Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-04-09 – Gouverneure de Tokyo

Vous êtes ici :
< Retour

Ce document est la traduction du discours de la Gouverneure Koike de Tokyo. Elle fait suite à l’annonce des mesures prioritaires formulée par le Premier Ministre, le 9 avril 2021. La conférence est longue, mais tout y est important. Infos Locales insiste donc pour qu’on la lise jusqu’au bout.

Allocution de la gouverneure Koike

Cette conférence de presse est à propos des mesures contre le nouveau coronavirus.

Les quartiers généraux du gouvernement viennent de décider à l’instant que la capitale ferait l’objet de mesures pour la prévention des pandémies et autres mesures prioritaires. Celles-ci commenceront en début de semaine, à compter du lundi 12 avril à 0:00 et se termineront le mardi 11 mai 2021 à minuit.

Ces mesures pour la prévention des pandémies et autres mesures prioritaires concerneront les 23 arrondissements / districts de Tokyo, ainsi que les 6 villes d’Hachioji 八王子市, Tachikawa 立川市, Musashino 武蔵野市, Fuchū-shi 府中市, Chōfu-shi 調布市, et Machida-shi 町田市.

À propos de la souche mutante N501Y

À l’heure actuelle, nous devons faire face à la menace de la souche mutante N501Y qui est extrêmement contagieuse.

À l’étranger, cette souche mutante a un nombre effectif de reproductions 1,43 à 1,9 fois plus élevé que la souche existante. (NdT : le nombre effectif de reproductions représente le nombre de personnes contaminées en moyenne par une seule personne.)

Les rapports mentionnent aussi que le taux de mortalité est 1,55 fois plus élevé. De plus, la presse mentionne que le nombre de jeunes infectés par ce variant augmente, et ceux-ci connaissent plus fréquemment une aggravation de leurs symptômes.

À cette occasion, nous devons tous savoir ce qu’est ce N501Y. Cette souche N501Y est légèrement différente de la souche que nous avons connue jusqu’à présent, et il faut donc la gérer un peu différemment.

Je souhaite que chacun prenne conscience qu’il s’agit d’une situation dangereuse.

Je pense que nous sommes entrés dans une nouvelle phase de la lutte contre le nouveau coronavirus. Si la contagiosité du virus est forte, cela veut dire que l’on ne peut pas se comporter comme on l’a fait jusqu’à présent en se disant simplement « bon, on recommence ».

Cela signifie qu’il est important d’arrêter la propagation du virus. Aussi, il est important de limiter les déplacements des gens, ces flux de personnes, maintenant, en ce moment.

Simulation de l’évolution du nombre de cas

Veuillez regarder ce graphe. Ce graphe simule le nombre de nouveaux cas positifs.

Si par exemple le nombre de nouveaux cas positifs augmentait de 10% chaque semaine, on pourrait s’attendre à une progression qui ressemble à la courbe bleue en bas.

S’il s’agit d’une augmentation de 20%, on aurait la courbe orange. Ensuite, s’il s’agit d’une augmentation de 50%, les calculs montrent qu’il s’agirait d’une augmentation explosive comme cette courbe rouge le montre.

Il s’agit de protéger le système médical de Tokyo et surtout de protéger la vie de la population. C’est pourquoi des mesures encore plus complètes sont indispensables.

C’est ainsi que nous appelons la population de la préfecture et toutes les entreprises à coopérer.

Stratégie pour lutter contre cette souche mutante

Pour empêcher la propagation de cette souche mutante fortement contagieuse, nous avons besoin de trois choses.

  • En premier, il est d’abord nécessaire de systématiser les efforts pour restreindre les flux de personnes.
  • Deuxièmement, il faut réduire systématiquement les situations à risque, et
  • Troisièmement, il est nécessaire de systématiser le renforcement du système de fourniture de soins médicaux. Je pense que ces trois piliers sont importants. J’appelle la population de la capitale, les entreprises et le gouvernement à travailler ensemble sur les mesures de prévention du virus.

Limiter le flux de personnes

En tout premier lieu, je pense que la mesure la plus importante est de systématiser encore plus le contrôle des flux de personnes.

Pour commencer, il est nécessaire de limiter les déplacements entre les préfectures. Je demande à l’ensemble de mes concitoyens de s’abstenir tout déplacement en dehors de la préfecture. Étant donné que cette souche mutante est particulièrement contagieuse, et parce que le virus s’y propage, abstenez-vous de faire des déplacements dans la région métropolitaine.

Je suis vraiment désolée, mais je dois demander de reporter les voyages prévus pendant la Golden Week.

Même dans la capitale, il faut limiter au strict nécessaire ses sorties, et seulement pour faire ses courses, etc.

Les personnes âgées et les étudiants ont peut-être hâte d’aller dans un karaoké à midi, mais là aussi, je les appelle à s’en abstenir.

Comme je viens de le dire, cette souche mutante est à l’origine d’aggravation des symptômes même parmi les jeunes.

Institutions et établissements

Nous sommes en plein dans la saison des fêtes de bienvenue pour les nouveaux étudiants. Là aussi, je vous demande de les annuler.

Ensuite, ces derniers temps, on peut voir les gens organiser des soirées dans la rue. Là aussi, merci de ne plus le faire.

Les établissements préfectoraux tels que le zoo d’Ueno, qui font actuellement objet de restrictions, resteront fermés.

Nous avons également imposé des restrictions sur l’utilisation des parcs métropolitains, mais ceux-ci seront également fermés et les restrictions se poursuivront jusqu’au mardi 11 mai.

Nous espérons contrôler complètement le flux de personnes dans la capitale avec de tels efforts. Nous aimerions demander à chacun de coopérer également.

Déplacements d’affaires, et autres mesures pour les entreprises

J’appelle l’ensemble des entrepreneurs à s’abstenir tout déplacement en dehors de la préfecture de Tokyo, et de les remplacer par des réunions en ligne, etc. À un moment, la mise en œuvre du télétravail avait beaucoup avancé, mais je demande de nouveau de l’utiliser davantage.

Dans la mesure du possible, les employés doivent restreindre leurs déplacements pour le travail. Comme je l’avais déjà demandé précédemment, les entreprises ont besoin de faire tomber de 70% le nombre de personnes qui se rendent sur le site de leur entreprise. Je vous demande donc de mettre tous les efforts pour la mise en œuvre du télétravail.

Ensuite, la région de Tama utilise actuellement des établissements d’hébergement pour proposer des « bureaux satellites ». Nous allons y augmenter le nombre de chambres fournies quotidiennement pour ces bureaux satellites.

Par ailleurs, nous mettons également en œuvre des séminaires d’introduction et de mise en place du télétravail. Les séminaires sur ces thèmes s’accompagnent de soutien par des experts pendant la mise en pratique. Nous vous encourageons à les utiliser.

Contrôle systématique des situations à risque

Tests PCR

Le second point concerne le contrôle systématique de toutes les situations à risque. Nous élargirons de manière stratégique et intensive les tests de dépistage dans les installations qui présentent un risque élevé d’aggravation des symptômes (chez les personnes infectées).

Nous effectuerons environ 5000 tests de dépistage par semaine dans les établissements commerciaux dans lesquels les clusters sont particulièrement susceptibles de se former.

De même, nous conduirons activement des tests PCR complémentaires pour identifier les personnes positives à un stade précoce, y compris dans les quartiers de divertissement et les quartiers commerçants. Il s’agit, pour ainsi dire, de promouvoir des « tests de manière agressive ».

Ensuite, concernant les établissements pour personnes âgées, la fréquence des tests de dépistage va passer de 10 000 tests de dépistage par mois à 10 000 tests par semaine. Nous ferons la même chose pour les installations pour les personnes handicapées. Les tests de dépistage sur le personnel, etc., seront de l’ordre de 10 000 tests par semaine.

Organisation concernant les écoles

Je souhaite maintenant parler de l’organisation pour les écoles. Comme je l’ai dit précédemment, la souche mutante N501Y pourrait aussi entraîner une aggravation des symptômes même chez les jeunes.

Les jeunes générations se comportent de manière particulièrement active. Malheureusement, l’analyse la plus récente, par tranche d’âge, du nombre de personnes infectées montre vraiment que ces jeunes générations sont effectivement beaucoup plus nombreuses.

C’est pourquoi nous allons promouvoir des tests de dépistage PCR sur les campus.

De plus, dans l’optique de donner la priorité absolue à la prévention des infections, nous demandons de passer à une utilisation active d’Internet.

Nous demandons aux écoles primaires et aux lycées de profiter de la rentrée scolaire pour de nouveau systématiser les mesures de prévention des infections. De plus, il est souhaitable qu’elles mettent aussi en place des solutions qui utilisent activement les appareils numériques, afin de garantir l’apprentissage des enfants qui sont trop anxieux pour aller à l’école en raison de ce virus.

Établissements de restauration et de boisson

Conditions d’ouverture et primes

Je passe aux demandes aux établissements de restauration et de boisson, etc. qui se trouvent dans les régions de mesures prioritaires. À partir du lundi 12 avril, je demande une réduction des horaires d’ouverture pour qu’elles soient comprises entre 5:00 et 20:00. Pour les alcools, le service d’alcool devra être limité à la tranche de 11:00 à 19:00. Ces mesures ne concernent pas les services de livraison à domicile.

Les établissements qui ne suivent pas les demandes de la capitale seront passibles de sanctions en vertu de la loi sur les mesures spéciales.

Pour les établissements qui se trouvent en dehors des régions de mesures prioritaires, je demande de continuer à appliquer des réductions des horaires d’ouverture, limitées à la période entre 5:00 et 21:00.

Ces mesures sont prévues du lundi 12 avril au mardi 11 mai.

En revanche, les établissements de restauration, etc. qui se seront complètement conformés à ces mesures pourront, à partir de cette fois, recevoir entre 1,11 millions et un maximum de 6 millions de yens par établissement, en prime de coopération. Ces primes seront calculées selon la taille de l’entreprise.

Nous effectuons actuellement les préparatifs nécessaires en nous basant sur la politique nationale, et nous vous informerons des détails à l’avenir.

Nous nous excusons pour les désagréments occasionnés à tous les restaurants, etc., mais nous vous demandons de continuer à coopérer afin de prévenir la propagation de l’infection et de l’arrêter à tout prix.

Obligations des établissements de restauration

En outre, nous demandons aux entrepreneurs d’informer leurs usagers sur la nécessité de porter un masque lorsqu’ils entrent dans leur restaurant (ou bar, etc.). Cette information doit être donnée par l’établissement de restauration. Lorsque les usagers refusent de coopérer avec les mesures de prévention des infections, il faut que l’établissement prenne les mesures nécessaires, puisque l’entrée dans l’établissement leur est interdite.

Les établissements doivent également installer des panneaux en acrylique, s’assurer qu’il y a une distance appropriée entre les usagers qui se trouvent dans leur salle, etc.

Autres établissements commerciaux

Ensuite, même si ces endroits ne sont pas des établissements de restauration, etc., les théâtres, salles de cinéma, installations sportives, etc., sont appelées à fermer à 20:00 (8 heures du soir) dans les zones de mesures prioritaires, et 21:00 (9 heures du soir) dans les autres régions.

Événements

Pour les événements, nous rabaissons la limite du nombre de personnes à 5000, et le remplissage du site à moins de 50%, Leur tenue ne doit pas dépasser 20:00 (8 heures du soir) dans les zones de mesures prioritaires, et 21:00 (9 heures du soir) dans les autres régions.

Cliquer sur le signe + de la ligne qui contient le nom de préfecture, pour voir le contenu des informations.
Mesures spéciales d'urgence déclarées régionalement - Établissements concernés

À propos des responsables des mesures contre le coronavirus dans les établissements de restauration

Nous demandons depuis un certain temps aux établissements de restauration d’enregistrer un responsable des mesures contre le coronavirus. Je renouvelle cette demande. Actuellement, nous comptons plus de 66 000 inscriptions et la plupart d’entre elles sont en formation. J’aimerais que ces personnes prennent la direction de mesures de prévention des infections plus approfondies.

Patrouilles

Ensuite, une information concernant les patrouilles.

La capitale va faire davantage évoluer le système de patrouille et les autres efforts associés. En ce sens, il fournira un soutien pour les tests de dépistage systématiques dans les établissements de restauration, etc. Ces mesures seront mises en œuvre de manière intensive pendant une période courte.

C’est immédiatement à partir de lundi prochain que l’« équipe de soutien et d’inspections approfondies à TOKYO » visitera les restaurants de la zone de mesures prioritaires pour inspecter et soutenir les efforts de chaque magasin. Celle-ci effectuera des inspections efficaces en tenant compte des caractéristiques de Tokyo.

Les établissements qui auront été inspectés recevront un certificat de complétion d’inspection approfondie de la prévention des infections, qui certifiera que l’établissement a passé cette inspection avec succès. Pendant ce processus, nous prévoyons d’utiliser efficacement des outils de la plateforme DX (Digital Transformation), tels que ceux pour l’automatisation des travaux d’inspection.

En outre, l’équipe fournira un soutien sous forme de conseils aux responsables d’application des mesures contre le coronavirus, d’outils d’assistance, et d’autres services très précis. Les responsables d’application des mesures contre le coronavirus et les équipes de support pour les mesures contre les infections agiront ensemble pour contrôler le risque infectieux des établissements de restauration et de boisson.

Nous continuerons donc d’améliorer l’efficacité des mesures en travaillant à la fois sur le plan matériel et humain, en installant par exemple des panneaux en acrylique et en désignant des responsables d’application des mesures contre le coronavirus. En parallèle, je souhaite que les citoyens de la capitale, les entrepreneurs et le gouvernement travaillent ensemble pour faire avancer ces mesures de prévention de la propagation du virus.

Aides financières

Il y avait déjà des mesures d’assistance financière, mais pour soutenir les efforts des responsables d’application des mesures contre le coronavirus, nous lançons de nouvelles aides. J’ai oublié d’apporter ce document. Il y a une aide pour l’achat de matériel qui permet par exemple de mesurer la concentration de CO2 et faire savoir quel est le bon moment pour aérer les établissements. Ensuite, nous allons reporter la date limite de demande de l’aide pour la réforme du mode opératoire des entreprises afin d’appliquer mesures selon les directives de prévention des épidémies, ou de faire de la vente à emporter, etc.

Équiper le système de fourniture de soins médicaux

Le troisième point concerne l’amélioration systématique de l’équipement du système de fourniture de soins médicaux, etc.

Résoudre le problème des lits

Actuellement, nous avons sécurisé 5048 lits d’hôpitaux et le gouvernement métropolitain de Tokyo a déjà demandé aux institutions médicales de faire passer ce nombre à 6044 lits.

Parallèlement, il y a ce que l’on appelle « établissements de soutien post hospitalisation » (sanatorium) dans lesquels on transfère activement les patients hospitalisés en convalescence.

Ces établissements sont au nombre de 200 environ, avec environ 1000 lits pour l’hospitalisation. C’est ainsi que nous faisons tourner efficacement les lits pour l’hospitalisation. Il peut arriver qu’il soit difficile de coordonner le transfert entre les hôpitaux. Dans de tels cas, la capitale coordonnera et facilitera le transfert. Un nouvel établissement sera ajouté la semaine prochaine à la liste des établissements d’hébergement pour l’observation des patients COVID.

En prévision d’une propagation future du virus, nous continuerons à sécuriser de tels établissements les uns après les autres.

Prévenir les contaminations dans un même foyer

Par ailleurs, il est important d’empêcher les contaminations au sein d’un même foyer. Aussi, lorsqu’une personne aura été diagnostiquée positive, et particulièrement si cette personne vit avec une personne âgée qui souffre de maladie chronique, elle sera admise dans un hôtel le même jour, à compter du lundi 12 avril.

Je passe à la sécurisation de cliniques qui permettent d’examiner les patients, de pharmacies, et d’hôpitaux qui accepteront d’hospitalisation de patients pendant la Golden Week. Ce sujet est important et nous allons les aider.

Aide aux personnes qui ont perdu leur emploi ou leur logement

Nous allons fournir temporairement, pour la période de mise en place des mesures prioritaires, un hébergement en “Business hotel” aux personnes qui, en raison du coronavirus, se trouvent chômage ou qui ont perdu leur logement. Sur ce point, j’invite les personnes intéressées à contacter Tokyo Challenge Net.

Aide aux femmes

Associations et organismes publics et privés d'aide par thème. Pour voir les détails, cliquer sur la ligne qui vous intéresse.
NomExplicationsPageWebFonctionsDescriptionHorairesTéléphoneAdresse physiqueFAXPréfecture
France diplomacieOuvrirInformationEn cas de questions, sur les modalités d’application des mesures concernant l’entrée et le séjour en France+33 0800 130 000Tout le pays
Centre de consultation légale en anglais (Tokyo Bar Association)ExplicationsOuvrirConsultationsShinjuku Legal Counseling Center (Day) & Kamata Legal Counseling Center (Night) provide legal counseling on issues related to foreign residents and other international matters.
Counseling on Visa status, recognition of refugee status, naturalization, nationality and international family matters such as marriage, divorce, inheritance. Civil, commercial, labor, and criminal matters involving foreigners under Japanese Law.
Lundi au vendredi 1:30 à 16:00 sauf jours fériés.0570-055-289Tokyo
TOCOS – Centre d’aide COVID pour les résidents étrangers à TokyoConsultations東京都外国人新型コロナ生活相談センター. Le nouveau coronavirus est à la source d’anxiété et de nombreuses angoisses pour les étrangers. Le gouvernement de Tokyo a ouvert un centre COVID de consultation et renseignements multilingues pour les étrangers résidant à Tokyo. Ils peuvent y parler dans leur langue (ou presque).
Offre des consultations sur un peu plus que la santé.
10:00 à 17:00 sauf le week-end et les jours fériés.0120-296-004Tokyo
JAPAN VISA Information Hotline (Numéro d'appel depuis l'étranger)OuvrirConsultationsNuméros d'appel depuis l'étranger pour poser des questions sur les procédures de visa et d'immigration.Tout le pays, Depuis l'étranger
Liste des ambassades et consulats étrangers au JaponExplicationsOuvrirConsultationsTout le pays
Outil de recherche bilingue des centres d'immigration au JaponExplicationsOuvrirConsultationsCet outil permet de rechercher les coordonnées des centres d'immigration et de conseil en immigration par nom de ville, département ou de circonscription. Saisir dans la barre de recherche le nom de la grande ville la plus proche de chez soi pour identifier quels bureaux pourraient ouvrir leurs portes pour ses démarches.Tout le pays
Liste des Bureaux du travail qui permettent de consulter en anglaisExplicationsOuvrirConsultationsLes Bureaux du travail renseignent gratuitement sur les procédures légales concernant les contrats et la Loi du travail au Japon. Il s'agit d'une entité du ministères de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales.Tout le pays
Hotline - Défense des droits de l'Homme au JaponExplicationsOuvrirConsultationsPermet de consulter sur les droits de l'homme au Japon. Cette page donne accès à des consultations en anglais pour les étrangers.Tout le pays
Numéros des centres de consultation médicale en japonaisExplicationsOuvrirConsultations, Aide psychologiqueLe gouvernement japonais met à disposition une liste des centres de consultation médicale et hokenjos pour les questions santé COVID et non-COVID par préfecture.
Certains de ces numéros sont équipés pour pouvoir parler avec des étrangers. Infos Locales au Japon recommande de poser la question “English please ?” au besoin. Ils devraient pouvoir orienter ou appeler un interprète à la rescousse.
Tout le pays
Outil de recherche de centre de consultation avec interprèteExplicationsOuvrirAide aux particuliers, ConsultationsEn cas de symptômes COVID, on peut appeler une de ces associations. Leurs interprètes feront la traduction pendant que l'on parle avec le médecin.
En cas de symptômes ne pas aller directement à l'hôpital, mais les appeler d'abord 😉
Tokyo English Life Line (TELL)ExplicationsOuvrirAide psychologiqueAussi bien d’une présence que de l’aide psychologique. Il existe plusieurs méthodes pour les contacter. La partie Life Line est gratuite, et anonyme. Il est possible de les appeler aussi souvent que l’on en a besoin, même si tout ce dont on a besoin est une épaule pour s’épancher pendant une heure. Bien entendu, ne pas hésiter à dire que l’on ressent de l’anxiété, s’il le faut.
Chat : https://telljp.com/lifeline/tell-chat/
9 :00 a 23 :0003-5774-0992Tout le pays
BefriendersExplicationsOuvrirAide psychologiqueBefrienders rassemble les liens de centres de support émotionnel et d’urgence dans le monde entier.Tout le pays
Les Bons Samaritains ExplicationsOuvrirAide psychologiquePour un support psychologique au milieu de la nuit, en anglais (Appel vers les UK)Tout le pays
Suicide Prevention Lifeline (Aux États-Unis)ExplicationsOuvrirAide psychologiqueSuicide Prevention Lifeline : Pour un support 24/24 depuis les U.S. (en anglais ou espagnol). Tout le pays
Psy ExpatExplicationsOuvrirAide psychologiqueL’association PsyExpat est une association spécialisée dans l’aide psychologique des expatriés francophones. Tous les spécialistes ont une expérience de l’expatriation. Une recherche sur leur nom montre également le nom du pays dans lequel ils ont vécu.Tout le pays
YlicoExplicationsOuvrirAide psychologiqueL’association Ylico offre des solutions de coaching à distance en françaisTout le pays
International Health Professional JapanExplicationsOuvrirAide psychologiqueL’international Health Professional Japan offre une liste de counselor, coachs, psychologues et neuropsychologues basés au Japon et à l’étranger. Certains d’entre eux font des consultations en ligne.Tout le pays
ライフリンク Life Link ExplicationsOuvrirAide psychologiqueEn japonais. LifeLink, un centre de soutien au suicide, promeut des mesures globales contre le suicide et les soins aux familles endeuillées, et s’engage dans des activités de sensibilisation pour prévenir le suicide.
DV, la violence domestique, violence, intimidation, harcèlement, hikikomi, dettes, suicide, etc.
0120-061-338Tout le pays
こころの健康相談統一ダイヤル Centre d'appel pour des consultations sur la santé mentaleExplicationsOuvrirAide psychologiqueEn japonais. Service proposé par le gouvernement japonais, qui répond également la nuit en cas de besoin.
Horaires la nuit : Lundi au vendredi de 18:30 à 22:30 (dernier appel à 22:00)
0570-064-556Tout le pays
よりそいホットライン Yorisoi HotlineExplicationsOuvrirAide psychologique, Aide aux particuliers, ConsultationsEn japonais, et en plusieurs autres langues étrangères, dont l'anglais.

Offre un support émotionnel 24/24, y compris dans d’autres langues que le japonais (mais ce n’est pas 24/24).

Cette association permet aussi de poser des questions pour résoudre les problèmes du quotidien (dans ce cas, ils écoutent, puis rappellent pour donner une réponse ou un numéro à contacter pour une aide concrète).
Attention, pour les préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima, le numéro de téléphone est 0120-279-226
0120-279-338Tout le pays
いのちの電話 Inochino denwa, le “téléphone de la vie” ExplicationsOuvrirAide psychologiqueEn japonais, いのちの電話 Inochino denwa, le “téléphone de la vie” est un numéro que l’on peut appeler quand on est en détresse émotionnelle, ou simplement pour parler.

Il est possible de les appeler au 0120-783-556 tous les jours de 16:00 à 21:00, et tous les lundi à partir de 8:00 jusqu'au lendemain à 8:00.
10:00 à 22:000570-783-556Tout le pays
チャイルドライン Child LineExplicationsOuvrirAide psychologiqueEn japonais. Il s'agit d'un service pour les enfants. Ils peuvent appeler en cas de détresse émotionnelle ou de violence.0120-99-7777Tout le pays
Outil de recherche d'aide psychologique (Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales)ExplicationsOuvrirAide psychologiqueEn japonais. Aide en japonais. Outil de recherche d'aide près de chez soi, avec la possibilité d’une présence en face à face 対面, par téléphone 電話, mail メール, SNS, visite, fax ファックス, et même courrier 手紙. Cet page donne aussi accès à des liens vers des aides concrètes quand on a un problème plus sérieux à résoudre. Tout le pays
Outil de recherche d'aide médicale (Japan Medical Service Association for International Patients)ExplicationsOuvrirAide psychologique, Aide aux particuliers, ConsultationsEn japonais et en anglais. Outil permettant de trouver un hôpital qui parle anglais au Japon.Tout le pays
FRESC - Foreign Resident Support CenterExplicationsOuvrirConsultationsUn site proposé par le gouvernement japonais permet aux résidents étrangers au Japon de poser les questions en un seul endroit.

Le FRESC permet de se renseigner sur l'immigration, les points légaux, le droit du travail, la recherche d'emploi, les visas et le JETRO. C'est à Tokyo, mais on peut sûrement les contacter par téléphone au besoin.
(For some IP phones and calls from overseas, please call 03-5363-3013)
0570-011000Yotsuya Tower 13F, 1-6-1 Yotsuya, Shinjuku-ku, Tokyo, 160-0004Tout le pays, Tokyo
東京都女性相談センターAide aux femmesCentre de consultation pour les femmes de Tokyo
Le 東京都女性相談センター est ouvert jour et nuit pour aider les femmes dans toutes sortes de situation. 03-5261-3110 (Centre) 042-522-4232 (Agence de Tama) 03-5261-3911 (En cas d'urgence et pendant la nuit)
24/2403-5261-3110Tokyo
東京ウィメンズプラザConsultations, Aide aux particuliers, Formation, Aide psychologiqueTokyo Women's Plazza - Répond aux différentes questions des femmes
Il existe un Women's plazza dans la plupart des grandes villes du Japon. On peut y poser toutes sortes de questions, et obtenir une aide adaptée aux femmes.
03-5467ー2455Tokyo
東京都自殺相談ダイヤル Tokyo Suicide Prevention Aide psychologiquePrévention du suicide à Tokyo (en japonais)
Consultation et aide psychologique pour les personnes qui sont dans une situation difficile ou dont les difficultés pourraient mener au suicide. Compte LINE : 相談ほっとLINE@東京
0570-087478Tokyo
東京都つながり創生財団 TMC NaviAide aux particuliers, Aide psychologique外国人の方の相談 (Consultations pour les étrangers)
Aide aux étrangers qui se trouvent à Tokyo.
03-6258-1227Tokyo
BONDプロジェクトConsultationsAide les enfants mineurs qui n'ont pas de lieu pour eux à la maison. Consultations par des femmes.
Aide pour les jeunes femmes. Courriel : hear@bondproject.jp LINEID : bondproject
Tokyo
東京しごとセンターConsultationsConsultations par des professionnels, concernant les changements de carrière03-5213-5013 ou 03-5211-2855 (pour les femmes)Tokyo
TOKYOチャレンジネットAide aux particuliersAide aux personnes qui ont perdu leur travail ou un logement en raison du coronavirus. 0120-874-225 ou 0120-874-225 (pour les femmes)Tokyo
Conseillers des Français de l'étranger au Japon (anciennement Conseillers consulaires)OuvrirAide aux particuliersLes Conseillers des Français de l'étranger au Japon sont les élus de proximité des Français de l’étranger.
Les Conseillers des Français de l'étranger au Japon représentent les Français de l’étranger auprès des ambassades et consulats et s’expriment sur les questions liées notamment à l’éducation, l’emploi, la fiscalité ou la sécurité. Ils sont aussi les grands électeurs des sénateurs des Français de l’étranger.
Tout le pays
OLES JaponOuvrirAide aux particuliersL’OLES JAPON, organisme d’entraide et de solidarité, s’adresse bien sûr à tous les Français résidants sur l’ensemble du territoire japonais, du nord au sud et il agit en liaison étroite avec l’administration consulaire de Tokyo et de Kyoto.
L’OLES JAPON : une association à but non lucratif animée par des bénévoles. L’OLES JAPON a été créé le 11 mars 2015. Sa création est le résultat d’une collaboration entre le milieu associatif, l’Ambassade de France et les conseillers consulaires. L’OLES JAPON, organisme d’entraide et de solidarité, s’adresse bien sûr à tous les Français résidants sur l’ensemble du territoire japonais, du nord au sud et il agit en liaison étroite avec l’administration consulaire de Tokyo et de Kyoto.
Courriel : info@olesjapon.org
Toute l'annéeTout le pays
Consultations sur la gestion des entreprises (Préfecture)Consultations, Aide financièrePour les entreprises / industries en difficulté
Consultations sur la gestion des entreprises
8:30~17:15026-235-7195Nagano
Consultations sur les prêts aux entreprises (Préfecture)Consultations, Aide financièrePour les entreprises / industries en difficulté
Consultations sur la gestion des entreprises
8:30~17:15026-235-7200Nagano
Consultations sur l'emploi (Préfecture)Consultations, Aide financièrePour les entreprises / industries en difficulté
Consultations sur la gestion des entreprises
8:30~17:15026-235-7201Nagano
Aides préfectorales (Préfecture) 長野県 よろず支援拠点Consultations, Aide financièrePour les entreprises / industries en difficulté
Consultations sur la gestion des entreprises (sur l'ensemble des besoins etc.) 長野県よろず支援拠点 yorozu-5@icon-nagano.or.jp
8:30~17:15026-227-5875 (jours ouvrés) 070-4091-9793 (jours fériés et week-ends)Nagano
Mie Consultation Center For Foreign ResidentsOuvrirConsultations, Formation, Traductions, Interprétariat
Consultations sur les procédures de visa, travail, soins médicaux, les aides sociales, les naissance et l'éducation, etc. Traduction de documents, interprétariat pour les affaires privées ou commerciales, interprétation médicale, et pour le travail. Les consultations sont possible par téléphone ou en présentiel. Tout est gratuit pour les consultations. Langues parlées : English, Portuguese, Spanish, Filipino, Chinese, Korean, Vietnamese, Nepali, Indonesian, Thai, Japanese
9: 00-17: 00 du lundi au vendredi (fermé les samedis, dimanches, jours fériés et du 29/12 au 3/1080-3300-8077Mie
NHK ExplicationsOuvrirAide financièrePossibilité de se faire exonérer de toute ou partie des cotisations en fonction de sa situation financière ou en cas de handicap.10:00~17:00 jours ouvréscf https://pid.nhk.or.jp/jushinryo/menjo/window.htmlTout le pays
Municipal Council of Social Welfare or Hokkaido Council of Social WelfareExplicationsOuvrirAide financièrePrêt spécial pour le financer le quotidien, en urgence. 011-241-3976Hokkaido
Compagnie d'eauExplicationsAide financièreEn cas de difficulté à payer les factures d'eau, contacter le numéro qui se trouve sur le relevé.Tout le pays
Caisse de sécurité sociale nationaleExplicationsOuvrirAide financièreAppeler ce numéro pour obtenir un délai de paiement ou une exemption des cotisations de sécurité sociale nationaleTout le pays
Caisse de retraite nationaleExplicationsOuvrirAide financièreAppeler ce numéro pour obtenir un délai de paiement ou une exemption des cotisations retraite.Tout le pays
Centre national des impôtsExplicationsOuvrirAide financièreAppeler ce numéro pour obtenir un délai de paiement ou de prélèvement des impôts nationaux. 0120-291-675Tout le pays
Centre préfectoral des impôtsExplicationsOuvrirAide financièreAppeler ce numéro pour obtenir un délai de paiement ou de prélèvement des impôts de la préfectureHokkaido
Consultation sur les droits de l'Homme (en langue étrangère)ExplicationsOuvrirConsultationsEn cas de discrimination liée à la COVID-19, etc.24/240570-090911Hokkaido
Hokkaido Consumer Affairs Center (en plus du numéro 188 standard)OuvrirConsultationsContacter ce numéro quand il y a un problème avec les produits ou services reçus ou offerts. 050-7505-0999Hokkaido
Consultation sur les violences faites aux enfantsExplicationsOuvrirConsultationsContacter ce numéro en cas de suspicion d'un abus envers des enfants. 24/24189Hokkaido
Consultation violence domestiqueExplicationsOuvrirConsultationsConsultations concernant la violence à la maison, dans la famille, ou la violence sexuelle. En plus du numéro à Hokkaido, on peut contacter le 0120-279-889 en anglais.24/24011-666-9955Hokkaido
Consultation santé mentale pour les femmes enceintesExplicationsOuvrirConsultationsConsultations pour les femmes enceintes lorsqu'elles se sentent déstabilisées devant la propagation de la COVID-19.Jours ouvrés de 9:00 à 21:00, Week-end et jours fériés de 10:00 à 16:00 sauf du 29/12 au 3/1Hokkaido
Kokoro no denwa consultations téléphoniques こころの電話相談専用ダイヤル ExplicationsOuvrirConsultationsConsultations lorsqu'on se sent inquiet devant la propagation de la COVID-19 (limité aux gens de Hokkaido qui ne se trouvent à Sapporo). Possibilité de rester anonyme.Jours ouvrés de 9:00 à 21:00, Week-end et jours fériés de 10:00 à 16:00 sauf du 29/12 au 3/10570-064-556Hokkaido
Centre de santé mentale à Hokkaido 北海道立精神保健福祉センターExplicationsOuvrirConsultationsConsultations lorsqu'on se sent inquiet devant la propagation de la COVID-19 (limité aux gens de Hokkaido qui ne se trouvent à Sapporo).Jours ouvrés de 9:00 à 17:00011-864-7121札幌市白石区本通 16 丁目北 6-34Hokkaido
Centre de santé mentale à Hokkaido 北海道立精神保健福祉センターExplicationsOuvrirConsultationsConsultations lorsqu'on se sent inquiet devant la propagation de la COVID-19 (limité aux gens de Hokkaido qui ne se trouvent à SapporoJours ouvrés de 9:00 à 17:00011-864-7121札幌市白石区本通 16 丁目北 6-34Hokkaido
Hokkaido Labor Hotline ExplicationsOuvrirConsultationsConsultations sur les problèmes de contrat, salaire, et autres problèmes professionnels. Spécialistes des problèmes du travail et des assurances du travail.Lundi à vendredi de 17:00 à 20:00, Samedi de 13:00 à 16:00 (sauf du 29 dec. au 3 janvier)0120-81-6105Hokkaido
Hello work HokkaidoExplicationsOuvrirConsultationsConsultation pour du travail et des services de placementLundi à vendredi de 8:30 à 17:15 sauf jours fériés.Hokkaido
Job Café Job Salon HokkaidoOuvrirConsultationsAide pour changer ou trouver une nouvelle carrière. Informe aussi les personnes qui ont perdu leur emploiLundi à vendredi de 10:30 à 19:00, Samedi de 10:00 à 17:00011-209-4510〒060-0004 札幌市中央区北4条西5丁目大樹生命札幌共同ビル7F 「ジョブカフェ北海道」北海道就業支援センター011-209-0715Hokkaido
Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales ExplicationsConsultations(protection sociale)Tous les jours 9 h à 21 h0120-46-1999Tout le pays
Centre de protection sociale 社会福祉協議会ExplicationsOuvrirConsultations, Aide financièreLes centres de protection sociale aident à trouver de l'aide ou un financement.Tout le pays
NPO法人キッズドア Kids DoorExplicationsOuvrirConsultationsConsultations pour les femmes qui élèvent leurs enfants seulsTout le pays
NPO法人「しんぐるまざあず・ふぉーらむ」 Single Mothers ForumExplicationsOuvrirConsultationsConsultations pour les femmes qui élèvent leurs enfants seulsTout le pays
こども食堂 FukuokaExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéFukuoka
こども食堂 HiroshimaExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéHiroshima
こども食堂 HiroshimaExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéHiroshima
こども食堂 OsakaExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéOsaka
こども食堂 OsakaExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéOsaka
こども食堂 KyotoExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéKyoto
こども食堂 Nagoya et préfecture de AichiExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéAichi
こども食堂 Yokohama et préfecture de KanagawaExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéKanagawa
こども食堂 TokyoExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéTokyo
こども食堂 SaitamaExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéSaitama
こども食堂 (Sapporo)ExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéHokkaido
こども食堂 SapporoExplicationsOuvrirDistribution de repasRepas gratuit pour les familles en difficultéHokkaido

Ensuite, pour les femmes. Le Women’s plazza ウィメンズプラザ et le Centre de consultations pour les femmes 女性相談センター offre des consultations aux femmes qui ont perdu leur emploi en raison du coronavirus, qui se trouvent en difficulté ou qui ont besoin d’aide. J’encourage les femmes en difficulté à les contacter.

En outre, celles qui ont perdu leur logement ou leur travail, les jeunes filles mineures qui ne se sentent pas en sécurité chez elles peuvent aussi contacter ce guichet. Les numéros sont déjà opérationnels. De plus, nous acceptons les consultations d’étrangers et de personnes qui ont des difficultés à vivre dans différentes langues.

N’hésitez pas à contacter ces numéros quand vous vous sentez inquiets ou avez des inquiétudes. Vous n’êtes pas seul(e)(s), et nous attendons vos appels.

Budget du gouvernement de Tokyo

Nous entrons dans une nouvelle phase. Je parle de lutte contre ce nouveau coronavirus. Nous avons préparé ce budget supplémentaire pour un montant total de 258,3 milliards de yens afin de mettre rapidement en œuvre une approche stratégique. Plus précisément, comme je l’ai mentionné plus tôt, nous allons élargir le champ d’application des mesures telles que le soutien à l’inspection systématique des restaurants et le renforcement des tests de dépistage stratégiques.

Un budget d’un montant total de 257,6 milliards de yens leur sera attribué, ainsi que pour les mesures visant à freiner le flux de personnes. Afin de les mettre en œuvre ces efforts immédiatement, aujourd’hui, je fais jouer la clause discrétionnaire qui permet de prendre ces mesures budgétaires.

Aider le système médical

Je voudrais réitérer à tout le personnel médical et le personnel des centres de santé qui ont travaillé dur jour et nuit pour protéger la vie des citoyens de Tokyo jusqu’à présent. Je vous remercie sincèrement d’avoir protégé la vie et la santé des citoyens de Tokyo. D’un autre côté, nous faisons face à la souche mutante N501Y. Elle apporte un sentiment de danger, et nous devons tous partager ce fort sentiment de danger lié au fait que ce virus pourrait augmenter de manière explosive.

Il faut aussi être conscient que chacun de nous est partie prenante pour empêcher la propagation de ce virus. Il faut passer à l’action. C’est ce qui protégera la population de la préfecture et nous permettra de nous orienter vers le futur. De plus, tous les professionnels de la santé ont aussi multiplié les efforts pour protéger la vie des citoyens hospitalisés à Tokyo et pour protéger notre santé. Unissons nos forces pour les aider.

Le gouvernement métropolitain de Tokyo va mener divers tests de dépistage, enquêtes et offrir son soutien. Les actions de chacun de vous pourraient conduire à une propagation explosive du virus, alors que la substance de cette nouvelle souche mutante reste encore inconnue. Dans cet esprit, j’appelle chacun à commencer dès ce soir à se joindre à nous par l’action et à coopérer en appliquant les contre-mesures dont le but est de contenir ce coronavirus. Merci.

(Documents utilisés pendant la présentation) (PDF: 2,342KB)

Réponses aux questions de la presse

Qui sera testé ? Quelles inspections dans les restaurants ?

Q : Je souhaite poser plusieurs questions. La première concerne les tests de dépistage stratégiques.

Quels sont plus précisément les types d’établissements qui sont les plus susceptibles d’avoir des clusters quand on y trouve des personnes infectées ?

Ensuite, en ce qui concerne la gestion des étudiants, plus précisément, comment prévoyez-vous de procéder pour les tests de dépistage PCR dans les universités ?

Ensuite, sur le support de Tokyo pour des inspections systématiques, il est question de 20 points de contrôle à propos de 5 catégories de mesures. Cela veut-il dire que ce seront 20 points pour l’ensemble de ces 5 catégories ? Ou est-il question de 20 points de contrôle par catégorie ?

Enfin combien d’établissements ce projet de support de Tokyo devrait-il couvrir, de combien de personnes seront composées les équipes, quelles équipes, et combien d’établissements devront-elles visiter en une journée ? Pardonnez-moi pour autant de questions.

Je laisse les chefs de projet répondre à cette question.

Réponse du Directeur du bureau de la santé et des affaires sociales.

Merci. Pour ce qui est des tests de dépistage, chaque hokenjo détient la liste des clusters apparus dans leur circonscription. Par exemple, il y a en a eu dans les établissements de restauration des quartiers de divertissement, dans certains groupes qui font régulièrement l’objet de tests de dépistage, dans des endroits où les travailleurs peuvent prendre leurs repas ensemble sur les chantiers de construction ou dans des usines.

Ceux-ci coopèrent pour tester régulièrement afin d’empêcher qu’un cluster n’y réapparaisse.

Ensuite, pour les universités, on a trouvé plusieurs clusters dans les dortoirs de club d’athlétisme, etc. Dans ces endroits, on procède à des tests de dépistage, ou, et c’est plutôt de l’ordre du monitoring, on demande aux universités de monter une sorte de tente, qui sert à distribuer des kits de test de dépistage, puisque, particulièrement en ce moment, les jeunes, les cas d’infection chez les jeunes augmentent. Cela nous permet d’évaluer jusqu’où le virus se propage, ou s’il ne se propage pas.

Réponse du Directeur du Bureau des affaires générales

Pour répondre à votre question sur le projet d’inspection systématique, je commence par le sujet des 20 points de contrôle des 5 catégories. Actuellement, l’État porte son attention sur 4 catégories prioritaires.

Naturellement, nous allons les couvrir. Par exemple, la désinfection des mains, le port du masque, l’aération et les panneaux en acrylique, etc. En plus de ceux-ci, nous nous basons sur notre expérience pour ajouter des points de contrôle sur ce que nous évaluons important en fonction de notre expérience et des caractéristiques de Tokyo.

De plus, étant donné que la coopération des opérateurs commerciaux est indispensable, nous envisageons actuellement un total d’environ 20 articles, que les responsables d’application des mesures contre le coronavirus, qui tiennent un rôle central, pourraient facilement inspecter.

Tous les établissements de Tokyo seront contrôlés

Ensuite, je réponds sur le système d’équipe. Tokyo comprend environ 120 000 établissements. D’abord, les régions éligibles pour les mesures prioritaires sont les 23 arrondissements / districts et 6 villes. Cela comprend environ 100 000 établissements. Pour que nous puissions agir efficacement, le gouvernement métropolitain de Tokyo a besoin d’augmenter le nombre d’employés, et d’élargir considérablement la sous-traitance.

Nous sommes en train de travailler sur ce point en ce moment et je ne peux pas dire comment seront structurées et comment seront formées ces équipes. Néanmoins, étant donné qu’il faut inspecter 110 000 à 120 000 établissements, nous devons préparer actuellement un système qui à mettre en œuvre efficacement. En tout cas, des équipes d’employés du gouvernement métropolitain commenceront à patrouiller effectivement dès lundi prochain, 12 avril.

En quoi consisteront les contrôles dans les restaurants

Q : En relation avec ce que vous venez de dire, quels sont les points de contrôle importants pour Tokyo ?

Réponse du Directeur du Bureau des affaires générales.

Par exemple, il faut se demander s’il suffit de laisser des désinfectants à un endroit, ou s’il faut aussi vérifier où ceux-ci se trouvent. Ou par exemple, même si on parle de mesures pour aérer, il vaut peut-être mieux vérifier aussi comment l’air circule. Un autre exemple, nous avons entendu que même si les établissements souhaitent demander aux clients de suivre les consignes, ils ont du mal à le faire.

Dans ce cas, il faut se demander comment le gouvernement métropolitain de Tokyo peut les aider. En d’autres termes, nous allons aussi faire des inspections, mais il ne suffira pas que nous ne fassions qu’inspecter et donner un certificat.

Si les responsables d’application des mesures contre le coronavirus n’appliquent pas, comme le disait la gouverneure tout à l’heure, l’aspect humain des mesures, les gens ne les adopteront pas. Nous travaillons en ce moment sur un système qui recueillerait ces retours, les réunirait dans un système de gestion de données DX, et les référencerait pour que chaque établissement puisse y accéder.

Réponse de la Gouverneure Koike.

Cette notion de responsable n’est pas nouvelle. Depuis que nous l’avons proposée, 66 ou 67 000 s’y sont inscrits. Chacun d’eux doit avoir vu une vidéo de formation. Nous pouvons le vérifier pour nous assurer que la formation est terminée. Je parle ici de près de 50 000 personnes dans ce cas. Ces personnes savent comment dire ouvertement « Veuillez arrêter cela » aux utilisateurs et clients qui se trouvent dans leur établissement.

Donc, du point de vue matériel, on vérifiera que l’aération se fait bien, qu’il y a bien des désinfectants et des panneaux en acrylique. Du côté humain, le responsable de chaque établissement s’en occupera. L’idéal serait que les responsables s’occupent de tout, mais il y a parmi ces établissements des restaurants qui ne sont gérés que par une seule personne. Aussi, si nous travaillons avec ces personnes pour gérer aussi bien le côté humain que matériel, je pense que cela donnera des résultats.

Pourquoi les universités ont besoin de passer en ligne

Ensuite, pour répondre à votre dernière question sur les universités, la progression soudaine et explosive du nombre de cas positifs à Osaka a commencé il y a 1 ou 2 semaines. Je pense que les universités avaient bien avant commencé à s’organiser pour des cours en présentiel. Néanmoins, dans la situation actuelle, c’est devenu particulièrement difficile.

Sur ce point, encore une fois, les cours en ligne se sont beaucoup perfectionnés durant cette année passée, et je pense que le système est maintenant en place.

Pendant cette période, jusqu’au mardi 11 mai, il faut considérer que l’on se prépare à une nouvelle situation. Il est nécessaire de passer activement aux cours en ligne, étant donné que lorsque les jeunes sont infectés par la souche mutante, ils sont particulièrement à risque de connaître une aggravation de leurs symptômes.

C’est pourquoi, à cet égard, nous demandons la coopération des universités, et il s’agit de passer activement en ligne. C’est grossièrement ce que cela signifie.

Comment ont été décidées les mesures prioritaires

Q : Je souhaite poser une question sur les réductions des horaires dans les établissements de restauration. Comment avez-vous choisi les 23 arrondissements / districts et les 6 villes ? Pouvez-vous nous en dire plus sur les critères ? Par exemple, est-ce que c’est le nombre d’établissements ? Avez-vous tranché en définissant un nombre minimum d’établissements, ou vous êtes-vous basés sur une évaluation générale du nombre de personnes infectées durant une certaine période, en utilisant par exemple une comparaison par 100 000 habitants ? Pouvez-vous nous expliquer plus précisément comment les régions pour ces mesures prioritaires ont été choisies ?

Oui, d’abord, pour les 23 arrondissements / districts, bien évidemment, c’est parce que la concentration des établissements et le nombre de personnes infectées sont particulièrement élevés en proportion de la population. Il s’agit de quelque chose à quoi nous pensons depuis le début.

À cela, nous ajoutons 6 municipalités de la région de Tama. Chacune a un taux de concentration de restaurants et bars équivalent à celui de chacun des 23 arrondissements / districts, et il s’agit de gare de terminus dans lesquelles transite un grand nombre de passagers. Cela rend ces villes éligibles pour les mesures. De plus, nous avons pris cette décision en tenant compte de la situation infectieuse.

C’est ainsi que nous sommes arrivés à la décision d’ajouter Hachioji, Tachikawa, Musashino, Fuchū, Chōfu, et Machida. Le nombre de nombre de nouveaux patients infectés au cours des quatre dernières semaines donnent aussi une raison chiffrée à ces décisions.

Q : Quand vous dites ces 4 dernières semaines, à partir de quelle date vous référez-vous ?

Directeur du Bureau des affaires générales

Les 4 semaines les plus récentes.

Q : Les plus récentes…

Directeur du Bureau des affaires générales. Les 4 dernières semaines.

Q : Voulez-vous dire les 4 dernières semaines en comptant à partir d’aujourd’hui ?

Directeur du Bureau des affaires générales. À partir d’hier.

Les régions qui ne font pas l’objet de mesures prioritaires doivent-elles suivre les mesures jusqu’au 11 mai ?

Q : Donc, à partir d’hier. Entendu. Merci. Ensuite, excusez-moi, j’ai une autre question. Je souhaite vérifier ce point. Pour l’instant, la capitale et les trois préfecture (Saitama, Chiba et Kanagawa) avaient prévu des réductions d’horaires jusqu’au mercredi 21 avril. Elles étaient fixées à 21:00. Peut-on comprendre que seulement Tokyo les remplace par ce que vous présentez aujourd’hui, et que les régions qui ne sont pas concernées par les mesures prioritaires de cette fois doivent continuer ces réductions d’horaires jusqu’au 11 mai à 21:00 ?

Directeur du Bureau des affaires générales.

Oui, c’est ce qui se passera à la base. Actuellement, il y a des demandes de réduction des horaires jusqu’au 21 avril 2021. Tokyo avait demandé ces réductions d’horaires pour dans le cadre d’une période de prévention des rebonds. Néanmoins, à compter du lundi 12 avril 2021, la préfecture sera divisée en deux régions : une dans laquelle il y a des mesures prioritaires et l’autre dans laquelle il n’y en a pas.

Les mesures sont prévues jusqu’au 11 mai, ce qui veut dire qu’elles s’appliquent jusqu’au 11 mai pour ces deux régions. Ensuite, pour le moment, rien n’est décidé concernant ce qui se passera ensuite. Toutefois, comme vient de le dire la gouverneure, nous sommes dans une nouvelle phase. Aussi, le gouvernement métropolitain de Tokyo y prête une attention particulière.

Les sanctions prévues dans l’article 31-6 s’appliqueront-elles aux restaurateurs quand les clients ne portent pas de masque pour parler ?

Q : Bonjour. Ces mesures de prévention des pandémies prévoient qu’en vertu de l’article 31-6 de la loi sur les mesures spéciales, les personnes qui ne se conforment pas aux ordres sans une raison valide peuvent être passibles d’une amende de 200 000 yens maximum. Les mesures dans le cadre de cet article 31-6 imposent non seulement une réduction des horaires, mais aussi de strictement observer les mesures contre les infections. Les établissements sont aussi supposés informer les clients sur le port du masque, etc.

Cela veut-il dire que les établissements pourraient avoir à payer des amendes non seulement s’ils ne respectent pas les réductions d’horaires, mais aussi dans ce genre de situation ? Je pense qu’il existe, dans le cadre du projet d’inspection systématique, diverses possibilités de vérifier l’application des contre-mesures par les établissements. Néanmoins, j’aimerais savoir ce que vous, en tant que gouverneure, pensez en ce moment.

Oui. À cet égard, nous prendrons les mesures appropriées de sanctions concernant les ordres selon l’objectif et les procédures de la loi. Sur ce point, il y a eu de nouveaux ajouts. De nouvelles clauses précisent que son application rigoureuse doit viser à freiner la propagation du virus. Aussi, je pense que celles-ci sont aussi nécessaires pour que les responsables puissent les faire appliquer consciencieusement par le personnel de l’établissement.

Qu’en est-il de l’article 45 ?

Q : Dans l’article 45, il est aussi écrit qu’il faut continuer à confirmer que les demandes de réduction des horaires sont appliquées et agir en conséquence. C’est bien cela dont on parle, n’est-ce pas ?

Oui. Je souhaite que l’on agisse correctement et conformément à la loi.

Merci

Les préfectures de Chiba, Saitama, et Kanagawa ne devraient-elles pas coopérer ?

Q : Ma question concerne la coopération entre la capitale et les trois préfectures (Saitama, Chiba, Kanagawa). La capitale ayant décidé de prolonger les réductions d’horaires jusqu’au mardi 11 mai, que pouvez-vous nous dire concernant votre coopération future avec les trois autres préfectures ? Par exemple, les appellerez-vous à prolonger la date limite du 21 avril pour les réductions d’horaires ?

En comparaison avec le mois de janvier, la situation actuelle est légèrement différente pour chacune de nos préfectures. Ensuite, plutôt que de prendre du temps à nous coordonner en tant que Grand Tokyo, il faut déjà gérer la situation du point de vue de cette situation de crise. Le gouvernement métropolitain de Tokyo vient avant tout de faire ces demandes dans une situation de crise.

Ensuite, la particularité de ces mesures de prévention des pandémies et autres prioritaires est de diviser les régions en zones. D’autre part, elles requièrent aussi une relation de coopération avec la capitale. Sur ces points, chaque préfecture prendra sa décision, mais je souhaite coopérer avec elles de différentes manières également afin de prévenir la propagation des infections.

Empêcher les gens de voyager pendant la Golden week

Q : Comme vous venez de le dire, avec ces mesures de prévention des pandémies il est important de contenir les flux de personnes. Vous avez dit que c’est particulièrement en raison de la présence de la souche mutante que l’on demande de s’abstenir de se déplacer entre la capitale et les autres grandes villes, et vous avez aussi demandé de s’abstenir de voyager pendant la Golden Week. Naturellement, cela veut dire que vous demandez aussi de ne pas faire de voyages d’affaires. Néanmoins, il ne faudrait pas que cette restriction ne concerne que la population de Tokyo.

Il me semble que s’il n’y a pas des mesures réciproques dans les autres grandes villes, les gens vont se rendre à Tokyo. Il ne suffit pas de dire « n’allez pas », mais que si on ne réduit pas le trafic des gens qui viennent à Tokyo, la situation infectieuse ne fera que s’aggraver. Quand nous sommes dans cette situation, comment voyez-vous le contrôle des voyages de la Golden Week et des déplacements d’affaires vers la métropole ?

Oui. Tout d’abord, cette fois, en ce qui concerne les zones où les mesures prioritaires de prévention des pandémies ont été prises, il est déjà stipulé dans la loi que les sorties inutiles et non urgentes doivent être évitées. Il s’agit de la première prémisse.

En même temps, les échanges entre les grandes villes entrainent des allées et venues plus nombreuses. De plus, considérant que cela propagerait le virus à tout le pays en raison de l’augmentation du trafic, nous cherchons à limiter le flux de personnes. Cette fois, nous accordons une importance particulière à ce point.

La situation infectieuse continue à être difficile non seulement à Tokyo, mais dans toutes les régions du pays. Dans ce contexte, je pense qu’il est important d’appeler les gens à ne pas se rendre dans l’agglomération de Tokyo dont la population est nombreuse, et de limiter les déplacements de et vers ces grandes villes. Ma réponse vous convient-elle ?

Qu’en est-il des voyages vers Tokyo ?

Q : À part cela, qu’en est-il des gens qui viennent à Tokyo ?

Il me semble qu’il est difficile de contrôler les gens qui viennent de tout le pays à Tokyo. Néanmoins, en ce moment et avant tout, la souche mutante N501Y se propage. Donc, quand je dis qu’il est important de limiter les visites depuis les autres régions, cela signifie bien éviter les déplacements réciproquement.

À partir de quand lever les mesures prioritaires ?

Q : Bonjour La souche mutante étant une nouvelle menace, en appliquant ces mesures, quels sont les objectifs de niveau infectieux que vous recherchez pour le 11 mai. Je veux dire, souhaitez-vous au minimum que la situation infectieuse liée à la souche mutante se stabilise, ou cherchez-vous à faire tomber, comme la dernière fois, le nombre de cas à 140 ? Quels sont les chiffres auxquels vous pensez ?

Je pense qu’il serait difficile de donner des objectifs chiffrés dans la situation présente. Dans la situation actuelle, le nombre de cas progresse d’environ 110, 115% par semaine, et je vous ai montré tout à l’heure les simulations. Il faut voir que ce que l’on appelle la situation de Tokyo représente le nombre de cas depuis la levée de l’état d’urgence, avec un décalage dans le temps.

Nous arrivons déjà à la tranche de 500 cas par jour en ce moment, ce qui veut dire qu’il est possible que cela augmente dans le futur. De plus les nombres de cas qui font suite à la levée de la déclaration de l’état d’urgence pourraient être évidents dans une semaine.

Dans ce cadre, je pense qu’il vaut mieux prendre des mesures strictes et c’est pourquoi, en tant que gouverneure de Tokyo, j’ai fait cette demande au Gouvernement. Je me base aussi sur les connaissances acquises pendant plus d’un an.

Dans ce contexte, quand on cherche les points sur lesquels agir pour contenir le virus, il y a ce qui tourne autour de la nourriture et des boissons. C’est pourquoi nous avons créé des responsables d’équipe, lesquels créent des équipes pour patrouiller.

Limiter les déplacements pour que le virus ne se propage pas de personne à personne

Nous agissons sur ces endroits. Ensuite, en fait, je l’ai déjà dit de multiples fois, les virus sont des maladies infectieuses qui ne survivent que si elles se transmettent de personne à personne. C’est pourquoi il faut limiter les flux de personnes (NdT : flux = déplacements).

Nous avons besoin de la coopération de tous pour contenir cette situation difficile, et parce que nous ne connaissons pas bien cette souche mutante. Il s’agit de mon message pour appeler les gens à coopérer.

Du point de vue légal, il y a de nouveaux articles, mais la base ne change pas. Il s’agit d’« avoir peur pour de meilleures raisons ». Je souhaite partager cette peur avec chacun parce qu’il s’agit d’un ennemi dont il faut avoir peur alors que l’on n’y voit pas encore clair.

Ensuite quand les chiffres des indicateurs augmentent, ils montent vraiment à la verticale, et nous avons vécu cela pendant les fêtes de fin et de début d’année. À ce moment, la question est de savoir quoi faire. Comment peut-on sécuriser les lits d’hôpitaux et transférer les patients.

Pourquoi il faut mettre les cas positifs en établissement d’hébergement avant de décider si on les hospitalise

Ensuite, il y a un autre point dont on a parlé aujourd’hui, qui à mon avis est plutôt du ressort des services de santé publique (hokenjos). Quand une personne teste positif, cela a pu prendre un certain temps avant de savoir si elle serait hospitalisée ou pas.

Sur ce point, afin d’agir le plus vite possible, les cas diagnostiqués positifs seront placés immédiatement en observation en établissement d’hébergement, ce qui devrait permettre d’empêcher autant que possible les contaminations à l’intérieur d’un même foyer.

Les experts disent qu’une personne commence déjà à être contagieuse plusieurs jours avant de tester positif.

C’est pourquoi, dès qu’on sait qu’elle est positive, il faut la placer en observation en établissement d’hébergement, en « auto-isolation ». Il faut commencer au plus tôt cette prise de distance, et ensuite on peut décider s’il faut hospitaliser ou rester en observation en établissement d’hébergement. Cette fois, nous aimerions changer la façon de décider de cette façon. Après tout, le virus est importé de quelque part et se transmet dans le foyer. Il est donc particulièrement important de séparer la personne qui l’apporte d’ailleurs, en en particulier quand il y a des personnes âgées à la maison ou s’il risque d’infecter un enfant. Je pense que cela peut conduire à la prévention.

Déclarer l’état d’urgence aura des conséquences graves sur l’économie.

Q : Il me semble que la souche mutante est vraiment une menace qui justifie qu’on agisse strictement à l’avance. Néanmoins, de ce point de vue, si la situation devait s’aggraver à l’avenir, à partir de quel niveau pensez-vous qu’il faille envisager une déclaration de l’état d’urgence ?

Cela nécessite également diverses discussions, même si cela ressort de la loi du pays. De ce que je comprends, les mesures de prévention des pandémies ont été créées dans le but d’éviter que nous n’en arrivions là. Je souhaite que chacun commence par coopérer à ce niveau.

Ensuite, je souhaite formuler une demande à la presse. Une fois que l’on arrive à la déclaration de l’état d’urgence, on peut demander des fermetures temporaires. Cela entraîne encore plus de restrictions sur divers aspects de l’activité socio-économique. Le nombre de fermetures d’entreprises, etc. augmente, et même si le nom de faillites reste faible, nous sommes dans une situation où tout le monde fait son possible pour tenir le coup.

Si la situation devait durer, cela ne serait certainement pas un plus pour tout le monde.

Pour cette raison, je ne pense pas que l’on soit dans une situation où on peut se permettre de se dire « moi, je ne crains rien », ou « je sors parce que plein d’autres personnes sont sorties ». Encore une fois, j’insiste pour que vous compreniez comme moi le sentiment de danger.

Ce virus est infatigable

Vous me direz peut-être « j’en ai assez ». Cependant, même si vous êtes fatigué, le coronavirus, lui, reste infatigable. C’est pourquoi, j’insiste sur ce point et demande de nouveau votre compréhension. Nous ne savons pas encore beaucoup sur ce virus N501Y, et même si nous parlons d’avoir peur pour les bonnes raisons, nous avons encore du mal à savoir ce dont il faut avoir peur. Ce pour cela que je souhaite que chacun lutte contre lui avec nous.

Lutter contre l’habitude qui fait baisser la vigilance

Q : Concernant les inspections systématiques, si les mesures sont toujours les mêmes, les gens s’habituent à les répéter. Il me semble que cette habitude est ce qu’il y a le plus à craindre. Je me demande si, pour renforcer le niveau de vigilance de ces personnes, on ne pourrait pas ajouter quelque chose aux inspections systématiques.

Par exemple, ne pourrait-on pas ajouter des mesures de limitation du nombre d’usagers aux mesures qui existaient, ou faire descendre le nombre de personnes à une table à 3 personnes, ou ajouter d’autres points à vérifier ? Qu’en pensez-vous ? Je pense qu’il est difficile pour l’administration de diviser le nombre de personnes, mais je voudrais vous demander si vous souhaiteriez encourager les gens à limiter le nombre de personnes en plus de la limite de temps.

Pour ce qui est de manger et de boire, nous avons des points de contrôle et les équipes vont les vérifier, voire donner des conseils.

Ensuite, il s’agit d’équiper les lieux d’aérateurs. Il y a déjà un système de prestation financières pour cela, et on peut les utiliser. Par exemple, à Tokyo, de nombreux établissements sont en sous-sol. Dans ce cas, le système d’aération, etc. doit être plus sophistiqué.

Sur ce point, il existe des subventions pour investir dans de tels équipements là où ils sont nécessaires. Ensuite, aujourd’hui, nous venons à peine de déclarer l’application des mesures pour la prévention des pandémies et autres mesures prioritaires. Je vous en ai fait savoir le contenu du paquet de mesures, mais les équipes seront opérationnelles à partir de lundi prochain.

Ensuite, pour ce qui est de jours à venir, je pense que l’on prévoyait des événements, et que tout le monde avait des projets. Sur ce sujet, en tant que gouvernement métropolitain de Tokyo, je souhaiterais transmettre les diverses précautions et demandes de la capitale. Encore une fois, nous sommes à une fourchette de 500 cas par jour, et il faut tout faire pour contenir cette situation. Nous verrons les résultats de ces mesures dans deux semaines, et c’est pourquoi je demande aussi à chacun de coopérer.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent État d’urgence avril-mai 2021 – Ce qu’il faut savoir
Suivant Tokyo – Primes de coopération (12 avril – 11 mai 2021)
Table des matières
error: