Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Catégories

RSS Derniers articles

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-06-21 J.O. sur la participation des spectateurs

Vous êtes ici :
< Retour

Le 21 juin 2021, le CIO, CIP, le gouvernement japonais, le Comité d’organisation des Jeux et la gouverneure de Tokyo se réunissaient pour annoncer leur décision concernant la participation aux Jeux Olympiques de Tokyo. Ci-dessous le contenu de la déclaration après la décision.

Déclaration de la ministre en charge des J.O., Mme Marukawa

Le CIO, le CIP, le Comité d’organisation des Jeux, la gouverneure de Tokyo et l’État viennent de terminer leurs discussions.

Lors de la réunion précédente, pour tenir compte de la situation infectieuse liée aux souches mutantes, nous avions décidé d’aligner les règles de tenue des Jeux Olympiques et Paralympiques sur les règles de tenue des événements sportifs à l’intérieur du pays, et de tenir une réunion en juin.

Aujourd’hui, nos discussions ont concerné la participation de spectateurs et leur nombre.

Selon les restrictions définies par l’État concernant la tenue des événements, à compter du 22 juillet 2021, dans les préfectures d’Hokkaido, Saitama, Chiba, Tokyo, Kanagawa, le nombre de spectateurs sera limité à 50% de la capacité des sites et sera plafonné à 10 000 personnes.

Dans les préfectures de Miyagi, Fukushima, Ibaraki, Shizuoka, le nombre de spectateurs devrait seulement être inférieur à 50%, mais les Jeux Olympiques appliqueront des mesures plus strictes et pour tous les sites, le nombre de spectateurs sera limité à 50%, et plafonné à 10 000 personnes.

Pendant cette période, il est prévu de gérer tout ce qui est lié aux enfants dans le cadre scolaire, aux élèves et aux personnes qui les accompagnent, y compris les excursions d’une journée sur le site des événements. Compte tenu du fait que cela n’influence pas les flux de population et compte tenu de la sélection de leurs programmes, nous avons pu confirmer que les organisateurs prévoient de traiter cela séparément. Aussi, nous avons également convenu de maintenir le calendrier actuel pour les prochaines compétitions.

Je passe aux mesures de contrôles des infections pour les spectateurs. Nous avons formulé des directives pour les spectateurs afin de nous assurer que l’environnement sera sûr et sécurisé.

  • Nous demanderons que les spectateurs se rendent directement sur le site et rentrent ensuite directement chez eux.
  • Les précautions concernant les voyages qui traversent les préfectures seront publiées.
  • Sur les sites de tenue des événements,
    • il sera demandé de porter un masque à tout moment,
    • les cris et acclamations seront interdits,
    • des annonces appelleront à éviter les encombrements et à se disperser rapidement quand on quitte le lieu des événements, etc.

Ces informations seront publiées pour être facilement compréhensibles.

Parallèlement, pour limiter les flux de personnes qui ne seront pas parmi les spectateurs, il n’y aura pas de sites de retransmission en direct, de visualisation publique et l’amplitude des événements sera réduite.

Nous avons pu confirmer que c’est ce qui est envisagé. De même, les événements connexes feront l’objet de révisions et l’État et les préfectures travailleront en étroite collaboration aux efforts de présentation des nouvelles aides pour créer un environnement sûr et sécurisé dans le cadre de la crise du nouveau coronavirus.

En outre, le gouvernement et les préfectures concernées se sont entendus pour coopérer et se coordonner pendant que nous détaillerons le contenu détaillé de ces mesures.

Par ailleurs, le Comité d’organisation des Jeux nous a expliqué qu’il réduisait de nouveau le nombre de personnes impliquées dans les Jeux. Nous appelons tous les athlètes et officiels du tournoi à bien vérifier et bien comprendre le renforcement des mesures frontalières indiqué dans le manuel.

Il ne reste qu’un mois avant le début des compétitions. Les 5 entités (CIO, CIP, Comité d’organisation, État japonais et Tokyo) continueront à travailler ensemble pour rendre cette rencontre sécurisée et sûre.

Questions de la presse

Q : Comment prévoyez-vous de gérer une éventuelle déclaration de l’état d’urgence ou de mesures prioritaires pendant les Jeux ?

Si jamais il faut déclarer l’état d’urgence pendant la période des Jeux, nous envisagerons des mesures, y compris la possibilité de les tenir sans spectateurs. Tokyo a demandé à tenir une nouvelle réunion à 5 pour ce cas.

Q : Qu’en sera-t-il en cas de mesures prioritaires ?

Dans le cas des mesures prioritaires, nous n’en avons pas parlé. Néanmoins, le Comité d’organisation a expliqué qu’il agira en principe sur la base des mesures de déclaration d’état d’urgence ou d’annonce de mesures prioritaires.

Q : Le nombre maximum de spectateur actuel dans le cadre des mesures prioritaires est de 5000 personnes. Ce que vous voulez-dire, c’est que c’est ce qui se passera ?

Tout dépendra du contenu des mesures qui seront prévues à ce moment. Il me semble comprendre qu’ils prendront une décision en fonction de ce qui se passe à ce moment-là. Si cela devait arriver maintenant, effectivement, c’est ce qui se passerait.

Selon ce que je comprends, si jamais cela devait arriver pendant les Jeux, ils en débattront avec le gouvernement.

Q : Si on ne considère que le risque infectieux, les experts disent que le risque serait vraiment moindre si les Jeux étaient tenus sans spectateurs. Pouvez-vous nous dire pourquoi vous laissez quand même des spectateurs y participer ?

Je souhaite rappeler d’abord les recommandations du Dr. Omi. “Dans les sites, il est préférable de tenir les épreuves sans spectateurs. Néanmoins, s’il faut laisser les entrer les spectateurs, nous demandons de remplir les conditions suivantes.” C’est ce que nous comprenons.

En nous basant sur ces recommandations, d’abord, pour tenir les épreuves, chaque site, y compris dans les régions où l’on n’applique pas de mesures prioritaires, il faudra limiter le nombre de spectateurs. Même s’il n’y a pas de limites dans ces préfectures, elles devront limiter le nombre de spectateurs à 50% de la capacité du site et à 10 000 personnes. Nous nous sommes mis d’accord sur ce point.

Ensuite, en ce qui concerne les déplacements entre les préfectures, les épreuves auront lieu en même temps que les vacances d’été. Les experts du Comité des experts sont également inquiets devant le risque des déplacements pendant l’été.

Pour la partie des épreuves qui auront lieu pendant les vacances d’été, il est prévu d’appeler les particuliers à vérifier leur état de santé. De plus, si un gouverneur demande de gérer les déplacements transfrontaliers de sa préfecture, l’équipe de lutte contre le coronavirus viendra en renforts.

Nous prévoyons de mettre en place des mesures de contrôle fermes des flux de personnes avec des mesures globales, et nous souhaitons réguler les flux.

Q : Vous venez de mentionner que le nombre de personnes impliquées dans les épreuves devrait encore diminuer. Peut-on comprendre que cela est lié au limites de 50% de remplissage et de maximum de 10 000 personnes ?

Sur ce point, je pense qu’il conviendrait d’évaluer la situation sur chacun des sites d’épreuve. Néanmoins, le Comité d’organisation des Jeux a expliqué qu’en plus de ce sur quoi nous sommes d’accord aujourd’hui, il cherche encore à diminuer les effectifs.

Néanmoins, tous les Jeux qui ont eu lieu jusqu’à présent rassemblaient les représentants du CIO, de chaque Comité Olympique national, de l’AAF, etc. Il y avait aussi les entraineurs et les juges étrangers et il était nécessaire de rassembler des partenaires étrangers et nationaux pour le fonctionnement des Jeux. Il s’agit, selon ce que je comprends, de personnes essentielles. Les déplacements de ces personnes peuvent être contrôlés, et selon ce que je comprends, ces personnes ne sont pas concernées par les réductions d’effectifs.

Q : Est-ce qu’il a été question de discuter, en dehors du cadre des 50% et 10 000 personnes, de définir en parallèle un nombre idéal de participants en fonction de la taille des sites ?

Pour le moment, personne n’a formulé cette intention. La question est de savoir jusqu’où il sera possible de limiter le nombre de spectateurs. Je souhaite en savoir plus du Comité d’organisation des Jeux.

Q : Nous savons que le nombre de personnes sera limité à 10 000 personnes pendant la cérémonie d’ouverture des Jeux, mais avez-vous discuté de la tenue de la cérémonie en soi ?

Nous n’avons pas eu de discussions sur les cas particuliers.

Q : Il a été question de 20 000 personnes pour cette cérémonie. Avec les participants aux Jeux, cela pourrait-il monter à 20 000 personnes ?

Le nombre limite de spectateur est de 10 000 personnes. Je sais que les organisateurs respecteront ce point. Il faudra probablement faire un certain nombre de démarches. Le Comité d’organisation des gens devra décider qui pourrait être concerné. C’est un sujet qui va faire l’objet de discussion.

Q : Il y a eu de nouveaux ajustements. Les gens qui prévoyaient de se rendre sur place se demandent s’ils pourront vraiment aller aux Jeux, et je suppose qu’ils sont très anxieux. Que pouvez-vous dire sur ce point.

Je suis vraiment désolée pour les gens qui se réjouissaient de pouvoir y aller. Néanmoins, tenir les Jeux Olympiques et Paralympiques dans un environnement aussi difficile avec la COVID, je souhaite que chacun comprenne que nous faisons ce que nous pouvons dans un environnement limité. De plus, le Comité olympique a prévu une nouvelle façon d’encourager les athlètes par internet. J’ai cru comprendre qu’ils s’organisent dans ce sens.

Autres informations

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Table des matières
error: