Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

Assouplissement des restrictions pour les événements (sept 2020)

Vous êtes ici :
< Retour

Le comité des experts a communiqué les conditions à appliquer lorsque le gouvernement autorisera l’assouplissement des restrictions à la tenue d’événements. Les organisateurs et artistes devront très probablement se baser sur ce schéma à partir du 19 septembre, et, sauf contraintes majeures, jusqu’au 1er novembre. Les mesures seront révisées si le virus se propage de nouveau. Infos Locales au Japon donne donc ces informations à titre indicatif, pour aider chacun à s’y préparer.

La conférence du 11 septembre 2020 explique comment le gouvernement envisage la tenue des événements, et les facteurs qui pourraient de nouveau entraîner des contraintes.

Conditions à observer en cas d’assouplissement des restrictions de capacité des salles et du nombre de spectateurs

Les mesures indiquées ci-dessous pourront être applicables sous condition que les organisateurs des événements et les responsables des établissements qui les accueillent s’engagent à appliquer les « directives de leur industrie ». En outre, les nouvelles normes (l’assouplissement des restrictions concernant la capacité et le nombre de participants) ne s’appliqueront que lorsque les mesures de prévention du virus seront rendues publiques. Dans le cas contraire, les préfectures décident de la pertinence de la tenue d’un événement selon les seuils retenus jusqu’à présent.

Mesures pour réduire les risques encourus avec l’assouplissement des restrictions lors de la tenue d’événements

  • Désinfection minutieuse et systématique (prévention du risque de propagation du virus)
  • Engagement concernant le port de masques (prévention du risque de propagation du virus). Si une personne ne possède pas de masque, les organisateurs doivent lui en procurer. Engagement à 100% concernant le port du masque.
  • Restrictions imposées aux spectateurs et aux artistes (prévention de la propagation du risque d’infection) 
    • Appliquer systématiquement des mesures d’interdiction d’accès à l’établissement et de participer au spectacle pour les personnes symptomatiques (prise de température, interdiction d’interpréter ou de répéter en cas de symptômes. Les organisateurs doivent définir, dans le règlement, les modes de remboursements, etc.)
  • Identification des participants/spectateurs (prévention du risque de propagation du virus)
    • Obtenir les coordonnées précises des participants/spectateurs au moment de la réservation ou de l’entrée sur le site, promouvoir le téléchargement de l’application de traçabilité des contacts étroits (COCOA) ainsi que celles des différents services d’alerte mises en place localement. Les mesures doivent être définies de manière précise (par exemple : afficher les codes QR à l’entrée du site, etc.)
  • Engagement que les voix ne s’élèveront pas (restrictions concernant les cris). Mettre en place un système qui permet de demander la coopération de manière individuelle, ou de demander un changement de comportement aux personnes qui lèvent la voix (par ex pouvoir adresser un avertissement ciblé en répartissant du personnel sur le site, etc.). Dans le cas d’événements sportifs, interdire les instruments à vent comme les trompettes, etc., mettre un système équivalent pour intervenir de manière individuelle et faire appliquer les règles.
  • Limitation des rassemblements (mesures pour prévenir les « Trois F» à l’entrée/sortie du site ou lors des pauses/intermèdes). Mettre en place des mesures pour éviter les rassemblements au moment où les gens font la queue, ou pendant les interruptions (prévoir un personnel pour orienter, définir des chemins de guidage, etc.). Prévoir aussi aération suffisante. Il s’agit de prévenir le virus en limitant les rassemblements sur les lieux de repas avant/après l’événement, lors des pauses, etc. S’il n’est pas possible d’éviter les rassemblements à l’entrée/toilettes/boutiques, etc., restreindre l’accès à un nombre de personnes plus petit en fonction de la capacité des lieux.
  • Limitation des contacts et du risque de transmission aérosole du virus entre les interprètes et  le public
    • Mettre en place de mesures fiables afin d’empêcher les contacts physiques entre les interprètes/ joueurs et le public, après/avant l’événement et pendant les pauses. Ne pas tenir l’événement s’il n’y a pas de moyen d’empêcher les contacts.
  • Avant/après l’événement, supervision des mouvements (Empêcher des situations « Trois F » dans les transports en commun ou les célébrations après l’événement). Afin limiter les rassemblements dans les transports en commun, les restaurants, etc., encourager les gens à utiliser de manière dispersée les transports en commun et les restaurants, etc. Dans la mesure du possible, promouvoir l’utilisation dispersée par un système de réservation.

En cas d’apparition d’un cluster lors d’un événement, les préfectures doivent comprendre comment les critères et directives ont été appliqués. Parallèlement, elles demanderont la collaboration des organisateurs afin de limiter le risque de propagation de l’épidémie, par exemple, en mettant en place un événement sans spectateurs, en l’annulant ou en le reportant, etc.

Liste de vérification des mesures de prévention du virus

Point à vérifierRésuméCe qu'il faut faire
(1) Prévention minutieuse du virus (dans le cas d’un remplissage à 100% de la capacité)
Engagement concernant le port du masqueVérifier si la personne porte un masque et, le cas échéant, le rappeler à l’ordre individuellement. Les organisateurs doivent distribuer des masques aux personnes qui n’en ont pas.
②      Engagement que les voix ne s’élèveront pasSi quelqu’un crie, le rappeler à l’ordre de manière individuelle.
-          Les conversations sans hausser la voix entre voisins sont autorisées (à condition que tous portent un masque).
-          Si un interprète chante, garantir une distance minimale entre la scène et le public (au moins 2m).
(2) Mesures de base de prévention du virus
③      Encourager le respect des règles ① et ②Dans la mesure du possible et selon la nature de l’événement, mettre en place ① et ② (selon directives)
④      Lavage des mainsEncourager un lavage minutieux des mains
⑤      DésinfectionLes organisateurs doivent s’assurer de désinfecter minutieusement le site de l’événement, mettre à disposition du désinfectant liquide et encourager lavage et désinfection des mains.
⑥      AérationRespecter strictement les lois sur l’installation de dispositifs d’aération, aération minutieuse.
⑦      Éviter les rassemblementsLimiter les possibilités de rassemblement à l’entrée et la sortie (par ex en mettant en place un système d’entrées et sorties étalées). Limiter les rassemblements aux points de rendez-vous, etc.
⑧      Restrictions concernant la nourriture et la boissonMettre en place des restrictions sur la nourriture/boisson dans les zones où des mesures de prévention du virus à cet effet n’ont pas été mises en place. Mettre en place des mesures strictes de prévention du virus pendant les pauses / avant après l’événement.
⑨      Restrictions à l’entréePrendre la température à l’entrée. Définir les règles concernant le remboursement en cas de refus d’entrée.
⑩      Connaître les spectateurs/participants- Dans la mesure du possible, mettre en place un système de réservation, ou demander les coordonnées à l’entrée.
- Encourager l’installation de l’app de traçabilité des contacts étroits (COCOA) et de celle des services d’alerte de chaque région.
⑪      Gestion des comportements avant/après l’événementDiffuser des appels à la vigilance afin de prévenir la propagation du virus avant et après l’événement.
(3) Préalables communs à tous les événements
⑫      Gestion des flux à l’entrée/sortie et sur site.Considérer avec prudence la tenue de l’événement si le site est très vaste et ne permet pas une supervision des mouvements à l’entrée/sortie ou dans certains endroits.
※Il sera possible de tenir par ex. un feu d’artifice en limitant les zones accessibles aux spectateurs.
⑬      Flexibilité en fonction de la situation sanitaire localeDans le cas des événements de grande envergure et équivalents, consulter au préalable la préfecture, y compris sur la nécessité de mettre en place des restrictions de capacité.
Agir avec flexibilité, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans la région.

※Une circulaire du 17 juillet 2020 a demandé la mise à jour des directives de cette industrie par le biais des ministères concernées, afin d’y inclure cette mesure.

Lignes directrices pour l’assouplissement des restrictions liées aux événements (2)

La ligne directrice concernant l’assouplissement des restrictions sur la capacité et le nombre de spectateurs se base sur les recommandations précédentes. Ce que cela signifie, de manière plus précise.

PériodeType d'événementCapacitéLimite de participants
ActuellementIntérieurMoins de 50%5000 personnestab1
ActuellementExtérieurMettre une distance suffisante entre les gens (dans la mesure du possible, 2m)5000 personnestab1
Pour le moment, jusqu’à fin novembreType d'événementÉvénements qui ne s’accompagnent pas d’acclamations ou de participation vocale (concerts de musique classique, danse, pièces de théâtre, arts traditionnels, cérémonies, expositions, etc.)Evènements généralement accompagnés d’acclamations ou participation vocale (concerts de rock, pop, rencontres sportives, live, night club, etc.)Si la capacité est supérieure à 10000 =>50% de la capacité Si la capacité est inférieure à 10000 =>5000 (le nombre maximum sera la plus petite valeur entre la limite de participants et la capacité)tab2
Moins de 100%Moins de 50%tab2
(imposer une distance suffisante s’il n’y a pas de sièges)(imposer une distance suffisante s’il n’y a pas de sièges)tab2
PériodeType d'événementCapacitéLimite de participants
ActuellementIntérieurMoins de 50%5000 personnestab1
ActuellementExtérieurMettre une distance suffisante entre les gens (dans la mesure du possible, 2m)5000 personnestab1
Pour le moment, jusqu’à fin novembreType d'événementÉvénements qui ne s’accompagnent pas d’acclamations ou de participation vocale (concerts de musique classique, danse, pièces de théâtre, arts traditionnels, cérémonies, expositions, etc.)Evènements généralement accompagnés d’acclamations ou participation vocale (concerts de rock, pop, rencontres sportives, live, night club, etc.)Si la capacité est supérieure à 10000 =>50% de la capacité Si la capacité est inférieure à 10000 =>5000 (le nombre maximum sera la plus petite valeur entre la limite de participants et la capacité)tab2
Moins de 100%Moins de 50%tab2
(imposer une distance suffisante s’il n’y a pas de sièges)(imposer une distance suffisante s’il n’y a pas de sièges)tab2

Laisser un siège vide entre chaque groupe de spectateur (les groupes seront limités à 5 personnes). Il n’est pas nécessaire de laisser un espace à l’intérieur même d’un groupe). La capacité peut donc dépasser 50%.

P.42

Exemples d’événements a priori accompagnés ou non accompagnés d’acclamations ou de participation vocale.

Exemples d’événements qui ne s’accompagnent pas d’acclamations ou de participation vocaleExemples d’évènements qui s’accompagnent d’acclamations ou de participation vocale
MusiqueMusique
Musique classique (orchestre symphonique, musique de chambre, concerto, musique instrumentale, chant, etc.), opéras, chœurs, jazz, Kayokyoku, instruments à vent, musique folklorique, chanson etc.Concert de rock ou de pop, etc.
Théâtre, etc.Événements sportifs
Théâtre contemporain, théâtre pour enfants, spectacles de marionnettes, comédies musicales, lecture publique, mimes, etc.Football, baseball, sumo, etc.
DanseSports à paris
Ballet, danse contemporaine, danse folklorique, etc.Courses de chevaux, de bateaux, de vélos, de voitures
Arts traditionnelsReprésentations publiques
Gagaku, Noh, Bunraku et Ningyo-Joruri, Kabuki, Kumiodori, Hobu, etc.Spectacles déguisés (« character show »), spectacles familiaux parents/enfants, etc.
DivertissementNightclubs (discos etc.) et Live houses (boîtes de nuit et autres petites salles de spectacle)
Kodan, Rakugo, Rokyoku, Manzai, Mandan, spectacles de magie, etc.
Cérémonies et représentations※ Les attractions à sensation des parcs d’attraction, etc., suivent ces mêmes lignes directrices et les secteurs professionnels concernés doivent mettre à jour leurs directives de lutte contre la propagation du virus.
Tous type de séminaires, session d’information, workshops, cours et leçons, évènements gouvernementaux, réunions municipales, cérémonie d’entrée à l’école, de remise de diplômes, de passage à l’âge adulte, d’entrée dans l’entreprise, etc.
Expositions
Tous types d’expositions, de salon professionnel, show, etc.
※ Les cinémas, musées, zoos, aquariums, parcs d’attraction, etc., suivent ces mêmes lignes directrices et les secteurs professionnels concernés doivent mettre à jour leurs directives de lutte contre la propagation du virus.

Ordres de grandeur pour limiter la capacité des salles dans le cas des concerts, pièces de théâtre, événements sportifs

Si on peut garantir qu’il n’y aura pas d’acclamations et éclats de voix, participation vocale etc., les salles pourront-elles être remplies à 100% ? Il faudra néanmoins s’assurer que les groupes sont bien séparés par un siège. De même,chaque groupe ne pourra pas comprendre plus de 5 personnes. Dans ce cas, le remplissage de la salle pourra dépasser 50%. Cette mesure rentre dans le cadre d’une nouvelle façon de vivre. Elle doit permettre de continuer à prévenir le risque de propagation du virus. Les artistes et les organisateurs auront besoin de suivre les directives de leur profession et les conditions de la liste de vérification ci-dessus.

Attention, les préfectures peuvent imposer des critères plus strictes s’il le faut. Pour tout événement de plus de 1000 personnes, les organisateurs devront consulter les gouvernements locaux. Ceux-ci décideront avec les gouvernements locaux,

  • comment tenir l’événement,
  • comment contrôler les entrées,
  • la façon d’organiser les parties communes, les transports en commun etc. pour qu’il n’y ait pas de “Trois F”.

Dans le cas où des clusters se forment pendant des événements, ou lorsque le virus se propagera dans tout le pays, le gouvernement analysera la situation et révisera les directives, ainsi que les niveaux de restriction en termes de capacité et nombre de participants.

Lorsque le spectacle n’implique pas des acclamations ou accompagnements vocaux, les salles avec des sièges inamovibles, tels que les cinémas pourront suivre les mêmes lignes directrices, tout en se conformant aux directives de leur profession.

Pour les spectacles qui s’accompagnent d’acclamations etc., la capacité des salles restera, jusqu’à fin novembre, de 50%.

Pour que les salles soient remplies à 100%, les trois conditions suivantes doivent être remplies :

  1. il ne faut pas que le spectacle entraîne acclamations, accompagnement vocal, chant/chorus, etc.
  2. tous les participants, y compris les spectateurs doivent suivre les gestes barrière, y compris le masque.
  3. les artistes etc. qui parlent ou chantent doivent être éloignés des spectateurs. Ceux-ci doivent se conformer aux directives de leur profession en matière de prévention du virus.

Le gouvernement a reçu d’autres propositions concernant les types d’événements. Le document complet se trouve les résume sur les pages 39 à 45 de ce document.

Comprendre comment ces décisions sont prises

Les experts ont analysé les différents mode de transmission du virus et ont identifié les risques inhérents à chaque mode. Ils ont ensuite

Les trois façons de transmettre le nouveau coronavirus

Transmission par le toucher

Cela arrive quand on touche un objet qu’une personne infectée a touché ou quand on touche la personne infectée elle-même. Cela peut aussi arriver si la personne a postillonné quelque part, et si on touche cet endroit puis sa bouche ou son nez.

※ Les risques de se faire infecter augmentent dans les salles d’attente, les toilettes, à l’entrée des sites des événements.

Pour prévenir le risque de se faire contaminer, il convient de :

  • se laver les mains avec assiduité,
  • se désinfecter les mains en entrant et sortant des toilettes,
  • désinfecter les endroits où le virus pourrait se déposer,
  • maintenir une distance qui empêche de se frôler,
  • prendre des chemins qui permettent de garder une distance physique dans les endroits où il y a foule.

Transmission aérosole (par gouttelettes)

Il s’agit d’une transmission de particules d’environ ※ 5㎛ ou plus. Il y a contagion lorsqu’une personne avale ces particules.

※ Ce risque augmente lorsqu’une personne enlève son masque pendant l’événement ou pour manger, par exemple.

Pour prévenir le risque de se faire contaminer et de contaminer, il convient de :

  • porter un masque. Les projections de salive seront plus limitées.
  • les artistes qui utilisent leur voix doivent rester à au moins 2 mètres des spectateurs depuis le début de l’estrade.
  • il faut supposer que les gens retireront leur masque pendant longtemps pendant les repas dans les théâtres et halls. Cela entraîne un risque de contaminer. Aussi, les spectateurs doivent apprendre à éviter cela.
  • prendre des chemins qui permettent de garder une distance physique dans les endroits où il y a foule

Transmission par micro-gouttelettes

La transmission par micro-goutelettes correspond à une transmission de particules de moins de ※ 5㎛.

  • Il y a contagion lorsqu’une personne avale ces particules alors qu’elle se trouve près d’une personne infectée. On parle ici du F de “Frôler ou parler de près” dans les “Trois F”.
  • Il peut aussi y avoir contagion lorsque l’endroit est mal aéré, et qu’on y passe un temps suffisamment long. On parle ici du F de “Fermé ou mal aéré” dans les “Trois F”.

※ Des rapports montrent que dans les endroits où on parle fort, crie etc., des gouttelettes microscopiques se mélangent à l’air et peuvent se déplacer un peu plus loin.

Pour prévenir le risque de se faire contaminer et de contaminer, il convient de :

  • conserver une distance physique avec les autres personnes lorsqu’on participe à des événements où on élève la voix.
  • Les spectateurs d’un groupe n’ont pas besoin de mettre une distance entre eux, mais ils doivent préserver l’espace d’un siège (environ 1 mètre) entre chaque groupe.
  • Renforcer les façons d’aérer les endroits, pour éviter que les gouttelettes microscopiques ne se concentrent et contaminent quelqu’un.

Autres points importants :

  • il convient d’empêcher les personnes qui sont malades d’assister à un événement. Il faut donc prendre leur température, et faire en sorte de les rembourser si elles ne se sentent pas bien (etc.).
  • Pour identifier qui aurait pu être infecté, il convient de participer aux solutions de suivi des cas contacts. Par exemple, donner ses coordonnées, réserver des places numérotées, installer l’application COCOA de traçabilité des contacts étroits etc.
  • Les organisateurs doivent analyser les différentes parties de leur spectacles et événement et définir comment appliquer les mesures.

Évaluation des risques d’attraper le virus dans les salles de spectacle

Le gouvernement japonais a mis au travail le super ordinateur Fugaku pour simuler les risques de contagion lorsqu’on tient un événement.

Les photos suivantes montrent quelques tests et leurs résultats. Ceux-ci sont nombreux, et nous n’avons pas accès à tous. Mais cela permet de comprendre comment se justifient les décisions des experts et du gouvernement.

Source : 新型コロナウイルス感染症対策分科会(第9回)


Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent 2020-09-25 – Comité des experts
Suivant 2020-09-11 Experts et le ministre de la reconstruction économique
Table des matières
error: Attention : Protection pour les copyrights!!