Chercher dans tout le site

Il y a beaucoup d'informations. Commencez par chercher ici !

Si vous ne trouvez pas de réponse, cliquez sur l’icône en bas à droite de cet écran.

Catégories

RSS Derniers articles

Pour tous ceux qui nous lisent

Comme toujours, Infos Locales au Japon et Infos Kyushu mettent ces documents à titre d’information. Nous pouvons avoir mal compris ou traduit l’information, ou celle-ci peut avoir évolué depuis l’écriture de cet article. Nous mettons également à jour nos articles si la situation le demande, mais cela peut parfois prendre du temps. Nous encourageons donc chacun à vérifier les informations à la source, et de se tenir régulièrement informés par NHK Japon ou NHK World.

En cas d’urgence COVID

En cas d’urgence non-COVID

IMG - Numéros de téléphone en cas d'urgence
Numéros de téléphone en cas d’urgence (non COVID). Ce document contient aussi les informations pour contacter une ambassade etc. en urgence.

Pourquoi s’inscrire au Consulat ?

IMG - Ambassade & consulats

…lorsqu’on vit ou voyage à l’étranger, c’est important parce que… (lire la suite)

 

2020-12-15 – MLIT sur les aides après la suspension de Go To Travel

Vous êtes ici :
< Retour

Le ministre Akabane a présenté officiellement les mesures d’aides au tourisme après la suspension de la campagne Go To Travel par le Premier Ministre Suga. Les mesures pour les consommateurs ont été expliquées dans la conférence de presse du 14 décembre. Des mesures pour aider les entreprises qui travaillent pour l’industrie du tourisme au Japon ont été annoncées le 15 décembre. La traduction va suivre.

NdT : La situation peut être angoissante pour les personnes qui travaillent dans le tourisme. C’est normal et tout à fait compréhensible. Cela n’est pas une marque de maladie. Néanmoins, il faut parfois pouvoir formuler et évacuer ces angoisses pour pouvoir tenir le coup et trouver des solutions.
C’est dans ce but que Infos Locales au Japon a compilé un document pour aider les gens qui en ont besoin à trouver un soutien psychologique adapté : Présence et aide psychologique au Japon. N’hésitez pas à contacter de l’aide s’il le faut, ou contacter les conseillers consulaires, l’OLES Japon, le consulat ou même Infos Locales au Japon au besoin.

La déclaration

Ma déclaration porte sur Go To Travel.

Hier, nous avons annoncé des mesures de suspension de Go To Travel pour les voyages vers Sapporo, Osaka, Nagoya et Tokyo jusqu’au 27 décembre. Nous avons également annoncé une suspension totale, et pour tout le pays, de la campagne du 28 décembre 2020 au 11 janvier 2021, qui est un jour férié.

Alors que les entreprises liées au tourisme se trouvent dans situation particulièrement difficile en raison de l’épidémie de covid-19, la fin d’année et le nouvel an était la meilleure période pour rattraper leurs pertes. Les réservations étaient considérables, et le fait est qu’elles avaient embauché du personnel pour y répondre.

Hier soir, j’ai annoncé qu’afin de soulager les entreprises du poids de cette décision, le gouvernement mettrait en place des mesures conséquentes d’aide.

Aujourd’hui, je suis en mesure d’en donner les détails, que vous trouverez ci-dessous.

En ce qui concerne les voyages qui comprennent des réservations entre le 28 décembre 2020 et le 11 janvier 2021, les annulations faites jusqu’au 24 décembre à 23:59, feront l’objet de mesures spéciales limitées à la fin et au début d’année. Celles-ci ont pour but de répondre aux pertes de ces entreprises suite à la décision. Pour celles-ci, le montant qui sert à les payer pour la campagne Go To Travel est porté à une limite supérieure fixe de 50% du coût du voyage, soit 20 000 yens.

Aussi, en réponse aux inquiétudes des opérateurs touristiques lors des fêtes de fin d’année et du Nouvel An, chaque bureau régional des transports ouvrira de nouveau des guichets de consultation. Ceux-ci ont pour mission de faire en sorte que toutes les mesures d’aides pour la trésorerie et le maintien de l’emploi leur soient accessibles par le biais de ces consultations. Nous allons construire un tel système pour que ces aides soient bien distribuées.

Pour les personnes qui travaillent dans des entreprises liées à l’industrie du tourisme, nous sommes conscients que cela va être particulièrement difficile. Nous souhaitons rappeler que ces mesures visent à contenir le virus dans tout le Japon. Nous vous remercions pour votre compréhension et votre coopération.

Réponses à la presse (résumé des questions et réponses principales)

Q : pourquoi ces décisions ?

Les décisions sont prises après avoir reçu des recommandations du comité des experts. Les recommandations comprennent Go To Travel également. Le Premier Ministre a annoncé sa décision le 14 dans un contexte de propagation et de tensions dans le milieu médical. La situation contraint à limiter les déplacements. Ceci est particulièrement nécessaire notamment pour les célébrations de fin et début d’année, et les cérémonies de passage à la majorité qui sont des occasions de rassembler beaucoup de gens. Le premier ministre a décidé de ces mesures et les a accompagnées d’aides exceptionnellement importantes afin que la population passe la fin et le début de l’année tranquillement. Le ministère des Terres, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme prend ces demandes avec sérieux et souhaite mener à bien ces mesures.

Inversement, cette décision est particulièrement pénible à prendre pour le ministre, qui est conscient que les entreprises liées au tourisme commençaient à peine à se rétablir. Avec l’arrivée de la fin et début d’année, ces entreprises avaient commencé à s’organiser pour employer du personnel, etc.

Pour limiter les conséquences de la décision concernant Go To Travel, le ministre a mis en place des mesures importantes qui couvrent 50% de la réservation annulée, plafonnée à 20 000 yens. Aujourd’hui, nous avons décidé que cette dépense serait couverte par le budget de la campagne Go To Travel. Le gouvernement pense que le fait de contenir le virus au plus vite sera la meilleure mesure pour aider les entreprises du tourisme à se rétablir. Le ministère va également renouveler ses efforts pour bien informer les gens et empêcher toute confusion.

Q : Les mesures changent tout le temps, et cela prête à beaucoup de confusion parmi les utilisateurs et les entreprises de tourisme. La campagne doit durer jusqu’en juin. Que va-t-il se passer dans le futur. Y aura-t-il d’autres changements ?

La campagne vise à protéger la vie et les moyens de subsistance de la population. En revanche, elle est conditionnelle à la prévention de la propagation du virus. C’est pour cela que le gouvernement demande des mesures vraiment fortes de prévention du virus par les utilisateurs et opérateurs.

Au moment où les entreprises s’inscrivent à la campagne Go To Travel, elles valident le fait la campagne peut changer et être suspendue en fonction de la situation infectieuse. Le gouvernement considère qu’elles sont conscientes des risques. Donc, dans ce système, le fait de suspendre les voyages vers Tokyo, puis Hokkaido, Osaka et Nagoya et enfin pour tout le pays font partie des actions mentionnées. En outre, le ministère considère que les mesures annoncées jusqu’à hier sont appropriées, si on se réfère à la situation infectieuse.

Cette fois, le ministre espère que le sentiment de confusion va disparaître. Le problème est que l’on ne connait pas bien ce virus. Parmi les experts, ils ont aussi du mal à prévoir avec certitude ce qui va se passer. Aussi, ils doivent réagir en surveillant la progression du virus, analyser le niveau de tension dans les institutions médicales, et consulter avec les gouvernements locaux. C’est en tenant compte de tout cela que le gouvernement change Go To Travel, afin de préserver les moyens de subsistance et la vie des gens.

Ensuite, pour s’assurer qu’il n’y aura pas trop de confusion avec ces changements, le ministre va faire en sorte de diffuser ces informations sur le site officiel de la campagne, dans la section “Questions et Réponses, et envoyer un courrier directement à chaque entreprise”.

Q : Normalement, les gouverneurs locaux décident de demander la suspension de Go To Travel selon la situation infectieuse dans leur région. Cette fois, le gouvernement prend les devants même si certaines régions ne sont pas sous tension.

Les régions qui ne sont pas dans une situation de propagation importante du virus sont probablement choquées par cette décision.

Cependant, le comité des experts considère qu’en fin et début d’année, les gens se déplacent beaucoup. Il y a les visites au temple, les retours au pays, la cérémonie pour la majorité, etc. C’est une des raisons de leur recommandation. Les études montrent que les déplacements en soi ne posent pas de problème. Cependant, le gouvernement veut faire tomber la vitesse de propagation et il faut donc que tout le pays participe. Le Premier Ministre est déterminé sur ce point, et le gouvernement dans son ensemble est d’accord.

Q : Est-ce qu’il y aura d’autres changements de cette sorte pour les vacances de printemps ou cette décision est-elle seulement pour cet hiver ?

Il est difficile de prévoir le futur. Le principe de base est que les experts font des recommandations concernant la situation infectieuse et le gouvernement décide de la façon d’y répondre. Personne ne peut savoir ce qu’ils recommanderont.

Pour le moment, le gouvernement réagit sur les recommandations données en novembre et décembre pour le moment.

Q : Ne pourrions-nous pas deviser un système qui fait basculer les décisions de suspension ?

Cela serait bien, mais on ne peut pas évaluer la situation seulement à partir de chiffres. On ne peut pas imaginer par les chiffres comment les établissements sont sous pression. Par exemple, la situation concernant les lits d’hospitalisation dans la préfecture de Hyogo est dramatique et la pire du pays. Cependant, tous les cas légers sont hospitalisés, et on est en train de préparer des établissements d’hébergement. Dans ce cas, cela devrait aider.

Toutes les régions ne sont pas au même niveau de tension. Les gouvernements locaux font en fonction de leur situation.

Il y a des directives nationales, mais intuitivement, il est difficile de prendre ces décisions sur la base seule de chiffres.

Sources

  • La conférence écoutée Live. Une vidéo est disponible sur YouTube.

Articles connexes

Partager cet article :
Cet article a-t-il répondu à votre question?
Que pouvons-nous faire pour améliorer cet article?
Suivant 2020-12-14 – MLIT sur la suspension de Go To Travel
Table des matières
error: