Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Coin Immigration et frontières

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)
< Haut

Durée de la quarantaine au Japon pour les titulaires d’un certificat de vaccination

Ci-dessous, le document du ministère japonais des Affaires étrangères, qui compile toutes les mesures décrites par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. Il explique les nouvelles mesures aux frontières concernant la durée de la quarantaine lorsqu’on peut présenter un certificat de vaccination accepté au Japon. Au moment de l’arrivée au Japon, il est nécessaire d’avoir une copie en anglais ou en japonais du certificat (ou une traduction en anglais ou en japonais).

Attention, tous les pays n’ont pas émis de certificat de vaccination. La liste des pays qui en proposent un acceptable au Japon se trouve dans ce document.

Ce document contient aussi un rappel des

Source : 100238893.pdf (mofa.go.jp)

Amis lecteurs, pardonnez ce petit avertissement écrit en pensant à votre sécurité.

Comme c’est le cas pour tous les articles publiés sur cette page, Infos Locales au Japon a pour but de faciliter la compréhension des mesures, mais ne peut pas vous garantir que la traduction est sans erreurs. Ces traductions sont fournies sans garantie de résultats. Les textes changent en permanence, surtout en ce moment. Cela veut dire qu’il faut aller vérifier l’information à la source. Les liens sont mis dans le texte ci-dessous. Dans le cas présent, il s’agit des services de l’immigration japonaise et du ministère de la Justice. En matière d’immigration, Infos Locals au Japon s’excuse d’insister. Vous devez absolument contacter les bureaux de l’immigration, l’ambassade du Japon dans le pays dans lequel vous vous trouvez, ou un spécialiste de ces questions pour vérifier votre statut et que les conditions s’appliquent dans votre cas.

Durée de la quarantaine pour les titulaires d’un certificat de vaccination au moment de l’entrée et le retour au Japon

(Synthèse)

Les vaccinations progressent aussi bien au Japon qu’à l’étranger. Aussi, les mesures suivantes s’appliquent à toutes les personnes en possession d’un certificat de vaccination confirmé valide par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales et le ministère des Affaires étrangères et qui entrent ou rentrent au Japon depuis un pays / région qui n’appartient pas à la « liste de pays / régions nécessitant de passer 6 ou 10 jours dans un établissement d’hébergement sécurisé par les services de quarantaine ». Pendant leur période de quatorze jours à domicile (etc.) après leur entrée au Japon, ces personnes peuvent se soumettent volontairement à un deuxième test de dépistage (test PCR ou tests quantitatifs d’antigène PCR 検査又は抗原定量検査) à partir du 10e jour de leur entrée au Japon. Si elles en transmettent le résultat négatif au ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, elles ne sont pas obligées de continuer la quatorzaine pour le reste de la période.

En outre, lorsque des personnes entrent ou rentrent au Japon depuis un pays / région de la « Liste des Pays / Régions désignés en raison du nouveau coronavirus mais qui ne sont pas concernés par les souches mutantes qui nécessitent une gestion, notamment aux frontières » ou de la « Liste des pays / Régions depuis lesquels on a identifié des souches mutantes qui nécessitent une gestion notamment aux frontières », qui imposent de passer 3 jours dans un établissements d’hébergement sécurisés par les services de quarantaine, et si ces personnes sont en possession d’un certificat de vaccination confirmé valide par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales et le ministère des Affaires étrangères, elles n’ont pas besoin de rester dans un établissement d’hébergement sécurisé par les services de quarantaine.

Ces mesures s’appliquent aux personnes qui entrent ou rentrent au Japon à partir du 1er octobre 2021 à 0:00.

Veuillez vous référer aux détails du document « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (18) » ci-dessous.


Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (18)
水際対策強化に係る新たな措置(18)
(Durée de la quarantaine pour les titulaires d’un certificat de vaccination au moment de l’entrée ou du retour au Japon)

Le 27 septembre 2021

1 .À propos de la durée de quarantaine à domicile (etc.) des personnes qui entrent ou rentrent au Japon depuis certains pays / régions.

Les « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (17) » (du 17 septembre 2021) sont dénommées ci-dessous « Mesures 17 ».

Les personnes qui entrent ou rentrent au Japon depuis des pays / régions définis dans le point 1.(3) des « Mesures 17 », ou de pays / régions que ne figurent pas dans les pays / régions désignés, et qui sont en possession d’un certificat de vaccination contre le nouveau coronavirus (confirmé valide par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. Ces conditions s’appliquent également ci-dessous.) peuvent se soumettent volontairement à un deuxième test de dépistage (test PCR ou tests quantitatifs d’antigène PCR 検査又は抗原定量検査) à partir du 10e jour de leur entrée au Japon. Si elles en transmettent le résultat négatif au ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, elles ne sont pas obligées de continuer la quatorzaine pour le reste de la période.

2. À propos de la quarantaine en établissement des personnes qui entrent ou rentrent au Japon depuis certains pays / régions

Les personnes qui entrent ou rentrent au Japon depuis des pays / régions définis dans le point 1.(3) des « Mesures 17 », ou de pays / régions que ne figurent pas dans les pays / régions désignés, et qui sont en possession d’un certificat de vaccination contre le nouveau coronavirus ne sont pas requises d’effectuer une quarantaine dans un établissement d’hébergement sécurisé par les services de quarantaine et de passer un test de dépistage le troisième jour de leur entrée au Japon.

(Note 1) Les mesures décrites ci-dessus ne concernent que les personnes qui entrent ou rentrent au Japon depuis le 1er octobre 2021 à 0:00 (heure du Japon).

(Note 2) La validité des certificats de vaccination contre le nouveau coronavirus mentionnée dans les mesures décrites ci-dessus est définie dans le document en annexe. S’il faut le changer, le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales et le ministère des Affaires étrangères en publieront une nouvelle version.


Annexe 

À propos de la validité des certificats de vaccination contre le nouveau coronavirus applicable aux Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (18)    

Le 27 septembre 2021       

Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales,
Section de la santé,
Section tuberculose,
Division maladies infectieuses Bureau de la santé,
Division médicale et pharmaceutique,
Département d’hygiène publique,
Département de gestion des services de quarantaine,
Section politique, Bureau consulaire du
Ministère des Affaires étrangères

Les certificats de vaccination contre le nouveau coronavirus valides pour l’application des mesures se fondant sur les « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (18) » (du 27 septembre 2021) correspondent en principe aux points 1 ou 2 décrits ci-dessous.

1. Un des certificats émis au Japon décrits ci-dessous, qui montre que l’on a reçu au moins 2 inoculations, et qu’au moment où l’on entre ou revient au Japon, au moins 14 jours se sont écoulés depuis la date de la deuxième inoculation du vaccin.

  • (1) Un certificat de vaccination pour la prévention du nouveau coronavirus pour une utilisation à l’étranger, émis par le gouvernement japonais ou un organisme public local (海外渡航用の新型コロナワクチン接種証明書).
  • (2) Un certificat de complétion de la vaccination contre le nouveau coronavirus émis par un organisme public local japonais (新型コロナウイルスワクチン予防接種済証).
  • (3) Le certificat d’enregistrement de la vaccination contre le nouveau coronavirus, émis par une institution médicale (etc.) japonaise (新型コロナワクチン接種記録書).

2. Les certificats émis à l’étranger doivent répondre aux conditions (1) à (3) suivantes.

  • (1) Les informations ci-dessous doivent être écrites en anglais ou en japonais.

Nom et prénoms, Date de naissance, Nom du vaccin ou de son fabricant, Dates d’inoculation, Nombre de Vaccinations (Note 1).

(Note 1) Lorsque le Certificat de vaccination est écrit dans une langue autre que le japonais ou l’anglais, il faut y attacher sa traduction (en anglais ou en japonais). Il sera autorisé si son contenu est clairement indiqué.

  • (2) Celui-ci doit montrer que l’on a reçu au moins au moins 2 inoculations d’un des vaccins décrits ci-dessous, et qu’au moment de l’entrée ou du retour au Japon au moins 14 jours se sont écoulés depuis la date de la dernière inoculation du vaccin. (Note 2)
Nom / nom du fabricantDate de désignation  Date d’annulation de la désignation
➀コミナティ(COMIRNATY)par injection intramusculaire 筋肉注射/ファイザー(Pfizer)Le 27 septembre 2021 
➁バキスゼブリア(Vaxzevria)par injection intramusculaire 筋肉注射/アストラゼナカ(AstraZeneca)(Note 3)Le 27 septembre 2021 
Injection intramusculaire du vaccin Moderna contre la COVID-19 (COVID-19 ワクチンモデルナ筋注)  Le 27 septembre 2021 

(Note 2) Même si les inoculations ont eu lieu avec différents types de vaccin, la vaccination reste valide si l’on a reçu au moins 2 inoculations et s’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis la date de la deuxième inoculation.

(Note 3) « Covishield » fabriqué par le Serum Institute of India avec la licence technologique d’AstraZeneca n’est pas reconnu comme un vaccin reconnu pour le moment. Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales évaluera son applicabilité au début du mois d’octobre.

  • (3) S’assurer que le Certificat de vaccination est délivré par une institution publique telle que le gouvernement d’un des pays/régions indiqués dans le tableau en annexe.

Annexe

Liste des Pays / Régions délivrant des certificats de vaccination contre le nouveau coronavirus reconnus valides (au Japon)

Nom des pays / régions
Amérique du Nord
Tout le territoire des États-Unis (Carte CDC)
États-Unis (Mariannes du nord)
États-Unis (État de New York)
États-Unis (ville de New York)
États-Unis (Virginie)
États-Unis (Pennsylvanie, Philadelphie)
États-Unis (Maryland)
États-Unis (Louisiane)
États-Unis (Washington DC)
États-Unis (État de Washington)
Canada (Province d’Alberta)
Canada (Colombie britannique)
Canada (Territoire du Yukon)
Canada (Québec)
Canada (Ontario)
Canada (Terre-Neuve-et-Labrador)
Europe
Irlande
Pays d’Andorre
Italie
Grande-Bretagne
Estonie
Autriche
Hollande
Chypre
Grèce
Croatie
Suède
Espagne
Slovaquie
Slovénie
République tchèque
Danemark
Nom des pays / régions
Allemagne
Hongrie
Finlande
France
Bulgarie
Belgique
Pologne
Portugal
Malte
Lettonie
Lituanie
Roumanie
Luxembourg
Kosovo
Biélorussie
Asie
Indonésie
Singapour
Sri Lanka
Thaïlande
Vietnam
Hong Kong
Malaisie
Océan Pacifique
Samoa
Palaos
Amérique Centrale et du Sud
Équateur
Belize
Honduras
Afrique et Moyen Orient
Tunisie
Turquie
Liban
Gabon

Pour référence

Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (17)
水際対策強化に係る新たな措置(17)
À propos de la « Liste des pays et régions au sujet desquels les souches mutantes nécessitent une gestion, notamment aux frontières »

Le 17 septembre 2021

1. Liste des pays/régions désignés pour les souches mutantes qui devraient être spécifiquement pris en compte pour les mesures aux frontières

Les connaissances concernant les souches mutantes qui nécessitent une gestion, notamment aux frontières, la situation épidémique, l’évaluation du risque d’un afflux au Japon, l’efficacité des vaccins, etc., servent à évaluer de manière globale le risque d’introduire le virus depuis chacun de ces pays / régions. Conformément à la désignation distincte basée sur ces mesures, les mesures supplémentaires suivantes seront mises en œuvre pour les pays de la « Liste des pays / Régions depuis lesquels on a identifié des souches mutantes qui nécessitent une gestion, notamment aux frontières ».

  • Toutes les personnes qui souhaitent entrer ou revenir au Japon en provenance d’un pays / régions définis dans l’annexe doivent, pour le moment, passer 10 jours en quarantaine dans un lieu désigné par le directeur des services de quarantaine (limité aux établissements d’hébergement sécurisés par les services de quarantaine). En outre, elles doivent se soumettre de nouveau à des tests de dépistage le 3ème, le 6ème et le 10ème jour qui suit leur entrée au Japon. Les personnes pour lesquelles les tests sont tous négatifs peuvent sortir de l’établissement d’hébergement sécurisé par les services de quarantaine, et doivent finir leur quatorzaine à leur domicile (etc.) jusqu’au quatorzième jour qui suit leur entrée au Japon.

Par ailleurs, les détenteurs de statut de résidence se verront, pour le moment, interdire un retour au Japon lorsqu’ils viennent de ces pays et régions spécifiées dans le document adjoint, à moins d’avoir des motifs impérieux.

  • Pour le moment, toutes les personnes qui souhaitent entrer ou revenir au Japon en provenance d’un pays / régions désignés dans cette rubrique recevront une demande de rester 6 jours dans un lieu désigné par le directeur des services de quarantaine (limité aux établissements d’hébergement sécurisés par les services de quarantaine). En outre, elles doivent se soumettre de nouveau à des tests de dépistage le 3ème et le 6ème jour qui suit leur entrée au Japon. Les personnes pour lesquelles les tests sont tous négatifs peuvent sortir de l’établissement d’hébergement sécurisé par les services de quarantaine, et doivent finir leur quatorzaine à leur domicile (etc.) jusqu’au quatorzième jour qui suit leur entrée au Japon.

Par ailleurs, les détenteurs de statut de résidence se verront, pour le moment, interdire un retour au Japon lorsqu’ils viennent de ces pays et régions spécifiées dans le document adjoint, à moins d’avoir des motifs impérieux.

  • Pour le moment, toutes les personnes qui souhaitent entrer ou revenir au Japon en provenance d’un pays / régions désignés dans cette rubrique doivent rester 3 jours dans un lieu désigné par le directeur des services de quarantaine (limité aux établissements d’hébergement sécurisés par les services de quarantaine). En outre, elles doivent se soumettre à un nouveau test de dépistage le troisième jour qui suit leur entrée au Japon. Les personnes dont le résultat est négatif peuvent ensuite sortir de l’établissement d’hébergement sécurisé par les services de quarantaine, et doivent se mettre en quatorzaine à domicile (etc.) jusqu’au quatorzième jour qui suit leur entrée au Japon.

2. Pays / Régions désignés en raison du nouveau coronavirus, mais qui ne sont pas concernés par les souches mutantes qui nécessitent une gestion, notamment aux frontières

Parmi les pays / régions qui ne figurent pas dans la liste des pays / régions désignés dans le point 1 ci-dessus, la désignation se base sur le nombre de nouveaux patients infectés par le nouveau coronavirus dans chacun de ces pays et régions, et sur le taux de positivité des tests de dépistage récents effectués par les services de quarantaine dans les aéroports du Japon. Après une évaluation globale du risque d’importer des cas de nouveau coronavirus depuis chaque pays et régions, si un pays / région présente un risque élevé d’épidémie, il est inscrit, conformément aux mesures de principe, dans la « Liste des Pays / Régions désignés en raison du nouveau coronavirus, mais qui ne sont pas concernés par les souches mutantes qui nécessitent une gestion, notamment aux frontières ». Pour de tels pays, pour le moment, les mesures aux frontières imposent que toutes les personnes qui souhaitent entrer ou revenir au Japon en provenance d’un pays / régions de cette liste passent trois jours dans un lieu désigné par le directeur des services de quarantaine (limité aux établissements d’hébergement sécurisés par les services de quarantaine). En outre, elles doivent se soumettre à un nouveau test de dépistage le troisième jour qui suit leur entrée au Japon. Les personnes dont le résultat est négatif peuvent ensuite sortir de l’établissement d’hébergement mis à disposition par les services de quarantaine et doivent se mettre en quatorzaine à domicile jusqu’au quatorzième jour qui suit leur entrée au Japon.

(Note 1) Les mesures aux frontières basées sur ce qui précède s’appliqueront à partir du 20 septembre 2021 à 0:00 (heure du Japon) et jusqu’à ce jour et cette heure, la désignation et les mesures concernant les pays et régions qui ont besoin de mesures aux frontières particulières en raison des souches mutantes préoccupantes continue à se baser sur les documents « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (15) » (28 juin 2021) et « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières  (16) » (6 juillet 2021).

Les mesures aux frontières basées sur ce qui précède s’appliqueront à partir du 20 septembre 2021 à 0:00 (heure du Japon) et à partir de ce moment, nous abolirons la désignation et les mesures concernant les pays et régions qui ont besoin de mesures aux frontières particulières en raison des souches mutantes préoccupantes sur la base des documents « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (15) » (28 juin 2021) et « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières  (16) » (6 juillet 2021).

(Note 2) Les souches mutantes susmentionnées et qui nécessitent une gestion, notamment aux frontières sont des souches mutantes qui atténuent l’effet des vaccins ou pour lesquelles il n’y a pas encore d’information sur l’efficacité des vaccins (etc.). La désignation et la suppression de la désignation de ces souches mutantes seront annoncées dans l’annexe 1 chaque fois que le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, en auront vérifié la teneur, et nous annulons l’annexe 1 du document « Nouvelles mesures pour le renforcement des mesures aux frontières (15 ) » (28 juin 2021).

(Note 3) Au fur et à mesure qu’ils les constatent, le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales et le ministère des Affaires étrangères publieront dans l’annexe 2 les désignations, changements de contenu ou radiations dans la « liste des pays et régions désignés » en vertu des mesures ci-dessus et annulent l’annexe des « Nouvelles mesures de renforcement aux frontières (16) » (6 juillet 2021).

(Note 4) Les mesures basées sur ce qui est écrit ci-dessus s’appliquent aux personnes qui ont un historique de séjour dans un des pays / régions désignés ci-dessus pendant les 14 jours qui précèdent leur retour ou leur demande d’atterrir au Japon.

(Note 5) Sur la base de ce qui précède, la quarantaine dans un lieu désigné par le directeur des services de quarantaine prendra effet 3 jours après la date désignée pour tous les pays et régions ciblées depuis le 18 septembre 2021, et les détenteurs de statut de résidence se verront en principe refuser le retour au Japon à partir de 0:00, 2 jours après la date désignée. En outre, dans le futur, en cas de changements de contenu sur la base des mesures ci-dessus, ainsi qu’en cas de radiation de la liste, les changements de règles concernant la quarantaine dans un lieu désigné par une station de quarantaine prendront effet trois jours après leur annonce, à partir de 0:00. De même, les changements ou annulations de l’interdiction de principe de rentrer au Japon des détenteurs de statut de résidence au Japon prendront effet 2 jours après l’annonce publique, à partir de 0:00.

(Note 6) Si après avoir quitté le Japon avec un re-entry permit au plus tard le lendemain de l’ajout sur la base des mesures ci-dessus d’un pays aux mesures refusant en principe le retour des détenteurs de statut de résidence, des personnes en possession de statut de résidence de « résidents permanents 永住者 », d’« époux de ressortissants japonais 日本人の配偶者等 », d’« époux de résidents permanents, etc. 永住者の配偶者等 », ou de « résident de longue durée 定住者 » souhaitent revenir au Japon, elles bénéficieront en principe de circonstances exceptionnelles et pourront rentrer au Japon. Néanmoins, toutes les personnes qui quittent le Japon à partir du deuxième jour de l’ajout d’un pays / région à la liste, ne bénéficient pas de cet assouplissement. Par ailleurs, les détenteurs de « visa permanent spécial 特別永住者 » ne font pas l’objet d’un refus de retour au Japon.

Source 100238893.pdf (mofa.go.jp)

Autres articles utiles

  • Les articles concernant les mesures aux frontières et les règles concernant les visas se trouvent maintenant dans le coin « Immigration & Frontières » d’Infos Locales au Japon.
Partager cet article :
Was this article helpful?
0 out Of 5 Stars
5 Stars 0%
4 Stars 0%
3 Stars 0%
2 Stars 0%
1 Stars 0%
How can we improve this article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Next 2021-09-27 Pays et régions et nouvelles mesures de renforcement des frontières
Sommaire
error: