Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Catégories

Coin Conférences de presse

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l'information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l'écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d'urgence COVID

En cas d'urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d'urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats
...lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c'est important parce que... (lire la suite)

2021-10-08 Premier ministre Kishida sur le programme du gouvernement

Vous êtes ici :
< Retour

Le 8 octobre 2021, le Premier ministre Kishida présentait, dans un discours devant la Diète (= Parlement), le programme de son gouvernement. Cet article est la traduction de ce discours.

Discours du Premier ministre

1. Pour commencer

À l’occasion de l’ouverture de la 255ᵉ session de la Diète, je tiens à exprimer mes sincères condoléances aux personnes qui ont perdu la vie en raison du nouveau coronavirus et à leurs familles. J’étends également ma sympathie la plus sincère à ceux qui luttent encore contre la maladie.

Je tiens également à exprimer ma profonde gratitude aux nombreuses personnes qui soutiennent sur le terrain les secteurs de la médecine, de la santé et des soins dans notre pays, aux entreprises qui coopèrent à la lutte contre les infections, ainsi qu’au public.

La lutte contre le nouveau coronavirus continue.

C’est dans ce contexte que je viens d’être élu le 100ᵉ Premier ministre.

Je suis déterminé à consacrer toute mon énergie à surmonter cette crise nationale avec le peuple japonais, à ouvrir une nouvelle ère et à transmettre un Japon prospère à la prochaine génération.

Mes cahiers contiennent une longue liste de préoccupations du peuple.

  • « Je vis seule et je m’inquiète de ce qui se passerait si j’attrapais la COVID. »
  • « Le nombre de clients a considérablement diminué en raison du télétravail. Cela rend difficile la poursuivre la gestion de mon entreprise de teinturerie. »
  • « Elle n’a pas pu rentrer dans sa famille et a accouché seule. »
  • « Je ne peux rencontrer personne. Je me sens seul et j’ai peur. »

Il s’agit maintenant de prendre en compte ces plaintes fondées et de faire des choix politiques décisifs.

En premier lieu, nous devons prendre toutes les mesures possibles pour faire face au nouveau coronavirus. Il s’agit d’une question urgente et prioritaire. À la base, nous devons fournir des explications correctes qui convaincront le public. Ensuite, nous devons gérer la situation en anticipant toujours le pire.

Ensuite, nous établirons rapidement des mesures économiques pour soutenir les personnes qui souffrent énormément du nouveau coronavirus.

En outre, mon objectif est de créer un nouveau capitalisme. Nous définirons une nouvelle vision économique et sociale pour l’avenir de notre pays.

Si nous voulons relever ces défis difficiles avec le peuple, nous avons besoin d’un gouvernement qui soit digne de confiance et empathique, qui prenne au sérieux la voix du peuple et lui donne forme.

À cette fin, nous nous engageons à mener un dialogue attentif avec la population.

Je donnerais des instructions pour que l’on procède à une analyse de la situation. Tout le cabinet ministériel, à commencer par moi, participera d’abord à une série de tables rondes avec divers groupes d’intérêts. Il évaluera en détail si ce que l’administration fait correspondent aux besoins de la population.

C’est tout en m’appuyant sur la confiance et la compréhension de chacun, j’ai pour objectif d’arriver à une société qui respecte la diversité. Il s’agira d’une société qui donne l’impression d’être active, que l’on soit jeune, une personne âgée, une personne handicapée, qui n’a rien, un homme ou une femme.

Il y a des disparités selon l’environnement économique, les générations, l’environnement dans lequel on est né et les divisions qu’elles causent. On m’a pointé que celles-ci augmentent avec les crises. En même temps, cela m’a rappelé une fois de plus l’importance des liens avec la famille et les pairs.

Lors du séisme et tsunami du Tohoku en 2011, on a pu voir la force des liens qui unissent la société japonaise. Le monde entier l’a admiré. C’est alors que maintenant nous faisons face à un danger que nous devons montrer le pouvoir de ces liens.

Créons une nouvelle société dans laquelle chacun peut se sentir épanoui.

J’invoquerai la puissance de ces liens japonais. C’est là ma mission.

2. Mesures prioritaires. Gestion du nouveau coronavirus

Pour commencer, nous allons gérer la situation COVID-19.

Nous connaissons récemment une accalmie du nombre de personnes infectées et la déclaration de l’état d’urgence a été complètement levée.

Sous la direction de l’ancien Premier Ministre Suga, les vaccinations ont progressé à une vitesse jamais connue dans les autres pays. Nous avons fait un grand pas pour gagner cette lutte. Je souhaite exprimer mes respects sincères pour les efforts de l’ancien Premier ministre.

Néanmoins, il ne s’agit pas de trop se réjouir. Le fondement de toute gestion de crise, c’est de toujours imaginer la pire des situations. C’est justement parce que le virus perd du terrain que nous devons imaginer chaque situation potentielle et prendre des mesures approfondies pour la sécurité et la sûreté. J’utiliserai pleinement les pouvoirs qui me sont investis pour sécuriser des lits d’hôpitaux et les professionnels de la santé, et pour des mesures complètes pour les personnes en observation / traitement à domicile.

Nous inoculerons deux doses du vaccin pour chaque personne qui souhaite se faire vacciner, et nous préparerons rigoureusement l’administration d’une troisième. Nous avons pour but de concrétiser dans le courant de l’année l’administration de traitements par voie orale. Parallèlement, nous prendrons des mesures pour utiliser activement les certificats de vaccination électroniques, et pour élargir l’accès à des tests de dépistage gratuits sans réservation.

J’ai donné instruction aux ministres concernés de présenter rapidement au public un tableau complet des efforts pour assurer la sécurité dès que possible. Nous expliquerons la situation avec soin afin que le public puisse savoir ce à quoi s’attendre.

Dans le même temps, nous procédons à une analyse rigoureuse de la façon de répondre à la situation jusqu’à présent et examinons ce qui a constitué le goulot d’étranglement dans la gestion de la crise. Ensuite nous allons fondamentalement renforcer la gestion de la crise, notamment par le développement au Japon de vaccins et de médicaments pour les traitements, et en révisant les lois pour sécuriser les ressources médicales, consolider les fonctions de commandement et de contrôle et pour limiter les flux de personnes.

Il est également important de fournir un soutien économique pour obtenir la coopération de la population. Pour les entreprises gravement touchées, nous verseront des prestations selon la taille de l’entreprise, sans restriction de région ou d’industrie. Nous créerons également des allocations et d’autres aides pour protéger ceux qui subissent les effets de la COVID-19, comme les travailleurs saisonniers et les foyers qui élèvent des enfants.

3. Seconde priorité – créer un nouveau capitalisme

Ensuite, je souhaite présenter ma politique économique.

En termes de gestion macroéconomique, notre priorité est de sortir de la déflation et nous nous en débarrasserons. Et, nous nous efforcerons d’implémenter une politique monétaire audacieuse, une politique budgétaire souple et des stratégies de croissance.

Nous n’hésiterons pas à engager les dépenses nécessaires pour faire face à la crise. Pour cela, nous prendrons toutes les mesures possibles. La politique économique détermine la politique budgétaire, et il faudra faire attention à ce que cela ne soit pas le contraire.

Nous allons reconstruire notre économie de manière rigoureuse. Ensuite, nous ferons des efforts pour consolider le budget.

En outre, j’ai pour objectif de créer un nouveau capitalisme.

Certains affirment que les politiques néolibérales ont conduit à de graves disparités entre les riches et les pauvres. Dans le monde entier, les entreprises et les gouvernements font des investissements audacieux pour protéger la classe moyenne, qui est au cœur d’une démocratie saine, et pour se préparer à des crises mondiales telles que le changement climatique. Tous ont commencé à chercher comment construire une nouvelle génération du capitalisme économique.

Le moment est venu pour notre pays de passer au nouveau capitalisme et d’en faire une réalité.

« Un cercle vertueux de croissance et de distribution » et « le développement d’une nouvelle société post-COVID-19 ».

Ce sont les concepts.

La croissance est un objectif particulièrement et nous mettrons tous nos efforts pour que cela soit possible. Toutefois, « il ne peut pas y avoir de croissance future sans distribution » J’appelle fortement l’attention de chacun sur ce point.

Ce n’est que lorsqu’on redistribue les fruits de la croissance que l’on peut passer à l’étape suivante de la croissance. L’important, c’est de passer à « un cycle positif de croissance et redistribution ». Nous nous éloignerons du débat stérile sur « la croissance ou la distribution » et mobiliserons toutes nos mesures pour atteindre « à la fois la croissance et la distribution ».

La vie socio-économique de notre pays a beaucoup souffert du nouveau coronavirus.

Inversement, il y a définitivement des signes d’un changement social, notamment avec les progrès de rapide de la numérisation qui stagnaient jusqu’à présent. C’est le moment de créer une nouvelle société qui tient compte de la COVID et qui intègre les bénéfices des outils technologiques et scientifiques.

Ce sont les régions qui lanceront ces changements révolutionnaires.

Les régions font face à des problèmes sociaux tels que le vieillissement de la population et le dépeuplement. Elles ont besoin d’utiliser les nouvelles technologies. Elles ont, par exemple, besoin d’utiliser des services de transports automatisés vers les lieux de soins infirmiers, d’automatiser les livraisons. Il leur faut aussi des travailleurs qui puissent utiliser les technologies à distance, et il faut numériser les industries de l’agriculture et du tourisme.

Transformons cette situation difficile en opportunités, et de créer une société future passionnante dont nous avons tous rêvé étant enfants !

Pour cela, nous créerons un « Conseil pour la réalisation d’un nouveau capitalisme », et en préciserons les détails.

La stratégie de croissance et la stratégie de distribution seront les deux forces motrices de la concrétisation du nouveau capitalisme.

Vers une nation technologique et scientifique

Pour commencer, le premier pilier de la stratégie de croissance passera par la réalisation d’une nation technologique et scientifique.

Nous encouragerons l’éducation des ressources humaines dans le domaine des sciences et des technologies, notamment en restructurant et l’élargissant les champs de compétence et les cursus de maîtrise et de doctorat. Afin de créer des universités pour la recherche qui se classeraient parmi les meilleures du monde, nous établirons, dans le courant de cet exercice financier, un fonds universitaire d’un budget d’une ampleur de 10 000 milliards de yens. Nous ferons des investissements audacieux dans la recherche et le développement des sciences et technologies de pointe, telles que le numérique, l’écologie, l’intelligence artificielle, les sciences quantiques, les biotechnologies et l’espace. Nous implémenterons un système fiscal qui soutiendra de toutes ses forces les investissements pour le futur des entreprises du secteur privé.

Par ailleurs, nous encourageons la création de nouvelles entreprises et industries en apportant un soutien approfondi aux jeunes entreprises, chefs de file de l’innovation.

Ensuite, afin d’arriver à la neutralité carbone en 2050, nous allons également élaborer et promouvoir vigoureusement une stratégie verte qui lie l’action climatique à la croissance.

Numérisation des villes et de la campagne

Le deuxième pilier est le « plan national de numérisation des villes et de la campagne », qui revitalisera les régions et les connectera au monde.

Nous pousserons la mise en œuvre du numérique à partir des zones rurales, créant ainsi une nouvelle vague de changement et réduisant le fossé entre les zones rurales et urbaines. Pour y parvenir, nous allons développer notre infrastructure numérique, notamment la 5G, les semi-conducteurs et les centres de données. Nous nous efforcerons de faire en sorte que personne ne soit laissé pour compte et que chacun puisse profiter des avantages de la numérisation.

Autonomie et sécurité économique

Le troisième pilier est la sécurité économique.

Sous la direction du ministre au nouveau poste que nous venons de créer, nous nous efforcerons de sécuriser les biens stratégiques et d’empêcher la fuite des technologies. Nous instaurerons ainsi une structure d’autonomie économique. Nous élaborerons une législation visant à construire une chaîne d’approvisionnement solide et à promouvoir la sécurité économique de notre pays.

Réduire les incertitudes sur le futur

Le quatrième pilier consiste à soulager les incertitudes concernant les générations qui vivront 100 ans. L’incertitude quant à l’avenir freine la consommation et entrave la croissance économique.

On observe une tendance croissante à la diversification et à la flexibilité des modes de travail, avec entre autres, des personnes qui ont de multiples activités professionnelles, un travail d’appoint, partent en réapprentissage et les freelances. Quelle que soit la façon de travailler, il est essentiel que le « Safety net (セーフティーネット) » soit accessible. Nous aménagerons un système de Sécurité sociale et de fiscalité non discriminants de la façon de travailler, et nous nous efforcerons de réaliser une « assurance maladie universelle pour tous les travailleurs ».

En préparation d’une ère où il sera normal de vivre cent ans, nous encouragerons la construction d’un système de Sécurité sociale pour toutes les générations, dans lequel tous les individus, des enfants aux personnes âgées en passant par ceux qui les élèvent, pourront jouir d’une tranquillité d’esprit.

(Re-)distribution

Vient ensuite la stratégie de distribution.

Le premier pilier consiste à renforcer la fonction de distribution pour les personnes actives.

Il est important que les entreprises aient une vision à long terme. Elles ont besoin de gérer leurs activités « pour que tout le monde y gagne 三方良し », en profitant non seulement à leurs actionnaires, mais encore à leurs employés et à leurs partenaires commerciaux. Nous améliorerons l’environnement à cet effet en renforçant la divulgation d’informations non financières et en examinant les rapports trimestriels.

Le gouvernement renforcera le système de contrôle des opérations de sous-traitance, et visera à la coexistence et co-prospérité des Grandes entreprises et des PME.

Nous allons également renforcer radicalement le soutien fiscal aux entreprises qui augmentent les salaires afin d’améliorer le taux d’activité.

Élargir la classe moyenne et lutter contre le vieillissement de la population

Le deuxième pilier est l’expansion de la classe moyenne et la lutte contre la baisse des taux de natalité.

Pour l’élargissement de la classe moyenne, nous renforceront la capacité de l’état à distribuer les bénéfices de la croissance pour les personnes qui n’en bénéficient pas.

Nous soutiendrons la génération qui élèvera les enfants en renforçant l’aide aux frais d’éducation et de logement, notamment par un système de « remboursements différés » jusqu’à réception d’un revenu après l’obtention du diplôme universitaire.

Le gouvernement favorisera les aides pour la parentalité, y compris en aménageant des places en garderies, en renforçant la coopération entre les garderies et les écoles primaires, en élargissant le système de garde d’enfants dans les écoles et en améliorant l’environnement pour son utilisation. Nous réfléchirons et concrétiserons un mode d’administration qui tient compte du point de vue des enfants.

Le troisième pilier consiste à augmenter le revenu des infirmiers, aidants familiaux, éducateurs, etc., de toutes ces personnes qui travaillent sur le terrain.

Vers une révision de la gestion financière

Nous augmenterons le revenu des personnes qui travaillent directement à la gestion du nouveau coronavirus, mais également de ceux qui sont en première ligne pour lutter contre le vieillissement de sa population et la baisse du taux de natalité. À cet effet, nous établirons un Comité de révision des tarifs du secteur public afin d’en revoir fondamentalement leur niveau.

Parce que la redistribution des finances publiques dépendant du budget, le quatrième pilier aura pour but de corriger les effets négatifs du principe d’exercice financier unique sur le budget. Nous aborderons systématiquement les questions nationales telles que la promotion de la science et de la technologie, la sécurité économique et le développement des infrastructures essentielles.

En plus de ces points, nous investirons activement dans la construction de fondations pour la revitalisation des régions.

Revitalisation des régions

Il n’est pas question de revitaliser le Japon sans reconstruire l’après grand séisme et tsunami du Tohoku en 2011. C’est avec cet engagement ferme que nous ferons tout notre possible pour soutenir les victimes, reconstruire l’industrie et les moyens de subsistance, et restaurer et revitaliser Fukushima.

Nous encouragerons la valorisation de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche et le renforcement des capacités d’exportation, tout en maintenant les fonctions multiples de l’agriculture familiale et de l’agriculture des zones montagneuses. La baisse significative des prix du riz provoquée par le nouveau coronavirus constitue un défi sérieux. Nous prendrons des mesures suffisantes, y compris en offrant un soutien pour stabiliser, pour le moment, l’offre et la demande.

Nous favoriserons le développement des infrastructures de transport et de logistique, notamment des autoroutes et du Shinkansen. Nous le ferons tout en renforçant notre résilience nationale (capacité à résister aux intempéries, etc.), la prévention et l’atténuation des catastrophes, y compris en luttant contre l’obsolescence.

Concevoir une société future où la vie rayonne. Je reprends le thème de l’exposition Osaka-Kansai en 2025. Chaque région montrera une facette de l’avenir du Japon au travers de son utilisation des technologies numériques telles que l’Internet des Objets (IoT en anglais) et l’intelligence artificielle.

Nous nous efforcerons également de soutenir l’industrie du tourisme afin de relancer le pays en tant que destination touristique. Il s’agira aussi de renforcer le soutien à la culture et aux arts locaux pour en faire une destination culturelle.

4. Troisième politique : Sécurité nationale et diplomatie pour protéger la population

Les mesures clés de la troisième politique du gouvernement touchent à la « sécurité nationale et à la diplomatie pour protéger la population ».

Je suis persuadé que la clé de la diplomatie et de la sécurité nationale repose sur la « confiance ».

Grâce aux efforts de mes prédécesseurs, nous pouvons nous appuyer sur la « confiance » que nous porte le monde entier pour instaurer des relations diplomatiques solides tout en répondant à trois « déterminations » fortes.

Sur les valeurs universelles

En premier lieu, nous sommes déterminés à défendre les valeurs universelles telles que la liberté, la démocratie, les droits de l’homme et l’État de droit.

Tout en nous appuyant sur l’alliance Japon, l’Australie et l’Inde, nous ferons vigoureusement la promotion d’une « région Indopacifique libre et ouverte » en partenariat avec les États-Unis, l’Australie, l’Inde, l’ANASE, l’Europe et les autres pays participants qui partagent les mêmes valeurs.

Nous adopterons également une approche interministérielle des problèmes internationaux de plus en plus graves en termes de droits de l’homme.

Paix et stabilité

Deuxièmement, nous sommes déterminés à protéger la paix et la stabilité de notre pays.

Alors que l’environnement sécuritaire entourant notre pays devient de plus en plus tendu, nous protégerons résolument notre territoire, nos eaux territoriales et notre espace aérien, ainsi que la vie et les biens de nos citoyens.

À cette fin, nous nous emploierons à réviser la stratégie de sécurité nationale, l’esquisse de programme de défense nationale et le plan de développement à moyen terme des forces de défense. Dans ce contexte, nous nous attaquerons courageusement aux défis de la nouvelle ère, tels que la protection de notre économie et le renforcement de nos capacités de défense, notamment par des mesures rendant encore plus efficaces nos moyens de sécurité nationale maritime et de défense antimissile.

Alliance nippo-américaine

La pierre angulaire de la politique étrangère et de la sécurité nationale de notre pays est l’alliance entre le Japon et les États-Unis. J’ouvrirai la voie pour porter à de nouveaux sommets l’alliance nippo-américaine, qui est la pierre angulaire de la paix et de la prospérité dans la région Indo-pacifique et dans le monde entier.

Tout en maintenant le pouvoir de dissuasion de l’alliance nippo-américaine, nous nous efforcerons de réduire le poids du maintien des bases à Okinawa en instaurant la confiance avec la population locale par des explications et un dialogue attentifs. Nous entamerons les travaux de relocalisation au large de Henoko, afin de permettre une restitution complète et au plus tôt de l’aérodrome de Futenma.

Corée du Nord

Le développement d’armes nucléaires et de missiles par la Corée du Nord est inacceptable. Conformément à la déclaration de Pyongyang entre le Japon et la Corée du Nord, nous visons à trouver une solution globale aux diverses questions en suspens, y compris sur les enlèvements, le nucléaire et la question des missiles. Nous chercherons à normaliser les relations diplomatiques entre le Japon et la Corée du Nord, en mettant fin à un passé douloureux.

La question des enlèvements est d’une importance capitale. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour permettre au plus tôt un retour au Japon de toutes les victimes de ces enlèvements. Je suis moi-même déterminé à interpeller le Président Kim Jong-un directement, sans mettre de conditions.

Initiatives et défis de la communauté mondiale

Troisièmement, nous sommes déterminés à faire face aux défis mondiaux, à apporter notre contribution pour l’humanité et à prendre des initiatives pour la communauté internationale.

Nous augmenterons la participation de notre pays à la résolution de questions telles que le désarmement et la non-prolifération nucléaires ou le changement climatique.

Je suis né dans la ville d’Hiroshima, qui avait été bombardée par la bombe A. C’est pourquoi mon objectif en qualité de Premier ministre est de construire « un monde sans armes nucléaires ». J’utiliserai également le Conseil des sages que j’ai fondé pour combler le fossé entre les États dotés d’armes nucléaires et ceux qui ne le sont pas et assumer ainsi notre responsabilité en tant que seul pays bombardé par une arme atomique pendant une guerre.

Je reprendrai moi aussi le flambeau pour l’abolition du nucléaire, qui a été tenté tant de fois par les grands dirigeants du monde, et je ferai tout mon possible pour ouvrir la voie vers un « monde sans armes nucléaires ».

Alors que le protectionnisme devient plus fort dans le monde, notre pays est devenu le porte-drapeau du libre-échange. Nous nous sommes engagés à jouer un rôle actif dans l’élaboration de règles internationales visant à garantir la fiabilité et la libre circulation des données à l’ère numérique, ou « DFFT » (Data Free Flow with Trust = Flux libre de données fiables).

Il est important pour nos deux pays, ainsi que pour la région et la communauté internationale, que nous ayons une relation stable avec la Chine. En travaillant en partenariat avec les pays qui partagent nos valeurs universelles, nous insisterons pour que la Chine se comporte de manière responsable, tout en poursuivant le dialogue et en travaillant ensemble sur les divers défis communs.

Il n’y aura pas de traité de paix avec la Russie sans une résolution de la question territoriale. En établissant une relation de confiance entre les chefs d’État, j’ai pour objectif de développer l’ensemble des relations entre le Japon et la Russie, y compris pour arriver à la conclusion d’un traité de paix.

La Corée du Sud est un voisin important. Afin de rétablir une relation saine entre nos pays, le Japon maintient sa politique et insiste fortement pour que la Corée du Sud prenne les mesures appropriées sur ces bases.

5. Nouvelles mesures économiques

« Gestion du nouveau coronavirus », « Nouveau capitalisme », « sécurité nationale et diplomatie »

C’est la mise en œuvre de ces trois politiques que nous ouvrirons une nouvelle ère avec tous nos concitoyens.

Pendant le conseil des ministres de ce matin, j’ai donné instruction au gouvernement de prendre toutes les mesures possibles pour faire face au nouveau coronavirus et d’élaborer une nouvelle politique économique pour lancer une nouvelle forme de capitalisme.

Nous allons rapidement compiler des mesures économiques globales et audacieuses.

6. Conclusion

Le dernier point concerne la réforme constitutionnelle.

La Loi sur le référendum, qui définit la procédure d’amendement de la Constitution, a été modifiée. Nous espérons qu’à l’avenir, chaque parti politique présentera d’abord son approche à la Commission de révision constitutionnelle, participera à des discussions constructives au-delà du cadre des divisions entre partis au pouvoir et de l’opposition, et approfondira activement le débat national.

J’aimerais terminer par un proverbe.
 « Si tu veux aller vite, avance seul.
  Si tu veux aller loin, avance avec les autres. »

Contre cet ennemi invisible qu’est le nouveau coronavirus, nous avons avancé pas à pas, grâce à l’unité de tout notre peuple.

Une fois de plus, je ressens très fortement l’héritage qui nous a été transmis de génération en génération, cette chaleur, cette capacité à connecter les gens, qui fait la force de notre société japonaise, de notre pays. C’est exactement la base des « caractéristiques de ce pays ».

Pour transmettre ces « caractéristiques du pays » à la prochaine génération, nous avons besoin de surmonter les divisions causées par les disparités économiques et régionales, etc. De même, le lancement d’une nouvelle ère ne sera possible qu’après la lutte contre la COVID-19. Pour y parvenir, nous devons tous faire partie de la même équipe.

 « Si tu veux aller vite, avance seul.
  Si tu veux aller loin, avance avec les autres. »

On peut peut-être arriver rapidement à destination si on est seul. Néanmoins, à plusieurs, on peu aller plus loin, beaucoup plus loin. J’ai confiance en la force du peuple japonais.

Même pendant la crise du nouveau coronavirus, les graines du numérique, du vert, de l’intelligence artificielle, du quantum, des biotechnologies, de l’espace et d’une nouvelle ère commencent à germer.

Construisons un avenir radieux, où nous pourrons faire de ces pousses un grand arbre, faire croître notre économie et faire profiter toute la population des fruits de notre travail.

Il n’y a pas de nuit sans lendemain. En travaillant main dans la main avec la population, nous ferons les premiers pas vers demain.

J’appelle du fond du cœur et tiens à exprimer ma gratitude pour la coopération de chacun de mes collègues parlementaires et surtout de l’ensemble de la population. Merci pour votre attention.

Autres articles utiles

Les conférences de presse sont réunies dans le Coin conférences de presse d’Infos Locales au Japon

Il est possible d’écouter cette conférence de presse en japonais : 第二百五回国会における岸田内閣総理大臣所信表明演説-令和3年10月8日|政府インターネットテレビ (gov-online.go.jp)

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Suivant 2021-09-28 Premier ministre Suga sur la levée des mesures
Table des matières
error: