Chercher dans la liste complète des articles

Les documents sont répartis entre le "Coin COVID", le "Coin quotidien" et le "Coin intempéries".
Infos Locales au Japon recommande de commencer par chercher ici.

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquer sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Il n'y a pas besoin d'avoir un compte Facebook si vous ne le souhaitez pas (ne pas changer de page dans ce cas).

Articles récents

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-04-07 – état d’urgence médicale – préfecture d’Osaka

Vous êtes ici :
< Retour

Le 7 avril 2021, le gouverneur de la préfecture d’Osaka annonçait qu’il déclarait l’état d’urgence pour sa préfecture. Ci-dessous la traduction de son discours.

Discours du gouverneur d’Osaka

Déclaration de l’état d’urgence médicale

Les lits d’hôpitaux pour les cas COVID de la préfecture sont occupés à environ 70%. Je décide donc de déclarer l’état d’urgence médicale. Le système médical est dans une situation particulièrement difficile. L’occupation des lits pour les traitements et pour les urgences est en crise particulière. Le nombre de nouveaux cas est en constante augmentation.

Caractéristique de l’augmentation extrêmement rapide du nombre de cas

Ensuite, la vitesse d’augmentation du nombre de cas est extrêmement rapide. C’est une des caractéristiques de cette vague. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a été multiplié par 4. Le virus se propage d’un coup, et c’est aussi une caractéristique de cette propagation.

Sur ce point, naturellement, il y a eu les vacances de printemps, les gens se sont plus déplacés, ont participé à des pots et des repas à plusieurs, et à des pots de départ et de bienvenue.

En plus de cela, les conséquences de la souche mutante du Royaume-Uni sont particulièrement importantes. C’est également vrai pour la vitesse de contagion, et la vitesse d’aggravation des symptômes est plus rapide que pour la souche qui se propageait au Japon jusqu’à présent.

Le taux d’aggravation des symptômes tournait autour de 3% du nombre total de cas jusqu’à présent. Cette fois, pour tous les cas de cette souche mutante, nous ne savons pas si ce taux est statistiquement suffisant étant donné les 900 cas et plus dans la préfecture, mais pour le moment, il est de 5%. Cela veut dire 2% de plus.

Par tranche d’âge, le taux d’aggravation est particulièrement élevé parmi les gens dans la 40aine, 50aine et 60aine.

Ce qui change avec les vagues d’épidémie précédentes

De plus, jusqu’à présent, on ne constatait pas une augmentation aussi importante parmi les jeunes générations. Néanmoins, cette fois, on constate une propagation entre les jeunes générations, y compris dans la 10aine. Jusqu’à présent, les jeunes dans la dizaine attrapaient le virus de leurs parents, mais ne propageaient pas le virus. Cette fois, il semblerait que les enfants contaminent d’autres enfants.

En d’autres termes, cette souche mutante a une vitesse de propagation rapide, et on peut penser avec presque certitude qu’il est plus contagieux.

Dans cette situation, bien que nous n’atteignions pas encore 70%, la préfecture d’Osaka déclare l’état d’urgence médical.

Nouvelles mesures, en plus des mesures de prévention des pandémies

Parallèlement, je demande à l’ensemble de la population d’Osaka de s’abstenir tout déplacement non utile et non urgent.

Jusqu’à présent, nous avions déjà, avec les mesures de prévention des pandémies, des demandes de fermeture des établissements à 20:00, et différentes autres mesures. J’insiste pour que chacun les applique. À ces mesures s’appliquent maintenant de nouvelles mesures.

  • Les demandes d’abstention de sortir quand cela n’est ni utile ni urgent s’appliquent maintenant à toutes les régions de l’ensemble de la préfecture. Nous demandons la coopération de tous sur ce points.

Situation infectieuse et comment comprendre ce qui se passe

Je souhaite expliquer la situation infectieuse. Il s’agit de choses qui ont été présentées tout à l’heure pendant la réunion des quartiers généraux de la préfecture, et il s’agit donc d’informations sans formatage.

IMG - Situation infectieuse - Osaka-2021-04-07
Situation infectieuse – Osaka-2021-04-07

Comme vous le voyez sur le graphe, les vagues de gauche montrent la situation au moment de la déclaration de l’état d’urgence. Quand on a levé l’état d’urgence, il y avait environ 50 cas par jour, et la levée arrivait alors que la préfecture était au stade 2.

Par la suite, le nombre de cas n’avait pas augmenté pendant mi et fin mars. Néanmoins, entre fin mars et début avril, le nombre de nouveaux cas s’est accru subitement. Cette vitesse d’infection est extrêmement rapide.

La courbe par jour d’infection montre que les gens ont été infectés pour la plupart pendant la mi-mars. Il n’y a aucun doute que ces infections sont les conséquences des souches mutantes.

IMG - Courbe des infections par tranche d'âge - Osaka 2021-04-07
Courbe des infections par tranche d’âge – Osaka 2021-04-07

Propagation du virus entre enfants et aggravation des cas chez les jeunes

Je pense que nous sommes bien entrés dans la quatrième vague. Dans cette quatrième vague, la croissance du nombre de nouveaux cas des personnes dans la 20aine et la 30aine est particulièrement importante. On peut aussi voir que la courbe tend à augmenter uniformément pour les autres générations également. Le taux de progression semble se calquer sur celui des jeunes générations.

Si on regarde bien, la courbe commence à monter de manière abrupte depuis environ le 21-24 mars.

Vitesse plus rapide d’aggravation des cas

La courbe suivante montre les niveaux d’aggravation des cas et les cas parmi les seniors de 60 ans et plus. Le nombre d’aggravations de cas avait progressivement augmenté pendant la troisième vague. En un mois, on enregistrait une augmentation de 60 personnes. En environ trois mois, l’augmentation était de 171 personnes. Cette fois, l’augmentation a été de 60 personnes en 13 jours. De plus, en l’espace de 15 jours, la progression est de 80 personnes.

Dans le cas de la troisième vague, il y avait eu 80 cas de plus en l’espace de 35 jours. Cette fois, en l’espace de 15 jours, on en a 80.

IMG - Rapidité d'aggravation des cas - Osaka 2021-04-07
Rapidité d’aggravation des cas – Osaka 2021-04-07

En d’autres termes, jusqu’à présent l’aggravation des cas arrivait avec un peu de retard par rapport à la progression du nombre de cas. Cette fois, probablement sous l’influence de cette souche mutante, le nombre de cas graves augmente sans qu’il y ait un long délai de latence. Bref, le nombre de nouveaux cas augmente tout à coup.

Comment comprendre les tensions concernant les lits d’hospitalisation

En conséquence, il y a des grandes tensions concernant le taux d’occupation des lits d’hôpitaux pour personnes gravement malades.

Sur le graphe la ligne en bleu représente le nombre de lits disponibles. Les barres montrent le nombre de cas graves.

IMG - Progression du nombre de cas graves - Osaka - 2021-04-07
Progression du nombre de cas graves – Osaka – 2021-04-07

L’espace entre le nombre de lits et les cas graves montre la marge de manœuvre pour l’utilisation des lits. Plus le système est sous tension, plus l’espace avec la courbe est étroit.

À l’heure actuelle, ce que l’on peut voir c’est que jusqu’au 20 mars, il y avait de quoi faire, mais depuis, le nombre de cas graves a progressé en très peu de temps. Aussi, on voit qu’il n’y a pas beaucoup de places.

Le taux d’occupation des lits par des personnes en état grave est de 86,4%. Il s’agit du taux dans la situation actuelle d’occupation des lits d’hôpitaux à gérer. En proportion du nombre de lits sécurisés, ce taux est de 66,5%. Il faut s’attendre à ce qu’aujourd’hui ou demain, il passe à 70%.

Le nombre de cas modérément malades à gravement malades augmente. Pour ces personnes, le taux d’occupation des lits pour cas modérément malades à graves par rapport à la capacité actuelle est de 57%, Par rapport au nombre de lits sécurisés, il est de 48%.

Augmentation du nombre de lits pour les cas graves et utilisation des lits vides

Dans la situation d’une propagation rapide du nombre de cas grave, à l’occasion de notre réunion d’aujourd’hui, nous avons décidé de la mise en service précoce de 224 lits pour les personnes gravement malades. De plus, nous avons demandé de mettre à disposition en urgence les lits non utilisés dans chaque service d’hospitalisation.

Nous avons commencé à faire les procédures administratives pour cela, et maintenant, il s’agit d’une décision officielle.

Que veut dire déclaration de l’état d’urgence médicale

Il s’agit d’une déclaration de l’état d’urgence médicale. Elle prend effet à compter d’aujourd’hui.

Demandes aux particuliers

Les habitants de la préfecture d’Osaka reçoivent une demande de s’abstenir sortir quand cela n’est ni urgent ni nécessaire. Le système de soins médicaux est en situation de tensions importantes. Chaque cas en moins permet au système médical de se rétablir.

Aussi, je demande à chacun d’appliquer les mesures de prévention du virus, et à tous mes concitoyens de la préfecture à éviter les déplacements. Par ailleurs, les personnes qui ne se sentent pas bien sont appelées à éviter de sortir. Merci pour votre coopération.

Demandes aux établissements de restauration

À partir de maintenant, le contenu est le même que ce qui est déjà publié. Il s’agit des réductions des horaires d’ouverture.

Les établissements de restauration et de boisson, les cafés et salons de thé, les bars, les karaokés box et les restaurants avec service de contact, les izakayas offrent des situations dans lesquelles on peut se faire contaminer par des gouttelettes.

Dans la ville d’Osaka, ceux-ci ont reçu une demande de fermeture à 20:00 au plus tard. Cette demande fait partie des mesures de prévention des pandémies.

Pour les régions en dehors de la ville d’Osaka, la demande de coopération à la fermeture des établissements de restauration est fixée à 21:00 au plus tard.

Ensuite, obligation de porter un masque lorsqu’on parle pendant les repas à plusieurs. L’installation de panneaux en acrylique est maintenant également obligatoire. Nous appelons à la coopération pour créer un environnement plus sûr dans les établissements de restauration, avec des mesures telles que l’installation de capteurs de densité du CO₂.

Demandes aux entreprises

Les demandes au monde des affaires continuent. Il s’agit de promouvoir le télétravail. Ensuite, s’il faut plusieurs personnes présentes sur le lieu de travail, organiser des rotations, décaler les horaires d’arrivée sur le lieu de travail, et toute autre mesure de ce genre.

Demandes aux Universités

Pour les demandes aux universités, etc., cette fois, il faut prendre en compte que cette vague d’épidémie cause une augmentation particulièrement importante du nombre de cas parmi les jeunes. Nous appelons donc les Universités à coopérer.

Cela concerne les activités parascolaires, les repas à plusieurs, mais aussi la vie en dortoir. Comme c’est aussi la rentrée, il va y avoir des pots et repas de groupe, et nous leur demandons d’éviter ce genre de réunions autour d’un verre.

Embauche de personnel infirmier pour s’occuper des personnes en observation et pour les cas graves

Je continue dans la foulée. Nous relançons une campagne d’offre d’emplois pour les infirmiers. Celle-ci concerne le centre de soins pour les cas COVID graves et pour les centres de mise en observation.

Le centre des pour les cas COVID graves comprend 30 lits et il faut 120 infirmiers. Nous avons déjà trouvé 70 infirmiers environ. Ces personnes sont celles qui ont déjà travaillé dans le centre ou qui se sont déjà enregistrées pour y travailler.

Ensuite, il y a des professionnels qui sont repartis chez eux depuis le 31 mars. C’est pour les remplacer qu’il nous faut de nouveau lancer une offre d’emploi.

Actuellement, nous avons sécurisé 2500 chambres de sanatoriums. Nous allons en augmenter le nombre à partir de maintenant. Là aussi, nous cherchons des personnes pour y travailler.

Pour postuler, contacter la page du gouvernement préfectoral d’Osaka qui gère ces centres.

Démarches pour les primes de coopération et prime complémentaire de la préfecture

Primes de coopération avant les mesures de prévention des pandémies

Ceci est une information concernant les dépôts de demandes de prime de coopération. À compter de jeudi 8 avril à 14:00, il sera possible de demander la troisième session de primes de coopération qui couvrent les mesures du 1ᵉʳ mars au 4 avril. Cette prime couvre les réductions d’horaires avant la mise en œuvre des mesures de prévention des pandémies.

Les informations sur les démarches seront publiées sur la page de la préfecture. Cela représente 1,4 millions de yens par établissement.

Ensuite, parce que le loyer coûte cher dans la ville d’Osaka, nous ajouterons une prime spéciale pour les établissements qui s’y trouvent.

Primes de coopération pour le mesures de prévention des pandémies

Ceci est une explication du système de primes de coopération pendant la période des mesures de prévention des pandémies.

À compter du 5 avril 2021, nous demandons des réductions d’horaires d’ouverture jusqu’au 5 mai. En contrepartie, le gouvernement finance une prime de coopération de 40 000 à 100 000 yens. Le montant de base est de 40 000 yens et la prime dépend de l’importance du chiffre d’affaires. Le montant sera payé en fonction de la taille de l’entreprise et de son enregistrement. Pour les grandes entreprises, la prime couvrira 40% de la perte du chiffre d’affaires, dans la limite de 200 000 yens.

Pour les entreprises, la ville d’Osaka versera une prime supplémentaire de 40 000 yens par jour.

Subvention exceptionnelle d’Osaka pour l’achat de capteurs de CO₂

Concernant les mesures pour la prévention dans les établissements de restauration, nous sommes à un stade de la création d’un environnement qui résiste aux infections. Aussi, le port du masque devient obligatoire pour les repas à plusieurs.

Ensuite, nous demandons l’installation de panneaux en acrylique et de capteurs de CO₂. L’ensemble des entreprises coopèrent et parce qu’il s’agit d’une demande de l’administration, les entreprises qui installent des capteurs de CO₂ pourront recevoir de la préfecture jusqu’à 100 000 yens en prestations.

Les demandes ne sont pas encore possibles et les entreprises devront présenter un reçu après avoir déboursé ces montants. Il est donc recommandé de garder ces documents précieusement.

Dates et régions concernées par toutes ces mesures

Les mesures de prévention des pandémies ont été décidées le 1ᵉʳ avril 2021. Nous avons décidé de les appliquer aussi aux autres régions de la préfecture qui ne font pas l’objet des mesures de ville d’Osaka. Aussi, les capteurs CO₂ et matériaux achetés depuis le 1ᵉʳ avril bénéficieront de cette subvention. Encore une fois, il convient de garder ces documents.

Les détails seront publiés sur la page de la préfecture une fois que tout sera décidé.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Suivant 2021-04-01 – QG de lutte contre la COVID-19
Table des matières