Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-04-16 Secrétaire en chef du Cabinet Ministériel Katô

Vous êtes ici :
< Retour

Le Premier Ministre Suga étant en déplacement aux États-Unis, le Secrétaire en chef du Cabinet ministériel a confirmé la décision d’appliquer les mesures de prévention des pandémie aux préfectures d’Aichi, Kanagawa, Chiba, et Saitama. La déclaration a eu lieu pendant la réunion des quartiers généraux du gouvernement et a été suivie d’une conférence de presse du Secrétaire en chef Katô. Le contenu étant plus détaillé, Infos Locales au Japon a traduit la conférence de presse.

Discours

Nous venons de tenir une réunion des quartiers généraux de la lutte contre la COVID. Dans les préfectures de Saitama, Chiba, Kanagawa et Aichi, certaines régions présentent des signes de propagation du virus. En raison des inquiétudes liées aux tensions sur le système de fourniture de soins médicaux, nous venons de décider l’application des mesures de prévention des pandémies pour ces régions.

La période d’applicabilité du 20 avril au 11 mai 2021. Dans le cadre de ces mesures, nous demandons que tous les établissements de restauration et de boisson des zones concernées appliquent des réductions d’horaires d’ouverture. En outre, pour toutes ces régions, nous demandons la mise en place de patrouilles qui vérifient tous ces établissements.

De même, nous souhaitons que les tests de dépistage réguliers dans les établissements pour personnes âgées, la sécurisation du système de fourniture de soin et que la sélection des régions et de la durée des restrictions soient accompagnées de mesures efficaces.

Par ailleurs, le comité des experts a demandé que nous nous gérions consciencieusement la situation dans les préfectures de Fukuoka et de Nara. Pour ces deux préfectures, afin d’évaluer la situation régionale et de décider comment agir, comme cela a été déjà le cas jusqu’à présent, nous renforçons en ce moment même les échanges séquentiels d’avis et d’analyse de l’information.

Nous allons continuer à rester vigilants et agir en surveillant la situation dans chaque préfecture.

Ce qui est important, c’est d’éviter que les petites vagues de chaque préfecture ne se transforment en tsunami de cas. Nous insistons pour que chacun applique avec attention les mesures de base de prévention des infections. De plus, à cette occasion, nous demandons à tous de ne pas traverser les préfectures concernées par ces mesures et à ceux qui s’y trouvent, d’éviter les sorties inutiles.

Questions de la presse

L’État peut-il forcer la préfecture d’Ehime à mettre en place les mesures prioritaires ?

Q : La préfecture d’Ehime a expliqué qu’elle ne souhaitait pas appliquer les mesures prioritaires. Comment prévoyez-vous de la gérer dans le futur ?

Comme cela a été le cas jusqu’à présent, les mesures de prévention des pandémies et autres mesures prioritaires sont envisagées rapidement quand les gouverneurs des préfectures nous le demandent. Jusqu’à présent, y compris pour la préfecture d’Ehime, nous échangeons avec les gouverneurs sur la situation et les mesures à prendre dans le futur. Nous partageons nos connaissances à partir des informations. Nous continuerons à échanger et demander des avis pour appliquer les mesures avec flexibilité.

L’absence du Premier Ministre pourrait-il empêcher le bon déroulement des mesures ?

Q : C’est vrai pour la préfecture, mais aussi pour Osaka. Le nombre de nouveaux cas bat des records. Le Premier Ministre est en déplacement et le virus se propage. L’absence du Premier Ministre peut-elle entraver le déroulement des mesures ?

Nous prenons contact avec le Premier Ministre lorsque c’est nécessaire et adapté à la situation. En ce qui concerne la décision concernant ces mesures de prévention des pandémies, le Premier Ministre a organisé une réunion des 5 ministres concernés hier soir et a confirmé avec nous la façon dont nous procéderions aujourd’hui.

Je prévois de continuer à appliquer rapidement et avec flexibilité les mesures nécessaires tout en confirmant comme il convient les instructions du Premier Ministre.

La Golden Week approche. Quels conseils ?

Q : Vous avez rappelé pendant les Quartiers Généraux du gouvernement pour la lutte contre la COVID que “la Golden Week commencera dans deux semaines. Comme il s’agit d’une période pendant laquelle de nombreuses personnes rentrent dans la maison familiale, nous appelons chacun à coopérer en suivant les mesures de prévention de la propagation du virus”. Voulez-vous dire qu’il faut éviter de se déplacer pendant la Golden Week, et pourriez-vous nous dire ce qu’il faut éviter pendant la Golden Week ?

Toutes les régions sont en train de préparer des mesures, y compris pour la Golden Week. Certaines régions appliquent les mesures de prévention des pandémies et autres mesures prioritaires. Ces mesures sont incluses, et j’en ai un peu parlé. Par exemple, il faut éviter de traverser les frontières des préfectures et de les traverser. Nous avons demandé d’éviter de se déplacer. Nous souhaitons rappeler toutes ces choses qui ont été déjà demandées.

Que faire pour limiter la propagation ?

Q : La gouverneure de Tokyo demande d’aller faire les courses seul (question difficile à entendre). Les mesures prioritaires y sont définies jusqu’au 11 mai. Que faudrait-il pour sortir de ces contraintes le 11 mai ?

Comme je viens de le dire, il est nécessaire de réduire les horaires pour fermer avant 20:00. De même nous demandons de patrouiller dans tous les établissements, etc. Je viens de dire toutes ces choses. Nous demandons à limiter de telles mesures à des régions et des durées spécifiques. Nous souhaitons que les préfectures mettent en place les mesures efficacement. L’État va aussi travailler avec chaque préfecture pour que les mesures de ces préfectures soient efficaces.

Une très grande partie de la population est concernée par les mesures prioritaires. N’est-ce pas une pandémie ?

Q : Cette fois, les mesures concernent 10 préfectures, ce qui représente 64 millions de personnes. Cela représente la moitié du pays, (inaudible, mais probablement, “n’est-ce pas une pandémie ?”)

Une déclaration de l’état d’urgence répond à une propagation d’une pandémie à la fois rapide et dans tout le pays. Cela a des conséquences lourdes sur la vie des gens et sur l’économie. Il s’agit de mesures pour gérer les pandémies. En revanche, les mesures de prévention des pandémies et autres mesures prioritaires appliquées à l’heure actuelle s’appliquent dans des régions bien délimitées. Cette façon de gérer est inscrite dans la stratégie de base.

Pour commencer, nous essayons d’empêcher que des petites vagues ne deviennent une grande vague nationale en appliquant strictement ces mesures de prévention des pandémies et autres mesures prioritaires, et en agissant localement en fonction de la situation locale. Le gouvernement souhaite travailler en coopération avec ces régions. De plus, si cela devenait nécessaire, ces mesures peuvent s’appliquer de manière flexible. Dans ce sens aussi, l’État souhaite une coopération avec les gouvernements locaux.

Q : Vous venez de parler des régions pour lesquelles les mesures prioritaires s’appliquent. C’est vrai que les régions appliquent les mesures dans des endroits désignés. Néanmoins, les régions concernées par les mesures ont une population importante. Si on fait le calcul, ces régions comprennent 32 millions de personnes, ce qui représente environ 1/4 de la population du pays. Vous venez de dire que vous souhaitez éviter une grande vague, mais ne pensez-vous pas qu’il s’agit déjà d’une grande vague ?

Nous disons que nous voulons éviter une grande vague de propagation sur tout le pays. L’application stricte des mesures de prévention des pandémies ont pour but d’empêcher ce genre de situation. Chaque préfecture fait tout son possible et le pays souhaite les aider en travaillant ensemble.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent 2021-04-23 – Premier Ministre Suga sur la déclaration de l’état d’urgence
Suivant 2021-04-09 Premier ministre Suga sur les mesures prioritaires
Table des matières
error: