Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Catégories

Coin Conférences de presse

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

2022-01-11 Premier ministre sur certains ajustements des mesures

Vous êtes ici :
< Retour

Le 11 janvier, le Premier ministre répondait à la presse sur les problèmes de sécurité nationale suite au lancement de missiles de Corée du Nord. À cette occasion, il annonçait également l’orientation du gouvernement concernant les mesures contre la COVID-19. Parmi les mesures :

  • Prolongement des mesures actuelles aux frontières, en tenant compte des intérêts humanitaires et de l’État.
  • Révision de la stratégie de gestion des cas d’infection.
  • Appel à la population, notamment pour le télétravail.

Questions de la presse

Q : Sur le lancement de missiles balistiques lancés depuis la Corée du Nord

Je commence par le lancement de missiles depuis la Corée du Nord. La Corée du Nord aurait lancé ce matin des missiles balistiques. Face à cette situation, j’ai demandé au gouvernement de mettre tous ses efforts pour analyser les faits afin de fournir des informations fiables et appropriées à la population de notre pays. Je lui ai également ordonné d’assurer fermement la sécurité des navires et avions, et de préparer un système solide en vue de circonstances imprévues. Ce sont les trois instructions que j’ai données.

Le Conseil national de sécurité des Nations Unies vient de discuter ce point, en réponse à l’envoi de missiles balistiques de Corée du Nord de l’autre jour. Étant donné la situation, nous condamnons le fait que la Corée continue à envoyer de tels missiles. Le gouvernement a déjà augmenté le niveau de surveillance et de vigilance, et se dépêche d’analyser les détails concernant l’envoi de ce jour. Si les résultats montrent que c’est bien le cas, nous transmettrons les résultats de nos analyses au plus tôt.

Q : Vous célébrez aujourd’hui votre gouvernement fête ses 100 jours. Pourriez-vous nous donner vos sentiments sur ce sujet. Ensuite, le nombre de cas d’infection augmentent très rapidement à Tokyo et à Osaka. Pourriez-vous présenter les mesures envisagées ?

Je commence avec mes impressions concernant le 100ᵉ jour de ma nomination. Cela fait 100 jours que je suis nommé Premier ministre. Il y a eu les premières élections et la formation du premier Cabinet. Ensuite, il y a eu des élections générales et la formation d’un deuxième gouvernement. Après cela, nous avons compilé des mesures économiques et un budget supplémentaire. J’ai l’impression d’avoir fait beaucoup de choses en très peu de temps. Ces derniers temps, nous devons gérer le nouveau coronavirus, la reprise économique japonaise, la sécurité nationale. Tout répondant avec souplesse dans un contexte de changements rapides au Japon et à l’étranger, je pense avoir pris des décisions rapides pour répondre à chacun des défis qui s’accumulent.

Parmi eux, il y a bien entendu la gestion du nouveau coronavirus, qui influence beaucoup la vie de la population. C’est un problème pour lequel il faut une attention constante et nous le traitons comme le problème le plus important de notre société.

Stratégie de base concernant le nouveau coronavirus

Ces derniers temps, on peut constater une croissance du nombre total de cas d’infection par le variant omicron. L’autre jour, trois préfectures ont implémenté les mesures de prévention des pandémies et autres mesures prioritaires. Dans ce contexte, j’aimerais de nouveau présenter notre stratégie de base en ce qui concerne le nouveau coronavirus.

Mesures aux frontières

Pour ce qui est de la stratégie de base, tout d’abord, grâce aux mesures les plus strictes parmi les pays du G7, nous avons pu limiter l’entrée du variant omicron au Japon au niveau le plus bas. Cela a permis de donner du temps au gouvernement pour s’organiser en vue d’une propagation dans le pays.

Il y a une différence évidente entre le niveau infectieux au Japon et dans les pays étrangers.

水際対策については、人道上、国益上の観点から必要な対応を行いつつ、当面対応として、2月末まで、現在の水際対策の骨格を維持いたします。

En ce qui concerne les mesures aux frontières, pour le moment notre gestion sera la suivante. Nous maintiendrons le cadre actuel des mesures aux frontières jusqu’à la fin du mois de février, tout en prenant les mesures nécessaires du point de vue des intérêts humanitaires et nationaux.

Ce que l’on sait du variant omicron

En outre, notre attention va encore plus se concentrer sur les mesures de lutte contre le variant omicron dans le pays. Pour cela, pendant le pont de trois jours, nous avons continué à échanger avec les experts, pour être plus exacts, nous avons continué les réunions avec les experts.

Pour ce qui touche au variant omicron, il reste encore beaucoup de choses que l’on ne sait pas. Néanmoins, les experts ont expliqué hier que

  • d’une part, ce variant est très contagieux et d’autre part,
  • la plupart des personnes infectées sont asymptomatiques.
  • Il y a une forte probabilité que le taux d’aggravation des symptômes soit faible.
  • Ensuite, la durée d’incubation est courte.

En revanche, les experts ont également présenté une analyse qui montre que si le virus devait se répandre rapidement parmi les personnes âgées (etc.), il faudrait craindre que la proportion du nombre de personnes en état grave n’augmente fortement.

À l’avenir, selon la contagiosité du variant omicron, le nombre de nouveaux cas pourrait augmenter brutalement pendant un certain temps. En revanche, étant donné que le taux d’aggravation des symptômes est faible, nous n’avons pas besoin d’avoir peur démesurément. J’appelle chacun à rester calme, tout en continuant à porter un masque, à se laver les mains, en évitant les « Trois F », et en désinfectant à l’alcool, etc.

Après avoir observé la contagiosité dans les avions, les experts ont insisté sur l’importance d’aérer les pièces même pendant la période hivernale.

Sur la préparation du gouvernement

Tout en gardant à l’esprit que de telles souches mutantes pouvaient apparaître, par le biais de sa « vision globale » et le budget supplémentaire de 2021, le gouvernement a défini depuis le mois de novembre, des mesures pour élargir le système de fourniture de soins médicaux services, de vaccins et de médicaments à prendre par voie orale, en anticipation de la prochaine propagation du nombre de cas.

Pour continuer à protéger en priorité la vie de la population, nous allons vérifier et renforcer fermement le système médical la préparation pour la sixième vague, afin de pouvoir fournir aux personnes en état grave ou modéré ainsi qu’aux personnes à risque des soins médicaux adéquats, etc.

En ce qui concerne le système médical, à la fin de l’année dernière, j’ai demandé à chaque gouvernement local de vérifier l’état de leur préparation en prévision de la sixième vague. L’autre jour, lors de l’implémentation des mesures de prévention des pandémies et autres mesures prioritaires, trois préfectures ont publié les résultats de ces inspections et nous leur avons demandé de prendre toutes les mesures pour sécuriser le système de fourniture de soins médicaux.

Organisation dans les préfectures

L’État a envoyé une équipe de liaison dans la préfecture d’Okinawa, où la propagation des infections est particulièrement importante. En outre, nous sommes aussi prêts à y envoyer, dès demain si elle nous le demande, des infirmiers des JSDF dans les établissements sous tension.

Les autres préfectures devraient rendre public l’état de leurs inspections le 12 janvier. Nous progressons donc bien dans la sécurisation du nombre de lits d’hôpitaux requis pour une réponse immédiate selon le plan fondé sur notre « vision globale ». En outre, le nombre d’institutions médicales locales pour les soins à domicile et dans les établissements d’hébergement est un facteur essentiel pour l’avenir. Celui-ci atteint maintenant 16 000 établissements médicaux à l’échelle nationale, soit 30 % de plus que prévu. En plus de renforcer le système de cette manière, une condition fondamentale pour la gestion à l’avenir est de renforcer les outils de visualisation de la situation opérationnelle et de s’assurer que cela fonctionne correctement.

En outre, dans les régions dans lesquelles la vitesse de propagation du virus dépasse les niveaux anticipés, pour éviter de faire face à une situation d’urgence créant des tensions concernant les lits d’hôpitaux, et afin de fournir les soins médicaux appropriés à la population, nous nous dépêchons de rassembler les preuves scientifiques et de revoir, entre autres, les normes d’admission et de sortie d’hospitalisation en cas d’infection par le variant omicron, tout en nous référant également aux mesures dans les pays étrangers.

La situation est différente

Il est essentiel de continuer également à renforcer la prévention, les tests de dépistage et le traitement précoce des patients. Nous anticipons une augmentation du nombre de personnes en observation / traitement à domicile dans les régions dans lesquelles les infections se propageront rapidement à l’avenir. Toutefois, outre la forte probabilité que le taux d’aggravation des symptômes soit moindre avec le variant omicron, la situation de cette année est très différente de celle de l’été de l’année dernière. Notamment, nous avons renforcé le système de réponse immédiate pour les personnes en observation / traitement à domicile, et il existe des médicaments à avaler.

Le médicament de la société Merck se prend par voie orale. Nous avons déjà livré de quoi délivrer 20 000 doses à environ la moitié 15 000 institutions médicales et pharmacies enregistrées pour le recevoir. Dans le courant de ce mois, nous devrions conclure l’achat d’un médicament de la firme Pfizer, que l’on administre par voie orale et qui agit différemment. Nous avons pour but de pouvoir l’utiliser concrètement dès que possible en février.

Vaccinations

Les mois de janvier et de février seront des mois intenses pour les vaccinations. Nous avancerons la troisième inoculation pour 31 millions de personnes. Nous demandons également aux gouvernements locaux de chaque préfecture d’installer des centres de vaccinations à grande échelle et d’accélérer encore plus de sites de sites de vaccination. Afin d’avancer encore plus la date d’inoculation des personnes âgées, les municipalités dans lesquelles cela est possible pourront inoculer les doses non utilisées de leur ville, qui font partie des 9 millions de doses inutilisées dans le pays.

En outre, 18 millions de doses supplémentaires du vaccin que nous avons sécurisées pourront être utilisées pour avancer les vaccinations de la population générale. Le gouvernement japonais soutiendra aussi les efforts des gouvernements locaux en installant des centres de vaccination de masse des forces d’autodéfense (JSDF).

Beaucoup d’enfants en bas âge sont également infectés par le variant omicron. Nous encouragement vivement les personnes de 12 ans ou plus à se faire vacciner si elles ne l’ont pas encore fait. Par ailleurs, jusqu’à présent, les enfants de moins de 12 ans n’étaient pas éligibles pour les vaccinations, mais dès que les procédures réglementaires nécessaires seront terminées, nous les proposerons dès que possible à ceux qui le souhaitent.

Tenir en période de forte propagation

Lorsque le nombre de personnes infectées augmente, la charge de travail de chaque catégorie d’ajustement de la part des services de santé publique (hokenjos) et des gouvernements locaux augmente. J’ai demandé aux associations médicales, de pharmaciens et d’infirmiers de préparer un réseau à plusieurs niveaux qui utilise les technologies de l’information, et qui ne dépend pas des hokenjos. Ce soir, je ferai également une demande directe à chaque gouverneur de préfecture. Nous travaillerons en étroite coopération avec chaque gouverneur, institution médicale, afin d’équiper le système le plus rapidement possible. Nous prévoyons également de renforcer le système des services de santé publique.

Parallèlement, dans les régions de propagation abrupte des infections liées au variant omicron, nous sécuriserons le système de réponse immédiate nécessaire tout en planifiant une gestion rationnelle qui se fonde sur des preuves scientifiques notamment en passant à un système de surveillance des analyses de génomes et des études épidémiologiques proactives ciblées.

L’augmentation du nombre de personnes infectées amène de plus en plus de personnes à s’absenter du lieu de travail ou des écoles.

  • Dans une perspective de maintien des activités sociales, nous invitons les entreprises et gouvernements locaux à préparer un plan de continuation des activités (PCA ou en anglais Business Continuation Plan = 業務継続計画), y compris en élargissant l’activité de télétravail. Les écoles se préparent également pour dispenser des cours en ligne en cas de fermeture temporaire.
  • Nous demandons également de gérer avec souplesse les examens d’entrée, par exemple, en garantissant la possibilité de passer des examens supplémentaires ou de rattrapage ou en permettant une rentrée à partir d’avril.

Accord Japon-U.S. concernant les bases américaines

Enfin, le Japon a récemment fait une déclaration conjointe avec les États-Unis d’Amérique sur la rigueur des mesures visant à prévenir la propagation du virus dans les bases américaines au Japon, notamment en interdisant les sorties à moins de raisons indispensables et nécessaires. En ce qui concerne les problèmes d’hygiène et de santé publique des forces armées américaines basées au Japon, le Comité bilatéral Japon-États-Unis constitué en vertu de l’Accord Japon-États-Unis sur le statut des forces organisera des discussions approfondies entre nos deux pays.

Pour se préparer

Bien que l’on considère le variant omicron à faible risque d’aggravation des symptômes, si le nombre de personnes infectées devait augmenter, personnes gravement malades augmentera nécessairement, ce qui accroîtra la charge du système médical. Il y a beaucoup de choses que nous ne savons toujours pas à propos du variant omicron. À l’avenir, il sera donc essentiel de répondre avec souplesse aux changements conjoncturels. Nous continuerons à rassembler des connaissances scientifiques sur les propriétés du variant omicron et répondrons à la situation en consultant, s’il le faut, les experts, les gouverneurs préfectoraux, le monde médical et la population afin d’adapter avec souplesse notre façon de procéder.

L’important est de protéger la protéger à tout prix la vie de la population. Nous luttons contre un virus inconnu. Je souhaite surmonter cette situation en nous préparant suffisamment, sans avoir excessivement peur et avec l’aide de la population. Afin de protéger les soins médicaux sur le terrain, et pour maintenir les activités socio-économiques, j’appelle de nouveau chacun à appliquer rigoureusement les mesures de prévention des infections, y compris en portant un masque, se lavant les mains, évitant les « Trois F », aérant, etc.

Aujourd’hui, j’ai exposé ma stratégie de base concernant la gestion du nouveau coronavirus. Chaque ministère expliquera les détails dans une conférence de presse. En cas de questions, je vous invite à les poser à chaque ministre.

Autres informations utiles

Infos Locales au Japon a ouvert plusieurs rubriques importantes concernant la Santé :

Pour retrouver tous ces articles, on peut aussi copier des noms d’aides en japonais dans la barre de recherche, ce qui amène une liste des articles sur le sujet et des traductions pour ces aides.

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent 2022-01-18 Premier ministre concernant les mesures prioritaires
Suivant 2022-01-07 Premier ministre sur les mesures prioritaires
Table des matières
error: Alert: Content is protected !!