Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2020-08-28 – Premier Ministre Abe

Vous êtes ici :
< Retour

Le Premier ministre Abe a fait une conférence aujourd’hui pour annoncer des mesures concernant le système médical et des mesures pour les voyages à l’étranger.

Le Discours

Aujourd’hui, nous avons défini une nouvelle stratégie pour gérer l’épidémie de nouveau coronavirus en même temps que les épidémies de grippe.

Jusqu’à présent, nous avons accumulé des mesures telles qu’éviter les « Trois F » afin de réussir à vivre d’une « nouvelle façon ». En mettant en place une stratégie qui permet de limiter les risques de manière efficace, nous avons pu reprendre progressivement une vie socio-économique, et limiter la croissance du nombre de cas graves et de décès. Les experts ont pu confirmer, à cette occasion, qu’il est possible de prendre à la fois prendre des mesures de prévention de la propagation du virus et de continuer des activités socio-économiques.

Environ 80% des personnes ne souffrent que de symptômes légers ou sont asymptomatiques. En revanche, il est devenu évident que les personnes âgées et celles qui souffrent de maladie chronique risquent plus une aggravation des symptômes. Les mesures que nous prenons sont essentielles pour préserver le plus de vies possibles parmi ces personnes.

La propagation du virus depuis le mois d’avril semble ralentir en ce moment. Cependant, pendant les épidémies de grippe saisonnière, le nombre de personnes qui vont se plaindre de fièvre et d’autres symptômes va augmenter. On peut donc s’attendre à une augmentation du nombre de tests. Le système de fourniture de soins médicaux risque d’être confronté à une augmentation de sa charge de travail.

Dans ce contexte, il faut agir dès maintenant. Nous allons à la fois prendre des mesures complémentaires pour sécuriser le système médical et pour apporter une aide médicale aux personnes à risque d’aggravation.

Tout d’abord, le système médical a besoin de donner la priorité aux patients en état grave. Aussi, nous allons revoir les droits fondés sur la loi sur le contrôle des maladies infectieuses. À l’heure actuelle, le traitement des cas de nouveau coronavirus requiert plus d’attention que celui d’autres maladies telles que la tuberculose ou le SRAS. Aussi, pour alléger la charge des hokenjos (services sanitaires), des établissements médicaux, et afin de gérer plus efficacement les lits pour l’hospitalisation, nous sommes en train de réfléchir à une révision du mode de fonctionnement, y compris de l’arrêté du Cabinet.

Nous devons rendre possible le système de dépistage simultané de la grippe et du nouveau coronavirus. Aussi, nous procéderons à une expansion drastique, à 200 000 par jour, de la capacité de dépistage dans les institutions médicales locales.

De plus, dans les régions dans lesquelles le nouveau coronavirus se propage, l’ensemble du personnel qui travaille dans les établissements médicaux et de soins devra se soumettre à des tests de dépistage réguliers. Cela permettra d’empêcher la contamination de groupes de patients à fort risque d’infection.

Par ailleurs, en vue de la reprise progressive et graduelle des voyages internationaux et de personnes étrangères, les trois aéroports de Narita, Haneda et Kansai seront équipés pour permettre de tester 10 000 personnes par jour dès le mois de septembre. Nous allons aussi équiper les autres aéroports en vue d’une reprise de l’activité.

Du point de vue du système médical, chaque préfecture devra suivre un plan de sécurisation des lits et établissements d’hébergement. L’État va dégager un budget pour leur venir en aide sur ce point.

En outre, nous allons apporter de nouvelles aides pour stabiliser la gestion des établissements qui acceptent les patients infectés par le nouveau coronavirus. Nous sommes en train de définir un nouveau système pour permettre aux gens infecter de consulter et se faire tester par des médecins proches de chez soi.

Par ailleurs, nous nous dépêchons d’augmenter les équipements des hokenjos et des établissements afin de sécuriser des ressources suffisantes en prévision de l’arrivée de la saison de la grippe. Nous cherchons à obtenir suffisamment de vaccins pour être en mesure d’offrir à l’ensemble de la population la possibilité de se faire vacciner d’ici la fin de l’année prochaine. Nous allons conclure plusieurs contrats d’approvisionnement pour des produits dont on aura pu confirmer l’efficacité, que ces produits soient fabriqués à l’étranger ou dans le pays.

De même, outre l’accélération de la recherche et du développement de traitements, nous allons promouvoir le développement de nouvelles technologies japonaises dans un large éventail de domaines, y compris le domaine de la santé et des soins médicaux. Cela nous permettra de contrôler le virus alors que nous maintenons une activité socio-économique, et nous mènera vers une nouvelle forme de rétablissement.

Cette fois, nous utiliserons le budget provisionnel. Nous accélérerons la mise en place de telles mesures dès cet été, en prévision de l’arrivée de l’hiver.

En outre, nous allons étendre les mesures spéciales de 15 000 yens pour la contribution de la subvention d’ajustement de l’emploi 雇用調整助成金. Celles-ci aurait dû s’arrêter à la fin de ce mois. La date limite pour l’utilisation est repoussée à décembre, sur la base de la subvention à l’emploi actuelle.

Parallèlement, tout en maintenant les mesures actuelles aux frontières et l’application des mesures de prévention de la propagation, nous nous préparons à une reprise du trafic international.

Les étrangers qui ont un statut de résident dans ce pays pourront, à compter du 1er septembre, et sous condition de se plier à des mesures supplémentaires de quarantaine, pourront

  • revenir au Japon même s’ils en sortent.
  • ceux qui sont sortis du Japon et qui se trouvent dans une zone géographique qui ne leur permet pas un retour au Japon seront également autorisés à revenir sur le territoire japonais.

Enfin, dans chaque région, les entreprises et les gouvernements locaux sont appelés à continuer à travailler ensemble afin de prévenir autant que possible la propagation du virus en préservant un mode de vie compatible avec des activités socio-économiques.

Source : la conférence écoutée LIVE, que l’on peut retrouver ici.

Un petit mot pour ceux qui ont lu ce texte.

Les décisions sont prises, et les résidents vont donc pouvoir voyager. Cependant, il va y avoir des règles propres à chaque pays. Chaque ambassade devrait publier cet article sur sa page. Merci d’attendre encore un peu pour ces informations.

Liens connexes


Précédent 2020-09-16 – Discours d’introduction du Premier Ministre Suga
Suivant 2020/08/06 – Conférence du Premier ministre Abe
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières