Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Catégories

RSS Derniers articles

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2021-03-19 Gouverneure de Tokyo

Vous êtes ici :
< Retour

Le 19 mars 2021, la gouverneure de Tokyo précisait les changements et nouveaux outils que la capitale met à disposition de sa population. Ceux-ci ont pour but de prévenir les infections tout en permettant aux gens de sortir un peu plus. Cet article montre également comment se passe la mise en observation à domicile. Les questions de la presse font aussi le tour de la stratégie de Tokyo sur des points variés, donc le problème des données de LINE, les J.O., et les vaccins.

Discours de la gouverneure de Tokyo

Je souhaite évoquer deux points aujourd’hui.

Tout d’abord, concernant le coronavirus, comme vous le savez le gouvernement a décidé de lever l’état d’urgence le dimanche 21 mars. Personne n’a juste fait des efforts que pendant cette déclaration de l’état d’urgence. Quand on y pense, tout le monde fait des efforts depuis janvier, février, et en fait, depuis l’an dernier. Par dessus tout, pour les professionnels de la santé, il n’y a pas eu de fêtes de fin et de début d’année non plus. Même maintenant, encore maintenant, tout le monde continue à faire tout ce qu’il peut. Je souhaite sincèrement vous en remercier. Merci.

Malgré tout cela, la situation de la capitale n’est pas brillante. La situation reste difficile et les gens se déplacent beaucoup plus. Au milieu de tout cela, rien qu’en voyant les 2 syllabes du mot “levée” de la déclaration de l’état d’urgence, il faut craindre que les déplacements n’augmentent encore plus. Il faut absolument continuer à observer rigoureusement les mesures de prévention.

L’après déclaration de l’état d’urgence

Je souhaite que vous considériez qu’à compter du lundi 22 mars, en d’autres termes, dès le lendemain du dimanche 21, nous entrons dans une période qui sert à empêcher un rebond (de propagation), et qui sert à protéger votre vie et votre santé, ainsi que celle de votre famille. Je vous demande de nouveau d’être vigilants dans vos comportements quotidiens.

Il n’y a pas si longtemps, cela fait peut-être 6 mois de cela, j’avais expliqué que la durée idéale pour se laver les mains était celle que l’on prend à chanter “Happy Birthday to you”. Cela avait encouragé beaucoup de monde, et je pense que beaucoup continuent à le faire en ce moment. Néanmoins, les gens ont-ils tendance à le faire un peu moins souvent ?

Les masques… Il y a vraiment beaucoup de choix… Alors qu’au début on en avait manqué, et on était tous un peu inquiets… J’ai vérifié tout à l’heure, les professionnels de la santé n’en manquent pas. En d’autres termes, l’état du système de fourniture de soins médicaux s’améliore depuis, mais dans les faits, nous ne sommes pas encore réellement redescendus au niveau d’un « stade 2 ».

Comment se passe la mise en observation à l’hôtel quand on teste positif

Ensuite, quand on parle des tensions concernant les lits d’hôpitaux, il est aussi nécessaire de s’organiser pour éviter les contaminations à domicile. C’est pourquoi nous demandons aux personnes asymptomatiques ou avec des symptômes bénins de se faire admettre le plus rapidement possible en observation dans un hôtel.

Certaines contaminations au sein de la famille ont lieu pendant que les personnes infectées attendent à la maison avant d’être orientées vers un lieu de mise en observation. Il est donc souhaitable que ces personnes soient immédiatement placées dans un hôtel. Nous nous organisons dans ce sens, et à cette occasion, nous avons préparé une vidéo qui montre à quoi ressemble la mise en observation dans un hôtel, ce qui est plus sûr et permet d’être confortable. Permettez-moi de vous la présenter. Il s’agit d’un résumé.

(Diffusion de la vidéo)

Vidéo : « C’est pas si mal que ça !? La convalescence à l’hôtel 意外に快適!?ホテル療養ライフ »

Ainsi, donc, l’hôtel permet d’abord de rester isolé et de se mettre en observation. C’est plus transparent. Je veux dire comme vous pouvez le voir, même à l’hôtel, on peut continuer à vivre sans inquiétude. Les employés du gouvernement métropolitain préparent les bentos pour les personnes en observation dans chaque hôtel. Ils n’ont aucun contact avec les personnes qui sont effectivement infectées et résident dans l’hôtel, mais chaque département de notre administration se charge de ce qu’il y a à faire, y compris des différentes démarches administratives.

Chaque département, y compris le département pour les Jeux Olympiques et Paralympiques se relaient pour tenir ce rôle, et en l’espace d’un an, c’est un total d’environ 50 000 employés de la métropole qui a été assigné à la gestion de ces hôtels. Je souhaite aussi exprimer ma gratitude à tous ces employés qui se sont vraiment accrochés pendant toute cette période.

Ensuite, il faut compter 7 minutes pour voir cette vidéo en entier, mais elle permet de voir ce que cela signifie quand on est infecté et qu’on dit “La mise en observation est à l’hôtel”. C’est aussi intéressant à voir quand on veut savoir comment cela se passe dans ce genre de cas. On peut y voir à quoi ressemblent les chambres, de quoi sont faits les repas, ce dont on a besoin d’amener, qu’il y a des infirmiers en permanence 24 heures sur 24, qui surveillent l’état de santé, et qui interviennent lorsqu’on ne se sent pas bien subitement, etc.

Cela permet de bien comprendre ce à quoi ressemble la vie, concrètement, quand on est en observation. La vidéo sera diffusée à partir d’aujourd’hui sur le site Tokyo-Doga et sur les réseaux sociaux. Ensuite, les hokenjos, etc., vont montrer cette vidéo aux personnes asymptomatiques et avec des symptômes bénins, et l’utiliser pour multiplier les moyens d’informer que la convalescence à l’hôtel est confortable et sécurisée. Nous visons ainsi à réduire le taux d’occupation des lits d’hôpitaux, et à limiter les contaminations au sein du foyer.

Appel à l’aide de chacun pour lutter contre les actes désespérés


J’aborde maintenant un sujet qui attriste particulièrement dans la capitale, depuis l’an dernier, et c’est une conséquence de la crise COVID. Il s’agit des suicides. Avec la crise de la COVID, depuis l’an dernier, et par rapport à l’année précédente, le nombre de personnes ayant mis fin à leur jour a sensiblement augmenté dans la capitale, particulièrement parmi les femmes et les jeunes générations. Il est vraiment douloureux de se dire que la conjoncture amène une augmentation des risques de suicide dont il faudra aussi s’inquiéter dans le futur. 

Je souhaite donc rappeler qu’actuellement, Tokyo a mis en œuvre une campagne de prévention contre le suicide. En l’occurrence, nous allons nous concentrer sur la promotion des centres de consultation en prévision de la fin de l’exercice fiscal, et sur la sensibilisation du public. Que ce soit la fin des études, l’entrée à l’université, l’entrée en entreprise, il y a des moments charnières dans la vie, sources de vive inquiétude pour de nombreuses personnes.

Le centre de prévention des suicides de la métropole « kokorotoinochi no hotline こころといのちのホットライン », est joignable au numéro 087478. Les personnes qui en ont besoin peuvent les contacter pour parler.

Pendant la semaine du mardi 23 mars au samedi 27 mars, qui couvre une période particulièrement critique, ce centre restera ouvert plus longtemps et pourra recevoir des appels 24 heures sur 24. Les personnes qui ne savent pas à qui confier leurs soucis peuvent contacter sans hésiter le 087478 (はなしてなやみ).


Je continue sur la sensibilisation du public à la prévention des suicides. Les gens qui se rendent compte qu’une personne est en difficulté, lui adressent la parole, l’écoutent, et l’accompagnent pour qu’elles reçoivent les aides nécessaires sont appelés des « Gate keepers ». Ils jouent un rôle très important dans la prévention des suicides. Cela ne demande pas de formation particulière. Si quelqu’un près de vous semble en détresse, ayez juste le courage de lui demande « ça va ? ». Je souhaiterais donc vous montrer en quoi consiste le rôle des Gate keepers. N’importe qui peut devenir Gate keeper, comme vous allez pouvoir le voir. 

(Diffusion de la vidéo)

Cette vidéo sera diffusée à partir d’aujourd’hui sur la chaîne officielle du gouvernement métropolitain de Tokyo, et sous forme de publicités télévisées, etc. Le gouvernement métropolitain travaille avec des organismes d’aide variés pour offrir des consultations sur la perte d’emploi, les problèmes psychologiques, les problèmes dans le foyer, etc., et toutes les incertitudes, les problèmes et les craintes qu’amène le nouveau coronavirus. Aussi, j’invite chacun à les consulter pour ne pas avoir à porter seul ses ennuis.

« 28e campagne de prévention des suicides à Tokyo (phase 2)「第28回 自殺防止!東京キャンペーン(拡大版)[第2弾] »

Nouvelles apps bien pratiques

Je change de sujet. Le nouvel exercice fiscal commence le mois prochain. De nombreuses personnes vont probablement se rendre aux guichets de la capitale pour faire diverses démarches administratives.

Au bureau des impôts de Tokyo

Avec cette crise COVID, il est nécessaire d’éviter les situations de foule/espace étroit/endroit bruyants. À cet effet, je souhaite présenter aujourd’hui les mesures que nous allons prendre pour atténuer les congestions. 

Pour commencer, à partir d’aujourd’hui, le nombre de personnes en train d’attendre à chaque bureau local des taxes de la métropole sera affiché en temps réel sur la page web du Bureau of Taxation de Tokyo. Il sera donc possible de le vérifier tout en restant chez soi.

Il est donc maintenant possible de vérifier combien de personnes sont en attente avant de s’y rendre. Ensuite, une fois au guichet, lorsqu’on reçoit le papier qui contient le numéro pour attendre son tour, on peut en scanner le QR Code avec son smartphone, ce qui permet de vérifier en temps réel de vérifier votre position dans la file d’attente. Pendant que l’on attend, il n’y a donc pas besoin de rester au bureau des impôts. Ce système permet de recevoir une alerte (pour être plus exact, il ne s’agit pas d’une notification, mais d’un système qui permet, une fois qu’on a scanné le QR code, de vérifier quand c’est son tour). Cela permet donc d’optimiser la gestion de son temps.

« Service de diffusion des infos de congestion aux guichets des taxes (notice 1803) 「都税事務所等 窓口混雑状況配信サービス(1803報)」 »

Démarches sans contact

Il y a d’autres nouveautés. Par exemple, nous mettons à disposition un système démarches sans contact, qui permettent de faire les démarches de demandes de certificat sans même avoir à se rendre au guichet, et de se les faire envoyer.

Il y a aussi un système qui permet de payer ses impôts par l’application de paiement de son smartphone. J’aimerais que vous les utilisiez pour leur efficacité.

Taux de remplissage par wagon, des rames de métro de la ligne Toei

Je passe à un autre point. La ligne de métro Toei opérée par la métropole. Jusqu’à présent, l’application smartphone de Toei Transportation 都営交通 donnait des informations et des prévisions sur la congestion des rames.

Ces informations sont fournies sous ce format à partir des données et mégadonnées détenues par la Métropole. À compter du mercredi 24 mars, c’est-à-dire à partir de la semaine prochaine, il sera possible de recevoir en plus de cela ces informations détaillées par voiture. En d’autres termes, il sera possible de savoir quelle voiture est moins remplie. À l’avenir, nous pensons aussi séquentiellement diffuser des informations de congestion pour d’autres types d’établissements et insistons pour que vous les utilisiez.

La Métropole entend mettre à disposition de manière ouverte des données très variées dont elle dispose, permettant ainsi à des organisations du secteur privé de les valoriser, comme ce qui est fait dans le métro de Londres.

« Amélioration de la congestion aux guichets, etc., pour les services aux particuliers »

Début de la diffusion de prévision de congestion voiture par voiture pour l’ensemble des lignes du métro Toei

Accès ouvert aux données publiques de la métropole

Offrir ce genre de service, même dans des pays étrangers, consiste à offrir un accès public à des données détenues par la Capitale afin de créer de nouveaux outils utiles, et ces applications en sont un exemple. Le gouvernement métropolitain de Tokyo s’engage activement dans la promotion de ces services.
J’ai parlé de la COVID en introduction, et je vais le répéter. Nous devons éviter un rebond du nombre de cas d’infection COVID. Pour y arriver, il faut revenir à l’application systématique des gestes barrières qui sont à la base des mesures de prévention des infections. Je vous remercie par avance de votre coopération pour éviter un rebond du nombre de personnes infectées.

Lien vers les diapositives de la conférence de presse (PDF)

Réponses aux questions de la presse

À propos de la flamme Olympique

Q : Les médias annoncent une réunion entre les 5 instances organisatrices des J.O. et des jeux paralympiques se tenant demain. La situation épidémiologique concernant le coronavirus reste délicate. En tant que gouverneure, comment allez-vous aborder cette réunion ? Par ailleurs, il est prévu que le relais de la flamme Olympique commence la semaine prochaine, c’est-à-dire mardi 25 mars, dans la préfecture de Fukushima. Serez-vous présente à la cérémonie de lancement ? Merci

Tout d’abord, nous sommes en train d’organiser une réunion dans les journées à venir entre les cinq instances organisatrices. Je souhaite tenir ce genre de réunions pour que toutes les entités concernées envisagent ensemble la façon de tenir les J.O en toute sécurité et sureté. Ensuite, la flamme olympique entamera enfin son relai à partir du jeudi 25, depuis le J-Village de la préfecture de Fukushima.

Pendant les 121 jours qui précèdent le vendredi 23 juillet et le début des jeux, le relais de la flamme unira les membres du comité d’organisation, les représentants des 47 préfectures du pays, les sponsors, se la passeront pour un voyage dans « tout le Japon ». En ce moment, nous demandons en premier lieu d’éviter de vous mettre dans des situations équivalentes aux « Trois F », et pour que ce relai soit tenu en toute sureté et sécurité, nous allons aussi prendre des mesures pour les spectateurs qui souhaiteraient regarder le relai sur place. En ce qui concerne la cérémonie qui se tiendra à Fukushima, nous sommes en train de faire en sorte que je puisse participer.

À propos des données de LINE auxquelles des personnes en Chine ont pu accéder

Q : Merci. Permettez-moi de poser une autre question. Cette semaine nous avons appris qu’une filiale chinoise aurait pu avoir accès aux informations des utilisateurs de l’application de communication LINE. La métropole de Tokyo utilise LINE pour plusieurs projets, ainsi que pour le suivi de l’état de santé des personnes en observation à domicile dans le cas du nouveau coronavirus. En tant que gouverneur, quel est votre avis sur cette situation ? À l’avenir, quelle sera la politique de la capitale sur ce point ?

LINE est une application en effet utilisée par de très nombreuses personnes. L’interface est simple, j’ai conscience que de nombreuses personnes l’utilisent. Les différents bureaux de la Métropole utilisent LINE pour des usages variés, et dans le cas présent, nous n’avons pas constaté d’impact négatif dans le cadre des utilisations que nous en faisons. Nous avons aussi reçu une demande d’enquête factuelle de la part de l’État. Nous surveillons avec attention les résultats des vérifications par le gouvernement et ce que la société LINE fera. Le gouvernement de Tokyo utilise l’application dans de nombreuses situations, il nous faut vérifier précisément et en détail les différentes informations.

LINE est de son côté en train de vérifier la situation et contacte les différents gouvernements locaux pour évaluer comment est utilisée l’application. J’ai entendu dire que des réunions sont en cours sur ce point en ce moment même. Nous prendrons les mesures appropriées en fonction des vérifications et explications fournies. J’en profite pour préciser que la Métropole dispose de 5 comptes officiels pour les relations publiques et pour écouter l’opinion publique. À l’heure actuelle, il se peut que nous en utilisions d’autres pour d’autres projets ponctuels et c’est ce que nous sommes en train de vérifier.

Évolutions politiques au sein de l’Assemblée départementale

Q : Bonjour. Je souhaite poser 2 questions concernant l’assemblée départementale. Aujourd’hui même, les secrétaires politiques de l’assemblée départementale du LDP et du Komeito ont fait une conférence de presse pour présenter leur accord. Parallèlement, « Tomin First no kai » dont vous êtes conseillère spéciale et le Parti Communiste semblent chercher un accord pour soumettre deux projets de loi. Avec un accord entre le Tomin First no Kai et le parti Komeito, la structure des comités qui soutiennent votre administration du gouvernement métropolitain de Tokyo va changer. Quelle est votre position sur ce point et comment souhaitez-vous le gérer dans le futur ?

Je pose une deuxième question dans la foulée. Pendant la conférence de presse des secrétaires du LDP et du Komeito, il a été question de votre politique de gestion face au coronavirus. Les deux secrétaires ont alors émis un avis favorable, mais le secrétaire du LDP a dit « il y a un petit côté spectacle », et le secrétaire du Komeito a dit « il se pourrait que la synchronisation avec le gouvernement national soit insuffisante ». Qu’avez-vous à répondre à ces déclarations ?

Qu’il y ait de nombreux débats dans le cadre de l’assemblée métropolitaine est la preuve de son dynamisme. Je souhaite que les décisions qui doivent être prises à l’assemblée se discutent à l’assemblée.

Concernant les différentes activités du LDP et du Komeito, chaque parti formule ses opinions alors que les débats sont en cours pour l’adoption du prochain budget. Même s’il faut effectivement tenir compte de ces avis, le coronavirus ne tient pas compte des factions politiques. L’assemblée métropolitaine et le gouvernement préfectoral doivent mettre en œuvre des mesures fiables pour l’ensemble de Tokyo. Comme ce qui se passera à partir de lundi 22 mars est particulièrement important pour éviter un rebond. Je pense qu’il nous faut travailler dans ce sens, tout en communiquant correctement les informations aux Tokyoïtes.

Comment relancer l’intérêt pour les J.O. ?

Q : Ma question fait suite à la question de tout à l’heure sur le relai de la flamme olympique. Il semble difficile de s’enthousiasmer au milieu de cette crise, alors que, dans la confusion beaucoup de personnes ont déclaré forfait. Pourtant, ce relai est un moment important pour la tenue des Jeux. Quel est votre sentiment avant qu’il ne commence ?

Comme je l’ai mentionné tout à l’heure, le relai de la flamme Olympique est un événement qui unit le comité, les 47 préfectures, les sponsors, et qui traversera tout le Japon jusqu’à la cérémonie d’ouverture. Les Jeux vont commencer dans un contexte de crise du coronavirus. Cependant, nous souhaitons faire les préparations nécessaires pour que les compétitions se tiennent en sécurité et en sureté. Ensuite, avec la coopération de tous, ce relai de flamme d’une personne à l’autre sera une occasion d’envoyer, sans équivoque, à Tokyo, depuis Tokyo, depuis le Japon, un message de « diversité et harmonie » et de « solidarité » malgré le coronavirus. C’est ce que j’espère de ce relai.

Horaires de fermeture des établissements de restauration

Q : Ma question concerne les demandes de réduction des horaires de fermeture. Hier, Tokyo et les 3 préfectures du Grand Tokyo sont tombées d’accord pour repousser jusqu’au mercredi 31 mars les limites concernant les horaires d’ouverture à 21h. Je pense que les entreprises et résidents de Tokyo sont particulièrement intéressés sur ce qu’il en sera à partir d’avril. Cela dépend de la situation épidémiologique, mais quand pensez-vous prendre une décision sur ce point ?

Oui. Beaucoup d’événements se tiennent à partir du jeudi 1ᵉʳ avril. C’est le début du nouvel exercice fiscal, et je suis consciente que beaucoup sont en train de préparer des événements, etc. Comme vous l’avez vous-même mentionné dans la question, cela dépend de la situation épidémiologique. Il faut surveiller la situation, voire comment elle évolue, et cela dépend aussi de la situation nationale. Nous avons besoin de prévoir des ajustements, et je souhaite décider le plus rapidement possible dans quel sens nous irons, non seulement pour Tokyo, mais aussi pour sa région. Néanmoins, je pense qu’avant tout, cela va dépendre de la façon dont nous pourrons contenir la propagation de ce virus.

Ensuite, il y a ce weekend et le pont des vacances. Je pense que tout le monde a déjà reçu les informations sur les endroits où les gens se déplacent et en quel nombre. Je souhaite que cela ne soit pas perçu comme « il y a beaucoup de gens qui sortent, donc moi aussi je vais sortir ». Le virus se transmet de personne à personne, et nous savons qu’il y a un lien évident entre la quantité de personnes qui sortent, leur densité et les infections. Dans ce sens, je compte également sur la coopération de l’ensemble des membres de la presse.

Début du tournoi National Inter-lycées de Baseball

Q : Madame la gouverneure. Pardonnez-moi, j’ai une autre question. Il s’agit d’une question sur un sujet complètement différent. À partir d’aujourd’hui débute le tournoi national inter-lycées de baseball. Le lycée de Tokaidai Sugao représente Tokyo, et je suppose que vous les avez déjà rencontrés, mais je souhaite savoir si vous avez un message d’encouragement à leur faire suivre.

Lorsqu’il est venu me voir l’autre jour, le capitaine Sakae, m’a assuré sa confiance en l’équipe de Tokaidai Sugao, et qu’il pensait d’abord à gagner le premier match. Je souhaite que l’équipe gagne d’abord ce premier match, puis qu’elle gagne les suivants un par un. Je leur souhaite du succès, en tant que représentants de Tokyo. Le match aura lieu le mardi 23 mars, et je leur envoie tous mes encouragements.

Comment faire pour intéresser les gens pendant les J.O.

Q : Jojima de TBS TV. Ma question concerne les Jeux Olympiques. Il reste à peu près 4 mois avant les J.O. La déclaration de l’état d’urgence levée, je pense que le prochain défi sera de déclencher l’enthousiasme des gens. Le relai de la flamme a lieu pendant le coronavirus, et avec des restrictions, ce qui freine l’engouement. Madame la gouverneure, pouvez-vous nous dire quels sont vos plans pour relancer l’intérêt pour les Jeux Olympiques ?

L’autre jour, j’ai reçu la visite de l’ancien ambassadeur du Royaume-Uni à l’occasion de son départ. Il m’a encouragée, en m’expliquant que, pour les Jeux de Londres, on entendait beaucoup d’opinions sur ce qui n’allait pas ci ou là avant de commencer, mais qu’une fois les jeux ouverts, l’ambiance était devenue bien plus fiévreuse. Je suis consciente que c’était déjà le cas avant cette crise du coronavirus, dans le cas des jeux de Londres, et aussi pendant les jeux de Rio.

Pour que ces Jeux soient un succès, il faut d’abord s’assurer qu’ils se déroulent en toute sécurité et sûreté. Il y a d’abord les mesures contre le coronavirus. C’est aussi pourquoi je pense que la création d’un contenu, de cet important contenu qui transmettra l’enthousiasme va aussi dépendre des mesures futures contre le coronavirus. Aussi, nous prévoyons de continuer cette préparation en coopération avec tous ceux qui informent sur les Jeux.

Avant d’arriver à la situation actuelle, nous avons déjà fait face à de nombreux problèmes, dont celui de l’idéogramme (logo) des Jeux. Nous les avons surmontés un à un. Nous faisons maintenant face à un problème invisible, l’épidémie de coronavirus, contre laquelle nous nous battons tous ensemble. S’il fallait faire un vœu, c’est que « les vaccins arrivent au plus vite ».

Faut-il sous-traiter certains services étrangers ?

Cependant, quand on y pense, que ce soit pour les problèmes de LINE, du vaccin, voire des enlèvements par la Corée du Nord, nous vivons une époque où l’on dépend des pays de chaque individu, de leur implication, et tout est interconnecté. Néanmoins, du point de vue de la sécurité nationale, j’aimerais que l’on produise le plus rapidement possible des vaccins à l’intérieur du pays.

C’est un problème dont dépend la vie des gens et son approvisionnement ne devrait pas être conditionnel, par exemple, à l’autorisation de l’Union Européenne. À l’origine, le Japon avait une forte compétence dans la création de nouveaux médicaments. Nous sommes supposés avoir cette compétence, et il faut y revenir. Le problème est le même en ce qui concerne les communications. Les données ne devraient pas être envoyées aux États-Unis, en Chine ou en Corée du Sud. Il faudrait pouvoir les conserver / sécuriser au Japon. De nombreuses personnes disent que le coronavirus nous a ouvert les yeux sur ces problèmes, que c’est un appel à la prise de conscience. Personnellement, je pense que si nous devions réfléchir à la stratégie du pays, c’est maintenant qu’il faut le faire.
Ma réponse est un peu hors sujet, mais il s’agit de points fondamentaux dont il fallait parler.
Merci.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Précédent 2021-03-29 Miyagi Préf. sur les vaccinations, tests et demandes
Suivant 2021-3-16 – Préfecture de Chiba
Table des matières
error: