Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2020/08/13 – Okinawa -prolongation de l’état d’urgence

Vous êtes ici :
< Retour

Conférence de presse du gouverneur de Okinawa concernant les nouvelles mesures liées au nouveau coronavirus. Pendant cette conférence, il explique qu’il faut prolonger l’état d’urgence et durcir les mesures.

Les chiffres en date du 13 août 2020

  • 97 personnes nouvellement confirmées infectées à Okinawa : 97.
  • 1404 personnes infectées en tout dans la préfecture.
  • 1262 personnes nouvellement confirmées infectées depuis le mois de juillet.
  • 3 américains de la base américaine confirmés infectés aujourd’hui.

La propagation du virus dans la préfecture continue à être dramatique. Depuis que le gouverneur a déclaré l’état d’urgence le 31 juillet 2020 au moment où il y avait eu 71 cas confirmés, une moyenne de 75,7 personnes par jour ont été nouvellement confirmées infectées jusqu’au 12 août.

Depuis le premier août, le nombre de nouvelles personnes infectées par 100 000 habitants est passé à 40,91, et cette tendance continue.

NdR : Ce matin, les experts du gouvernement japonais ont défini de nouveaux indicateurs pour évaluer la situation au Japon.

Critères de décision concernant les niveaux d’alerte

Si on regarde ces 7 indicateurs, la progression du nombre de cas graves en une semaine est de 0,9% est encore au niveau 1. Mais le nombre de lits occupés par des personnes dans un état grave est passé à 47,8%, ce qui passe au niveau 3. Les autres indicateurs ont tous dépassé le niveau 4.

  • 976 personnes sont en observation hors d’un établissement médical.
  • le taux d’occupation des lits et de 98%.
  • le nombre de nouveaux cas dans la semaine la plus récente est de 597 personnes.
  • la proportion de personnes dont on ne peut pas expliquer la raison de contamination est de 75,9%.
  • le taux de cas nouvellement positifs sur tous les examens PCR est de 7,5%.

Le gouvernement a donc voté pour annoncer la préfecture sous alerte maximale. Jusqu’à présent, l’état d’urgence devait être effectif jusqu’au 15 août. Cette déclaration est donc étendue de 2 semaines pour des raisons épidémiologiques.

La nouvelle date d’état de fin de l’état d’urgence sera donc le 29 août.

Situation sur le terrain et ce que cela signifie.

Depuis le mois de juillet, le virus a commencé à se propager au centre et sud de la préfecture essentiellement. Il s’est ensuite propagé à Miyako et Yaeyama, ainsi qu’au nord. Il s’est donc propagé à l’ensemble de la préfecture et Okinawa considère qu’il s’agit donc d’une situation de pandémie.

Au départ, les jeunes générations étaient touchées. Maintenant le virus atteint les générations plus âgées.

Les contaminations ne sont pas seulement dans les centres de vie nocturne, mais aussi dans les centres d’aide sociale, les écoles, et les hôpitaux. Le virus est présent pour toutes les générations et tous les types de métiers et industries.

Pour contenir ce virus, le comportement de chaque habitant de la préfecture compte. Le gouverneur demande que pendant les 2 semaines à venir, tous intègrent et appliquent les gestes nécessaires dans le cadre de la nouvelle façon de vivre.

Les demandes liées à la déclaration de l’état d’urgence pour la préfecture de Okinawa sont, pour tous :

  • jusqu’au 29 août, pendant ces 2 semaines, chaque habitant de la préfecture doit impérativement suivre les mesures de prévention du virus. Si cela ne se fait pas, il ne sera pas possible de contenir la progression du virus.
  • Toutes les personnes qui se trouvent dans toutes les régions de Okinawa sont appelées à ne pas sortir à moins d’une urgence ou que cela ne soit absolument nécessaire.
  • Sur le principe, faire en sorte qu’une seule personne fasse les courses.
  • S’arranger pour réduire le temps passé dans les magasins etc.
  • Éviter les repas à l’extérieur, et surtout les endroits dans lesquels on se réunit.
  • S’il est inévitable de devoir sortir, ne sortir qu’en petit groupe de personnes.
  • S’assurer que l’on ne s’assoit pas en face à face etc. pour éviter le risque de contagion.
  • Le soir, éviter de sortir après 22:00. À la base, ne pas se rendre dans les centres de vie nocturne.
  • Même si une personne en contact étroit a testé négatif, elle doit se mettre en observation pour 2 semaines.

Le nombre d’infections au sein des foyers est en augmentation. Même si on est de la même famille, être extrêmement prudent lorsqu’on rencontre des personnes âgées ou fragiles.

Pour les entreprises :

  • instaurer le télétravail de manière proactive.
  • Prendre des mesures concernant les « Trois F ».
  • Les réunions sur place doivent se limiter au strict minimum ou tenues en ligne.

Contamination par cluster.

En cas de contamination de groupe, la région d’origine sera immédiatement mise à l’arrêt, ainsi que les professionnels concernés. Les demandes de fermeture temporaire ou ajustement d’horaires concerneront une région ciblée.

À l’heure actuelle, des restaurants de Naha sont au centre de clusters. Ils ont reçu des ordres de limiter les heures d’ouverture. À Matsuyama, les établissements avec un service de contact ont reçu une demande de fermer temporairement. Pour ces deux régions, les demandes sont jusqu’au 15 août.

À Miyako, les régions de Hiroda nishi et Shimoda, Ishigaki et Misakichô ont reçu des demandes de fermeture temporaire dans les établissements de service de contact jusqu’au 20 août.

Le gouvernement essaie de lutter contre le virus tout en limitant l’impact économique sur la région. Les entreprises doivent, pour cela, suivre de manière prioritaire, les lignes directrices de prévention du virus. La préfecture a émis un autocollant Sheesa pour les établissements qui suivent ces consignes. En date du 13 août, 1000 entreprises se sont fait enregistrer.

Le gouverneur demande aux visiteurs, personnel et usagers des établissements d’aide sociale, des hôpitaux et autres établissements où se trouvent des personnes fragiles de suivre avec attention les gestes barrière.

Les écoles aussi vont devoir continuer à prendre des mesures de prévention. Les familles doivent donc continuer à surveiller la santé de leurs enfants.

Déplacements.

Les habitants de la préfecture sont appelés à ne pas se déplacer en dehors de la préfecture. Les personnes qui souhaites se rendre à Okinawa sont appelées à considérer le voyage avec prudence. Les déplacements entre les îles de la préfecture doivent aussi faire l’objet de restriction. Ne le faire que si cela est absolument nécessaire ou urgent.

Événements.

Les événements doivent passer au mode online ou trouver un moyen de se tenir en petits comités. Les mesures de prévention doivent être systématiques. Si un événement ne peut pas s’y conformer, ne pas e tenir.

Mesures concernant le système de fourniture de soin.

  • les 200 lits pour patients infectés vont passer à 425 lits.
  • le nombre de lits en établissement va passer de 210 à 340 chambres. Ce nombre sera étendu en fonction de la situation. Depuis hier, des établissements d’hébergement sont aussi disponibles à Miyakojima.
  • pour les personnes qui sont en observation à domicile, des services de livraison de nourriture seront organisés pour que les personnes n’aient pas à sortir de chez elles.
  • la préfecture et les associations de médecins se sont mis d’accord pour permettre de faire des tests dans 107 cliniques.
  • la préfecture met en place des équipes pour améliorer la prévention du virus dans les hôpitaux et autres établissements de soins.
  • une équipe du DMAT va également se rendre sur place pour évaluer la situation.
  • Des tests d’antigène à l’aéroport de Naha vont être renforcés.

Les représentants des industries et la préfecture vont faire de plus en plus de publicité pour l’autocollant Sheesa.

Ce qui a été décrit jusqu’à présent concerne la déclaration de l’état d’urgence. Mais le gouverneur demande à tous de faire attention aux points suivants.

Suite à des contaminations dans des hôpitaux.

Une partie du personnel médical été contaminé dans des hôpitaux de la ville de Naha. Deux des hôpitaux d’urgence sont actuellement fermés, sur les 4 de la ville. Le gouverneur s’attend à ce que des contaminations similaires arrivent également dans le centre de l’île.

Pour soulager la charge des 2 hôpitaux d’urgence qui fonctionnent, le gouverneur demande à tous de ne pas attendre pour contacter leur médecin traitant quand ils ne se sentent pas bien.

Insolations

Le risque d’insolation est particulièrement important cette année et il faut donc faire attention. Les insolations entraînent une fièvre et des symptômes qui ressemblent beaucoup au nouveau coronavirus. Cela va donc avoir des conséquences sur les transports vers les hôpitaux d’urgence. En prenant les mesures de prévention des insolations, on peut limiter la charge de travail des hôpitaux.

Nous devons tous boire régulièrement, d’utiliser et bien régler son air conditionné etc.

Les efforts des entreprises et des habitants de la préfecture depuis la déclaration de l’état d’urgence du 31 juillet ont porté leurs fruits. Le gouverneur espère pouvoir atteindre le pic de l’épidémie à mi-août, si tout le monde participe à l’effort.

Discrimination

N’importe qui peut attraper la COVID-19. Le gouverneur rappelle que la discrimination et la violence envers les personnes contaminées est inacceptable.

Lors de la première vague d’épidémie, les entreprises et particuliers ont travaillé ensemble pour vaincre le virus. Le gouverneur souhaite que cela soit de nouveau le cas cette fois encore.

Écoles

En dehors d’une partie des écoles départementales, les écoles seront fermées temporairement à partir du 22 août. En revanche, est 3ème année de lycée doivent continuer les cours avec des horaires plus courts et décalés, sous la condition d’avoir mis en place des mesures strictes de prévention du virus.

Sur le plan régional, même dans l’éventualité d’un assouplissement des restrictions, la reprise des cours devra se faire par étapes, avec des horaires décalées et des classes moins nombreuses.

Les écoles primaires et secondaires sont gérées pour la plupart par les municipalités. Celles-ci devront prendre leurs décisions en fonction de ce qu’elles voient au niveau de la préfecture. Dans le cas des écoles primaires et du secondaire, le ministère de l’éducation a envoyé des directives et demandé que les enfants ne souffrent pas des fermetures exceptionnelles. La préfecture va remettre en place les outils pour des cours à distance avec un suivi avec les parents.

Aides de la préfecture ?

Pour le moment, la préfecture a fourni des mesures. Mais si la situation l’exige, il prévoit de demander une aide de l’État.

Pour commenter sur Facebook


Précédent 2020/08/21 – Gouverneur de Okinawa
Suivant 2020/08/11 – Gouverneur de Okinawa sur la crise du système médical
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières