Cliquer à droite sur la flèche pour limiter la recherche à certaines catégories
Note : Les outils de traduction automatiques en japonais manquent de fiabilité. Pour voir le contenu original en japonais, cliquer sur le lien dans la rubrique "Source" (=原稿) en bas de chaque article.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran. Il n'y a pas besoin d'avoir un compte à Facebook si vous ne le souhaitez pas (mais il y a des limitations).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

Q&R – Vols internationaux – Quand on arrive au Japon

Vous êtes ici :
< Retour

Mise à jour suite aux nouvelles mesures annoncées le 4 novembre 2020.

Beaucoup de personnes contactent Infos Locales au Japon ou pour savoir comment se passe l’arrivée au Japon. Ci-dessous la traduction du Q&R officiel du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales (MHLW).

Infos Locales au Japon recommande de lire également l’article qui explique à quoi sert une quatorzaine.

Ci dessous, les questions et leurs réponses. Taper ou cliquer sur le cadre de couleur pour lire les explications.

1. Concernant les mesures de quarantaine/quatorzaine

Q1.1 – Que nous est-il précisément demandé de faire avant et après notre arrivée au Japon ?

Tous les voyageurs en provenance l’étranger, quelque soit le pays et la région, sont appelés à suivre les instructions suivantes :

  • Réserver un lieu pour passer leur quatorzaine, qui commence à partir du lendemain de leur test de dépistage. Ce lieu peut être le domicile (sous conditions) ou un autre lieu défini par les services de quarantaine.
  • Réserver un moyen de transport individuel pour se déplacer entre le l’aéroport / port international et le lieu où il passeront leur quatorzaine. On ne peut pas prendre les transports en commun (il ne faut pas prendre de bus, train, taxi, bateau, avion de ligne intérieure).
  • Informer les services de quarantaine de la façon dont on prévoit de voyager entre l’aéroport / port et le lieu où on prévoit de passer la quatorzaine, une fois que l’on pourra rentrer dans le pays.

Les voyageurs qui ont un historique de séjour dans une des régions de la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire pendant les 14 derniers jours sont appelées à :

  • se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus
  • attendre les résultats du test, en principe, dans un espace réservé à l’aéroport ou dans un établissement défini par les services de quarantaine.

En temps normal, les résultats du test arrivent dans les 1 à 3 heures qui suivent. Mais il peut arriver qu’il faille faire des examens supplémentaires. Dans ce cas, ceux-ci peuvent avoir lieu le lendemain de l’arrivée à l’aéroport.

Les démarches pour rentrer au Japon se font une fois que les tests de dépistage ont fourni leurs résultats.

Même si le test de dépistage est négatif, il faut se mettre en quatorzaine. La quatorzaine commence le lendemain du jour d’arrivée au Japon. Le lieu de séjour pour cette quatorzaine doit être réservé par le voyageur. Les services sanitaires font un suivi de la santé des personnes en quatorzaine.

Note : Cliquer sur ce texte pour voir la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire, en date du 30 octobre 2020.

※1

AsieInde, Indonésie, Népal, Pakistan, Bangladesh, Philippines, Bhoutan , Malaisie, Birmanie, Maldives
L’EuropeIslande, Irlande, Azerbaïdjan, Albanie, Arménie, Andorra, Italie, Ukraine, Ouzbékistan, Royaume-Uni (Grande-Bretagne et Irlande du Nord), Estonie, Autriche, Pays-Bas, Kazakhstan, Macédoine du Nord, Chypre, Grèce, Kirghizistan, Croatie, Kosovo , Saint-Marin, Géorgie, Suisse, Suède, Espagne, Slovaquie, Slovénie, Serbie, Tadjikistan, République tchèque, Danemark, Allemagne, Norvège, Vatican, Hongrie, Finlande, France, Bulgarie, Biélorussie, Belgique, Pologne, Bosnie-Herzégovine, Portugal, Malte , Monaco, Moldavie, Monténégro, Lettonie, Lituanie, Lichtenstein, Roumanie, Luxembourg, Russie
moyen-OrientAfghanistan, Émirats arabes unis, Israël, Iraq, Iran, Égypte, Oman, Qatar, Koweït, Arabie saoudite, Turquie, Bahreïn, Palestine, Jordanie, Liban
AfriqueAlgérie, Eswatini, Éthiopie , Carbo Verde, Ghana, Gabon, Cameroun, Gambie , Guinée, Guinée Bizau, Kenya, Côte d’Ivoire, Comores, République du Congo, République démocratique du Congo , Santome Principe, Zambie , Sierra Leone, Dibuti, Zimbabwe , Soudan, , Somalie, Afrique centrale, Tunisie , Nigéria , Namibie, Botswana, Madagascar, Malawi , Afrique du Sud, Soudan du Sud , Maurice, Mauritanie, Maroc, Libye, Libéria, Rwanda , Resoto
Amérique du NordÉtats-Unis, Canada
Amérique centrale et du sudArgentine, Antigua Barbuda, Uruguay, Équateur, El Salvador, Gaiana, Cuba, Guatemala, Grenade, Costa Rica, Colombie, Jamaïque, Sulinum, Saint-Christophe-Nevis, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Chili, Dominique, Dominique, Trinité-et-Tobago , Nicaragua, Haïtien, Panama, Bahama, Paraguay, Barbade, Honduras, Brésil, Venezuela, Belize , Pérou, Bolivie, Mexique
Source : Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales

2. Qui est concerné par ces mesures

Q2.1 – Les ressortissants japonais sont-ils aussi concernés ?

La nationalité n’a pas d’importance. Toute personne qui revient de l’étranger doit suivre ces règles.

Q2.2 – Y a-t-il une différence de traitement selon la raison d’entrée au Japon ?

La raison pour laquelle on vient au Japon n’a pas d’importance. Le traitement est le même.

※ Se référer à la partie 6 pour en savoir plus sur les mesures concernant les déplacements internationaux.

Q2.3 – Les personnes qui sortent d’une des régions de la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire et qui passent par un autre pays pour arriver par avion ou bateau au Japon doivent-elles se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19 ?

Si ces personnes ont quitté une des régions de la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire (※1)moins de 14 jours avant de venir au Japon, elles doivent faire un test de dépistage.

Q2.4 – Les personnes qui sortent d’une région qui n’est pas sur la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire mais passent par un pays sur la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire pour arriver par avion ou bateau au Japon doivent-elles se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19 ?

Si ces personnes sont passées par un pays de la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire pendant les 14 derniers jours, elles doivent se soumettre à un test de dépistage. En revanche, si elles ont juste fait escale dans ce pays sans y rentrer, ou, si elles n’ont pas séjourné dans un des pays de la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire pendant les 14 derniers jours, elles n’ont pas besoin de faire un test de dépistage.

Q2.5 – Lorsqu’on fait escale au Japon, doit-on se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19 et doit-on faire une quatorzaine dans un lieu désigné par les services de quarantaine ?

Tant qu’il s’agit d’une escale et tant que l’on ne fait aucune démarche pour rentrer au Japon, cela n’est pas nécessaire. En revanche, même si on doit rentrer au Japon pendant quelques heures, si on a séjourné à n’importe quel moment des 14 jours précédant l’arrivée au Japon dans une région de la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire, il faut faire un test de dépistage du nouveau coronavirus.

En outre, toutes les personnes qui rentrent au Japon doivent se soumettre à une quatorzaine. Ces personnes n’ont pas le droit de prendre les transports en commun. En revanche, il est possible de quitter le pays sans attendre la fin de la quatorzaine.

Q2.6 – Le personnel des équipages (avions/bateaux) doivent-ils se soumettre à un test de dépistage et une quatorzaine ?

En principe, oui.

En revanche, dans le cas du personnel volant, s’ils doivent, pour leur travail, entrer au Japon et repartir le lendemain, il est possible de ne pas se faire tester à condition de répondre à certaines conditions.

En outre, le personnel maritime qui ne s’occupe que de fret et n’est pas entré dans un autre pays peut, si l’officier de quarantaine l’autorise, ne pas avoir à se plier aux exigences de quatorzaine.

Pour en savoir plus, consulter le service de quarantaine le plus proche.

Q2.7 – Les territoires éloignés du pays (par exemple Gibraltar, les départements d’Outre mer), sont-ils compris dans la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire

Ils sont compris.

3. Le lieu de quatorzaine (sauf pour les Business Track et Residence Track)

Q3.1 – Après avoir passé la frontière, il faut faire une quatorzaine dans un endroit désigné par les services de quarantaine. Pendant ce temps, on ne peut pas sortir. Qu’appelle-t-on endroit désigné, exactement ?

Les endroits que le voyageur peut réserver de lui-même, comme par exemple, sa maison, le dortoir de la société, la maison d’un membre de la famille, ou celle d’amis, une « monthly mansion = location meublée au mois », ou tout hôtel qu’il aura réservé de lui-même.

(Attention : on ne peut pas se mettre en quatorzaine dans un YMCA ou une habitation partagée dans laquelle on partage les toilettes, le bain et toute autre pièce avec d’autres personnes.)

En outre, les personnes qui viennent au Japon en étant passées par une des régions sur la liste des zones qui font l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire, il faut rester jusqu’à la sortie des résultats, dans un espace de l’aéroport ou un lieu désigné par le service de quarantaine.

Pour savoir ce dont il s’agit, revoir la question 1.1.

Dans le cas des Residence Track et Business Track, l’endroit est désigné dans le paragraphe 6.

Q3.2 – Lorsqu’on se met en quatorzaine chez soi, à quoi la personne qui revient de l’étranger et sa famille doivent-ils faire attention ?
  • Au moment de l’entrée au Japon, les voyageurs doivent remplir une carte de renseignements (cf. exemple bilingue ou en japonais) sur leur santé.
    • il est aussi nécessaire de se laver les mains avec attention,
    • de dormir et manger correctement,
    • en cas de toux ou de fièvre etc., il faut contacter le centre de consultation COVID-19 (帰国者・接触者相談センター). Pour les étrangers, infos Locales au Japon a compilé la liste des centres qui parlent une langue étrangère ou permettent d’avoir un système d’interprétariat. Si le centre donne le nom d’un hôpital, se rendre à celui-ci et pas ailleurs.
  • Lorsque les voyageurs qui doivent se mettre en quatorzaine chez leurs proches, leur famille ou ces proches doivent
    • faire en sorte de ne pas rentrer en contact avec le voyageur dans la vie quotidienne
    • se laver les mains avec attention,
    • si une personne se sent mal, porter un masque, limiter le nombre de personnes en contact avec la personne malade.

Il convient de lire également le document suivant qui contient d’importantes information pour la prévention. Ce document sera traduit ultérieurement.

4. À propos des déplacements

Q4.1 Comment les personnes autorisées à se déplacer de l’aéroport à leur domicile ou un établissement d’hébergement pour la quatorzaine doivent-elles se déplacer ?

Les voyageurs doivent s’organiser d’eux-mêmes pour garantir un moyen de transport entre l’aéroport et leur domicile. Cela peut être une voiture personnelle, une voiture de location (NdT : ou un « taxi for hire », etc.). Le gouvernement insiste fortement pour que l’on ne prenne aucun transport en commun : pas de train, bus, taxi, lignes aériennes intérieures, bateaux pour passagers etc…

En outre, les personnes qui viennent dans le cadre du Residence Track ou du Business Track, sont tenues par une déclaration sur l’honneur. Elles ne doivent pas monter dans les bus de la quarantaine, et utiliser les moyens de transports inscrits dans le contrat d’engagement sur l’honneur. (À savoir, elles ne peuvent prendre que les voitures individuelles, d’entreprise ou de l’organisation, les voitures de location et les voitures avec chauffeur uniquement).

Q4.2 Si on ne trouve pas de moyen de transport, comment faire ?

S’il ne lui est pas possible de trouver un moyen de transport, le voyageur doit réserver de lui-même un établissement d’hébergement près de l’aéroport, et y faire sa quatorzaine. Il est donc recommandé de faire toutes les réservations de transports nécessaires avant de sortir du pays.

Le gouvernement japonais affiche sur son site la liste des compagnies autorisées à louer un véhicule avec chauffeur pour transporter les voyageurs entre l’aéroport et leur domicile.

À noter :

  • 関東地区 : le Kantô est la région de Tokyo, donc ce sont des sociétés qui travaillent depuis Haneda ou Narita.
  • 関西地区 : le Kansai est la région de Osaka, donc ce sont des sociétés qui travaillent depuis l

5. À propos des contrôles de santé par les services sanitaires

Q5.1 Comment se font les contrôles de santé par les hokenjos (services sanitaires) ?

Au moment de l’entrée dans le pays, les voyageurs soumettent un questionnaire bilingue 質問票 (shitsumon hyô) à la quarantaine sur lequel ils ont inscrit l’adresse où ils prévoient de faire leur quatorzaine. Il faut aussi y inscrire son téléphone et/ou adresse de email. L’adresse du domicile permet de déterminer le centre services sanitaires (hokenjos) dont on dépend.

Si le voyageur a donné son accord, et signé le formulaire de consentement 同意書 (dôisho) attaché au 質問票 donné à la quarantaine, le hokenjo le contactera par l’application LINE, ou une application qui permet de répondre sur un formulaire téléphonique automatisé. Ce formulaire automatique qui permet de saisir son état de santé sans parler avec une personne du hokenjo n’est disponible que si on a un numéro de téléphone sur smartphone ou keitai denwa au Japon.

Q5.2 Dois-je faire autre chose pour prévenir la propagation du virus ?

Le 19 juin 2020, le gouvernement japonais a lancé une application de traçabilité des cas contacts, nommée COCOA. Il s’agit d’un moyen pratique d’empêcher la propagation du virus. Le gouvernement demande de le télécharger au moment de l’arrivée sur le territoire japonais.

Pour l’installer : https://www.mhlw.go.jp/stf/seisakunitsuite/bunya/cocoa_00138.html

NDT : l’application est multilingue. Infos Locales au Japon a traduit le Q&R concernant son utilisation, pour les personnes qui s’inquiètent de leur vie privée.

En outre, lorsqu’une personne a été infectée après son arrivée au Japon, les hokenjos doivent retracer ses déplacements. Pour cela, il est possible d’utiliser l’application de localisation de son smartphone. Le ministère de la Santé, du Travail, et des Affaires Sociales a affiché, en images, comment le faire ici https://www.mhlw.go.jp/content/000652555.pdf.

6. À propos de la reprise progressive des voyages internationaux

Q6.1 Y a-t-il d’autres consignes à appliquer lorsque l’on vient d’un des pays qui permettent la reprise des voyages transfrontaliers à but professionnel ?
(Attention : pour le moment, le gouvernement est en cours de négociations et les règles énoncées ci-dessous pourraient changer. Pour en savoir plus, il faut se référer à la page du ministère des affaires étrangères.)

Pour ce cas précis, les voyageurs doivent faire une déclaration sur l’honneur qu’ils suivront les conditions indiquées dans les questions

  • Q1.1 (test de dépistage à l’aéroport, quatorzaine à domicile, ne pas utiliser les transports en commun), et
  • Q5.2 (installation de l’application de traçabilité COCOA, ainsi que la géolocalisation pour sauver leur historique de déplacement).

En outre, les services de quarantaine vérifient que l’application LINE qui sert à contrôler l’état de santé pendant les 14 premiers jour du séjour est installé et fonctionne. Revoir les questions Q5.1 et Q5.2 pour savoir comment installer les autres applications.

Pour ce qui est des contrôles de santé lorsque le voyageur n’a pas de numéro de téléphone au Japon ou est étranger, c’est la personne en charge du voyageur dans sa société qui doit informer les services sanitaires à la place. Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a mis à disposition un document expliquant aux entreprises comment faire.

Par ailleurs, les voyageurs qui viennent au Japon dans le cadre de ce système doivent être hébergés dans un lieu qui répond aux conditions suivantes :

  • chambre individuelle
  • toilettes et bains gérés individuellement (pas de partage avec d’autres personnes)
  • si, à l’extérieur de la chambre, il y a un espace cuisine partagé entre plusieurs co-locataires, le voyageur ne doit pas l’utiliser.

Lors des déplacements, les voyageurs ne peuvent se déplacer que par les moyens indiqués dans leur « déclaration sur l’honneur 誓約書 ». Ils ne doivent pas prendre les bus mis à disposition par les services de quarantaine ou autres transports en commun. Les seuls moyens de transport autorisés sont :

  • voiture individuelle
  • voiture de société ou de l’organisation
  • voiture louée
  • voiture de location avec chauffeur

De plus, les ressortissants japonais qui ont séjourné dans l’un des pays faisant l’objet de ces mesures doivent produire une « déclaration sur l’honneur 誓約書 ». Dans le cas des personnes qui viennent pour le travail, elles doivent produire à la fois une « déclaration sur l’honneur 誓約書 » et un « plan de voyage à l’intérieur du Japon 本邦活動計画書 » si elles doivent travailler pendant les 14 premiers jours de leur séjour. Les ressortissants étrangers doivent aussi produire ces deux documents. En plus de ceux-ci, dans le cas des ressortissants étrangers, il leur peut leur être demandé de montrer ou fournir un certificat de test de dépistage 検査証明 fait dans le pays duquel ils viennent.

Tous ces documents seront demandés au moment du passage de la quarantaine et de l’immigration au Japon.

Le ministère des Affaires Étrangères explique le fonctionnement sur sa page, ainsi que les démarches en détail. Infos Locales au Japon en a traduit la version du 30 octobre 2020. Il y a depuis plus de pays qui participent au programme, et le gouvernement a apporté quelques ajustements. La prochaine mise à jour est prévue en novembre 2020, si cela est nécessaire, et en fonction de la charge de travail de la traductrice. Si nos lecteurs en ont besoin de manière urgente, merci de nous contacter en MP.

Le ministère de l’économie et de l’industrie a également publié une information sur sa page, expliquant les démarches, ainsi que les numéros de téléphone pour poser des questions pus précises.

La page suivante explique les démarches par pays (en japonais) pour le Residence Track.

Le Q&R sur ce sujet précis est disponible sur la page du METI.


Précédent Restrictions aux frontières du Japon (COVID-19)
Suivant COVID-19 – Étrangers qui ont perdu leur travail au Japon (aide)
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières