Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Coin COVID

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Cette page encourage donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

Prevention COVID-19 dans les situations de froid

Vous êtes ici :
< Retour

Le gouvernement japonais et les experts ont analysé et recherché la meilleure façon d’aérer son lieu de vie pendant le grand froid de l’hiver. Les informations ci-dessous ont été données lors de leur conférence de presse du 12 novembre 2020.

Ci-dessous la traduction, accompagnée des explications données pendant la conférence de presse.

En hiver dans les endroits où il fait vraiment froid, il faut aérer sans mettre sa santé en danger.

Il n’est pas nécessaire d’ouvrir très grand une fenêtre pour changer l’air. Néanmoins, les experts recommandent d’aérer, ou d’utiliser un ventilateur adapté à cette situation. Ces informations peuvent évoluer. Selon le Dr. Omi, les personnes qui vivent seules et qui n’accueillent personne chez elles ont moins de contraintes. Mais dès qu’il y a plusieurs personnes ensemble, l’aération est un point essentiel de la prévention contre le virus.

Traduction

IMG - Points importants pour la prevention COVID dans les situations de froid
1. Appliquer les mesures de base :
  • port du masque (pour ne pas transmettre le virus)
  • distance physique entre soi et les autres (environ 1 mètre)
  • se baser sur les « 5 situations » et la « façon de participer à un repas tout en faisant baisser le risque d’infection ».
  • éviter les « Trois F », et ne pas parler fort.
2. Même s’il fait très froid, aérer.
  • Utiliser un moyen de ventilation constante par ventilation mécanique (forcer la ventilation avec du matériel installé depuis juillet 2003).
  • Les lieux qui ne sont pas équipés de ventilateurs doivent garder les fenêtres constamment ouvertes tout en s’assurant que la température ne tombe pas trop. On peut ouvrir la fenêtre juste un peu, et s’assurer que la pièce reste à une température d’au moins 18 degrés !). En outre, s’il y a des pièces adjacentes, on peut aérer en 2 étapes, et on peut aussi considérer un purificateur d’air avec filtre HEPA. (Par exemple, on peut aérer la pièce dans laquelle on n’est pas en ouvrant en grand les fenêtres, et n’ouvrir que d’une fente la fenêtre dans laquelle on est.)
  • Lorsque cela est possible dans les restaurants etc., on peut installer un capteur CO2 afin de mesurer la concentration de dioxyde de carbone, et s’assurer d’une bonne aération, qui fait baisser la concentration en dessous de 1000 ppm. (1000ppm correspond à un ordre d’idée quand on utilise un ventilateur ou ouvre les fenêtres. Sur ce point, l’État est en train d’étudier une aide financière.
3. Maintenir le niveau d’humidité (au moins à 40%)
  • Aérer tout en humidifiant l’air. (On peut utiliser un humidificateur ou faire sécher sa lessive à l’intérieur).
  • Dépoussiérer fréquemment.

Question posée aux experts sur ce sujet

Q : Dr. Omi, j’ai une question un peu sur les détails concernant les mesures concernant l’hiver. Il fait froid, et si on aère, certaines personnes vont probablement s’inquiéter qu’elles risquent d’attraper un rhume. Comment faudrait-il faire ? Ensuite, lorsqu’on vit seul, faut-il aussi aérer ?

Faut-il aérer quand on vit seul ?

(Dr. Omi) Concernant la vie à plusieurs, et pourquoi nous parlons de l’aération. Si l’air n’est pas renouvelé, s’il y a des personnes infectées, on risque de respirer les micro-gouttelettes, et on peut imaginer que dans ce cas, d’autres personnes risquent d’être infectées. 

Quand on vit seul, si d’autres personnes viennent, c’est ce qui risque d’arriver. Si on est vraiment complètement seul tout le temps… En fait, cette information pourrait vous intéresser, concernant les personnes adultes ou âgées qui vivent avec une personne. Que l’on ait froid ou pas, quand on vit avec quelqu’un on a envie d’être entouré. Si ces personnes sortent, par exemple pour aller dans un karaoke l’après-midi, ou pour aller dans un snack, elles ont tendance à infecter. 

Mais les personnes qui vivent longtemps seules, l’aération ne s’applique pas vraiment à elles. 

Pour ne pas attraper froid quand on aère… attention aux dangers!

Mais en tous cas, en matière de froid, cela signifie en principe que l’on ouvre la fenêtre. Il est nécessaire de prendre l’habitude d’aérer sans que la température diminue. Il s’agit d’aérer de manière raisonnable (ni trop ni trop peu), en ouvrant un tout petit peu la fenêtre. On peut utiliser un thermomètre. Si on ouvre en grand, on a froid. Donc il s’agit de n’ouvrir qu’un tout petit peu et de manière adaptée à son environnement.

En revanche, quand il y a des pièces adjacentes, ce qui serait difficile si on n’a qu’une seule pièce, mais on peut si on a 2, 3 ou plusieurs pièces, on peut ouvrir la fenêtre dans une pièce que l’on n’utilise pas encore, et dans la pièce où on est, l’ouvrir un tout petit peu. Bref, ouvrir en deux niveaux, ou trois niveaux si la pièce est grande. Ensuite, on peut utiliser les capteurs de CO2

Donc il s’agit de s’y habituer. Si on aère, il fera forcément froid. On ne peut pas le faire tout le temps parce que sinon on pourrait mourir de froid. Donc aérer de temps en temps. 

Articles connexes

 

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent Service d’interprétariat médical pour la COVID-19
Suivant 2020-10-10 – Message de la Tokyo Medical Association
Sommaire
error: