à fonctionner tout en continuant à prendre des mesures rigoureuses contre les maladies infectieuses.

Cette saison est le moment de la vie le plus important pour le futur des étudiants qui doivent passer des concours d’entrée. La capitale prendra toutes les mesures possibles pour prévenir l’infection afin que les jeunes puissent complètement utiliser leurs acquis. Nous demandons à tous de coopérer et de les soutenir.

Mesures et aides

Le très célèbre économiste français Jacques Attali recommande de préparer l’avenir en réorientant l’économie vers la prise en compte de l’importance de la vie. (NdT : après recherches, cette citation précise un peu plus : “Depuis un mois, préparer l’avenir c’est réorienter notre économie vers les secteurs de la vie, c’est-à-dire la santé, l’hygiène, l’alimentation, l’éducation et la recherche, tous ces grands secteurs fondamentaux”, Europe1)

La capitale veut mettre la priorité sur la protection de la vie, et c’est dans ce sens que nous avons défini des mesures. Cela permettra aussi de préserver la vie économique.

Les 3 préfectures et la capitale vont continuer, avec les gouvernements locaux, à travailler en collaboration pour définir des mesures et des prestations financières importantes.

Je vous remercie pour votre coopération afin de gagner sur le coronavirus.

Questions de la presse (résumé)

Toutes les questions ne sont pas listées pour gagner un peu de temps.

Q : Les restrictions d’horaires sont-elles imposées à tous les établissements de restauration en cas de déclaration de l’état d’urgence ?

D’abord, l’État et le Grand Tokyo partagent l’opinion que la déclaration de l’état d’urgence est à considérer parce que la situation infectieuse est difficile. Ensuite, nous pensons que cela a un sens de tous parler à l’unisson dans la situation présente. La déclaration de l’état d’urgence est une mesure plus forte que celles qui étaient définies sous la loi sur les mesures spéciales, article 24,9. Dans ce cas, la déclaration de l’état d’urgence utilise l’article 45.

En outre, en l’espace d’un an, nous avons connu beaucoup de problèmes du fait que nous ne connaissions rien du nouveau coronavirus. En outre, les mesures et la façon de faire ont été plus évidentes depuis.

Nous savons maintenant que le fait de manger ou boire ensemble amène un certain niveau de relaxation et la salive ou des gouttelettes peuvent se propulser, ce qui a été à l’origine de plusieurs infections.

C’est pour cela que nous intervenons auprès des établissements de restauration et de boisson.

Ensuite, nous avons accumulé des résultats pour toutes les mesures. Aussi, plutôt que tout arrêter, nous nous orientons vers un choix des choses à faire. En faisant ainsi, nous pensons pouvoir accroître l’efficacité des mesures.

Le point important est d’agir de manière efficace. Les mesures seront plus difficiles puisqu’elles font passer les horaires de 22:00 à 20:00. En outre, il s’agit avancer ces horaires pour les établissements qui servent de l’alcool. Cela va être difficile, mais la loi couvre cette décision, et si les entreprises ne la suivent pas, elles peuvent être dénoncées. Nous allons utiliser ce cadre pour empêcher la propagation du virus.

Q : sur les aides en cas de déclaration de l’état d’urgence

En cas de déclaration de l’état d’urgence, il y aura des mesures de base. Pour le moment, le gouvernement central est en train de compiler ces informations. Actuellement, il y a déjà des primes de coopération.

Pour beaucoup d’établissements, une fermeture à 22:00 est déjà difficile. Il faut donc créer une situation qui permet de descendre à 20:00. L’État va probablement travailler avec nous pour définir des primes de coopération. Pour le moment, tout est en cours de préparation.

Q : Sur le système. Pour le moment, les lits sont occupés à 80%. Il y a 108 cas graves. Comment cela sera-t-il géré ?

Le nombre de nouveaux cas n’est pas contenu. Aussi, il faut demander la coopération des hôpitaux, établissements d’hébergement et des familles (quand il y a observation à domicile). Il est essentiel de garantir des lits d’hôpitaux et faire tourner les établissements d’hébergement.

Le nombre record de 108 cas grave devient un poids particulièrement important pour les professionnels de santé. Le système pour l’hospitalisation des cas graves va aussi être renforcé.

C’est pour cela qu’il faut trouver rapidement les cas, car cela permet d’éviter des aggravations.

De plus, jusqu’à présent le nombre de cas déclarés le week-end était moins important qu’en semaine, mais malgré tout, ce nombre augmente. Il en est de même pour le nombre de cas graves.

Nous venons de demander aux établissements de faire passer le nombre de lits d’hospitalisation à 4000.

Q : En cas de déclaration de l’état d’urgence, prévoyez-vous demander à d’autres établissements de fermer ?

Dans ce cas les gouverneurs en discuteront ensemble. Du côté de l’État, ce que j’ai entendu pour le moment, ce sont les actions sur les restaurants et débits de boissons.

Ensuite, j’en ai parlé, la taille des événements. On m’a dit que l’État est en train d’y réfléchir.

Quelles seront les professions ? Ce sont celles pour lesquelles cela servira à quelque chose. Cela se fera en assouplissant les difficultés du quotidien.

Pour les écoles, la dernière fois on avait beaucoup débattu pour savoir quoi faire. Malheureusement, aujourd’hui, nous avons trouvé un gros cluster dans une école préfectorale. Les élèves étaient allés en camps d’entrainement en dehors de la préfecture, et y ont été infectés.

En revanche, jusqu’à présent, nous avons des données pour les écoles en elles-mêmes, et nous prenons nos décisions en fonction de cela.

En tout cas, pour Tokyo, nous nous basons sur ce que les trois préfectures et Tokyo ont décidé, et les points que j’ai donnés. Nous faisons tout pour que la société fonctionne sans trop de confusion et en maximisant la prévention.

Q : Pour les écoles, la dernière fois les enfants du primaire et secondaire suivaient les cours en ligne. Les parents ne pouvaient pas travailler, ou s’ils travaillaient à la maison, cela posait des problèmes avec le bruit de la télévision, etc. Comment cela se passera-t-il cette fois. Ensuite, y aura-t-il des aides pour la mise en place du télétravail ?

Pour le primaire et le secondaire, les écoles resteront ouvertes, donc pour le moment cela ne sera pas un problème. Tokyo ne prévoit pas de demander des cours en ligne et des parents qui restent à la maison.

Nous ne demandons pas une fermeture de toutes les écoles. En fonction de la situation infectieuse, les cours de soutien en face à face, et les études seront changées pour se passer en ligne. Cela va changer d’une école à l’autre, et elles s’organiseront en fonction du niveau d’études. À la base, il s’agit de laisser les enfants continuer à l’école en appliquant des mesures de prévention.

Ensuite, pour les hôtels, il y a beaucoup de business hôtels qui proposent un système en ligne, pour un travail satellitaire. Comme le tourisme est malheureusement moindre, et donc lorsque les hôtels y permettent le télétravail, cela devient un plus. La capitale prévoit de pousser et aider ces établissements dans ce sens. À Tama, notamment la création de tels “satellite office” permettrait de changer largement les déplacements des gens.

Nous y avons créé 3 satellite offices, qui sont très appréciés, et nous souhaitons que cela continue. Nous espérons un système hybride pour Tokyo en tournant autour de Tama.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent Fukuoka (Préf.) – 2021-1-8 Consignes
Suivant 2021-01-02 Gouverneurs de Tokyo, Chiba, Saitama, Kanagawa, et ministre de la reconstruction économique
Table des matières
error: