Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2020/07/30 – 感染拡大特別警報 Résumé de la conférence de presse de la gouverneure de Tokyo.

Vous êtes ici :
< Retour

感染拡大特別警報 pour Tokyo. le 30 juillet 2020. Résumé de la conférence de presse tenue par la gouverneure de Tokyo. Des mesures, des aides, des primes de coopération. À lire attentivement ».

Aujourd’hui, la gouverneure a assisté à la 4ème réunion sur le suivi de la situation à Tokyo.

Point de la situation

Le nombre de cas a augmenté à une vitesse de plus de 1000 personnes/jour pendant ces 4 derniers jours. Le nombre en comparé à augmenté de 110%. On n’a pas l’impression de baisse. Sur ce point, le niveau d’alerte est 4 – rouge, le pire, « on peut penser que le virus se propage ».

En ce qui concerne le système de fourniture de soins, le nombre de patients en état grave continue à augmenter et est de plus de 100 personnes par jour. Le poids sur le système médical est important. Sur ce point, le niveau d’alerte est 3 – Orange « il faut renforcer le système médical. »

Cela ne change pas de la semaine dernière, mais les experts pensent qu’il faut passer du 感染拡大警報 au 感染拡大特別警報. C’est à dire, vigilance particulière devant le risque de propagation du virus.

Le nombre de nouveaux cas a atteint de nouveau des records, et les infections ne se limitent plus aux districts (-ku). On trouve des cas dans la région de Tama. Il y a maintenant des personnes de plus de 60 ans parmi les nouveaux cas dans chaque région.

Dans la situation présente, il n’y a pas beaucoup de temps pour réagir, d’où un niveau d’alerte important.

Mesures de prévention

La prévention du virus dans la capitale se fait avec l’aide des municipalités et responsables de quartiers.

Dépistage

Il faut des mesures très ciblées. Les hokenjos commencent à être débordés, et 120 personnes vont leur venir en renfort.

La gouverneure parlera avec les maires de chaque district demain. Le gouvernement de Tokyo offrira de nouvelles aides pour expliquer aux municipalités le nouveau système de tests PCR. Sur ce point, un débat aura lieu concernant le partage des informations entre les organismes concernés,

Concernant le système de dépistage. Il n’y a pas de vaccins ou médicament actuellement. La seule solution est donc de tester et de contenir le virus en le trouvant le plus rapidement possible.

Les examens de dépistage doivent se faire au plus vite pour les personnes qui :

  • ont un métier ou se trouvent dans une région où il peut facilement y avoir des clusters.
  • sont très probablement infectées,
  • à fort risque d’infection

Le système de dépistage a été renforcé et on peut maintenant faire 8600 tests par jour. Le dépistage des personnes asymptomatiques ou avec des symptômes bénins est également rapide, ce qui permet de prévenir rapidement une contamination.

Dans le futur, la gouverneure espère pouvoir faire jusqu’à 10 000 tests par jour avant octobre.

En ce qui concerne les informations quotidiennes sur le nombre de cas, les examens ont lieu de manière aggressive, ce qui fait que l’on a l’impression de beaucoup de cas, mais c’est le seul moyen disponible pour empêcher une propagation du virus.

Cela veut dire que la gouverneure demande à chacun de coopérer à ces examens.

Renforcement du système de soins

Le système de soin n’est pas extensible. Il faut le renforcer.

Le système d’urgences doit fonctionner. Pour cela, Tokyo a défini des règles pour le transport des personnes potentiellement infectées. La gouverneure va augmenter l’équipement pour ces centres d’urgence.

De plus, en cas de sinistre et catastrophe naturelle, il faut un triage des patients assez rapide. Ce qui veut dire que les services d’urgence pour ces intempéries seront équipées en conséquence.

En ce qui concerne les personnes âgées. Leur risque d’aggravation des symptômes est important. La gouverneure souhaite que leurs examens de dépistage soient plus agressifs, d’un point de vue stratégique.

En ce qui concerne la gestion des patients. Pour le moment, Tokyo a sécurisé 2400 lits. Les patients doivent attendre beaucoup de temps avant d’être hospitalisés, (ce qui présente un risque pour leur environnement et le personnel des hokenjos également). Le gouverneure a annoncé que de nouveaux lits seront bientôt disponibles,

Deux centres d’hébergement pour ces patients (Toyoko Inn dont un à Kauchichô) fonctionneront à partir de demain. On pourra bientôt utiliser le Prince Tower. Un total d’environ 2000 chambres seront donc utilisables en plus de ce que l’on a en ce moment.

Concernant les décrets… La prévention du virus est la première priorité.

  • Les entreprises doivent, encore une fois, suivre les directives de prévention.

Du point de vue des particuliers

Pour cela, il suffit d’aller sur la page de Tokyo et de remplir les cases du questionnaire. Cela permet de télécharger un sticker certifiant que l’établissement suit les normes de prévention. Environ 80 000 établissements ont déjà commencé à le faire.

  • Les personnes à Tokyo sont invitées à chercher les autocollants et à ne se rendre que dans ces établissements.
  • Nous sommes tous appelés à nous inscrire au service COCOA, app de l’app Store ou de Google Play, qui permet de recevoir un mail quand on pourrait être infecté. Cela permettra de soulager la charge de travail des hokenjos, et d’envoyer un message rapide aux personnes potentiellement infectées.
  • Il y a aussi l’appli Mimamori de la préfecture qui permet de recevoir une alerte en cas de passage d’un cas dans le même magasin. 

Les établissements et magasins

Les magasins ont jusqu’à demain pour afficher avant demain soir le nouveau autocollant qui certifie que les mesures de sécurité ont été prises dans leur établissement. Cela se fait en se connectant sur la page de Tokyo.

Les personnes qui ne peuvent pas faire ces démarches par PC peuvent appeler le 03-5388-0567. On peut aussi y demander des informations sur les mesures.

Il faut que 1 million de magasins participent. À partir d’août, les établissements qui se plient à ces exigences apparaîtront dans une liste sur la page du gouvernement de Tokyo. Tokyo offre un système de subvention pour l’achat d’équipement de prévention, et les entreprises sont invitées à contacter leurs bureaux.

Celles qui s’y plient pourront bénéficier d’une soutien financier pour leur coopération.

À l’heure actuelle, le nombre de cas est en forte croissance, et chaque personne à Tokyo doit donc prendre des mesures.

Conclusion

Les principaux cas d’infection sont les suivants :

  • Repas entre amis dans des restaurants etc. Il y a de nombreux cas d’infection lors de repas pris à moins de 4 personnes également.
  • Réunions et/ou pots d’anniversaire.
  • Sorties en karaoke à plusieurs.

Les consignes pour tous sont :

  • Éviter de sortir dans les quartiers de divertissement nocturne,
  • C’est d’autant plus vrai qu’ils présentent un gros risque pour les personnes âgées qui pourraient avoir un cas grave d’infection.
  • Toujours avoir en tête « je ne me fais pas infecter et je n’infecte pas ».
  • Éviter les « Trois F ».
  • Utiliser l’appli COCOA et l’appli 見守りサービス de Tokyo.
  • Éviter les repas et pots à plusieurs qui durent longtemps.
  • Ne pas crier, ne pas parler de près, ne pas chanter quand on est près les uns des autres.
  • S’éloigner le plus possible d’autres groupes quand on s’assoit.
  • Lorsqu’on va dans des pièces individuelles, il faut s’assurer qu’elles sont bien aérées.
  • Se désinfecter les mains à l’entrée des magasins et restaurants et dans les toilettes.
  • Ne pas sortir quand on ne se sent pas bien.

La gouverneure de Tokyo demande aux entreprises suivantes de réduire leurs horaires d’ouverture de la manière suivante :

  • Les établissements qui servent des boissons alcoolisées avec des repas etc. ainsi que les karaokes.
  • Les horaires d’ouverture autorisés sont de 5:00 à 22:00.
  • Les dates de ces restrictions sont du 3 août au 31 août 2020.

Les établissements qui coopèrent avec ces mesures seront éligibles pour une prime de coopération de 200 000 yens par entreprise (pour les PME). Seuls ceux qui auront affiché un autocollant visible à l’entrée de leur établissement seront éligibles pour cette aide.

—–

Source : la conférence de presse, écoutée en Live.


—— Pour d’autres conférences de presse, cliquer ici.

Précédent 2020/08/02 – Déclaration de l’État d’Urgence par le Gouverneur de Okinawa
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières