Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.
Actualités | FAQ Vaccinations | Soutenir le site / Offrir un café

Catégories

Coin Conférences de presse

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

2022-07-14 Comité des experts sur une meilleure façon de se protéger

Vous êtes ici :
< Retour

Le 14 juillet 2022, le Président du Comité des experts, le Dr. Omi, expliquait comment optimiser la prévention des infections dans les lieux qui utilisent un système d’aération. Il répondait également à des questions de la presse sur la vaccination et les autres mesures efficaces contre la COVID.

Dr. Omi, Président du Comité des experts de la lutte contre le nouveau coronavirus

Bonjour.

Aujourd’hui, nous avons tenu une réunion du comité des experts, et je souhaite en présenter le contenu des discussions.

Pourquoi cette conférence

Cette fois, si nous faisons des recommandations en urgence, c’est parce que nous avons plusieurs raisons. Comme vous le savez déjà,

  1. Le virus se propage rapidement.
  2. Ensuite, les sous-variants BA.4 et surtout le BA.5 deviennent dominants. Ils sont particulièrement contagieux.
  3. Cela fait maintenant plusieurs mois que les personnes âgées ont reçu leur troisième dose du vaccin et leur système immunitaire n’est plus aussi fort.
  4. L’inoculation de la quatrième dose pour les personnes âgées ne progresse pas suffisamment.
  5. Par ailleurs, l’inoculation de la troisième dose chez les plus jeunes ne répond pas aux attentes. Il y a diverses raisons pour cela. Cela stagne entre 30 et 60% selon les tranches.
  6. En outre, avec les vacances d’été et le pont de trois jours, le nombre de contacts en présentiel entre les gens va augmenter beaucoup.

Nous avons donc estimé qu’il était temps de faire des recommandations. Les mesures précises dont je vais parler maintenant sont donc à implémenter immédiatement.

Que pourrait-il se passer dans un futur proche ?

Donc, que pourrait-il se passer à l’avenir ?

Nous pensons que le virus se propage à une vitesse très rapide, et le nombre d’hospitalisations de personnes âgées, avec des conditions préexistantes, des symptômes graves, ainsi que le nombre de décès pourraient augmenter.

Si cela devait continuer, la charge des hôpitaux d’urgence et de soins infirmier beaucoup pourrait augmenter. Et, si cela devait encore plus continuer, il serait non seulement difficile de maintenir les fonctions médicales, mais encore l’ensemble de la société et du système éducatif.

Par conséquent, nous voulons trouver un moyen pour éviter les tensions dans le système médical. Pour cela, nous proposons plusieurs mesures, dont je vais parler à partir de maintenant.

Il s’agit de mesures nécessaires. Néanmoins, même si en les appliquant cela ne suffit, il restera toujours la possibilité de restreindre les activités.

C’est donc ce qui pourrait arriver.

Définition des objectifs principaux

Je rentrerai dans les détails très vite, mais si je dois parler du raisonnement de base pour ces mesures, il faut voir les points suivants.

Les activités socio-économiques reprennent progressivement. Alors que l’on essaie de les reprendre, chaque membre de la population doit se souvenir des connaissances acquises et s’organiser pour ne pas se faire infecter et de ne pas infecter. C’est le premier point.

Toutefois, il ne suffit pas de demander aux particuliers de faire ainsi. L’État et les gouvernements locaux ont aussi besoin de soutenir les efforts des particuliers. C’est ce que nous leur demandons. Parallèlement, ils ont besoin de vérifier et renforcer le fonctionnement des systèmes de soins de santé qu’ils avaient préparés.

Par conséquent, il faut des mesures supplémentaires.

Donc, les solutions dont je viens de parler, qui auront été mises en place par les particuliers, ont pour but de résoudre et éviter les tensions dans le système médical.

Si on fait tout cela et que cela empire malgré tout, il faudra envisager des mesures plus fortes, qui pourraient inclure des restrictions d’activités.

C’était donc le principe de base.

Les mesures en 5 piliers

Ces mesures reposent sur 5 piliers.

  1. Accélération des vaccinations. Il ne suffit pas de vacciner, il faut accélérer les vaccinations.
  2. Augmentation des tests de dépistage.
  3. Je développerai plus en longueur ce qui concerne l’aération, mais il faut insister sur la nécessité d’aérer.
  4. Ensuite, l’État et les gouvernements locaux ont énormément amélioré leur système médical, mais il faut le sécuriser.
  5. Finalement, les gestes de prévention que la population, les particuliers peuvent appliquer.

Bref, nous avons regroupé le plus important dans ces 5 piliers.

Accélération des vaccinations

Le plus important, ce sur quoi nous souhaitons insister, c’est la quatrième inoculation des personnes âgées. C’est leur tour. Les avis devraient commencer d’arriver. Pour ces personnes, les personnes âgées, les personnes qui ont une condition préexistante. Nous recommandons que ces personnes se fassent rapidement vacciner.

Comme vous le savez tous, bien que l’on ait reçu une troisième dose du vaccin, l’efficacité diminue avec le temps. Des rapports montrent que même vaccinés trois fois, certaines personnes sont infectées. Donc, nous vous appelons à rapidement recevoir une nouvelle dose. C’est le message important.

Ensuite, les personnes qui n’ont toujours pas reçu leur troisième inoculation, en particulier les plus jeunes, souffrent de symptômes graves et de séquelles. Par conséquent, nous les appelons à recevoir la troisième dose pour se protéger. Cela leur permettra d’avoir une protection immunitaire plus étendue contre les variants.

En d’autres termes, ces vaccinations leur donneront une immunité de base, parce qu’elles sont efficaces pour cela.

Ensuite, ce point est important. Les vaccins que l’on peut inoculer pour la troisième dose sont plus nombreux. Il y a plus de choix. Comme certains semblent inquiets des effets secondaires, les choix sont plus nombreux, et ils peuvent plus facilement envisager de se faire vacciner.

Augmentation des tests de dépistage

Sur l’augmentation des tests de dépistage, j’en ai parlé à de nombreuses reprises. Donc, on peut relire ces points.

  • En cas de symptômes, on souhaite se faire tester. Néanmoins, l’information sur les endroits dans lesquels on peut se faire tester n’est pas suffisamment disponible aux particuliers. Nous avons donc ajouté cette recommandation ici.
    En cas de mal de gorge, toux, fièvre, etc., faire un test de dépistage. L’État et les collectivités locales doivent largement savoir les lieux dans lesquels on peut le faire. Il pourrait être bon que les préfectures effectuent les tests de dépistage gratuitement pour les personnes qui ont des symptômes et montent un système qui permet de leur envoyer des kits de tests antigéniques.
  • Ensuite, créer un système qui permet d’acheter en pharmacie des kits pour se faire tester chez soi.
    L’État et les gouvernements locaux devraient construire un système qui permet aux personnes qui souhaitent faire un test de dépistage en restant chez elles (etc.) d’acheter facilement dans les pharmacies et à un prix bas des kits de tests certifiés.
  • Actuellement, on nous a informés qu’il n’y a pas assez de matériel de test, et que certains endroits peinaient à s’en procurer.
    L’État doit s’assurer un approvisionnement suffisant pour que cela ne cause pas des difficultés à obtenir des tests de dépistage.
  • Ensuite, comme nous souhaitons absolument éviter les tensions du système médical, nous demandons d’effectuer des tests de dépistage réguliers sur le personnel des établissements pour personnes âgées, etc. Sécuriser un système qui permet d’effectuer des tests de dépistage rapidement lorsque cela est nécessaire pour les usagers des soins infirmiers.
  • Je viens de dire qu’il fallait mettre des efforts pour la vaccination des personnes âgées. Cependant, les jeunes qui prévoient de rencontrer des personnes âgées, telles que leur grand-mère ou leur grand-père, etc. ont besoin de faire un test de dépistage.
    Sécuriser un système de dépistage préalable pour les personnes qui rencontreront de nouvelles personnes âgées lors des fêtes de l’Obon ou lors du retour au pays.
  • Appliquer des mesures de test et de suivi de la santé, lorsque les écoles (etc.) estiment que cela est nécessaire, notamment dans le cas des compétitions d’activités parascolaires, les voyages d’études, etc.

Donc, le renforcement du système de test est quelque chose que nous souhaitons demander à l’État et aux gouvernements locaux.

L’aération efficace

Je passe à une bonne aération. Nous avons déjà beaucoup parlé de l’importance de l’aération. Néanmoins, nous n’avions pas fait de recommandations sur la façon d’aérer. Il y a des partitions sur les tables, par exemple.

Cette fois, les experts en ingénierie ont beaucoup discuté et ont choisi les connaissances à partager avec nous. Nous avions aussi notre analyse, et la présentation que je ferai est la combinaison des résultats. En cas de questions, vous pourrez les poser après cela sur Zoom, puisqu’ils sont présents.

Je pense que tout le monde comprend maintenant l’expression 1 000 ppm. Je vais donc parler en m’appuyant sur des images. De même, la réunion du Comité des experts n’a pas seulement discuté de manière générale, mais a rédigé une explication précise. Nous avons demandé au gouvernement de bien la diffuser et la faire connaître à la population dans son ensemble. Il s’agit du consensus du Comité.

Les modes de contamination aérosole

Dans la pratique, nous avons répété que l’aération est importante. Il est également important de (limiter) les contacts contacts (trop rapprochés), mais nous avons répété que la propagation aérosole devenait un point d’action plus important.

Pour rappel, lorsqu’on se trouve près d’autres personnes, la transmission du virus est aérosole (aéroportée sur une faible distance).

IMG - Explication des deux modes de contamination aérosole.
Explication des deux modes de contamination aérosole

Il y a aussi une forme de contamination à partir d’une propagation déjà existante.

NdT : en d’autres termes, il y a la contamination par gouttelette parce que l’on parle ou respire près d’une personne, et il y a la contamination par gouttelettes parce que même quand tout le monde est sorti de la pièce, les gouttelettes flottent toujours dans l’air.

Dans les deux cas, on peut attraper le virus. Ce n’est pas nouveau et vous le savez tous, certainement.

Comment aérer efficacement

Ici, nous présentons ce que nous pouvons faire pour aérer de manière efficace. Il s’agit d’explications précises.

IMG - COVID - Aerer avec efficacité
COVID – Aérer avec efficacité
Dans les pièces dans lesquelles il y a au moins deux fenêtres sont orientées différemment

Tout d’abord, lorsqu’il y a au moins deux fenêtres orientées différemment. Ce que l’on appelle deux orientations différentes, cela peut être, comme dans cet exemple, quand la fenêtre se trouve à la gauche de la pièce, et qu’une fenêtre se trouve sur le côté droit à l’opposé. Elles se font face sur cet exemple.

Dans ce cas, comment aérer ?

Même dans de tels cas, dans certaines parties de la pièce, le risque d’infection est important et dans d’autres, il est moindre. On peut voir globalement, avec cette image, ce qu’il en est.

On voit qu’à gauche, il y a du monde, et tous parlent sans porter de masque. Vous pouvez voir que leur bouche ouverte. C’est peut-être difficile à identifier, mais ils ne portent pas de masque et ils boivent de l’alcool, parlent fort, etc. Bref, on peut considérer qu’il s’agit d’un endroit dans lequel une contamination aérosole peut facilement arriver.

À droite, les gens ne s’agglutinent pas, ils parlent avec un masque, calmement. Donc, le risque d’infection est moindre.

Nous prenons cette situation comme un cas d’école. Dans ces cas, si on dispose un circulateur ou un ventilateur juste devant la fenêtre et si on l’oriente vers l’extérieur… Il ne faut pas l’orienter vers l’intérieur, mais vers l’extérieur, c’est ce qui est important.

En faisant ainsi, on ferme partiellement le dessus avec un panneau. La consigne est de fermer les endroits autres que ceux couverts par le ventilateur (sur cette fenêtre). Sinon, l’air reviendrait. C’est l’opinion des ingénieurs.

Donc, dans ce cas, on laisse rentrer l’air de la fenêtre du côté ou les risques sont faibles, et l’évacue de la fenêtre équipée d’un ventilateur.

Dans les pièces avec un ventilateur

Dans le cas des pièces avec un ventilateur, on voit qu’il n’y a pas deux fenêtres. Ici, on laisse l’air entrer depuis la fenêtre, et le fait sortir par la bouche d’aération, puisque le risque est faible. Donc, comme dans le cas précédent, l’air entre d’un côté, puis sort de l’autre côté. C’est ce qui est important.

Cas des pièces avec un ventilateur ou une bouche d'aération
Cas des pièces avec un ventilateur ou une bouche d’aération
Dans les pièces sans fenêtres

Le troisième cas correspond aux situations dans lesquelles il n’y a pas de fenêtres, etc. Cela arrive, n’est-ce pas.

Dans ce cas, il vaut mieux qu’il y a une fenêtre, mais cela peut arriver. Mais il serait irréaliste de ne rien faire dans ces cas. Donc, dans ce cas, il convient d’utiliser un purificateur d’air, pour récupérer les gouttelettes qui volent dans l’air.

Si possible, utiliser un purificateur HEPA. C’est une suggestion.

IMG - Pièces sans ventilateur

Comment positionner les panneaux en acrylique

Nous n’avons jamais fait de recommandations précises jusqu’à présent. Cette fois, nous le présentons.

IMG - COVID Positionner les partitions
COVID – Positionner les partitions

Les deux rectangles représentent des partitions. Si elles sont positionnées comme sur la partie gauche de cette image, on voit que l’air ne peut pas s’écouler. Par conséquent, il ne faut pas faire ainsi. Il convient de positionner les partitions parallèlement à la circulation du vent / air.

Si l’air se trouve bloqué par une partition, il n’y a pas d’aération. Donc, la recommandation est de s’assurer que l’air circule et pour cela, mettre les partitions parallèles aux flux d’air.

C’est ce qui donnerait une aération efficace, en principe.

Plus précisément, ce qu’il faut faire, c’est ce que l’on voit ci-dessous.

IMG - COVID - Aération - Ce qu'il faut éviter
COVID – Aération – Ce qu’il faut éviter

Sur cette image, on voit un cas de mauvaise aération. Disons que plutôt “mauvaise, il vaut mieux dire qu’il s’agit d’un mode d’aération que l’on souhaite éviter. Des objets empêchent une bonne circulation de l’air.

En revanche, sur l’image suivante, on voit un exemple de circulation de l’air souhaitable.

Sur le graphe précédent, on voit des partitions ou quelque chose qui ressemble à des rideaux. Cela arrive parfois. Ensuite, on peut remarquer que les partitions sont assez hautes, n’est-ce pas ?

Elles sont presque plus hautes qu’une personne qui se tient debout. Cela gêne la circulation. Donc, s’il faut faire quelque chose, il y a déjà à les positionner parallèlement au flux d’air, comme je disais. Ensuite, il convient de réduire la hauteur pour qu’elle arrive à la hauteur des yeux à peu près.

Ce serait donc une amélioration.

Ensuite, un autre point qui empêche la circulation de l’air, c’est la distance entre les personnes. Sur l’image, elle est faible et l’on voit des partitions sur au moins trois côtés : devant, à droite et à gauche, et en diagonale à droite et à gauche. Quand on se trouve encadré par trois partitions, c’est comme une mauvaise circulation de l’air près d’un mur.

IMG - COVID - Bonne disposition pour aérer
COVID – Bonne disposition pour aérer

Donc, que faut-il faire ? Comme je l’ai expliqué tout à l’heure, les partitions doivent être disposées de manière à ne pas empêcher le flux d’air. Ensuite, il convient de mettre un peu plus d’espace entre les gens.

Bref, nous recommandons de telles solutions. Ce ne sont pas toutes les solutions et il ne s’agit pas de tout changer pour se calquer sur les graphes. Il y a beaucoup de cas de figure et nous avons présenté les plus typiques.

Sécuriser les appareils médicaux

Sur la sécurisation des appareils médicaux, l’État a aussi présenté sa vision d’ensemble. De plus, le 5 juillet, ils ont publié les chiffres. Néanmoins, nous recommandons aux gouvernements locaux et à l’État de vérifier que tout ce qu’ils prévoyaient ou ont établi fonctionne correctement. Si cela ne fonctionne pas, ils ont besoin de renforcer leur système. Il ne suffit pas de simplement envoyer un avis. Il faut vérifier que tout a été bien appliqué.

Ensuite, nous recommandons que plus d’établissements médicaux participent aux soins COVID. Nous savons que cela ne peut pas être tous, mais il en faut plus.

En troisième point, nous suggérons que le zoning se fasse au niveau des chambres et pas au niveau des services hospitaliers, ce qui devrait améliorer la gestion des lits.

Après, il y a les visites médicales à domicile et le transport aux urgences. Ce sont des choses dont nous avons déjà parlé.

Sur les traitements, les hokenjos (centres sanitaires) sont à leur limite de capacité. Par conséquent, il convient peut-être de penser à des mesures pour réduire leur charge de travail.

La prévention des particuliers

Je passe enfin à ce que les particuliers peuvent faire. Comme je le mentionnais tout à l’heure, chacun a accumulé des connaissances sur la COVID. Donc, nous recommandons de les appliquer. Bref, comme je l’ai déjà expliqué, je ne me répète pas.

Néanmoins, j’insiste sur le fait que, pour les personnes âgées, quand votre tour arrivera, recevez cette quatrième inoculation. Quant aux plus jeunes, il est nécessaire de se comporter et de prendre les mesures de prévention pour protéger les personnes âgées. C’est particulièrement important.

Nous ne pouvons pas faire arrêter ce virus et l’éradiquer complètement. Ce que nous devons prioritairement viser, c’est limiter le nombre de cas graves et de décès dans les établissements pour personnes âgées, etc., et empêcher un dysfonctionnement du système de soins médicaux.

Les personnes âgées sont celles qui risquent le plus de souffrir d’aggravation des symptômes. Pendant qu’eux se font vacciner, leur entourage doit les protéger. Il s’agit de protéger les personnes âgées.

Pour finir cette présentation

Pour finir, quelques mots. Actuellement, nous arrivons dans la septième vague. La courbe des nouveaux cas n’est pas plate, et elle augmente de manière consistante. Nous pensons que nous sommes arrivés à un moment où il faut s’occuper de cette septième vague.

Néanmoins, parallèlement, il serait probablement temps de commencer d’envisager « la COVID comme rien de plus qu’une seule maladie à positionner dans le système de fourniture de soins médicaux quotidiens ». Nous avons discuté ce point et terminé notre réunion sur cette question.

(Pour les questions de la presse, cliquer sur le bouton ci-dessous.)

Partager cet article :
Next Section
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Suivant 2022-03-11 Comité des experts sur la sortie des mesures prioritaires
Table des matières
error: Alert: Content is protected !!