Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-04-30 Ministre de la reconstruction sur les nouvelles aides

Vous êtes ici :
< Retour

Le 30 avril 2021, le ministre de la reconstruction expliquait les nouveautés concernant les élargissement d’aides et les nouvelles prestations pour toutes les entreprises du pays. Cette fois, il expliquait également comment il faut comprendre les taux de multiplication des cas, ce qu’est la formule de la souris et le pourquoi des consignes concernant la Golden Week.

Ministre Nishimura

La déclaration de l’état d’urgence est entrée en vigueur. Hier commençaient les grandes vacances (Golden Week). Malheureusement, le nombre de gens qui sorties dans chaque région est particulièrement élevé.

J’ai reçu les données sur les déplacements des gens, et nous sommes en train d’en faire le tri. Néanmoins, on peut déjà constater une augmentation du nombre de personnes se présentant dans les gares principales et les aéroports, en comparaison avec les chiffres de l’an dernier. De plus, le nombre de personnes qui se déplacent dans la capitale sont aussi beaucoup plus importants que l’an dernier.

De plus, les gens semblent aussi déplacer aussi dans les préfectures avoisinantes de Kanagawa, Chiba et Saitama.

En premier lieu, nous entrons complètement dans la Golden Week demain (1ᵉʳ mai 2021).

J’insiste auprès de chaque habitant de ce pays. Nous devons tout faire pour contenir la situation infectieuse, et nous demandons à chacun de vous de coopérer.

La formule de la souris ne fait pas rire

Je l’ai déjà dit jusqu’à présent. Il est important de “Rester chez soi – Stay home”, de ne pas sortir quand cela n’est pas utile ou urgent. Je souhaite de nouveau demander à chacun de respecter consciencieusement ces consignes.

Cette souche mutante est particulièrement contagieuse. L’Institut de Recherche sur les maladies infectieuses dit officiellement que ce virus est 1,32 fois plus contagieux. Quand on calcule 1,32, 1,32, 1,32, quand on pense que chaque personne infectée est facteur de propagation, s’il y a 2 personnes infectées qui peuvent contaminer 1,32 personne, cela représente une multiplication par 2,7 environ. Progressivement, c’est comme la formule de la souris ねずみ算式.

NdT : Les souris sont bien connues pour se multiplier rapidement. Le terme nezumi zanshiki vient de la question “Combien de souris aura-t-on dans une période de temps donnée ?”. Si on part du principe que les souris ont 7 petits par couple, le nombre de souris par génération est 2 x 7n-1 avec n le numéro de la génération. Par exemple, à la 13ème génération, il y en aurait : 2×713-1 = 27 682 574 402. Cette méthode de calcul s’applique aux personnes contagieuses.

Cela veut dire que l’on n’a pas 1,32 fois plus de cas, mais que ce sont 1,32 nouveaux cas qui vont contaminer à leur tour 1,32 cas, et cela continue au suivant (NdT : en mathématiques 1,32n-1).

C’est ce qui se passe à Osaka. Le nombre de personnes qui sortent diminue, mais le nombre de nouveaux cas reste au niveau élevé de 1000, 1200 par jour. Tokyo est arrivé à la tranche de 1000 cas par jour.

Consignes pendant la Golden week

Il faut tout faire pour contenir le virus. Cette souche mutante entraîne également plus souvent une aggravation des symptômes parmi les jeunes. Nous avons reçu des rapports dans ce sens. Les médias en parlent, dont à télévision, etc.

J’insiste. La propagation de cette souche mutante est extrêmement rapide, et il faut tout faire pour la contenir. C’est pour cela que nous demandons de rester chez soi, “Stay Home”. Nous souhaitons insister sur nos demandes pour que vous ne sortiez pas quand cela n’est pas absolument nécessaire ou urgent.

Qui est concerné par le “Stay Home”

Ensuite, nous demandons que vous ne sortiez pas de la préfecture dans laquelle vous êtes.

  • Ne sortez pas des régions qui font l’objet de déclaration de l’état d’urgence.
  • Ne vous rendez pas dans les régions qui font l’objet de déclaration de l’état d’urgence.

Nous souhaitons vous demander de respecter ces consignes consciencieusement.

Cela concerne aussi chaque préfecture, toutes les autres préfectures. Chaque gouverneur de chaque préfecture communique un message similaire. Quelle que soit la préfecture, nous demandons de s’abstenir de passer d’une préfecture à l’autre. Nous appelons à la prudence lorsque vous envisagez un déplacement.

Quoi qu’il arrive, il est nécessaire de restreindre les déplacements et les contacts en présentiel.

NdT : réduire les contacts en présentiel veut dire qu’il faut non seulement éviter de toucher quelqu’un d’autre, de serrer les mains, d’embrasser, de se donner l’accolade, mais aussi de se retrouver dans un même endroit, suffisamment proche d’autres personnes. La distance recommandée entre les gens est de 2 mètres, soit deux longueurs de bras en moyenne. Si cela n’est pas possible, faire son possible pour garder un minimum d’un mètre entre soi et les autres.

Si nous n’arrivons pas à réduire les flux de personnes et les déplacements, nous n’arriverons pas à arrêter la propagation du virus.

Demain, nous entrons complètement dans la période de la Golden Week, et nous insistons pour que vous coopériez.

Le virus se propage malgré les efforts de chacun, et il faut repenser ses vacances

Dans ce contexte, nous demandons aux personnes qui avaient prévu un retour à la maison familiale ou un voyage de repenser leur projet. Certains pensent peut-être que dans leur cas, cela ira.

On entend des gens qui disent que s’ils suivent les mesures de prévention à la lettre, cela ira. Cependant, en ce moment, le taux de cas inexpliqués est de 60 à 70%. Personne ne sait où les gens sont susceptibles d’attraper le virus. Même en appliquant toutes les mesures de prévention, que l’on soit particulier ou entreprise, le virus se propage.

Nous insistons pour chacun accepte cette réalité et repense ses vacances.

Lorsque les vaccinations auront progressé, quand nous approcherons de l’été, cet été, il y aura les vaccinations, mais pour le moment, il faut être patients.

J’insiste pour que chacun s’abstienne de sortir et de se déplacer et reste chez soi. “Stay home”. Je demande fortement que personne ne se déplace en dehors de sa préfecture.

Aides anciennes, prolongées, améliorées et nouvelles aides

Cela présente aussi de nombreux inconvénients aux entreprises, et j’en suis désolé. Je souhaite exprimer ma gratitude alors que chacun applique systématiquement les mesures de prévention. Il n’en reste pas moins que la propagation du virus est réelle.

En ce moment, nous devons demander des réductions d’horaires et des fermetures temporaires même pour les établissements qui suivent les directives. Nous devons prendre des mesures aussi importantes, parce que sinon, nous ne pourrons pas contenir la propagation. J’insiste vraiment pour votre coopération.

Aujourd’hui, nous élargissons le champ d’application des mesures d’aide, et nous avons fini de les compiler.

Subvention d’ajustement de l’emploi

Comme cela a été annoncé jusqu’à présent, la subvention d’ajustement de l’emploi 雇用調整助成金 finance en partie les indemnités de congés des personnes qui sont obligées de se mettre en congés. Elle s’applique aussi dans le cas des personnes qui travaillent à mi-temps ou en albeit (baitos). La subvention prévoit un montant maximum de 15 000 yens par employé par jour. Pour tout montant dans cette tranche, l’État finance la totalité des indemnités, y compris pour les grandes entreprises.

Par conséquent, même si un grand magasin doit mettre en congés temporaires 500 personnes, il recevra au plus 15 000 yens x 500 personnes par jour, soit 7,5 millions de yens. Cette mesure s’appliquera pendant 17 jours, ce qui représente une aide qui se chiffre en centaine de millions de yens. Dans le cas des parcs d’attraction à thèmes, s’il faut mettre en congés temporaires 5000 personnes, cela se montera à un maximum de 75 millions de yens par jour. Si cela devait durer 10 jours, cela pourrait se monter à 750 millions de yens.

Nous faisons tout ce qu’il faut pour les indemnités afin de protéger les emplois, et nous demandons aux entreprises d’arrêter de nous dire qu’elles continuent leur activité pour protéger les emplois. Si elles utilisent ces aides, elles peuvent protéger les emplois, et nous souhaitons insister pour qu’elles respectent nos demandes.

Primes de coopération aux installations de grande taille et à leurs magasins locataires

Ensuite, pour les installations de grande taille qui ont reçu une demande de fermeture temporaire, nous avions prévu des primes de coopération de 200 000 yens par jour lorsque la superficie est d’au moins 1 000 m2, et de 20 000 yens par jour pour les magasins locataires. Néanmoins, cette fois… Comme il s’agit d’une aide par magasin, nous avons considéré l’échelle et avons décidé de revoir l’opération en tenant compte de l’échelle.

D’abord, si par exemple il y a un bâtiment principal et une annexe, qui sont de fait deux bâtiments distincts, nous raisonnons avec deux bâtiments. En outre, s’il y a là plusieurs magasins locataires, nous ajoutons un montant équivalent à 10% selon le nombre de locataires, etc.

Par exemple, s’il y a 200 magasins, la prime est de 200 000 yens + (20 000 yens x 200 x 10% ) = 600 000 yens par jour. Cela s’applique pour chaque bâtiment principal, annexe, nouveau bâtiment, ou s’il y a plusieurs branches, nous faisons les calculs par établissement et par magasin. Cela signifie que pour les grandes entreprises, cela correspondra à plusieurs branches x plusieurs magasins.

Dans le cas des cinémas, c’est pareil. Il y en a qui ont une seule salle, et d’autres qui en ont plus d’une dizaine. L’échelle peut donc varier. Nous considérons que le mode de calcul peut considérer qu’un écran est un magasin locataire. Par conséquent, il recevra 20 000 yens par jour. Donc, si par exemple ils ont 10 salles de projection, cela fera 200 000 yens, qui s’ajoutent aux 200 000 yens des installations de grande taille, soit 400 000 yens par jour.

Nous avons donc choisi un mode de gestion qui tient compte de l’échelle de l’établissement. Nous avons changé ainsi la façon de gérer ces primes.

Entreprises – comment choisir s’il faut fermer ou rester ouvert

Encore une fois, comme je l’ai dit, j’insiste sur le fait que nous soutenons les entreprises avec la subvention d’ajustement pour l’emploi, et il est possible de l’utiliser en même temps que les primes de coopération. Nous souhaitons que les entreprises les utilisent et se conforment aux demandes de fermeture temporaire.

Un exemple concret

Ensuite, il y a des établissements qui travaillent essentiellement dans la journée (qui ferment avant 20:00). Par exemple, les restaurants de soba, de plateau repas, etc. Il y a aussi, par exemple le Akashi no Tamagoyaki dans ma ville natale. Il s’agit d’œufs frits que l’on trempe dans une soupe avant de les manger. Ceux-ci ressemblent aux Takoyaki. Beaucoup d’établissements ne les proposent que pendant l’heure du déjeuner. Néanmoins, quand ils en servent, il peut arriver qu’ils servent aussi du saké ou de l’alcool.

Ces établissements peuvent recevoir l'”Aide mensuelle” 月次支援金 (explications à venir), ce qui correspond à un maximum de 400 000 yens pendant 2 mois, et de 200 000 yens s’ils sont entrepreneurs individuels. Naturellement, s’ils doivent mettre leurs employés en congés, ils peuvent utiliser la subvention d’ajustement de l’emploi.

Le choix des établissements qui servent de l’alcool

Nous avons organisé cette aide, mais cette fois, dans les régions qui font l’objet de déclaration de l’état d’urgence, il y a aussi des demandes de fermer temporairement. Ces établissements peuvent choisir d’arrêter de servir de l’alcool, ou s’ils choisissent de fermer temporairement, ils peuvent aussi toucher l’aide pour fermeture, et en plus de cela, recevoir l’aide mensuelle pour un montant total de 400 000 yens maximum ou de 200 000 yens maximum.

Chaque établissement doit décider ce qui lui convient le mieux. Néanmoins, s’il reçoit une demande de fermeture, il sait qu’il y a une panoplie complète d’aides.

Comme la déclaration de l’état d’urgence a commencé, j’insiste. Certaines entreprises se demandent quoi faire pendant la période des vacances. Elles peuvent étudier chacune de ces aides et prendre une décision, sachant que si elles souhaitent se conformer aux demandes de fermeture temporaire, elles pourront toucher de 40 000 yens à 200 000 yens par jour (en prime de coopération). Évidemment, si leur établissement est petit, cela sera 40 000 yens, mais il y a des aides.

Néanmoins, si un établissement comme un restaurant de soba décide d’arrêter le service d’alcool, il y a une aide d’un maximum de 400 000 ou 200 000 yens. Il s’agit donc de vérifier cela.

Entreprises du tourisme

Ensuite, je souhaite parler des entreprises liées au tourisme.

Aide existante pour les habitants des préfectures peu infectées

Il n’y a pas beaucoup de préfectures dans ce cas, mais pour les préfectures dans lesquelles le nombre de personnes infectées est particulièrement bas, il existe une aide pour encourager les voyages à l’intérieur de la préfecture. Il s’agit d’un programme d’aide qui ne soutient que les personnes de la même préfecture qui voyager dans leur préfecture de résidence.

Celle-ci est de 5000 yens par nuit, et de coupons de 2000 yens par nuit en hébergement. Au total, cela représente 7000 yens par nuit.

Nouvelle aide rétroactive pour les entreprises de tourisme de tout le pays

Cette fois, cette aide fonctionne avec un budget de 100 billions de yens. Elle vise à aider les entreprises d’hébergement, les hôtels, les ryokans, et les entrepreneurs du tourisme. Il s’agit d’une aide tournée vers les entreprises qui investissent dans le futur. Par exemple, elle peut être utilisée pour acheter des thermographes, des capteurs, etc. ou pour installer un système de “workation” pour que les gens puissent travailler pendant leur séjour.

Il s’agit d’une aide qui couvre les investissements, y compris passé, puisque nous avons fait en sorte qu’elle s’applique de manière rétroactive. Le montant total de l’aide est de 5 millions de yens. Nous gérons cela en fonction de la situation dans chaque préfecture, mais ce budget de 100 billions de yens sera utilisé pour cette aide.

En temps normal, la période de ce grand pont est importante pour le monde du tourisme. Cependant, nous demandons de s’abstenir de sortir quand cela n’est pas utile ou urgent. De plus, les déplacements entre les préfectures font l’objet de demandes d’abstention. Aussi, cette industrie est dans une situation particulièrement difficile.

Dans ce contexte, chaque préfecture peut utiliser ce genre de prestations. Il est possible de demander l’application de ces subventions de manière rétroactive, et nous soutenons de tels investissements faits jusqu’à présent. Le montant maximum est de 5 millions de yens, et nous encourageons fortement les professionnels du tourisme, qui sont sûrement en situation particulièrement difficile, nous les encourageons à utiliser ce genre d’aides pour tenir bon comme ils le peuvent.

Changement de présidence de l’accord de partenariat économique stratégique de partenariat transpacifique

J’arrête ici ce qui me concerne et passe au sujet de l’accord de partenariat économique stratégique de partenariat transpacifique. Tout à l’heure de 9:30 à 10:00, j’ai tenu une conférence avec mon homologue Mexicain. L’an dernier le Mexique présidait la commission du PTP et cette année, ce sera le Japon, alors que le Mexique continuera en tant que vice-président. Il s’agit d’une sorte de période de passation des pouvoir. Les pays qui présidaient continuent en tant que vice-président fournissent une continuité de cette manière. Nous nous sommes donc entendus pour continuer à travailler ensemble.

En particulier, le Royaume-Uni a demandé à entrer dans ce partenariat pour la Nouvelle-Zélande. Nous souhaitons aussi pour que ce processus d’admission se passe bien et avons convenu de travailler ensemble avec le Mexique pour cela.

La Nouvelle Zélande est un partenaire important du Japon. De plus il s’agit d’un collaborateur important concernant la production industrielle, essentiellement concernant le secteur automobile. Cela concerne aussi la chaîne d’approvisionnement, et nous souhaitons travailler en étroite collaboration avec ce pays dans le futur.

En tant que ministre de l’Économie, nous aurons l’occasion de parler aussi d’autres sujets qui ne sont pas limités aux TPP, et je serai heureux de continuer à travailler avec lui.

Questions de la presse

La situation dans le Kyushu

Q : Le virus se propage dans le Kyushu et en particulier à Fukuoka. On y trouve des souches mutantes. D’ici à quelques jours, nous devrions connaître les résultats concernant les réductions des horaires d’ouverture des restaurants. On se demande s’il suffit vraiment de ne mettre que des mesures de réductions d’horaires pour lutter contre le variant britannique.

Nous sommes très conscients des dangers concernant la propagation du virus à Fukuoka. Avant-hier, j’ai eu une conversation téléphonique avec le gouverneur Hattori. De plus, les gouverneurs des préfectures du Kyushu ont prévu de se réunir. Je me suis entretenu aussi avec leur représentant, le gouverneur Hirose de la préfecture d’Oita.

Plusieurs préfectures du Kyushu en situation d’urgence

J’ai expliqué la même chose aux deux gouverneurs. Il faut à tout prix limiter les déplacements à l’occasion de la Golden Week, pour ensuite contenir le virus. Je leur ai demandé de montrer une forte détermination dans ce sens. Chacun doit décourager les habitants de sa préfecture concernant les déplacements entre les préfectures, demander que les gens s’abstiennent de sortir quand cela n’est ni utile ni urgent, etc.

Même si ces régions ne font pas l’objet de mesures prioritaires ou de déclaration nationale de l’état d’urgence, les gouverneurs de Kumamoto, Miyazaki et Nagasaki ont dû aller jusqu’à prévenir et déclarer une forme d’état d’urgence local. Les habitants de ces préfectures suivent ces consignes. Aussi, je leur ai demandé de faire passer un message fort.

Les flux de personnes sont trop importants à Fukuoka

Dans la discussion, le gouverneur Hattori a pointé que malgré la situation infectieuse, les gens sortaient beaucoup. Il semblerait que Nakasu et de nombreux établissements de tourisme sont assez bondés. Notre ministère enregistre aussi les données sur les flux de personnes.

Néanmoins, dans tous les cas, si nous n’arrivons pas à contenir la situation à ce niveau, nous risquons une crise. Nous partageons donc ce sentiment de danger. J’ai suggéré des mesures telles qu’une réduction des horaires à 20:00. Comme nous sommes en cours de période fériée, j’ai proposé qu’ils appliquent des mesures fortes sans hésiter, de façon à montrer qu’il souhaitent contenir le virus.

Envisager une baisse des horaires à Fukuoka

En outre, il y a déjà des réductions d’horaires à 21:00. Pour en voir les effets, il faut attendre environ 10 jours à 2 semaines. Quand il s’agit d’observer les résultats, nous savons déjà que les déplacements et sorties des gens sont directement liées aux nombres de nouveaux cas. Nous analysons en ce moment les données que nous recevons quotidiennement. Je souhaite partager, en particulier avec Fukuoka, les résultats et nos réflexions ensemble cette situation, pour la gérer.

Toutes les régions du Japon enjoignent leur population à ne pas sortir de leur département

Le virus se propage dans de nombreuses régions dans le pays, et même pour les autres préfectures, il se propage extrêmement vite. Comme il faut s’attendre à une augmentation avec retard de l’occupation des lits d’hôpitaux, nous analysons les informations de chaque préfecture concernant les réductions d’horaires, les sorties des gens, etc. Nous partageons avec les gouverneurs nos analyses, et si jamais une préfecture connaît un accroissement de la vitesse de contagion, et s’il le faut, nous demanderons aux experts leur opinion pour y répondre avec flexibilité.

Quoi qu’il en soit, je souhaite que chaque gouverneur transmette un message fort à l’occasion du début du grand pont qui commence demain 1ᵉʳ mai. Ceux-ci transmettent tous une demande de ne pas sortir quand cela n’est ni utile ni urgent et insistent pour que les gens ne se déplacent pas entre les préfectures.

Comme je l’ai dit en introduction, le gouvernement aussi appelle chacun à coopérer. Pour que les vaccinations avancent cet été, il faut encore être patients. Même si vous pensez que vous faites ce qu’il faut, le virus s’est déjà beaucoup propagé. Même en suivant à la lettre les consignes de prévention, il existe des cas que l’on ne peut pas expliquer. Nous voyons vraiment de nombreux cas de ce genre.

J’insiste vraiment pour que vous compreniez cela, et pour que vous vous absteniez de sortir et de vous déplacer, “Stay home”. Dans les régions où le virus se propage, “Stay home”. Vraiment, j’insiste.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent Fukuoka (Préf.) – Subvention forfaitaire pour les PME
Suivant Mesures d’aide pendant et après la 2ème déclaration de l’état d’urgence (13 avril 2021)
Table des matières
error: