Cliquer à droite sur la flèche pour limiter la recherche à certaines catégories.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran. Il n'y a pas besoin d'avoir un compte à Facebook si vous ne le souhaitez pas (mais il y a des limitations).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

Reprise des déplacements internationaux – Principes

Vous êtes ici :
< Retour

Ce document traduit la page de présentation servant à expliquer au comité des experts comment le gouvernement japonais prévoit d’autoriser la venue des étrangers en fonction de la situation infectieuse de chaque pays. Cette information peut encore évoluer, mais donne une indication des objectifs.

Principes

Dans le cas où la région est sur la liste des pays faisant l’objet d’interdiction d’entrée au Japon. Par exemple, la Thaïlande, le Vietnam ou Taiwan.

Avant de quitter le pays étranger 

  • Demander à l’ambassade du Japon dans ce pays un certificat, et remplir un formulaire de déclaration sur l’honneur.
  • Se mettre sous observation santé pendant 14 jours avant de partir.
  • Faire un test PCR et obtenir un certificat de négativité.

À l’arrivée au Japon

  • Se soumettre à un test PCR à l’aéroport
  • Répondre au questionnaire sur sa condition de santé.
  • Soumettre sa déclaration sur l’honneur
  • Présenter le certificat de négativité obtenu avant de partir pour le Japon
  • Installer l’application COCOA et toute autre application de traçabilité des cas contact.

À la sortie de l’aéroport

  • Ne pas utiliser les transports en commun pendant 14 jours
  • Faire une quatorzaine (14 jours de confinement) chez soi.
  • Se soumettre à un suivi de la santé pendant 14 jours.
  • Garder une liste de tous les endroits que l’on a visité pendant les 14 premiers jours.

Dans le cas où la région n’est pas sur la liste des pays faisant l’objet d’interdiction d’entrée au Japon. Par exemple, le Cambodge, le Myanmar, le Laos

Avant de quitter le pays étranger 

  • Demander à l’ambassade du Japon dans ce pays un certificat, et remplir un formulaire de déclaration sur l’honneur.
  • Se mettre sous observation santé pendant 14 jours avant de partir.

À l’arrivée au Japon

  • Répondre au questionnaire sur sa condition de santé.
  • Soumettre sa déclaration sur l’honneur

  • Installer l’application COCOA et toute autre application de traçabilité des cas contact.

À la sortie de l’aéroport

  • Ne pas utiliser les transports en commun pendant 14 jours
  • Faire une quatorzaine (14 jours de confinement) chez soi.
  • (Se soumettre à un suivi de la santé pendant 14 jours.)
  • (Garder une liste de tous les endroits que l’on a visité pendant les 14 premiers jours.)

Ces dispositions sont en cours de négociation entre les pays et le Japon. Les mesures se mettront en place au fur et à mesure que les accords sont passés.

Situation en date du 25 septembre 2020

En date du 25 septembre 2020, le gouvernement annonçait qu’il avait entrepris les négociations avec les pays suivants, qui ont relativement peu de cas.

  • Vietnam,
  • Thailande,
  • Australie,
  • Nouvelle Zélande,
  • Cambodge,
  • Singapour,
  • Corée du Sud,
  • Chine,
  • Hong Kong,
  • Macau,
  • Brunei,
  • Malaysie,
  • Myanmar,
  • Mongolie,
  • Laos, et
  • Taiwan.

NdT : Dans sa conférence de presse du 25 septembre, le ministre de la reconstruction économique a expliqué, en réponse aux questions de la presse, que les tests PCR étaient nécessaires pour les personnes en provenance de pays dont l’état infectieux était plus sévère dans l’un ou l’autre des pays. Si l’état infectieux est équivalent, le Japon ne pense pas nécessaire de faire de tests PCR parce que les risques sont les mêmes que pour un déplacement à l’intérieur du pays.

Liens connexes



Précédent Mesures progressives pour la reprise des voyages transfrontaliers
Suivant Quatorzaine – pour quelles raisons ?
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières